INFOS PLUS

Je  demanderais aux personnes qui relient les infos de ce site sur les rĂ©seaux sociaux de bien vouloir citer leur source. Ce serait plus agrĂ©able pour la reconnaissance du travail de l'animateur du site...

 

 


Edition du 19 juin 2018

Service facile et gratuit

Je crée mon site

EDITORIAL

Le temps passe si vite et nous voilà déjà à l'aube du mois de juin. Le printemps s'écoule sans trop de soleil, ainsi va la vie dans nos campagnes du Pays de Giat : les jardiniers s'affairent, les éleveurs débutent les récoltes d'herbe qui pousse bien avec le temps orageux. Le temps passe et rien de change ou presque, la résignation s'accumule, les revendications ont du mal à se faire entendre, l'individualisme progresse encore.

En "macronie", il y a un chef qui voit loin, qui voit large et qui oublie de regarder au plus prĂšs des citoyens. Il a raison de vouloir de la grandeur pour le pays, il a raison de vouloir remettre de l'ordre dans l'organisation Ă©conomique, il a raison sur beaucoup de points. Mais il a tort de ne pas vouloir Ă©couter les petites gens, il a tort de se priver du bon sens rural, il a tort sur beaucoup de points.

Les experts de l'expertise, les spĂ©cialistes de la spĂ©cialitĂ©, les analystes en tout et autres commentateurs en rien, les technocrates rivĂ©s sur leurs Ă©crans et tous ceux qui pensent savoir mieux que les autres, qui croient indĂ©fectiblement Ă  leurs vĂ©ritĂ©s, mettent le monde en Ă©quation, raisonnent en statistique, digitalisent, numĂ©risent, virtualisent Ă  tour de bras la sociĂ©tĂ©. Mais le monde rĂ©el  n'est pas ça, il est fait de nature et d'ĂȘtres vivants qui ne rĂ©pondent pas Ă  une science exacte : le chaos est Ă  l'origine du monde et la relative organisation du systĂšme, si fragile, peut s'Ă©crouler Ă  chaque seconde. Cela personne ne le prĂ©voit, les dirigeants du monde restent persuader qu'ils contrĂŽlent l'avenir malgrĂ© les signes d'une Ă©volution compliquĂ©e.

Ce discours philosophique, complĂštement insensĂ©, n'est pas le rĂ©sultat d'une rĂ©flexion, juste une pensĂ©e sortie d'un cerveau compliquĂ© d'une personne qui s'est mise Ă  Ă©crire spontanĂ©ment. Mais il revĂȘt un sentiment d'inhumanitĂ© de la sociĂ©tĂ© moderne, oĂč l'attrait d'une vie matĂ©rielle dorĂ©e devient primordiale au prix du reniement de la collectivitĂ©, de l'intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral.

Les populismes et les nationalismes en vigueur sur le sol européen, le repli sur soi de l'Amérique, l'impossible paix de l'Orient, la puissance en marche de la Chine et de l'Inde qu'on oublie trop facilement, la démographie africaine galopante n'inquiÚtent pas plus que le dérÚglement climatique, l'épuisement des ressources naturelles, l'augmentation des risques sanitaires. Tout ça fait le jeu, cette grande partie d'échecs ou de poker menteur, des responsables du monde, de ceux qui détiennent réellement l'avenir de la planÚte entre leurs mains.

Ceux-lĂ  mĂȘme qui veulent supprimer le diesel des voitures particuliĂšres pour une raison de santĂ© publique, obligeant Ă  consommer de l'essence qui rapporte plus Ă  tout point de vue : la marge est meilleure, les moteurs consomment plus. OĂč est l'intĂ©rĂȘt sanitaire rĂ©el ?

Les fous de la sĂ©curitĂ© routiĂšre ne sont pas en reste : allons-y pour  limiter Ă  80 km/h la vitesse sur les routes dĂ©partementales pour faire baisser le nombre de tuĂ©s. L'argument porte, mais l'intĂ©rĂȘt financier est visible comme le nez au milieu de la figure, parce que la diminution des accidents passe aussi par l'Ă©ducation des conducteurs, et l'amĂ©lioration de l'Ă©tat des routes dont la dĂ©gradation va s'accentuer faute de moyens parce qu'il faut que les dĂ©partements rĂ©duisent la voilure de leur budget tout en finançant l'aide sociale obligatoire imposĂ©e par l'Etat.

La vision hautaine des problÚmes macro-économiques ne résoudra pas ceux des petites gens, elle peut améliorer une situation globale qui sera favorable d'abord à ceux des étages du haut, au bas de l'immeuble ou dans la cave, il faudra attendre longtemps...

 

 

 

Haut du formulaire

Bas du formulaire

Haut du formulaire

Bas du formulaire

Haut du formulaire

Bas du formulaire

Haut du formulaire

Bas du formulaire

Haut du formulaire

Bas du formulaire

Haut du formulaire

Bas du formulaire

Haut du formulaire

Bas du formulaire

Haut du formulaire

Bas du formulaire

Haut du formulaire

Bas du formulaire

Haut du formulaire

 

Toujours dans les tĂȘtes, les images des attentats du 7 janvier Ă  Paris s’estompent doucement comme l’unitĂ© nationale mise en avant depuis ce moment-lĂ . La vie reprend ses habitudes. Que va-t-il rester de cette cohĂ©sion exemplaire qui a montrĂ© la possibilitĂ© de l’union d’un peuple, de la rĂ©union des gouvernants dĂ©mocratiques si belle Ă  l’image ?

 

Depuis aussi, il y a eu les Ă©lections en GrĂšce avec l’arrivĂ©e au pouvoir d’un parti de la gauche radicale. De quoi alarmer les reprĂ©sentants de la politique de rigueur qui ne sont pas touchĂ©s par les mesures qu’ils imposent. En effet, les dirigeants, notamment libĂ©raux, ont Ă©tĂ© surpris de la contestation de l’austĂ©ritĂ© par des citoyens grecs Ă  qui les salaires et les retraites ont Ă©tĂ© diminuĂ©es drastiquement, qui ne trouvent pas de travail mal rĂ©munĂ©rĂ©, qui n’ont plus les moyens de se soigner
 Alors qu’en mĂȘme temps, la dette de l’Etat grec s’amplifiait inexorablement, dĂ©montrant les limites de cette politique, qui permet au passage quand mĂȘme Ă  quelques organismes financiers et Ă  certains Ă©tats de prendre quelques appointements non nĂ©gligeables. Alors, il ne faut surtout pas effacer la dette grecque, disent les experts de l’expertise libĂ©rale, tout en ajoutant sans rire que celle-ci ne sera jamais remboursĂ©e ! Tant qu’il y a du profit Ă  faire, et de la laine Ă  tondre sur les moutons que sont les pauvres, pendant que les riches deviennent encore plus riches, tout ne va pas si mal.

 

OĂč va-t-on ? Le systĂšme Ă©conomique dans lequel le monde Ă©volue est vouĂ© Ă  l’échec, puisqu’il est basĂ© sur la production Ă  base de ressources naturelles volĂ©es aux peuples des pays oĂč elles se trouvent, et dont l’épuisement des stocks arrive Ă  grand pas. D’autre part, les incidences de l’humanitĂ© sur la nature ne sont pas neutres, et il semblerait que la planĂšte soit mal en point. D’accord, l’homme a une rĂ©elle capacitĂ© d’adaptation, mais cela suffira-t-il ?

 

Beaucoup de questions sont posĂ©es pour l’avenir. Peu de rĂ©ponses sont apportĂ©es. Entre les violences guerriĂšres des extrĂ©mistes de tout bord dans tout le monde, entre les violences Ă©conomiques des financiers sans scrupules qui exploitent le monde, entre les violences Ă©cologiques des capteurs avides des derniĂšres ressources naturelles, y compris l’eau douce, comment ne pas s’étonner que d’autres violences populaires ne voient pas le jour ici et lĂ  ?

 

Mais ne dĂ©sespĂ©rons pas : l’image des anciens dĂ©portĂ©s des camps de la mort nazis, libĂ©rĂ©s il y a 70 ans, montrent que l’homme a aussi des facultĂ©s Ă  trouver l’énergie pour survivre et revivre, car il peut ĂȘtre capable du pire, mais heureusement aussi du meilleur.

Bas du formulaire

Horaires TER

Cliquez :

 

Ligne Montluçon-Ussel

TER 12

 

Ligne Felletin-Clermont

TER 17

A Sauvagnat

le Printemps

Stat

la frĂ©quentation moyenne actuelle s'Ă©tablit Ă   

239 visites

par jour

 

Depuis la création du site,

 le 6 novembre 2009,

 

au 3 juin 2018

on comptabilise 

 

535906 visites


Merci de votre confiance.

 

 

La 500.000Ăšme visite du site a eu lieu le

mercredi 24 janvier 2018

vers 10 heures 

Record des visites : 624

24/03/2014

600.000Úme visite prévue vers le 22/01/19

 


 

MESSAGES : 

 

 

 

 

Bordereau d’article                                                                            Date d’édition : 6 avril 2015          

 

Commune :                                                                                                 Date de la manifestation 

GIAT

 

12/04/15

Titre :

BANQUET DES 60 ANS

 

Un banquet des 60 ans est orgSuite Ă  l'article relatif Ă  l'exposition des 30 ans de fĂȘte du pain de Farges au restaurant de Verneugheol (voir journal du 25 avril), et l'incomprĂ©hension de certains lecteurs, il est prĂ©cisĂ© que la Maison du pĂȘcheur au bord de l'Ă©tang est toujours ouverte et qu'Alice n'a pas cessĂ© son activitĂ© qu'elle exerce depuis bientĂŽt 20 ans.anisĂ© le 21 juin Ă  12 heures au restaurant du Foirail. Toutes les personnes nĂ©es en 1955 originaires ou habitantes des communes de la Celle d'Auvergne, FernoĂ«l, Giat et Voingt, et leurs conjoints, sont invitĂ©es Ă  participer Ă  cette manifestation. Participation: 25 €/personne. Inscriptions dĂšs maintenant au 04.73.21.69.22.

Les dirigeants du club informent qu'il y a encore 4 places disponibles pour le voyage à La Rochelle avec visite de l'Hermione les 1 et 2 septembre pour 260 €/personne. Renseignements :04.73.21.72.07 avant le 24 avril.

Plus d'infos, plus de précisions dans le quotidien régional La Montagne. Chez les dépositaires ou sur http://www.lamontagne.fr