Facile, rapide et gratuit

Créez votre site maintenant

Je crée mon site

INFOS PLUS

 

 


Edition du 29 mai 2017

EDITORIAL

Le week-end de l'Ascension a été chaud au Pays de Giat, une chaleur estivale à envoyer les agriculteurs dans les prés pour couper l'herbe, les jardiniers  préparer les arrosages pour leur plantations qui ont suivi la foire du 25 mai, les touristes bronzer et les amateurs de rugby espérer une victoire de l'ASM à Marseille, ce qui a été fait avec la qualification pour la finale du championnat de France.

Pendant le calme relatif du Pays de Giat, le nouveau président de la République prend ses marques et instille une nouvelle forme de présidence, qui semble vouloir prendre de la hauteur et faire comprendre que désormais il y avait un chef à la barre, et visiblement qu'un seul.

Fini les bisbilles interministérielles, il faut apprendre à jouer collectif et aller tous dans la même direction selon la volonté d'Emmanuel Macron. Ce dernier maîtrise on ne peut mieux sa communication et son autorité. Les couacs des investitures des candidats aux législatives ne sauraient mettre en péril sa volonté d'aller de l'avant, pas plus que l'affaire de son ministre de la Cohésion des territoires, empêtré dans une affaire immobilière. Le résultat des élections des députés s'annonce gagnant pour le Président : il faut espérer que la future majorité ne sera pas composé de godillots ou d'avaleurs de couleuvres disant amen à tout. Le rôle du parlementaire est de représenter le peuple, et de défendre les intérêts des électeurs, pas d'être les serviteurs du gouvernement ou de l'administration. La prochaine assemblée nationale va devoir construire les fondations d'un avenir dynamique et solidaire, pour faire face aux défis économiques, sociaux et environnementaux qui ne vont pas manquer.

En Sicile, le G7, la réunion des chefs d'Etat les plus puissants du monde, a montré l'incapacité de trouver des solutions communes à améliorer ce monde, chacun, et particulièrement le président américain, voulant tirer la couverture à soi. Le président français s'est positionné en faveur d'une Europe soudée et unie, il va devoir être persuasif  dans les réunions de la Communauté européenne.

Heureusement, les clignotants économiques nationaux sont au vert, la situation est la plus favorable depuis la crise de 2008 : est-ce la fin d'un cycle négatif ? Les entreprises étrangères investissent en France plus que dans le reste de l'Europe, les infrastructures sont performantes, l'évolution réglementaire semble aller dans le sens de l'activité mondiale.  Ce qui veut dire qu'au niveau de la protection sociale telle qu'on la connaît, il risque d'y avoir de nombreux déçus dont tous ceux qui crient au scandale des charges et prélèvements mais qui en profitent à plein. Le temps béni des avantages sociaux sans compensation ou sans contrainte a vécu. Cela va remettre en cause beaucoup d'apriori sur l'assistanat, et certainement pas tirer vers le haut le niveau des aides, mais peut-être ramener un peu d'égalité de traitement selon les situations, bien avantageuses pour certaines corporations...

En attendant, l'amitié franco-russe reprend des couleurs à Versailles : décidément Emmanuel Macron montre sa fermeté et sa présidentialité au monde entier. Va-t-il tenir la distance ?

Et si l'ASM gagnait contre Toulon, ramenant le Brenus à Clermont : est-ce que ce sera un effet Macron ?

 

 

 

Haut du formulaire

Bas du formulaire

Haut du formulaire

Bas du formulaire

Haut du formulaire

Bas du formulaire

Haut du formulaire

Bas du formulaire

Haut du formulaire

Bas du formulaire

Haut du formulaire

Bas du formulaire

Haut du formulaire

Bas du formulaire

Haut du formulaire

Bas du formulaire

Haut du formulaire

Bas du formulaire

Haut du formulaire

 

Toujours dans les têtes, les images des attentats du 7 janvier à Paris s’estompent doucement comme l’unité nationale mise en avant depuis ce moment-là. La vie reprend ses habitudes. Que va-t-il rester de cette cohésion exemplaire qui a montré la possibilité de l’union d’un peuple, de la réunion des gouvernants démocratiques si belle à l’image ?

 

Depuis aussi, il y a eu les élections en Grèce avec l’arrivée au pouvoir d’un parti de la gauche radicale. De quoi alarmer les représentants de la politique de rigueur qui ne sont pas touchés par les mesures qu’ils imposent. En effet, les dirigeants, notamment libéraux, ont été surpris de la contestation de l’austérité par des citoyens grecs à qui les salaires et les retraites ont été diminuées drastiquement, qui ne trouvent pas de travail mal rémunéré, qui n’ont plus les moyens de se soigner… Alors qu’en même temps, la dette de l’Etat grec s’amplifiait inexorablement, démontrant les limites de cette politique, qui permet au passage quand même à quelques organismes financiers et à certains états de prendre quelques appointements non négligeables. Alors, il ne faut surtout pas effacer la dette grecque, disent les experts de l’expertise libérale, tout en ajoutant sans rire que celle-ci ne sera jamais remboursée ! Tant qu’il y a du profit à faire, et de la laine à tondre sur les moutons que sont les pauvres, pendant que les riches deviennent encore plus riches, tout ne va pas si mal.

 

Où va-t-on ? Le système économique dans lequel le monde évolue est voué à l’échec, puisqu’il est basé sur la production à base de ressources naturelles volées aux peuples des pays où elles se trouvent, et dont l’épuisement des stocks arrive à grand pas. D’autre part, les incidences de l’humanité sur la nature ne sont pas neutres, et il semblerait que la planète soit mal en point. D’accord, l’homme a une réelle capacité d’adaptation, mais cela suffira-t-il ?

 

Beaucoup de questions sont posées pour l’avenir. Peu de réponses sont apportées. Entre les violences guerrières des extrémistes de tout bord dans tout le monde, entre les violences économiques des financiers sans scrupules qui exploitent le monde, entre les violences écologiques des capteurs avides des dernières ressources naturelles, y compris l’eau douce, comment ne pas s’étonner que d’autres violences populaires ne voient pas le jour ici et là ?

 

Mais ne désespérons pas : l’image des anciens déportés des camps de la mort nazis, libérés il y a 70 ans, montrent que l’homme a aussi des facultés à trouver l’énergie pour survivre et revivre, car il peut être capable du pire, mais heureusement aussi du meilleur.

Bas du formulaire

Horaires TER

Cliquez :

 

Ligne Montluçon-Ussel

TER 12

 

Ligne Felletin-Clermont

TER 17

En travaux

Stat

la fréquentation moyenne actuelle s'établit à  

231 visites

par jour

 

Depuis la création du site,

 le 6 novembre 2009,

 

au 21 mai 2017

on comptabilise 

 

438339 visites.


Merci de votre confiance.

 

 

La 400.000ème visite du site a eu lieu le

lundi 2 janvier 2017

vers 8 heures 

Record des visites : 624

24/03/2014

500.000ème visite prévue vers le 15/01/18

 


 

MESSAGES : 

 


 


 

Bordereau d’article                                                                            Date d’édition : 6 avril 2015          

 

Commune :                                                                                                 Date de la manifestation 

GIAT

 

12/04/15

Titre :

BANQUET DES 60 ANS

 

Un banquet des 60 ans est organisé le 21 juin à 12 heures au restaurant du Foirail. Toutes les personnes nées en 1955 originaires ou habitantes des communes de la Celle d'Auvergne, Fernoël, Giat et Voingt, et leurs conjoints, sont invitées à participer à cette manifestation. Participation: 25 €/personne. Inscriptions dès maintenant au 04.73.21.69.22.

Les dirigeants du club informent qu'il y a encore 4 places disponibles pour le voyage à La Rochelle avec visite de l'Hermione les 1 et 2 septembre pour 260 €/personne. Renseignements :04.73.21.72.07 avant le 24 avril.

Plus d'infos, plus de précisions dans le quotidien régional La Montagne. Chez les dépositaires ou sur http://www.lamontagne.fr