A L'AFFICHE

Mercredi 1 décembre

Spectacle jeune public

16 h

Saint-Avit

***

Vendredi 3 décembre

Animations illuminations

18 h 30

Saint-Avit

***

Vendredi 3 décembre

Concerts rock electro

21 h

Flayat

***

Dimanche 5 décembre

Bourse aux jouets et vêtements

9 h

Giat

***

Dimanache 5 décembre

Concert chorale

16 h

Crocq

***

Dimanche 12 décembre

Loto

14 h

Herment

***

Jeudi 16 décembre

Cinéma

20 h 30

Giat

***

Dimanche 19 décembre

Marché de Noël

8 h

Giat

***

Mercredi 22 décembre

Après-midi de fêtes

pour les enfants

14 h

Giat

***

 

 

 

 

ANNONCES ( faire défiler pour ne rien laisser passer...)

CROCQ

Samedi 4 décembre, les Sapeurs Pompiers organiseront  une vente de porte clefs et de petits-déjeuners au profit du Téléthon, à partir de 9 heures devant le centre de secours..L'après-midi, ce sera dégustation de crêpes.

 

GIAT

L'Amicale laïque des parents d'élèves organise une bourse aux jouets et vêtements (enfants et adultes)  le dimanche 5 décembre sous la halle de 9 h à 17 h . Inscriptions et renseignements au 04.73.21.74.88 ou 06.51.08.38.71. Entrée libre. Port du masque obligatoire

 

 

 

 

SAINT-AVIT

A l'occasion du lancement des illuminations de Noël, la municipalité organise un moment festif  et convivial le vendredi 3 décembre à 18 h 30  sur la place. Présence du père Noël, distribution de friandises aux enfants, vin chaud pour les grands sont annoncés. 

 

 

CROCQ

Dimanche 5 décembre, l'église accueillera la chorale " A travers chants" pour un concert de Noël à 16 heures. Les chanteurs basés à Prondines (63) entonneront une suite de chants issus des répertoires classiques, sacrés et de la variété pour un récital riche d'émotion, de souvenirs et de belles voix. Libre participation. 

 

 

SAINT-AVIT

L'Heure du conte propose un spectacle, pour le jeune public le mercredi 1er décembre à la salle des fêtes à 16 heures. Avec Nathalie Tibur de la compagnie Coloconte et Cie, les enfants à partir de 3 ans et les adultes accompagnateurs assisteront à la représentation de "contes à la lanterne",  une flânerie ludique et poétique =. Un jeu subtil entre une conteuse et une lanterne magique où paroles, mouvements et images projetées se répondent et se complètent. C'est partir à la rencontre d’animaux avec Lapinou et son amie la fourmi : l'aventure montre que le plus fort n’est pas toujours celui qu’on croit et que l'entraide permet de vaincre bien des obstacles. Libre participation. 

 

HERMENT

L'assemblée générale de l'AAPPMA d'Herment se déroulera à la mairie le samedi ?? décembre  à 19 h 30. A l'ordre du jour : bilans moral et financier, informations fédérales, projets et perspectives. 

 

VILLOSSANGES

L'assemblée générale des Amis des Combrailles-Villossanges-Tralaigues- Landogne aura lieu le samedi 4 décembre à 14 h, à la salle des fêtes de Villossanges. A l'ordre du jour : bilans moral et financier, élection au conseil d'administration, projets et perspectives.

 

 

 

 Espace Associatif Alain-Fauriaux

23260 Flayat - eaaf@orange.fr  - 05.55.67.51.38

***

Théâtre Helios

Marlanges - 23420 Mérinchal

05 55 66 10 78

association.helios@orange.fr

 

OCTOBRE - NOVEMBRE

 

VOINGT-GIAT

17 novembre / Archéologie

 

En juin 2020, sous le soleil et avec la chaleur, une équipe technique d'une société spécialisée dans les mesures géophysiques emmenée par Florian Baret de l'Université de Tours et guidée par Pierre Ganne, animateur du patrimoine de la Communauté de communes Chavanon Combrailles et Volcans sondait la parcelle de Beauclair entre Voingt et Giat, où des structures d'habitat gallo-romain ont été mises à jour il y a quelques années. L'analyse des mesures a mis en évidence   le prolongement du fossé bordier de la voie d’Agrippa, la présence de murs à l’ouest et au sud de l’emprise de fouille, confirmant l’hypothèse de bâtiments plus étendus que ce qui avait été observé lors de la fouille, la présence d’un bâtiment (ou deux bâtiments) aligné le long de la voie, et l’hypothèse d’un bâtiment à l’est de l’emprise de la fouille, sur une surface d’environ 180 m2 (extrait du rapport de prospection).

 

Après le 15 novembre, l'opération était renouvelée pour affiner les découvertes précédentes. Cette fois-ci, c'est dans le brouillard et la fraîcheur que les deux opérateurs sont intervenus, mais leur action était plus facile en quelque part, puisque le matériel de sondage était tracté par un  quad, et non par la force humaine comme la première fois. Dans quelques mois, les résultats seront produits mais on sait déjà que les galeries des blaireaux présentes sur la parcelle et bien visibles sur les images scannées du sous-sol ne sont pas historiques. Pierre Ganne confirme que ces animaux mettent régulièrement à jour des traces de l'activité humaine d'il y a près de deux millénaires comme tessons de poteries qui apparaissent en surface.

 

Un article complémentaire dans la Montagne à lire ici

GIAT

17 novembre / La Montagne

 

 

Régulièrement, une animation autour du journal est proposée chez les distributeurs du quotidien. Le matin du 17 novembre, Philippe Morge était présent chez Françoise Détour pour accueillir les clients et leur offrir au nom de la libraire l'édition du jour. Quand cela était possible, une conversation pouvait s'engager avec les lecteurs qui étaient tous invités à remplir un bon de participation à une petite tombola, en échange d'un petit cadeau.

 

 

Le tirage au sort s'est déroulé en début d'après midi : Pascal Gaulon a gagné le parapluie, bien utile en cette saison. Les autres gagnants sont les suivants : Fifi Voisin pour une bouteille isotherme, Michel Arnaud : un livre Michelin ; Annie Rivet et Nicolas Benteux : une couverture polaire ;  Jean Michon : un livre "secrets du Puy-de-Dôme" ; Christiane Servol : un sac à dos ; Sandrine Martin: un drap de plage ; Patrick Massacrier : un drap de bain ; Alice Beaulieu : le livre "les 100 ans de la Montagne".

 

GIAT

15 novembre / Exposition

 

L'exposition photographiques sur les girouettes présentée à la bibliothèque tout le mois de novembre connaît un succès certain et notamment grâce à l'ouverture exceptionnelle le matin de la foire du 15 novembre que cela s'est remarqué.  L'auteur des photographies était présent. Claude Palluau a expliqué à la trentaine de visiteurs de cette matinée l'histoire de cette exposition qui a débuté au cours d'une journée de visites du patrimoine organisée par le SMADC et dont il assure le suivi photographique bénévolement.

 

 

Tout simplement, le regard  a été attiré par une girouette originale représentant une profession et de sorties en sorties, Claude a remarqué une certaine diversité de ces instruments sur le territoire au milieu des traditionnels coqs sortis d'usines. Des girouettes représentant des métiers, des passions, mais aussi celles de vieilles demeures riches d'un passé historique  alimentent l'iconographie locale de ces éléments du patrimoine, détails d'architecture qui bougent au gré des vents.  L'exposition fermera le 29 novembre, pour la foire, et le photographe sera présent de 9 h à midi. 

 

GIAT

6 novembre / La Gaule giatoise

 

Profitant de la relative accalmie sur le front sanitaire, l'assemblée générale de la Gaule giatoise a pu se dérouler dans des conditions presque normales après l'annulation de la précédente il y a un an. Le président Michel Vigier était heureux d'accueillir une quinzaine de pêcheurs intéressés par la vie de l'association agréée de pêche et de protection des milieux aquatiques  (AAPPMA), seul interlocuteur officiel des institutions. Parce que le nombre d'adhérents est largement supérieur : 82 cartes ont été vendues en 2021 dont, ce qui est très intéressant 25% environ, à des jeunes de moins de 18 ans. Pour rappel, les chiffres sont de 67 en 2016, grimpant jusqu'à 79 en 2019. La dynamique a été interrompue en 2020 pour redescendre à 68 en raison de la pandémie, mais "on voit que ça redevient normal, mais le point extrêmement positif reste l'adhésion de jeunes pêcheurs". Pensant la saison, trois lâchers de truite ont offert de la prise aux pêcheurs de rivière : deux sur le Tyx et la Ribeyre au printemps, un sur le Sioulet en mai avec des éléments provenant de la pisciculture fédérale, comme les truitelles incorporées en septembre sur la même rivière. Les finances restent saines selon le trésorier Maurice Battut. Le bureau a subit quelques modifications et se compose ainsi : Président :  Michel Vigier, vice-président : Jean-Marc Richard, secrétaire : Patrick Thirot, trésorier : Maurice Battut, membres : Benoît Chefdeville (moins de 20 ans), Gilles Passelaigue et Bernard Guillot.

 

 

La suite du débat a porté sur un  projet toujours d'actualité : le nettoyage du bassin de Fernoël afin de pouvoir le remettre en service, ceux de Giat ne sont pas à l'ordre du jour. L'intervention de lycéens de Rochefort dans un cadre pédagogique fera l'objet d'une demande. Il est demandé de récupérer le local autrefois mis à disposition par la commune à l'AAPPMA qui en a besoin, et dont il est rappelé que l'association avait investi dans son entretien. Dans la partie informative, le Président a lu un courrier de la Fédération relatif au projet de création d'un élevage intensif d'engraissement de porcs soulignant les inquiétudes sur la préservation du milieu aquatique et de la faune piscicole locale.

 

GIAT

30 octobre / Parents d'élèves

 

Une trentaine d'enfants admirablement déguisés et accompagnés de parents, grands-parents, et des organisateurs de la course aux bonbons ont défilé dans les rues du bourg le 30 octobre dans l'ambiance d'Halloween.  En deux groupes, les plus petits pour un circuit plus court, les monstres gentils, les fantômes et autres personnages hauts en couleurs vives, se sont rendus dans les commerces et ont sonné à quelques portes pour récolter des friandises et ne pas jeter de sorts.

 

 

Au retour de la balade, un petit goûter offert par l'amicale laïque des parents d'élèves réconfortait tout ce petit monde, satisfait d'une belle collecte.

 

GIAT

28 octobre / Club de l'amitié

 

L'automne est peut-être la plus belle saison pour les balades, les paysages sous l'été indien sont une invitation à flâner dans la campagne et prendre un bol de nature avant l'hiver est un bienfait nécessaire. C'est probablement une des  raisons qui explique le regain d'attractivité des marches du jeudi du Club de l'Amitié. Depuis la rentée, ils sont de plus en plus nombreux.

 

 

Le jeudi d'avant Toussaint,  ils étaient 25 pour profiter du soleil, des couleurs, des odeurs sur les chemins de la campagne creusoise sur la commune voisine de Basville, car le club se délocalise pour cette activité et découvrir d'autres lieux à proximité. Pour l'ensemble des adhérents de l'association, il reste une date à retenir : le samedi 18 décembre jour du repas de fin d'année de l'association, une véritable occasion de tous se retrouver enfin après deux années difficiles .

 

 

 

CONDAT EN COMBRAILLE

23 octobre / Club saint Martin

 

Cette fois-ci, on peut dire que c'est reparti au club saint Martin, après vingt mois de pause contrainte, heureusement ponctuée de quelques moments gourmands estivaux qui ont permis de ne pas rompre les liens entre les adhérents. Samedi dernier, le club avait organisé le repas du retour si on peut dire, ouvert au public muni d'un pass sanitaire. Une centaine de personnes, dont une bonne partie de personnes extérieures au club, mais connues dans la commune, étaient rassemblées pour la bonne chair, en l'occurrence une choucroute. Contrairement à la plupart des repas d'avant, les convives n'ont pas été pressés de partir, et on pouvait voir les conversations s'éterniser dans l'après-midi, comme s'il ne fallait pas gâcher ce temps de retrouvailles, comme un signe de convivialité apprécié qui manquait tant.

 

MONTEL DE GELAT

17 octobre / Randonnée de l'APE

 

Le beau temps a été un atout majeur dans le succès de la randonnée organisée par l'association des parents d'élèves du RPI Montel-Villossanges le 17 octobre. Mais ce n'est pas tout : avec près de 300 participants, les chemins choisis pour les différents circuits ont été très fréquentés parce qu'il y avait bien longtemps que ce genre de manifestation n'avait eu lieu.

 

 

Beaucoup l'ont dit " ça nous manquait". Les organisateurs ont du revoir en urgence l'approvisionnement du point de ravitaillement, vite débordé au point qu'il y a eu une rupture de stock provisoire. A l'arrivée, une buvette a même été improvisée pour satisfaire la demande de marcheurs qui avaient envie de prolonger la promenade par une pause conviviale avec ceux qu'ils retrouvaient. Tout ça pour la bonne cause : les bénéfices serviront aux activités des écoliers.  

 

HERMENT

12 octobre / Aînés de la Butte

 

Le confinement et l'ensemble des mesures prises en, raison de  la pandémie de Covid ne laissent pas indifférents et la vie associative, à quelques niveaux que ce soient, a beaucoup souffert de la crise. Alors, l'éclaircie entamée depuis l'été et dont tous espèrent que ce n'est que l'annonce de la fin de la période de contraintes, est une très bonne nouvelle pour la santé mentale des membres de la plupart des associations. Au club des Aînés de la Butte, la situation s'embellit malgré une diminution des effectifs et la perte d'adhérents de premier plan. Depuis la rentrée, il ne reste qu'une dizaine de personnes pour assurer la continuité de l'association. La qualité reste supérieure au nombre et fort de cet adage, la petite troupe a eu du plaisir à se rassembler enfin et bien sûr, autour d'une table, il n'y a rien de mieux.

 

 

Après une première sortie goûteuse en septembre, c'est dans le restaurant de la commune voisine de Verneugheol que le groupe s'est retrouvé le 12 octobre pour partager un déjeuner riche de saveurs et de convivialité. Les participants ont pu remarquer le retour de la vie dans les campagnes avec la bonne fréquentation de l'établissement. Un seul regret, l'absence des écoliers qui faisaient cantine dans la salle avant, mais celle-ci a été délocalisée à la salle des fêtes pour répondre aux nécessités de distanciation toujours en vigueur.  Les prochaines sorties sont programmées, et pour les manifestations, on verra après l'hiver, et la porte reste ouverte aux anciens de la commune qui ne sont pas encore adhérents pour apporter un dynamisme perdu. 

 

MONTEL DE GELAT

17 octobre / Marche pour Pauline

 

Au début du mois, la marche pour Pauline, une randonnée solidaire, a rassemblé plus de 160 participants. Aux alentours de Dontreix et des rochers de Saint-Julien, trois circuits étaient proposés par une météo digne d'une fin d'été.

 

L'arrivée était marquée par un goûter réconfortant. Grâce à la générosité des participants et des partenaires, 1.944 € ont été récoltés et seront reversés à l'association Vaincre les maladies lysosomales pour financer les actions sociales et de recherche contre ces 53 maladies rares. Pauline est touchée par l'une d'elle, la maladie de Niemann-Pick C.

 

VERNEUGHEOL

17 octobre / Ecuries de Fayat

 

Les écuries de Fayat, et plus exactement quatre cavalières et leurs montures, ont été à l'honneur à la mi-octobre en remportant les quatre meilleures places du concours de saut d'obstacles d'Ussel  (épreuves préparatoires club et poneys) où elles ont dominé les 55 équipages engagés .  Avec ce résultat, Sarah Pouyet qui est à la tête des écuries de Fayat n'est pas peu fière de ses élèves qui s'entraînent chaque semaine sur le site, en extérieur et en intérieur grâce  à des installations modernes et complètes.

 

Le centre équestre accueille plusieurs chevaux et poneys pour permettre la pratique de l'équitation ouverte à tous, enfants, adolescents et adultes. Les sportives sont engagées dans la compétition en vue de la sélection pour les championnats de France Indoor qui est programmée en juin 2022, en participant aux concours régionaux dans un premier temps.  

 

 

FERNOEL

8 octobre / Amicale laïque

 

L'amicale laïque de Fernoël officiellement appelée Foyer des jeunes et d'éducation populaire (FJEP) a délocalisée son assemblée générale à la salle des fêtes de Flayat, commune qui fournit quelques-uns de ses membres. Le président Patrick Mounaud a dressé le bilan moral d'une année sans activité pour l'association de danses traditionnelles : il n'y aura eu qu'un repas interne au début de cet automne.

 

Du côté des finances, la trésorière ne peut qu'acter quelques dépenses de fonctionnement et une recette en provenance du conseil départemental du Puy-de-Dôme de 300 €. Après ces formalités statutaires, le président a déclaré qu'il fallait préparer la reprise et surtout l'avenir de l'association. Les séances de danses restent programmées le vendredi soir en libre accès pour les adhérents selon leurs disponibilités, seule compte la présence des musiciens , indispensable pour accompagner les danseurs.

 

Il est important de réfléchir à l'accueil de nouvelles personnes, en se focalisant sur l'accompagnement des débutants afin de mieux les intégrer. Des animations autour de la danse traditionnelle, sous forme de démonstration et de présentation, sont à prévoir dans d'autres communes de cette partie du territoire entre Marche et Combraille. Les moments de convivialité seront reconduits comme la bûche de Noël, la galette des rois et le repas de fin de saison. Un bal trad sera organisé au printemps.

 

CROCQ

7 octobre / Club des aînés crocquants

 

Une petite moitié des effectifs du club des Aînés crocquants était présente à l'assemble générale de l'association convoquée le 7 octobre. Quasiment deux ans après la dernière réunion du genre, et deux ou trois manifestations réalisées avant le confinement, cette assemblée aurait dû être le jour des retrouvailles de la trentaine d'adhérents.  La présidente et les membres du bureau ne peuvent que constater la désaffection dans les rangs après la crise sanitaire. Pour sa dernière réunion comme responsable, Eliane Simonet avoue être découragée : "j'ai aimé beaucoup ce qui a été fait et j'aurais eu du plaisir pendant mon mandat autour de vous et de ceux qui ont participé aux activités, j'aurais aimé voir le club se remettre en route avec un nouveau bureau parce que je ne suis plus en mesure de continuer".

 

Le trésorier dont le volontariat est à souligner, a donné lecture des bilans des deux dernières années, sans trop de mouvement après le loto du 11 novembre 2019 qui a généré plus de 1.100 euros de gains, les repas et goûter de Noël , la galette des rois au début de 2020 pour une partie des dépenses, avant de baisser le rideau avec le Covid. Les frais liés aux décès de membres, l'entretien des locaux ont été les postes de dépenses majeurs. Quelques subventions communales ont abondé les recettes. Jean-Luc Pierron, maire de Crocq, a indiqué que la commune n'avait pas soutenu l'ensemble des associations ces dernières années pour répondre aux nécessités budgétaires imposées par la cour des comptes. Au final, le club a une bonne santé financière et des locaux remarquables mis à disposition par la commune, mais il manque d'adhérents et les restants sont présents depuis bien longtemps. Alors, il a été décidé de mettre en sommeil le club, faute de combattants. Le maire fait remarquer qu'il y a du potentiel parmi les retraités du secteur pour venir grossir les rangs du club, et beaucoup sont déjà engagés dans la vie associative locale.

 

L'arrêt du club doit être temporaire : "c'est une grande déception" dit la présidente qui ajoute  "un club des aînés est une vitrine pour une commune, il participe à la vie locale (quatre manifestations traditionnelles chaque année), il y a besoin d'un renouveau pour donner au club le dynamisme. C'était un club haut de gamme quand nous avons adhéré, assurant sa continuité dans la durée. J'ai beaucoup donné, j'ai beaucoup reçu depuis une quinzaine d'année".  Malgré la mise en sommeil, il va rester un noyau de transition avec le maintien du rendez-vous mensuel le premier jeudi du mois pour garder le lien, ainsi que l'accueil de l'atelier mémoire régulièrement.  Des contacts vont être pris avec l'aide de la mairie pour tenter de convaincre des personnes à la reprise de l'association, les volontaires intéressées peuvent se faire connaître auprès des membres du club ou de la mairie.

 

GIAT

6 octobre / Bibliothèque

 

A l'occasion de la semaine bleue avec une programmation de manifestations sur le territoire réalisée par  le centre intercommunal d'action sociale de Chavanon Combrailles et Volcans, la bibliothèque accueillait le 6 octobre Georges Leclerc. L'ancien directeur de l'école communale est venu en tant qu'auteur du livre "les pieds de chez nous", histoire romancée de la vie paysanne de l'après-révolution. C'est en cherchant l'origine de l'arrivée de ses ascendants sur le territoire que l'écrivain a eu l'idée de ce roman, qu'il aura mis longtemps à faire avant sa publication. Le résultat est apprécié de ses nombreux lecteurs qui ont trouvé dans ce premier roman une nostalgie certaine, une belle histoire, une mémoire du terroir.

 

Quelques-uns d'entre eux sont venus faire dédicacer l'ouvrage qui est maintenant disponible en prêt, et déjà emprunté, à la bibliothèque. Grâce à cette animation, le lieu était devenu un salon où l'on cause, troublant la tranquillité habituelle que ne perturbe pas les lecteurs en train de parcourir les rayons à la recherche du livre qu'ils veulent lire. Si la semaine bleue n'a pas causé une affluence remarquable partout où des animations étaient prévues,  elle marque la volonté du CIAS de maintenir le lien entre les générations et permettre aux anciens quelques découvertes patrimoniales ou culturelles sur le territoire.

 

 

CROCQ

2 octobre/ Tennis club

 

Réactivés depuis le début de l'automne, les cours de tennis se déroulent dans des conditions quasi normales après la longue période d'arrêt causée par les contraintes du Covid. Plusieurs séances de découvertes ont été offertes par le Tennis-club pour les débutants. Au début du mois, une fête du tennis scolaire avait été organisée sur les courts extérieurs. L’animation conduite par Denis Courty s’est déroulée en présence d’Isabelle Comet-Castan, principale du collège Georges-Nigremont, Nathalie Pierron, présidente du club et le maire, Jean-Luc Pierron. Avec la mise à disposition du matériel nécessaire, parents et enfants se sont succédé tout au long de la matinée sur le terrain. Au programme : des animations découvertes, des jeux, de petits échanges dans le but de créer de la convivialité, de créer un climat de confiance entre enfants, parents et enseignants.

 

Cela veut dire aussi donner et avoir du plaisir à jouer, à pratiquer une activité physique. L'idée des dirigeants du club était d'offrir un bénéfice physique et psychologique aux jeunes et aux adultes qui sont restés trop longtemps sans activité sportive en raison de la crise sanitaire. Cette nouvelle expérience d’animation réussie sera reconduite la saison prochaine. Dans l’immédiat, la saison redémarre sur de bonnes bases : les effectifs jeunes sont en hausse, le club va mettre en place de nouveaux créneaux horaires. A la fin de la manifestation, tous les participants ont eu droit à une petite collation offerte par le club.  Pour celles et ceux qui n’auraient pu encore se rendre aux animations et portes ouvertes, il reste à se renseigner au 06.87.78.58.32.

 

PAYS DE GIAT ET D'EYGURANDE

2 octobre / Icoranda

 

"Ca fait plaisir de vous revoir !", tel est le cri du coeur du président d'Icoranda, Michel Barrier, en ouvrant l'assemblée générale de l'association qui n'avait pu être réunie depuis deux ans. "J'aimerais que ce soit un nouveau départ, avec plus de dynamisme et d'entrain" ajoute-t-il. Son discours se poursuit avec l'hommage aux disparus, Yvon et Bernard, le soutien aux absents qui sont malades ou trop âgés maintenant pour continuer l'aventure.

 

Pendant ces deux saisons tronquées, la vie ne s'est par arrêté pour autant, les petites mains ont continué de travailler sur les matériels, les costumes, la communication : le site Internet a été visité plus de 33.000 fois ! Financièrement, les frais et charges continuent de courir, les recettes se limitent aux subventions communales et départementale de la Corrèze, et aux quatre prestations honorées en 2021. Il n'y a pas eu de sortie ni de représentations, seul le pique-nique aux Agriers aura été un moment de rassemblement. Au Conseil d'administration, on note les départs de Fernand Meunier, Jean-Claude Bonnefoy et Georgette Faugeron.

 

Cette dernière, aux regards de son engagement sans faille depuis la création d'Icoranda, devient membre d'honneur tout comme Jean Michon, animateur de la section danse. Trois nouveaux membres rejoignent le conseil : Robert Rigaud, Françoise Zimmer et Isabelle Battut. Au bureau, l'entrée de Lucien Roche à la place d'André Noël modifie à la marge la composition et les fonctions, le président et la trésorière restent à leurs postes. Trois temps forts sont validés pour la saison, les journées du savoir-faire et de faire savoir à Eygurande fin janvier,  la reprise des stages d'artisanat ancien à Couffy-sur-Sarsonne en mars, et la tournée des réveillés le 8 avril.  "L'arrivée de nouveaux éléments  invite les jeunes au devoir de mémoire des traditions et de la vie d'antan et le prolongement de l'existence aux plus anciens. Il faut retrouver le lustre d'Icoranda qui a fait sa notoriété" a conclu Michel Barrier pour lancer le redémarrage d'une vie associative riche d'échange et de partage.

 

 

CINEMA à GIAT

Jeudi 16 décembre

20 h 30

Foire à Giat

Lundi 13 décembre 

Choucroute

Club saint Martin

23 octobre - Condat

----------------------

 

Service gratuit facile et accessible à tous

Créer mon site web