A L'AFFICHE

Lundi 16 décembre

Art créatif floral

14 h

Voingt

***

Samedi 21 décembre

Concert chorale

16 h

Prondines

***

Samedi 21 et dimanche 22 décembre

Expo-vente

9 h

Giat

***

Lundi 23 décembre

Cinéma de Noël

15 h

Giat

***

Dimanche 5 janvier

Loto

14 h

Verneugheol

***


ANNONCES

A la demande de nombreux visiteurs, les organisateurs de manifestations sont invités à fournir les tarifs d'entrée, d'engagement ou de vente pour figurer dans les annonces. Merci d'avance.

 

VOINGT

16 décembre / Création de décor

 

L'association Campagne fleurie organise sa traditionnelle session de formation aux décors de Noël le lundi 16 décembre à 14 heures à la salle des fêtes de Voingt. Cette année, la fidèle animatrice Sandra Faivre propose de réaliser un père Noël. Pour cette création, chacun devra apporter : un vase ou seau de 50 à 60 cm de hauteur, des branches de sapin, de la mousse plate, du fil de cuisine, du grillage à poules, du coton et, comme d’habitude, sécateur, ciseaux, pince coupante etc…

 

PRONDINES

21 décembre / Concert chorale

 

La chorale "à travers chants" donnera son traditionnel concert vocal de Noël le samedi 21 décembre en, l'église à 16 heures. Libre participation.

 

GIAT

22 décembre / Expo-vente

 

Avec les associations "des pelotes des fils" et 'Harmonie et couleurs", ce sont des idées de cadeaux qui vont être exposées sous la halle pour la foire du samedi 21 décembre et pour le marché du dimanche 22 décembre. Objets tricotés, brodés, crochetés et autres tissus transformés par les doigts d'or des petites mains des adhérentes réunis pour l'ouvrage du fil comme les oeuvres peintes des amateurs habiles qui manient le pinceau avec dextérité, seront soumis au regard des visiteurs qui apprécieront le beau travail, l'originalité d'un éventuel présent, unique et fait main. Entrée libre.

 

GIAT

23 décembre / Cinéma

 

Pour les vacances de Noël, la municipalité propose une séance de cinéma gratuite à destination du jeune public avec la projection du film d'animation "Comme des bêtes 2" à la salle des fêtes le lundi 23 décembre à 15 heures suivie d'un goûter.

 

PAYS DE GIAT

31 décembre / Icoranda

 

L'association Icoranda organise le réveillon de la Saint Sylvestre préparé par un traiteur et animé par l'orchestre de Florence Lherbet le 31 décembre à partir de 20 heures à la salle des fêtes d'Eygurande. Tarif 60€ par personnes vins et champagne compris.Inscriptions et renseignements complémentaires aux: 05.55.94.35.76 ou 07.86.23.45.98.


 


 

 

L'Amicale laĂŻque des parents d'Ă©lèves (ALPE) organise son loto d'Halloween le samedi 19 octobre Ă  partir de 20 heures  Ă  la salle des fĂŞtes. Prix des cartes :  4 € l'une, 10 € les trois, 15 € les cinq et 20 € les sept.

les U15 disputaient le 1er tour de coupe du Puy de Dome face à Orcines/Blanzat. Les jeunes de l'entente se déplaçaient chez un adversaire qui évolue 2 divisions en dessous des rouge et bleu. Les jeunes de Mickael Sartout ont braillement tenu leur rang puisqu'ils se sont largement imposés sur le score de 11-0.

. Le Comité des fêtes organise une soirée truffade le samedi 23 novembre à partir de 19 heures à la salle des fêtes. Tarifs : Adultes : 13 € / Enfants (-12 ans) : 8 €. Renseignements et réservations (avant le 20 novembre) au 06.79.41.66.30 ou au 06.81.44.42.08.

Le CafĂ© de l'Espace accueille Nadejda le vendredi 29 novembre pour un concert rock cuivrĂ©. Nadejda est un nom hĂ©ritĂ© d’une passion russe oĂą se mĂŞlent goulag, poĂ©sie, amour passionnel et rĂ©sistance Le groupe propose un rock sans concession appuyĂ© par un sax baryton majestueux qui vient donner toute sa contenance Ă  cette musique au goĂ»t unique. Outre un son Ă©nergique et dynamique, Nadejda propose des textes tintĂ©s de poĂ©sie et de rĂ©fĂ©rence. TantĂ´t mĂ©lancolique, tantĂ´t engagĂ© Nadejda saura plaire Ă  tous les amoureux de beaux mots et de grands riffs de guitare. Concert Ă  21 heures. EntrĂ©e 6 €, petite restauration.  

L'association Campagne fleurie organise sa traditionnelle session de formation aux dĂ©cors de NoĂ«l le lundi 16 dĂ©cembre Ă  14 heures Ă  la salle des fĂŞtes de Voingt. Cette annĂ©e, la fidèle animatrice Sandra Faivre propose de rĂ©aliser  un père NoĂ«l. Pour cette crĂ©ation, chacun devra apporter : un vase ou seau de 50 Ă  60 cm de hauteur, des branches de sapin, de la mousse plate, du fil de cuisine, du grillage Ă  poules, du coton et, comme d’habitude, sĂ©cateur, ciseaux, pince coupante etc… 

 Espace Associatif Alain-Fauriaux

23260 Flayat - eaaf@orange.fr  - 05.55.67.51.38

***

 CINEMA Ă  GIAT

Jeudi 12 décembre

20 h 30

Foire Ă  Giat

Samedi 20 décembre

NOVEMBRE

FLAYAT

30 novembre / Icoranda

 

A l'initiative de l'association Icoranda, basée à Eygurande, une séance d'initiation au folklore était organisée à la salle des fêtes le 30 novembre. Icoranda rassemble plus d'une centaine d'adhérents aux confins de la Marche, la Combraille et le Limousin avec plusieurs objectifs autour des traditions : musiques et danses, savoir-faire, métiers d'un temps que les plus anciens ont bien connu mais que les jeunes ne connaissent pas toujours. La sauvegarde du patrimoine immatériel local est un défi que relève avec force l'association. Il est nécessaire d'attirer de nouvelles personnes pour continuer ce travail et c'est pourquoi des séances de découvertes et d'initiation sont proposées sur un grand secteur. Samedi, la salle des fêtes connaissait une belle affluence et si quelques-uns ont fait banquette, d'autres ont été entraînés dans la danse traditionnelle où la bourrée était bien placée.

 

  

 

Après deux heures d'exercices, un petit réconfort a permis de prendre des contacts ou d'échanger sur le groupe. Pour les personnes attirées par la danse traditionnelle ou intéressées par le temps d'avant, renseignements au 05.55.94.35.76 ou par mail : icoranda19@orange.fr. Sur Internet : icoranda.fr. L'amicale laïque de Fernoël propose aussi tous les vendredis soirs une séance de danse traditionnelle à la salle polyvalente de cette commune où les nouveaux seront accueillis avec bienveillance (contact : 07.86.23.45.98).

 

CONDAT EN COMBRAILLE

30 novembre / Club saint Martin

 

Le club saint Martin a tenu son assemblée générale le 30 novembre en préambule à un repas associatif toujours bien fréquenté et assurément gourmand. La présidente Annie Cléret a salué deux nouveaux adhérents avant de demander une pensée à la mémoire des quatre membres décédés dans l'année et aussi exprimer ses regrets de ne pas avoir ceux retenus par la maladie ou résidant désormais en maison de retraite qui restent présents dans les coeurs. La trésorière Josette Trapon a présenté le bilan financier aux comptes bien équilibrés : les quatre communes dont dépend le club ont versé un total de 1.300 € de subventions, 149 adhésions ont rapporté 3.725 €, les manifestations ont plutôt bien réussies financièrement comme la belote de Saint-Etienne des Champs, l'expo-vente du 15 août à Condat ou encore la journée pieds de cochons à Saint-Avit. Les excédents servent aux budgets des repas internes et à participer aux frais des voyages comme mes plus de 4.500 € injectés dans la sortie en Bretagne.

 

 

Pour 2020, la présidente, signifiant que ce devrait être sa dernière année à la tête du club, a proposé un calendrier riche en manifestations et repas : elle aimerait voir revenir des activités hebdomadaires (cartes, scrabble, marche...) pour offrir des moments réguliers pour être ensemble, pour favoriser la rupture de l'isolation des personnes seules. En perspective du renouvellement du conseil d'administration, trois candidatures ont été demandées et apparemment trouvées. La nouvelle équipe doit réfléchir à l'avenir de l'association en proposant des idées devant renouveler l'attractivité des manifestations, tout autant que celle du club afin d'avoir de nouveaux adhérents.

 

 

MONTEL DE GELAT

29 novembre / Regain de la Combraille

 

Les membres de Regain de la Combraille et quelques sympathisants se sont retrouvés le 29 novembre pour une réunion différente des autres. Dans la salle de la Belle époque, ils ont visionné la vidéo du spectacle qu'ils avaient donné en mars dernier : même si la qualité audio-visuelle n'était pas l'objectif de l'enregistrement sur un plan séquence unique, c'était un bon moyen pour les acteurs de se voir. La représentation avait réunis plus de 150 spectateurs qui avaient apprécié les saynètes en patois. L'humour véhiculé par la langue est perçu autrement que s'il était en français, il y a quelque chose qui le rend plus familier, plus local et peut-être, de fait, plus perceptible, plus marrant.

 

 

Le jeu des acteurs amplifie le texte et les amateurs de l'association ont pu remarquer les progrès acquis en trois ans d'expérience. Il reste des défauts bien sûr, ils ne sont pas gênants pour le spectacle, parfois ils s'inscrivent dans le déroulé sans que personne n'y voit. Avec leur propre regard, les participants au spectacle ont certainement remarqué leurs points faibles qu'ils ne vont pas manquer de corriger pour la prochaine représentation. La dernière réunion de l'année, le 20 décembre à Voingt, va terminer le cadre du programme et jeter le gros du texte des saynètes. A partir de janvier, la troupe de rédacteurs fignolera les répliques, étudiera les jeux de scènes pour enclencher les répétitions en février. Du travail intensif pendant le mois le plus court, et en mars, une belle soirée attend les amateurs.

 

CROCQ

23-24 novembre / Marché de Noël


Une nouvelle fois, le Comité des fêtes a montré sa capacité à organiser une manifestation d'envergure qui sait rassembler les troupes pour assurer le bon fonctionnement et faire venir des visiteurs par centaines, voir plus, arpenter les allées d'un marché extraordinaire comme pouvait l'être le jardin de Charles Trénet. Autour de la halle, les stands d'exposants en version tente ou cabane en bois s'alignaient pour former un véritable marché de Noël typique des régions de l'Est, la salle des fêtes complétaient l'offre commerciale. Autour des animations, les repas ont fait le plein : près de 500 couverts sur les trois services. Saucisse fiolée, moules-frites ou poule de Noël ont rassasié les participants. La météo capricieuse au départ a donné le temps ensuite pour faire de ce rendez-vous un beau et grand moment à un mois de Noël.

 

VILLOSSANGES

19 novembre / Classe 49


Le conscrit de Villossanges fait partie du patrimoine immatĂ©riel de la commune depuis des lustres. Chaque annĂ©e, le bal du 1er janvier rappelle la tradition issue de conscription qui avait imposĂ©e le service militaire au XIème siècle. VoilĂ  plus de trente ans que  l'armĂ©e est devenue exclusivement professionnelle et qu'il n'y a plus d'appelĂ©s dans les rĂ©giments. Cependant, l'appartenance aux conscrits reste un passage obligatoire de la jeunesse villossangeoise au tournant des 20 ans, ainsi que cela existe encore dans d'autres communes rurales. 

 

 

Avec la baisse démographique, on constate que l'attachement aux racines est bien ancrée : beaucoup de conscrits ne sont pas de la commune mais au moins un de leurs parents en sont originaires. Le 24 novembre, c'est la classe 49 qui s'est retrouvée pour marquer le cap de leurs soixante-dix printemps autour d'un repas pendant lequel les rêves, les aventures, les folies de leurs 20 ans sont revenus dans la conversation. Nostalgie de la jeunesse et bonheur des retrouvailles allaient de paire avec le moment gourmand partagé.

 

HERMENT

17 novembre / Aînés de la Butte

 

Les AĂ®nĂ©s de la Butte Ă©taient en mode rĂ©cital le 17 novembre en accueillant Patou, une chanteuse montluçonnaise dont la voix et l'entrain avait sĂ©duit la prĂ©sidente du club au festival de GĂ©nĂ©rations Mouvement il y  a quelques mois Ă  Clermont-Ferrand. Loin de la scène d'une grande salle de spectacle, c'est dans la collĂ©giale que s'est produite Patou, la salle des fĂŞtes Ă©tant indisponible pendant des travaux de rĂ©novation importants.

 

 

La chanteuse a montré son talent d'interprétation en reprenant des chansons du répertoire français avec une voix parfaite à laquelle la sonorisation dans l'église n'était peut-être pas la plus adaptée pour en apprécier sa grande qualité. Du talent, une voix et aussi de la création : Patou a offert au public ses propres textes puisés dans les sentiments du coeur et de la vie. Le public a aimé écouter Patou, les applaudissements chaleureux l'ont démontré

 

CROCQ

14 novembre / Aînés croquants

 

L'assemblée générale du club des Aînés croquants s'est tenue le 14 octobre dans la chaleur de la salle du club. La présidente Eliane Simonet a accueilli 26 des 45 membres venus à la réunion pendant laquelle ils ont pu écouter le nouveau président départemental de la fédération des aînés ruraux Générations Mouvement, Gérard Villatte. Ce dernier a expliqué le rôle de la fédération aux côtes des associations locales mais aussi les avantages liés à l'adhésion pour les particuliers grâce aux partenariats. Ensuite, la président a dressé le bilan moral, débutrant par une minute de silence en hommage à Lucien Dauphin, disparu en juin dernier.

 

 

Dans son énoncé, Eliane Simonet a regretté une certaine désaffection du public aux activités du club : lotos et théâtre n'ont pas eu les succès attendus et surtout mérités. Au sein du club, les sorties gourmandes et les repas internes restent des valeurs sûres, le travail de Jérôme qui travaille aux cuisines du collège et qui offre ses services au club a été unanimement salué et applaudi. Les séances hebdomadaires du jeudi sont un moment apprécié pour rompre l'isolement et se rencontrer : un lien social fort qui se prolonge une fois par mois avec des visites aux résidents des petites unités de vie . L'atelier mémoire est fréquenté uniquement par les femmes, les hommes y seraient accueillis avec plaisir.

 

 

En conclusion, la présidente constate une vie un peu ralentie dans le club que seule l'arrivée de nouveaux adhérents permettrait de booster. Rappelant que la création des clubs a plus de 30 ans pour répondre aux besoins collectifs d'animations adaptés aux générations de retraités de l'époque, Gérard Villatte sait qu'il faut évoluer pour attirer des nouveaux retraités, plus individualistes, plus indépendants que leurs prédécesseurs en insistant sur le lien entre les personnes, sur le vivre ensemble qui permet collectivement de faire de belles choses, de passer d'agréables moments, de connaître d'autres gens. La porte est ouverte pour accueillir de nouvelles personnes. Claude Loubeaus a dressé le bilan financier en léger déficit en rapport aux faibles résultats des manifestations, il a remercié les municipalités de Saint-Pardoux, Saint-Oradoux, Basville et Crocq pour leur aide. Elisabeth Bord rejoint le conseil d'administration. Prochains rendez-vous : le repas de fin d'année à Mérinchal le 30 novembre et goûter de Noël animé par Antoine Trémolières le 14 décembre.

 

GIAT

10 novembre / On se ligue

 

A l'initiative de la caisse régionale de Crédit Agricole qui a signé un partenariat avec la Ligue contre le cancer, les caisses locales ont été invitées pendant le mois de novembre à imaginer des actions en faveur de la lutte contre le cancer. Les caisses de Giat et Pontaumur-Miremont ont fait appel aux bénévoles de l'antenne locale de la Ligue, expérimentés et compétent, pour organiser une journée animée.

 

 

 

  

 

    

 

Une  petite randonnĂ©e de 7 km Ă  laquelle ont participĂ© une centaine de personnes, un apĂ©ro-concert avec encore plus de spectateurs gourmands ont marquĂ© la matinĂ©e. Des dĂ©monstrations de gestes de secours avec les pompiers, de judo du club de Haute Combraille d'Azances, de zumba venue de Crocq, des ateliers pâtisserie et cuisine, ont Ă©tĂ© bien suivis dans l'après-midi. Grâce Ă  l'antenne et Ă  ses petites mains très engagĂ©es,  aidĂ©es par des administrateurs des caisses locales, cette journĂ©e de l'opĂ©ration "on se ligue tous" devrait gĂ©nĂ©rer plus de 3.000 € de recettes en faveur du comitĂ© dĂ©partemental de la Ligue contre le cancer.

 

 

FERNOEL

8 novembre / Regain de la Combraille

 

Regain de la Combraille est venu chaque annĂ©e Ă  FernoĂ«l depuis sa crĂ©ation, toujours bien accueilli Ă  la salle  des associations par le maire de la commune et son Ă©pouse, celle-ci connaissant mieux la langue d'ici que son mari non originaire de la rĂ©gion. En fin de sĂ©ance, Bernard ZabĂ©,  le prĂ©sident de l'association, sachant que Gilbert MĂ©nage ne se reprĂ©sentait pas aux Ă©lections municipales, a saluĂ© la bienveillance de celui-ci et de la municipalitĂ© Ă  l'Ă©gard des patoisants de l'Ă©quipe. Avant cet hommage appuyĂ©; sincère et Ă©mouvant, la bande des participants du jour a travaillĂ© sur les saynètes du spectacle qui sera jouĂ© en mars : reprenant les textes dĂ©jĂ  Ă©crits sur des histoires inspirĂ©es des "vieux de la vieille " ou de la vie quotidienne d'autrefois, chaque session amĂ©liore, ajoute, modèle la trame qui servira pour la reprĂ©sentation.

 

  

 

En plus de ce travail, mijotĂ© souvent entre deux sĂ©ances, le groupe travaille aussi Ă  traduire des chansons françaises en patois : elles seront interprĂ©tĂ©es par la chorale de Saint-Maurice, partenaire de la soirĂ©e. Il n'est pas toujours Ă©vident de transcrire les subtilitĂ©s poĂ©tiques des chansons et les traducteurs s'affranchissent de quelques règles pour garder les rimes, le rythme et le sens de la version originale. Prochain rendez-vous le 29  novembre Ă  la salle de club de la Belle Ă©poque avec le visionnage de la vidĂ©o du spectacle du printemps dernier

La vidéo de la

FĂŞte du pain 2019

Ă  Saint-Germain

est en ligne

Marché de Noël

Crocq 23-24 novembre

 

Repas de club Saint Martin

30 novembre - Condat

Message

A l'attention des commerçants giatois

 

"FĂ©licitations aux enfants des Ă©coles de Giat  pour leurs beaux dessins qui dĂ©corent les vitrines

vides des rues et qui les Ă©gayent. Belle initiative!!!!!

Une vitrine aussi Ă  regarder et qui nous transporte dans le temps: Reflex Informatique."


Nicole (Fernoël)

OCTOBRE

GIAT

31 octobre / Halloween

 

Comme chaque annĂ©e, l'amicale laĂŻque des parents d'Ă©lèves a rassemblĂ© des enfants accompagnĂ©s de leurs parents et grands-parents pour une promenade d'Halloween dans le bourg : le temps incertain  et les effectifs  n'ont pas permis de faire tout le grand circuit.

 

 

Si des habitants qui attendaient les enfants ont été déçus de ne pas les voir, d'autres ont été très heureux d'offrir aux petits monstres particulièrement bien déguisés des friandises.

 

 

Une fois les paniers remplis, le retour à la salle des fêtes s'est déroulé autour d'un goûter partagé comme l'ont été le total des gourmandises récoltées.

 

CROCQ

30 octobre / Halloween

 

Le ComitĂ© des fĂŞtes a organisĂ© une animation autour d'Halloween pendant les vacances de Toussaint. Un peu plus de 95 enfants sont tous partis en petit groupe de la salle des fĂŞtes avec un plan afin de rĂ©soudre  des Ă©nigmes installĂ©es dans le bourg : une chasse aux trĂ©sors peanant laquelle les enfants tapaient aux portes des maisons pour faire peur ou rire, peu importe du moment que l'accueil se soldait avec sourires et bonbons.

 

 

Les habitants ont bien jouĂ© le jeu, apprĂ©ciant cet excès de jeunesse bienvenue. A la fin de la chasse aux trĂ©sors, de retour Ă  la salle des fĂŞtes, les reprĂ©sentants du e comitĂ© leur ont offert Ă  tous un sachet rempli de bonbons avant de partagĂ© le goĂ»ter, tout ça gratuitement. Parmi les participants, on notait des familles venues de plus loin ; Auzances, Aubusson, Felletin, la Villetelle... dont les remerciements et les bonnes apprĂ©ciations de la manifestation ont Ă©tĂ© relevĂ©s sur les rĂ©seaux sociaux. L'affluence a Ă©tĂ© au-delĂ  des prĂ©visions, obligeant les organisateurs Ă  un rĂ©approvisionnement en urgence dans les Ă©piceries locales.

 

GIAT

26 octobre / ADATEC

 

Invités par l'Adatec, les compagnons du théâtre de Messeix ont donné leur nouvelle représentation "une histoire de oufs" à la salle des fêtes samedi soir devant près de 150 spectateurs. Le public a pu apprécier le jeu des comédiens à mettre en forme une histoire simple bourrée d'explications complexes où chaque entrée de personnage formait autant de quiproquos amenant une histoire dans l'histoire pleine d'absurdités : le rire est une obligation.

 

 

L'énergie dépensée par l'interprétation d'un personnage plutôt débile face à l'hypocrisie et à l'imagination des autres donne de la vigueur à la pièce. C'était une soirée de détente à ne pas regretter.

 

CROCQ

25 octobre / Conférence


MalgrĂ© une assistance rĂ©duite, Christophe Moreigne, auteur le "la mention rouge" animĂ© une confĂ©rence sur l'histoire de Crocq pendant la seconde guerre mondiale le 25 octobre. InvitĂ© par le maire, Jacques Longchambon, Ă©ternel porte-parole de la mĂ©moire locale de cette Ă©poque. En prĂ©ambule, le confĂ©rencier a expliquĂ© l'Ă©volution mĂ©morielle des Ă©vènements selon la politique des gouvernants et les relations internationales : la dĂ©portation a Ă©tĂ© mise en retrait pour mettre en avant la RĂ©sistance du temps de de Gaulle  alors qu'actuellement la shoah et autres exterminations des annĂ©es noires sont sur le devant de la scène. Rappelant l'activisme des Ă©poux Klarsfeld, le discours de Jacques Chirac au Vel d'Hiv, les Ă©chos d'Eric Zemmour dernièrement, Christophe Moreigne a dĂ©montrĂ© que la perception de l'histoire Ă©tait Ă  gĂ©omĂ©trie variable selon l'avancĂ©e des connaissances, la mĂ©diatisation des propos des personnalitĂ©s, et dĂ©sormais l'influence des rĂ©seaux sociaux. Reprenant l'histoire creusoise, il a Ă©voquĂ© les dĂ©cisions prĂ©fectorales, leur application zĂ©lĂ©e ou au contraire comme Ă  Aubusson ajustĂ©e aux cas par cas, ce qui a pu sauver des vies dans le sud de la Creuse.

 

 

Il a soulignĂ© l'oeuvre de Louis Aron, qui a gĂ©rĂ© les maisons d'enfants juifs, comme celle de Crocq de 1939 Ă 1942. Indiquant qu'il manquait certainement Ă  son livre un chapitre consacrĂ© au secteur de Crocq, il a repris quelques affaires qui ont marquĂ© le territoire comme celle des Ă©poux CrĂ©mieu, travaillant Ă  la maison d'enfants, inquiĂ©tĂ©s par les autoritĂ©s mais dont les bonnes relations avec la famille de Beauverger avait secouĂ© les chefaillons locaux dans leur orgueil. Il a parlĂ© de personnes rĂ©fugiĂ©es Ă  Crocq dont il a retrouvĂ© la trace comme le fourreur Zilberstrom  ou l'agent d'entretien Striks, arrĂŞtĂ©s pendant les rafles de fĂ©vrier 194, dĂ©portĂ©s et tuĂ©s Ă  Madjanek en Pologne. Il a conclu en rappelant que le contexte des annĂ©es 1942-45 avait occasionnĂ© des histoires, des drames dont les causes et les effets ont eu des consĂ©quences inappropriĂ©es sur les vies, les familles, les comportements dont certaines ont laissĂ© des traces, des rĂ©putations parfois injustifiĂ©es pour ne pas dire fausses, jetant l'opprobre sur des gens honnĂŞtes.

 

"La mention rouge - les juifs dans la Creuse sous Vichy et l'occupation (1940-1944 )- Editions Point d'Encrage, 2018. 266 pages. 20 €.

 

MIREMONT

17 octobre / LIgue contre le cancer


Elise Laroche, dĂ©lĂ©guĂ©e de la Ligue contre le cancer de l'antenne de Haute Combraille  et son Ă©quipe de bĂ©nĂ©voles ont remis le fruit de la journĂ©e contre le cancer organisĂ©e le 1er septembre dernier : un chèque de 8.772 € a Ă©tĂ© donnĂ© Ă  Dominique Jarlot, membre du conseil d'administration de la Ligue,  reprĂ©sentant les bĂ©nĂ©fices de la journĂ©e et les dons recueillis qui s'Ă©lèvent Ă  4.800 €.

 


Le succès de cette manifestation bien ancrée dans le territoire doit beaucoup aux élus de la commune très impliqués dans l'organisation, à l'apport de la municipalité dans les structures et les approvisionnements, aux commerçants partenaires qui ont permis l'élaboration du repas à moindre coût, aux cuisiniers qui ont travaillé gracieusement et à tous les participants, dont 250 marcheurs qui ont été epprouvés par le relief local. Dominique Jarlot a rappelé l'utilité des dons en indiquant les actions en cours sur le département pour la recherche, les soins, l'aide aux malades et aux familles.

 

 

Elise Laroche a informé l'assistance de l'organisation du nouvelle journée à Giat le 10 novembre dans le cadre de l'opération portée par le Crédit Agricole et le comité de la Ligue 63, journée autour de plusieurs animations (randonnée, apéro-concert, ateliers cuisine et kirigami, initiation auix gestes de premiers secours...). En 2020, la journée en Haute-Combraille aura lieu à Pontaumur le 6 septembre.

 

MONTEL DE GELAT

19 octobre / FĂŞte de la pomme


A cause des épisodes climatiques chauds et secs de cet année, les organisateurs (la Belle époque et Regain de la Combraille) ont du palier à la faiblesse des rendements des pommiers locaux pour leur fête de la pomme : c'est à Saint-Ybard en Corréze qu'ils sont allés s'approvisionner en fruits. Près de 2 tonnes de pommes, dont les trois-quarts de pommes à cidre, ont été livrés avec quelques châtaignes et des noix.

 

 

Alors que l'animation principale tournait autour du pressoir actionnĂ© par les patoisants de Regain, les personnels du club des aĂ®nĂ©s s'occupaient Ă  la gestion des produits : la vente du jus de pomme frais, des pommes Ă  manger, des châtaignes grillĂ©es, des noix mais aussi de la buvette et du rayon pâtisserie bien fourni en dĂ©licieux gâteaux fabriquĂ©s maison. Un grilloir Ă  marrons original mĂŞlant gaz et Ă©lectricitĂ©, fabriquĂ© tel, un prototype par un des adhĂ©rents techniciens suscitait la curiositĂ©. Comme chaque annĂ©e, pour les enfants, le stand "Guillaume Tell" connaissait un certain succès. DiffĂ©remment des Ă©ditions prĂ©cĂ©dentes, le repas de la fĂŞte a eu lieu le soir avec de la pomme dans tous ses Ă©tats au menu concoctĂ© par les boulangers locaux et apprĂ©ciĂ© de la soixantaine de convives. 

 

SAINT-MERD LA BREUILLE

12 octobre / Club des GenĂŞts d'or


La nouvelle équipe dirigeante des Genêts d'or se bouge pour créer de l'animation sur le territoire en s'ouvrant aussi sur l'extérieur. Samedi dernier, l'association avait invité une troupe de théâtre de la banlieue clermontoise pour une représentation originale des "courtes" de Courteline : une série de huit saynètes et sketchs dans le style du vaudeville et du théâtre de la Belle époque.

 

 

 

Les sentiments humains et les comportements évoqués dans cette oeuvre n'ont pas vieilli, la centaine de spectateurs a bien adhéré aux dialogues en participant joyeusement aux réparties des comédiens amateurs. La troupe des "Uns parfaits" composée d'amateurs s'exprime avec un beau talent et dans une salle peu adaptée au théâtre, elle a su mettre en valeur l'auteur dans une mise en scène sobre mais efficace. Cette première action de l'association a été un succès qui demande à être renouvelé.

 

VERNEUGHEOL

12 octobre / Club des Vergnes

 

Dans une ambiance dĂ©tendue et conviviale, les 45 participants au festin d'automne du Club des Vergnes ont passĂ© un après-midi sympathique  au cours duquel ils ont pu Ă©changer Ă  leur guise.

 

  

 

  

 

 

A cette occasion, les responsables les ont informĂ©s sur les prochaines manifestations de l'association : le thĂ© dansant du 27 octobre, le loto prĂ©vu le 05 janvier 2020, et bien sĂ»r l’assemblĂ©e gĂ©nĂ©rale fixĂ©e au 10 janvier. Des sorties sont encore en cours d’étude qui pourraient avoir lieu avec d’autres associations du secteur. L'autre repas de saison, aux beaux jours   devrait avoir lieu le samedi 4 avril prochain. (G. Demarquet)


LA CELLE D'AUVERGNE

6 octobre / FĂŞte de saint Pardoux

 

La saint Pardoux a retrouvĂ© des couleurs depuis quelques annĂ©es et la cĂ©lĂ©bration du saint patron de la commune est l'occasion de celle d'une messe unique dans l'annĂ©e, permettant d'ouvrir l'Ă©glise aux paroissiens ravis de faire vivre l'Ă©difice. Et quelle messe ! grâce Ă  la chorale de  Prondines "Ă  travers chants" dont le prĂ©sident de la sociĂ©tĂ© de chasse est un fervent choriste, l'office bĂ©nĂ©ficie d'un accompagnement chantĂ© qui rend la messe encore plus solennelle et belle.

 

  

 

  

 

D'ailleurs, cette célébration fait venir des chrétiens de tout le secteur, bien au-delà des frontières communales et départementales car on y voit des creusois voisins. Après la messe, un moment républicain succède au religieux ; la municipalité offre le verre de l'amitié et cette fête est l'occasion d'un rassemblement populaire apprécié et unique dans l'année. Dans les petites communes, ce genre de manifestation renforce l'appartenance à une communauté de gens fiers de leurs origines qui les rapprochent.

 

FERNOEL

5 octobre / FĂŞte patronale

 

Voilà douze fois que la saint Pardoux est fêtée conjointement entre l'église et la commune : depuis 2008, la messe célébrée en hommage au saint patron est suivie d'un moment de rassemblement populaire autour d'un verre offert par la municipalité. Pour le deuxième fois depuis la création de l'évènement, ce moment convivial a été rapatrié à l'abri à la salle des associations, d'habitude le beau temps permet de rester sur la place de l'église et d'accueillir plus de monde, les paroissiens s'attardant volontiers.

 

 

Mais quand il faut rejoindre la mairie, une partie des citoyens rentre directement. Ce moment est pourtant unique dans l'annĂ©e, il est l'occasion de retrouvailles pour beaucoup, certains ne revenant Ă  Fernoel que pour la fĂŞte. La fĂŞte patronale, c'est aussi une soirĂ©e gourmande et dansante : plus de 140 personnes ont dĂ©gustĂ© la meilleure paĂ«lla de la rĂ©gion cuisinĂ©e et servie par les bĂ©nĂ©voles du comitĂ© des fĂŞtes toujours efficaces et accueillants. 

Service gratuit et accessible Ă  tous

Créer un blog design