A L'AFFICHE

Vendredi 20 mai

Concert "zen"

21 h

Flayat

***

Samedi 21 mai

Ballade "road-book"

9 h

Concours de pétanque

14 h

Repas dansant

20 h

Crocq

***

Samedi 21 mai

Apéro-concert

19 h

Herment

***

Samedi 21 mai

Randonnée pédestre

19 h

Landogne

***

Dimanche 22 mai

Marché de producteurs

8 h

Gita

***

Dimanche 22 mai

Concours de pétanque

14 h

Saint-Avit

***

Dimanche 22 mai

Randonnée pédestre et VTT

8 h 30

Saint-Etienne des Champs

***

Dimanche 22 mai

Visite guidée du patrimoine

d'Heume l’Église à Villossanges

14 h

***

Dimanche 22 mai

Floréales

9 h

Spectacle Coqueliconte

15 h

Mérinchal

***

Jeudi 26 mai

Cinéma

20 h 30

Giat

***

Dimanche 29 mai

Brocante vide-greniers

8 h

Condat en Combraille

***

 

ANNONCES ( faire défiler pour ne rien laisser passer...)

FLAYAT

Soirée  zen au café de l'Espace vendredi 20 mai à 21 h : "Comme à la maison"  propose une belle fusion d'instruments énergique. Mathieu Duret, une référence dans le monde du handpan, et un second musicien entremêlent clarinette, handpan et didgeridoo. Un mélange offrant des notes klezmérifiées apaisantes...pour être comme à la maison. Entrée 7 €. 

 

GIAT

Séance de cinéma le jeudi 26 mai à la salle des fêtes à 20 h 30 avec la projection du film de Louis-Julien Petit "La brigade' avec Audrey Lamy et François Cluzet. Prix d'interprétation féminine au festival du film d'humour 2022 de l'Alpe d'Huez. Entrée : 5,50 €, 4 € -13 ans. 

 

 

VILLOSSANGES

Une nouvelle visite guidée du patrimoine en Combraille est organisée le dimanche 22 mai sur le thème de l'art gothique. L’archéologie du bâti révèle la présence de celui-ci dans certaines églises de Haute-Combraille. À Heume-l’Église, d'où est organisé le départ de la visite,  un nouveau voûtement, la croisée d’ogives est expérimenté dans une construction originale à deux nefs. Ensuite, direction  Villossanges, les supports de la voûte d’ogives del'église Sainte-Anne sont vraiment gothiques. On retrouvera le gothique flamboyant à la croix de Saint-Amable.  Avec la participation de Michel Ganne, président des Amis des musées de Clermont Auvergne Métropole. Départ de la visite à l'Heume-l'Eglise à 14 heures, puis circuit auto, co-voiturage sur place pour aller à Villossanges. Chaussures confortables à prévoir. Visite tout public, sans réservation. Tarifs : 3 € / adulte à régler sur place. Gratuit pour les -18 ans et les membres de « Cultures du Cœur ». Renseignements : 06.41.98.72.85 - buvat@combrailles.com et sur le site Internet : www.combrailles.com

 

CONDAT EN COMBRAILLE

Haute Combraille Foot organise un vide-greniers brocante le dimanche 29 mai sur le terrain de Puy-Maury (stade) toute la journée. Emplacement : 5 €/tanche de 5 m, Renseignements et inscriptins : 06.29.84.40.03.

 

CROCQ

L'association Crocq Tout-terrain organise une ballade "road-book" le samedi 21 mai d'une journée. Sur inscription impérative avant le 16 mai par mail à vcelerier@orange.fr. Engagement : 30 € / 4X4, 20 €/quad, 15 €/moto.  Rendez-vous au bar de l'Espérance pour le départ, distribution des road-books contre chèque de caution, prévoir casse-croûte du midi. Au retour, rendez-vous à la salle des fêtes pour remise du road-book et restitution de la caution.

Le comité des fêtes organise un concours de pétanque en doublette au stade le samedi 21 mai à 14 heures : engagement : 10 €/équipe. En soirée, repas dansant  (cochon à la broche et pommes de terre boulangères) : 13 €/personne, 8 € -12 ans (boissons non comprises, café inclus) 

 

FLAYAT

Les petits enfants du territoire sont gâtés. Grâce au café de l'espace, ils sont invités à assister à un spectacle étonnant présenté par la Compagnie des Gens normales : "histoires de sorcières".Tournez tournez les têtes, histoires histoires faites nous voir, des étoiles qui brillent, des tours de magie, des grands chats gris et des spaghettis !

 

 

Mercredi sera le grand jour :  le grand rassemblement des sorcières ! Et si vous lisez ces mots c'est que vous y êtes conviés.  Alors, pour écouter les histoires que les sorcières ont à vous raconter, le public est prévenu, il ressortira... envoûté. A partir de 5 ans, à 14 h 30, mercredi 18 mai au café de l'espace. 5 € - Sur réservation au 05.55.67.51.38.

 

SAINT-AVIT

Le club de pétanque, le tire-bouchon saintavitois, ouvre une nouvelle saison avec reprise des séances du vendredi à 20 heures au terrain de boules du bourg : réservé aux adhérents, cotisation annuelle à 10 €. Un concours de pétanque en doublette est annoncé pour le dimanche 22 mai à 14 heures au même endroit. 

 

CROCQ

Afin d'assurer la sécurité des coureurs durant les Championnats de France Master de cyclisme, qui auront lieu les 22, 23 et 24 juillet prochains à Crocq, le comité d'organisation recherche des volontaires pour assurer le rôle de "signaleur" :  les personnes intéressées doivent avoir plus de 18 ans et titulaire du permis de conduire. Elle peuvent s'inscrire auprès de la mairie au 05.55.67.40.32, ou  au 06.09.25.28.35. 

 

HERMENT

Le comité des fêtes reprend du service en proposant un apéro-concert le samedi 21 mai à la salle des fêtes : les deux musiciens de Taupless se produisent en duo sous l'entité des "Torses nus". Ils  proposent un répertoire 100% chanson française et 100% festif afin que le public chante et danse avec eux. Les morceaux sont tous connus depuis les années 80 – 90, avec un répertoire dans lequel figurent Jean Jacques Goldman, Téléphone, Saez, Renaud, Matmatah, Elmer food beat, Soldats Louis, Luke, Indochine, Thiefaine et bien d’autres encore. Entrée 4 €. 

 

PONTAUMUR

L'heure du conte propose un nouveau spectacle pour les tout petits le mercredi 18 mai à 15 heures au lycée agricole de Pontaumur. "Potins et le tintouin" raconte l'histoire de Bertille qui fait face à une rumeur. Bertille est toujours prête à donner un petit coup de main là où il y en a besoin. Elle va remplacer Nestor, le facteur du village, car celui-ci s’est cassé un pied. Appréciée ou jalousée par les habitants de « Broutilly sur Arpilles » elle va, malgré elle, faire le buzz sur la toile et nourrir les potins du village qui vont passer de bouche-à-oreille et devenir une rumeur. Le spectacle se veut didactique et a pour objectif de permettre aux jeunes spectateurs de se poser des questions sur la rumeur. D’où viennent les idées fausses ? Quelles conséquences ont-elles ? Apprendre à distinguer la rumeur de la réalité. 

 

VILLOSSANGES

Les Amis des Combrailles organisent un voyage le samedi 18 juin, Musée Chirac, et, un voyage du vendredi 16 au 18 septembre en Alsace avec spectacle au Royal Palace à Kirwiller. Des places sont encore disponibles et les personnes extérieures à l'association peuvent s'inscrire au 06.09.66.66.26 ou 04.73.79.78.28.

 

 

 Espace Associatif Alain-Fauriaux

23260 Flayat - eaaf@orange.fr  - 05.55.67.51.38

***

Théâtre Helios

Marlanges - 23420 Mérinchal

05 55 66 10 78

association.helios@orange.fr

 

AVRIL - MAI

 

FLAYAT

7 mai / Journée sportive

 

La première journée sportives des étoiles, à l'initiative des anciens du foot, et organisée avec l'ensemble des associations de la commune a été couronnée de succès, bien aidée par une météo favorable. Cyclistes, randonneurs et coureurs ayant participé aux animations spécifiques proposées ont  été séduits par les tracés des circuits, l'accueil des organisateurs, et la bonne ambiance qui a régné toute la journée. En matinée, 45 vététistes sont partis circuler sur le parcours intercommunal tracé sur Fernoël, Giat et Flayat.

 

 

 

Sur le coup de midi, le grillades-frites du comité des fêtes a réuni pas mal de monde ravi de ce moment gourmand et convivial. A 14 heures pétantes, 86 marcheurs sont partis à l'assaut de la colline de Sainte-Claire où quelques-uns ont fait sonner la cloche de la chapelle avant de continuer à serpenter sur les chemins communaux. En fin d'après-midi, place était faite aux vrais sportifs pour une course à pied chronométrée : 36 participants, et une joëlette (équipage permettant à une personne handicapée de faire la course avec l'aide de coéquipiers performants). La journée s'est terminée au café de l'Espace où "la petite Equipe" était en concert.

 

GIAT

2 mai / ADATEC

 

La fête médiévale, douzième du nom, devrait enfin voir le jour les 23 et 24 juillet prochains, après deux reports les étés précédents pour les raisons qu'on connaît. Si le programme est prêt depuis trois ans, il a fallu le réajuster parce que des troupes prévues n'ont pas résisté à la crise sanitaire et sont défuntes, il a fallu les remplacer au pied levé, avec des contraintes de dates nécessitant le changement de période. Cela n'a pas été une mince affaire, heureusement, une forte majorité des adhérents est restée mobilisée pendant la période creuse, et depuis l'automne, le loto, puis le théâtre, ont permis de reprendre le rythme associatif.

 

 

Ce printemps, on passe aux choses sérieuses avec la préparation de la fête dans le dur : la logistique et la technique sont au cœur du travail actuel. Ainsi, les lundis après-midi, les couturières de la maison s'activent sur la réalisation de costumes et d'éléments de décors aux allures moyenâgeuses. les ciseaux coupent les tissus dont les morceaux sont ensuite cousus pour donner les formes voulues, des galons dorés, des broderies, des surjets apportent une touche accessoire essentielle pour un rendu qui donnera corps au site de motte castrale pendant un gros week-end estival. 

 

GIAT

1 mai / ALPE

 

Malgré les frissons du début de matinée causés par la fraîcheur apportée par la bise, il y a eu beaucoup de vendeurs installés dès potron-minet sur le foirail pour accueillir les visiteurs du vide-greniers organisé par l'association des parents d'élèves le 1er mai.

 

 

Au fil de la journée, et surtout de la matinée, un défilé de curieux a parcouru les allées de ce marché aux vieux objets, certains trouvant leur bonheur, d'autres ayant trouvé un but de sortie intéressant, histoire de voir un peu de monde, de prendre l'air et oublier les soucis du quotidien. Et de voir que l'inflation n'a pas encore gagné le genre, les prix étaient très abordables. Enfin, les enfants n'étaient pas oubliés grâce à Yolande et ses poneys qui leur proposaient des petites promenades sous le soleil. 

 

SAINT-MERD LA BREUILLE

30 avril / Icoranda

 

A l'initiative de l'association Icoranda dont l'objectif est la transmission et la sauvegarde du patrimoine musical traditionnel local, une séance d'initiation aux danses du terroir a eu lieu le 30 avril à la salle des fêtes, prêtée par la commune. Les musiciens de la maison et leurs instruments, accordéons, vielle et cabrette, ont joué en chaîne diverses danses folkloriques, de la marche à la bourrée, en passant par les polkas, valses et autres scottish.

 

 

 

 

 

Les danseuses et les moins nombreux danseurs ont entraîné les quelques visiteurs, amateurs ou novices, sur la piste pour esquissé pas, rondes et figures au son de la musique. Il y avait une forme de plaisir chez tous à être là ensemble pour bouger en rythme et passer un temps joyeux et divertissant, insouciant même. Icoranda recrute des danseurs, musiciens et autres bénévoles férus des métiers d'autrefois, se renseigner au 05.55.94.35.76 ou visiter le site internet icoranda.fr.

 

CROCQ

23 avril / Comité des fêtes

 

Au fil des dernières années d'avant la crise sanitaire, les manifestations du Comité des fêtes avaient pris de l'ampleur, notamment la fête estivale et le marché de Noël.  Cette évolution allait de pair avec celle de l'acquisition de matériels, de fabrications de mobiliers en lien avec le réinvestissement des résultats bénéficiaires des animations. Ces réalisations se sont faites en corrélation avec d'autres associations dans le cadre d'une mutualisation des moyens comme celle par exemple des 4x4, de l'amicale des sapeurs-pompiers. Sous la mandature précédente, le conseil municipal a attribué une partie de l'hangar communal, un grand dépôt  qu'elle venait d'acheter, au comité des fêtes en besoin de local de stockage de son imposant mobilier.

 

 

Les bénévoles des associations, sans oublier le syndicat des jeunes retraités "exploités" par le Comité, ont passé plusieurs journées à aménager le site avec une dalle de béton, des rayonnages, un cloisonnement, l'installation d'une partie étagée (solivage, plancher, escalier) pour augmenter la surface qui avoisine 300 m², la municipalité a aidé le financement des fournitures à 50 %. A la fin avril, une journée a été bien remplie pour finir de vider les anciens locaux mis à disposition,  des salles de l'ancienne école au centre du bourg  (datant de 1887) et transférer les dernières choses en banlieue. Il reste quelques améliorations à apporter mais déjà tout est bien rangé, accessible sans avoir besoin de tout déranger, opérationnel pour les prochaines grosses manifestations dont la balade 4x4 du 21 mai : le Comité assurera l'organisation du repas et celle d'un concours de pétanque en parallèle

 

HERMENT

23 avril / Mille pattes

 

Les craintes météorologiques et un ciel menaçant auront certainement gênés l'affluence attendue à la randonnée des Mille pattes organisée le 23 avril. Une trentaine de personnes ont pris le risque de s'engager sur les chemins partant du stade pour serpenter sur les communes voisines de Sauvagnat et du Puy-Saint-Gulmier avant de revenir au départ.

 

 

Selon le grand ou le petit circuit, les participants ont pu apprécier des panoramas verdoyants, des paysages printaniers au gré de leur rythme, certains marcheurs frôlant plus la vitesse de compétition que celui de la promenade. A l'arrivée, un réconfort gourmand attendait les randonneurs pour clore une sortie qui n'aura pas trop souffert du temps incertain.

 

FLAYAT

22 avril / Pays'sage

 

Le Solima (Schéma d'orientation et de développement des lieux de musiques actuelles)  de la Creuse est une structure gérée collectivement par cinq associations à vocation culturelle dont Pays'sage et le café de l'Espace à Flayat. C'est un instrument de travail, un outil de co-construction entre les acteurs des musiques actuelles, les collectivités territoriales et l’État. Il doit permettre de travailler dans la durée au développement des musiques actuelles sur les territoires, en cohérence et complémentarité notamment avec les objectifs de la labellisation Scène de musiques actuelles (SMAC), et là aussi la Creuse présente une originalité : la SMAC 23 dont le dossier a été finalisé il y a quelques jours en vue d'une labellisation au début 2023 sera une scène multi-sites autour des associations regroupées dans le Solima. 
Dans le cadre de ce dernier, des résidences d'artistes sont organisées régulièrement dans le département et la semaine après Pâques, le trio de Yolamif a séjourné à Flayat où le café de l'Espace met à disposition gîte, scène et technique pour des artistes en besoin de travail serein et intensif. Yolamif est un groupe de la région parisienne qui fête ses quatre ans. A l'origine, deux colocataires Tristan et Romain, musiciens dans l'âme et vidéaste confirmé pour Romain, grattent les cordes de leurs instruments sans savoir que la visite de Tom, batteur du groupe Zarzhaï (bien connu à Flayat), allait changer le cours de leur existence artistique. Il a fallu plus d'un an pour trouver l'alchimie réussie qui a abouti à Yolamif (salut la famille en argot francilien), dans un mode rock-techno psychédélique. Au bout de quatre ans et quelques créations mêlant musique et effets spéciaux sur le son et l'image, le groupe répond à un appel à résidence pour une semaine de travail nécessaire à sa progression : "on avait le besoin de comparer, de créer de nouveaux morceaux, de nouveaux sons avec l'aide de l'ordinateur, joindre l'esprit à l'acoustique". A Flayat, c'est une première partie de résidence (la seconde se passera plus tard à Champagnat), pour "améliorer le set, écrire un album devant être enregistrer en studio avant l'hiver".

 

 

Le trio a écrit six titres pendant son séjour creusois, ils seront mis en forme avec un réalisateur musical dans quelques mois, pour un album parfait devant embellir l'enregistrement brut de la création conçue en Creuse. Si Tom connaissait déjà le site, il a découvert avec ses deux compères la Belle étoile, le gîte de groupe que la commune a réalisé et géré par l'équipe du café :"les conditions d'accueil s'améliorent, on se sent bien ici, c'est trop bien, il y adu bon matériel technique, du confort". Grâce à Lisa et Aloïs notamment "à l'écoute de nos besoins", et les autres personnels et bénévoles de Pays'sage et du Café de l'espace réunis, les artistes  disent n'avoir jamais  écrit autant de premiers jets en quatre jours, ce sont six morceaux aboutis ajoutés à leur répertoire. Un EP ("extended play", un format musical comportant plus de pistes que le single et moins de pistes que l'album) de cinq titres est programmé pour septembre , un extrait "Elsa" sera publié en juin. Vendredi soir, le trio a donné un concert sur la scène du café, devenue un temps leur maison, un cadeau au public du lieu pour une belle conclusion de leur séjour, qui fait dire qu'on les reverra bientôt.

 

GIAT

19 avril / Bibliothèque

 

Depuis trois ans, les amis de la Chartreuse de Port sainte-Marie, qui mettent en valeur et promeut les vestiges de cet important ensemble médiéval religieux des bords de Sioule démantelé à la révolution et en ruine depuis , sont des habitués des animations de la bibliothèque et chaque année, ils présentent une exposition artistique en rapport avec le lieu. Ce printemps, les arbres ont la vedette au travers du regard de peintres amateurs inspirés par le décor du site de la Chartreuse. Marie-Christine, membre récent de l'association, a partagé sa passion pour l'histoire et le patrimoine de ce monastère qui rayonnait sur la partie des Combrailles de Pontgibaud-Manzat vers Chapdes-Beaufort.

 

 

 Tout d'abord  une petite vidéo a raconté l'histoire depuis l'implantation en 1219 jusqu'à son apogée de 1729 à la Révolution, avec une soixantaine de personnes dont 20 moines prêtres résidant sur un domaine de près de 20 hectares, dont la partie bâtie comprenait plusieurs bâtiments religieux dont un cloître formé de 96 arcades en pierre de Volvic constituait certainement le plus impressionnant.  Ensuite, l'attention de la quinzaine de participants a été happée par la conférence de Marie-Christine, impressionnée parla maquette de la Chartreuse, éblouie par la passion de l'animatrice : tous ont décidé d'aller voir le site prochainement, et les deux britanniques de service y sont même allées le lendemain, tellement motivées.

 

 

Pour tous, cette animation a été un beau moment qui rassure sur la volonté des bénévoles de faire vivre la bibliothèque.

 

GIAT

18 avril / ALPE

 

Sous le soleil, l'amicale laïque des parents d'élèves accueillait une cinquantaine d'enfants sur le site de la Ramade pour sa chasse aux œufs qu'elle n'avait pas pu organiser les deux dernières années. Autour des enfants, des parents et grands-parents bienheureux de cette sortie champêtre et printannière qui fait du bien au moral. Regroupés par classe d'âge, trois parties étaient réparties sur le lieu, dont  une recherche de collier d'immunité pour les plus grands dans les sous-bois.

 

 

Paniers et sacs ont fini par trouver du contenant chocolaté pour la plus grande joie des enfants. Un petit rafraîchissement accompagné d'un bout de gâteau a clos cette belle chasse innocente et joyeuse. 

 

MONTEL DE GELAT

17 avril / Comité des fêtes

 

Depuis le printemps, le comité des fêtes renaît à la vie après plusieurs années de moindre activité, notamment les deux dernières qui ont mis à plat l'association. Sous l'influence de la municipalité, une réunion de relance a été organisée en mars et un bureau a pu être constitué présidé par Marjorie Chardon du Ranquet, assistée de Valérie Villatelle. Véronique Trin-Berland est au secrétariat, François Borel et Virginie Quenot gardent les cordons de la bourse. De cette réunion est sorti un programme initial avec en point d'orgue la reprise de la fête patronale les 18 et 19 juin prochain. Une première manifestation a été actée pour le dimanche de Pâques, rapidement organisée.

 

 

La randonnée pédestre inaugurale des actions des nouveaux dirigeants a bénéficié des bonnes conditions météorologiques qui ont permis à soixante dix personnes de faire une promenade digestive agréable sur les chemins de la commune. Un petit circuit de trois kilomètres, baptisé circuit poussettes, a enjoué les petits enfants qui ont découvert sur les bords plein d'œufs colorés, en carton : le but était que leurs parents les prennent en photo pour ensuite participer à une chasse aux œufs en chocolat à l'arrivée, bien cachés à l'ombre pour qu'ils ne fondent pas sous le chaud soleil de l'après-midi. 

 

CONDAT EN COMBRAILLE

16 avril / Club cycliste Condat 63

 

Le club cycliste Condat 63 organisait la veille de Pâques sa première manifestation grand public autour d'une randonnée au départ du domaine de Balbuzard. Associant les amateurs de VTT et de marche à pied, plusieurs circuits étaient proposés selon la pratique et les efforts à fournir, certes limités car les tracés ont été conçus pour éviter les difficultés, seuls les longueurs faisaient la différence. Les organisateurs n'avaient rien laissé au hasard : balisage, accueil, sécurité, ravitaillement, réconfort gourmand ont été exécutés avec méthode et efficacité grâce aux bénévoles réquisitionnés, adhérents, sympathisants, élus.

 

 

C'est pourquoi il y a eu une certaine déception au final : 29 cyclistes seulement, mais plus de 70 marcheurs, ont participé à cette matinée sportive. Ils ont apprécié l'organisation, et grâce à une météo plus qu'agréable, il faut relativiser car c'est bien un  succès pour une première, qui amène à prévoir de recommencer : le bouche à oreille fera le reste.


A noter les performances des cyclistes du club au cours de l’hiver. Les coureurs  ont réalisés une bonne saison de cyclo-cross avec deux victoires : Jean-Pierre Marleix à Sardent et Alain Louis à Bessay sur Allier. Au championnat national à Monanpteuil dans l’Aisne , Alain est allé chercher une belle 11ème place. Gilles Citon et  Jean-Pierre Marleix ont participés fin mars à la randonnée  VTT de 80 km Brive-Rocamadour. 

 

FERNOEL

10 avril / Heure du conte

 

Organisé un spectacle pour les enfants un dimanche matin, jour d'élection, dans une petite commune était un challenge à relever pour les responsables de l'Heure du conte : au regard de l'accueil qu'elles ont reçu des autorités communales fernoeloises, et de la soixantaine de spectateurs présents à la représentation du 10 avril, le défi était largement gagné. D'autant plus que l'artiste, Maverick le magicien, a su captivé son public, notamment les plus jeunes admiratifs de sa dextérité pour faire des tours qui les ont impressionnés. Les adultes ont retrouvé aussi une âme d'enfant, toujours subjugué par le résultat et les prouesses du magicien.

 

   

 

 

 

Le spectacle était participatif : de jeunes garçons et filles se sont retrouvés face au public, vedettes improvisées et partenaires dévoués. Ils auront vécu une expérience unique dont ils vont se souvenir longtemps, cherchant peut-être le comment des choses qui les ont dépassés ce dimanche matin. Maverick a aussi apprécié cette matinée, une joie qui remplace le stress des deux dernières années où la scène et le public lui ont beaucoup manqué. Le retour à une vie normale fait du bien à tous.

 

FLAYAT

9 avril / Pays'sage

 

Trois semaines après la clôture des Bistrots d'hiver, les adhérents de Pays'sage étaient réunis au café de l'Espace à Flayat pour deux assemblées générales. En première partie, extraordinaire, les participants ont adopté une modification des statuts validant le fonctionnement de la direction sous forme collégiale, supprimant ainsi la hiérarchie administrative liée à la composition du bureau. Désormais, à l'instar de l'association Alain-Fauriaux, Pays'sage sera géré avec différentes commissions  et des décisions collectives. En seconde partie, les bilans de l'année écoulée ont été soumis à l'approbation des membres. En résumé, les activités culturelles ont été organisées en fonction des règles et contraintes sanitaires de 2021. Ainsi , un festival "la Tête dans les Nuages" devait remplacé les Bistrots d'hiver, mais les autorisations n'ont pas été délivrés et le projet a du être annulé.

 

 

Dans la même verve, les Drôles de Bistrots ont pris place dans le paysage à la fin du printemps, en mode réduit avec seulement trois dates actées sur les sept prévues, la météo a joué un mauvais rôle dans l'affaire. Enfin, l'été a redonné du tonus et des couleurs à l'association : les Chemins de Rencontres, le week-end du 15 août, a emmené un large public entre randonnées et spectacles à Flayat, Felletin et Sermur. Au début de l'automne, la météo a encore joué les troubles-fêtes à la fête de la Montagne Limousine : nous avons participé à la Fête de la Montagne Limousine, à Gentioux ou l'un des deux spectacles proposés par Pays'sage a du être annulé.  Trois résidences d'artistes ont permis de faire avancer les projets de Farem Tot Petar (en co-accueil à la Petite Maison Rouge de Felletin création d’un bal dansant et enregistrement de sons), Stella Cohen Hadria (projet F.I.L sur la récolte et transmission de paroles de lissières)  et Mariscal (Laurie-Anne Estaque et Grégory Mariscal ont poursuivi les ateliers avec les élèves des écoles de Flayat et de Magnat-L’Etrange). 
Les finances de l'association restent saines grâce à l'appui des collectivités notamment, les budgets sont montés avec attention pour préserver l'avenir. Pour 2022, après le succès  retrouvé des Bistrots d'hiver et des beaux moments dans huit lieux du territoire, les projets vont attendre l'été pour être concrétisés. Les Chemins de Rencontres se dérouleront les 14 et 15 août à Felletin et Saint-Quentin-la-Chabanne. Les journées du matrimoine et des musiques actuelle seront organisées avec le Centre Régional des Musiques Traditionnelles en Limousin les 16 et 17 septembre. Cette nouveauté veut promouvoir et d’offrir des espaces de mise en visibilité au matrimoine, autrement dit à cet « héritage transmis par les mères, par les femmes », d’hier et d’aujourd’hui En résidences d’artistes, l’accompagnement du projet F.I.L de Stella Cohen Hadria sera poursuivi,. Deux jours de travail sur le harcèlement scolaire avec les élèves du collège de Felletin seront liés à des représentations des compagnies Ema et le Regard debout suivies d’un débat puis d’ateliers avec les collégiens.

 

 

D’autres ateliers avec les scolaires (notamment avec l’école de Flayat) seront mis en place.  Dans le cadre du SOLIMA Creuse (schéma d’orientation des lieux de musiques actuelles), dont Pays'sage est co-président avec sept autres structures, est mis en place un dispositif d'accueil des artistes en résidences correspondant à de l’accompagnement d’artiste sur 1 an. Un travail sur la labellisation SMAC (une scène des musiques actuelles territoriale) est en cours pour un rendu de projet en mai. 

Au conseil d'administration, Jean-François Pressicaud, Dominique Lignon, Amandine Bonnaud, Aurélie Chéné, Etienne Despain, Aurélien Germain-Thomas et Jean-Yves Houard sont rejoints par Marie-Hélène Michon et Aurelio Esteban.

 

GIAT

9 avril / Adatec

 

En 2020, l'Adatec avait pris contact avec la troupe des Z'allumés de Champeix pour organiser une représentation théâtrale mais les aléas sanitaires ont changé la donne. La pièce de théâtre que les comédiens jouaient alors n'a jamais pu être vu à Giat. A la veille du premier tour des élections présidentielles, la salle des fêtes prenait enfin des airs de salle de théâtre : les Z'allumés découvraient le lieu pour jouer une dernière fois "dépêche-toi Bibiche, on va rater l'avion" après une tournée régionale de plusieurs dates, une autre pièce qu'ils avaient mise à leur répertoire en 2021.

 

 

Une très grosse centaine de spectateurs ont apprécié l'histoire rocambolesque, les tribulations de personnages impliquées dans des quiproquos digne des meilleurs vaudevilles : sourires et rires tout au long de la représentation dans un public réceptif et conquis, heureux de revoir des comédiens sur les planches. Parmi ceux-ci un alerte nonagénaire dont c'était la der des der, volontaire pour une deuxième retraite parce qu'il devient moins facile d'apprendre les textes. Les crises perdurent, et une soirée comme cette représentation offre une belle éclaircie pour se changer les idées. En attendant la prochaine, l'Adatec a rappelé au public son rendez-vous majeur de cette année, les 23 et 24 juillet avec la fête médiévale.

 

SAINT-AVIT

9 avril / Club saint Martin

 

Les condatois et la plupart des adhérents du club saint Martin connaissent le pas de l'âne de ce saint dont l'empreinte reste humide sur une pierre située dans les bois de Montchaumeix, à proximité d'une source bénie où une croix a été plantée pour baliser l'endroit. Depuis quelques années, les membres de l'association, mais aussi nombre d'amateurs, apprécient les pieds de cochons servis chaque printemps à un repas dédié. La présidente Annie Cléret marque son empreinte à la tête du club avec cette recette gourmande et conviviale. A l'occasion de l'édition 2022, après l'annulation de celles de 2020 et 2021, plus de 150 personnes étaient présentes pour retrouver une ambiance qui leur manquait et déguster ce plat typique. Il y a quelques semaines, Annie Cléret annonçait la fin de son mandat présidentiel et cela remet en cause la fête des pieds de cochons. Que le peuple soit rassuré ! la présidente a eu une idée pour faire perdurer la chose : elle a lancé, avec son équipe, la confrérie des pieds de cochons de saint Martin.

 

 

Au cours du repas, l'intronisation des premiers confrères, à savoir les administrateurs du club, a été  assurée par les représentants des quatre municipalités concernées.  Une fois la fête finie, et dans les prochaines semaines, il reste à mettre en forme la confrérie pour réfléchir à sa pérennité, à l'organisation de son premier chapitre, à sa promotion. Une façon de mettre à l'honneur un plat traditionnel tout en l'associant à la convivialité toute aussi traditionnelle du terroir condatois.  

 

GIAT

8 avril / Club de l'Amitié - Clic

 

L'atelier mémoire est une animation ancienne au club de l'Amitié : pendant plusieurs années, Lydie Jalicon a dirigé deux séances hebdomadaires par saison pour aider les adhérents volontaires à muscler leur cerveau et lui garder son dynamisme malgré l'avancement de l'âge. Membre du club et administratrice, Lydie a arrêté son implication bénévole pour prendre une retraite supplémentaire bien méritée. Maintenant, ces ateliers perdurent sous une autre forme : sous l'égide du CLIC Riom Limagne Combrailles, ils sont organisés une fois par semaine pour une session d'une dizaine de séances.

 

 

Toujours installés au chalet de la place du Crau, dans une atmosphère  chaleureuse, ces ateliers rassemblent une douzaine de personnes autour de Marie-Ange Nénot. L'animatrice propose des exercices pour stimuler les mémoires de façon ludique. Ce n'est pas comme à l'école, il n'y a pas de devoirs  ni de notes, mais pas mal d'interrogations et d'astuces pour que chacun oublie le moins possible puisqu'on sait bien que pour garder la mémoire, il faut la travailler. 

 

GIAT

3 avril / Club de l'Amitié

 

En 1981, après l'élection de François Mitterrand à la présidence de la République, la promesse de départ à la retraite à 60 ans allait se concrétiser quelques mois plus tard. En même temps, un groupe de personnes emmenées par Jean Richin*, créait le club de l'Amitié. L'association devait rassembler les personnes de plus de 60 ans pour des actions collectives : toute une génération impactée par les conséquences de la guerre 39-45, ayant vécu les trente glorieuses, pouvait enfin se détendre. Dans le milieu rural, peu de gens avaient voyagé et les séjours dans d'autres régions connaissaient alors le succès, faisant celui des autocaristes en parallèle. Après un lancement avec tambours et trompettes, ou plutôt accordéon et musette, grâce au comité des fêtes, le 3 mai 1981, le club de l'Amitié prenait son envol avec 228 adhérents et un groupe folklorique. 41ans plus tard, le club est toujours là, bien vivant : les membres de 2022 ne s'imaginaient pas en 1981 adhérer à cette association où certains de leurs parents et pas mal de connaissances ont passé de bons moments.

 

 

La tradition festive et conviviale demeure, avec moitié moins de cotisants. L'époque a changé, et l'attractivité n'est plus les voyages, mais des animations régulières comme la randonnée, les jeux de cartes, les sorties spectacles. Il reste une valeur sûre : les repas . Et c'est à l'occasion du repas de Noël reporté à ce début avril que le club a fêté les 40 ans, ce qui avait été impossible l'année dernière. La présidente Jeanine Ferreyrolles a donné une liste des premiers administrateurs, des personnes encore dans les mémoires, plus ou moins floues selon leur notoriété de l'époque. Succédant à Jean Richin (président de 1981 à 1998), Edith Ferreyrolles (1998), Roland Tridoux (1998-200) et Roger Donnat (2000-2017), Jeanine Ferreyrolles et son équipe font évoluer l'association, le dynamisme est encore, confirmé par de nouvelles adhésions. De nos jours, on parle du départ à la retraite à 65 ans : les temps ont bien changé.


*Les premiers administrateurs :  Jean Richin, Jean-Marie Souchal, Louisette Gannet, Andrée Fradet, Robert Coine, Arséna Bujon, Pierrot Serre, Lucien Michon, Jean Roy, Odette Coine, Andrée Beaumet, André Lacourbas, Jean Sertillange, Yvonne Roche, Charles Ganne, Fernande Pabiot, Louis Lagaye, Gaston Barrier, Ferdinand Villatelle.

 

SAINT-MERD LA BREUILLE

2 avril / Les Genêts d'or

 

Sortis d'une certaine léthargie en 2019, l'association des Genêts d'or (et sa trentaine d'adhérents)  n'a pu se remettre en mode actif comme elle aurait aimé, freinée par l'épidémie de Covid et les contraintes associées ces deux dernières années. C'est dire que l'assemblée générale organisée le 1er avril avait une raison d'être encore plus forte parce qu'après cette crise, il faut repartir et unir les énergies.

 

 

La présidente Martine Lauradoux a accueilli les participants avec le plaisir des retrouvailles d'une vie associative à peu près normale. L'assemblée faisait le bilan des deux dernières années : les manifestations ont été peu nombreuses, limités à deux animations ouvertes au public (belote et théâtre), une sortie patrimoniale creusoise en association avec le club de l'Amitié de Giat, une journée de découverte avec les Croqueurs de pommes, et bien sûr les indispensables rendez-vous gourmands autour de deux repas sur le secteur, essentiels à la cohésion du groupe.

 

 

Avec deux administrateurs supplémentaires,  le conseil a voté deux changements dans le bureau au niveau des adjoints : Agnès Mounaud remplace Patrick Mounaud au secrétariat, Michèle Abigaël prend la place de Denise Védrine à la trésorerie.   Pour la saison 2022, outre les rencontres bimensuelles alternées entre Flayat et Saint-Merd les mardis après-midi autour des jeux, randonnées et discussions, il est prévu une sortie à Crozant le 20 mai, un repas à la fin de l'été et un loto dans l'automne.

 

 

VERNEUGHEOL

2 avril / Club des Vergnes

 

Ne pas perdre de temps après la longue période de contraintes et d'isolement qui vient d'être vécue : au club des Vergnes, deux semaines après l'assemblée générale, le retour à l'action est effectif. Samedi dernier, les responsables avaient organisé le repas de printemps.

 

 

Mais c'était bien un temps hivernal qui donnait le tempo, alors entre les craintes des routes glissantes, des virus qui trainent et autres raisons louables, tous les membres ne sont pas venus faire une belle pause gourmande à la salle des fêtes. Plus de trente personnes étaient réunies, bien heureuses de reprendre une vie sociale agréable, de se retrouver. Et avec le temps qu'il faisait, elles ne perdaient pas de temps : le jardin attendra que la douceur revienne. 

 

HERMENT

29 mars / Aînés de la Butte

 

Les Aînés de la Butte ne chantent pas la célèbre complainte écrite par Jean Renoir, Herment n'est pas Montmartre, la collégiale n'est pas le Sacré Cœur. Non, les ainés, qu'ont pourrait écrire au féminin parce que sur la dizaine de membres de l'association, neuf sur dix sont des femmes (mais les règles de grammaire n'offrent ni la parité, ni la majorité à celles-ci), prennent du bon temps autrement, préférant la gourmandise des restaurants locaux à la formation d'une éventuelle chorale. L'association est affiliée à Générations Mouvement, sa présidente Jeannine Hubert est administratrice au niveau départemental  et le 5 avril, elle a emmené ses amis du secteur à la Maison de la Culture écouter les chansons d'amour interprétées par les Stentors.

 

 

Avant cela, le club s'est réuni autour d'une table pour lancer le printemps et encaisser les adhésions : heureuse surprise, l'effectif augmente de 10 % grâce à l'arrivée de Marinette qui a reçu le calendrier des sorties gourmandes mensuelles, seules actions programmées pour l'instant en interne. "Laissons bien passer la crise avant de relancer quelques manifestations comme le loto par exemple" dit la présidente, approuvée par son auditoire. En attendant, les membres apprécient les menus des restaurants locaux.

 

CROCQ

27 mars / Ecole de judo

 

Deux ans après la dernière manifestation, l'école de judo du Haut pays marchois s'est enfin remise en mode normal pour recevoir une compétition départementale : «  le challenge de printemps », a réuni sur le tapis différentes catégories d'âges de micro-poussins à vétérans dimanche toute la journée.  L'ensemble des clubs creusois étaient représentés, en présentant leurs judokas qui se sont affrontés par catégorie d'âge et de poids. En matinée, les plus jeunes, soit une soixantaine d'enfants des catégories micro, mini et poussin n'ont pas démérité et ont porté haut les couleurs de leur club devant un public captivé et fier des prouesses des petits judokas.

 

 

 

 

L’après-midi, les autres catégories, benjamins, minimes, cadets, séniors et vétérans ont offert de beaux combats. Pour l'école, les jeunes croquants ont fait preuve d’une belle combativité et ont fièrement représenté leur club. Cette manifestation était organisée par l’école de judo du Haut pays marchois sous le patronage du Comité départemental de judo, avec le soutien de la commune de Crocq, dont les élus et personnels ont été remerciés pour leur aide à l'organisation de cette journée, tout comme le groupe de bénévoles locaux et des instances sportives. Pratique. L'école de judo est ouverte les lundis et jeudis de 18 heures à 19 heures à la salle polyvalente de Crocq. Renseignement : 06.58.01.59.92.

 

SAINT-GERMAIN PRES HERMENT

27 mars / Amicale laïque

 

Le regain de la Covid a certainement atténué le succès attendu de la soirée musicale et gourmande de l'Amicale laïque le week-end dernier : la truffade et le reggae de Brahim composaient le plat de résistance, le rock et la variété des jeunes musiciens de Whatever étaient l'apéritif gouleyant du jour. Une soixantaine de repas ont été servis, une centaine de spectateurs sont venus. Le lendemain, le grand beau temps dominical a été la raison principale de l'affluence à la randonnée pédestre proposée par l'association mobilisée tout le week-end     : le record de fréquentation a été battu avec 107 personnes inscrites qui se sont promenées sur les chemins de la commune pour profiter de la douceur printanière et de la bonhommie des organisateurs, toujours prompts à proposer un ravitaillement dynamisant et un casse-croûte de retour bien réconfortant. Grâce à la météo, l'accueil des participants se faisait en plein air, au bord de l'étang de Farges, ce qui rendait la sortie encore plus belle. Dans la conversation avec les habitués du lieu, on entendait le garde-pêche dire que l'ouverture avait été bonne pour un couple du voisinage, Denis et Marie-Jo Mestas, qui ont montré leur dextérité à sortir la truite de l'eau : ces pêcheurs à la ligne connaissent la méthode, sans artifices ni matériels performants, seuls la connaissance et le talent, l'expérience et la persévérance font leur technique de pêche.  

 

 

CONDAT EN COMBRAILLE

26 mars / Club saint Martin

 

La vie reprend un cours à peu près normal au sein des associations et en particulier au club saint Martin dont le banquet officiel est un point fort des manifestations annuelles. Celui-ci s'est déroulée le 26 mars, 25 mois après le précédent. Entre temps, il y a eu les élections municipales, et à la table d'honneur, deux nouveaux maires ont pris place : Josias Garcia pour Voingt et Max Souchal pour Saint-Etienne des Champs, Nicolas Montpeyroux pour Saint-Avit et Alain Romaneix pour Condat étant toujours en place. Avant de passer aux agapes, la présidente Annie Cléret a rappelé le soutien remarquable et nécessaire des communes dans l'équilibre du budget de l'association. Dans son discours, elle a aussi remarque les conséquences de la crise sanitaire pour le redémarrage des activités : "la mobilisation s'est affaiblit, je le constate au regard des inscriptions pour les voyages programmés : pour la première fois, les cars ne sont pas remplis à l'heure où je vous parle !". La présidente a donc lancé un appel aux adhérents, mais aussi aux personnes hors du club, pour signalé qu'il restait des disponibilités pour la sortie d'un jour le 25 juin au lac de Grangent dans les gorges de Loire et le séjour en Alsace du 5 au 10 septembre. Les inscriptions restent ouvertes : contact 04.73.79.00.05.

 

PRONDINES

24 mars / Club des Trois clochers

 

L'assemblée générale du club des Trois clochers réunie le 8 mars dernier s'était close sans président : Nicole Jallut  a quitté la fonction, et les adhérents ont salué son travail et l'humanité avec lesquelq elle a accompli cette difficile tâche pendant plusieurs années dont les deux dernières compliquées par la crise sanitaire. Néanmoins, tout en restant membre, elle saura apporter ses conseils et son expertise à son successeur désigné depuis. Une réunion importante a permis de constituer un nouveau bureau qui sera présidé par Odile Matas, motivée par la vie du club et bien impliquée dans l'organisation des animations.  Elle sera secondée par Nicole Jallut et Madeleine Clareton, appuyée à la trésorerie par Jacqueline Bréchard et Gisèle Fournier et au secrétariat par Monique Lacombe et André Jarleton. Les autres membres du bureau sont  Lucette et Albert Jallut, Yves Bréchard, André Jallut,  Annie Souchal,  Jean-Pierre Faure  et Josiane Jarleton.  Avec ce nouvel exécutif, les activités vont pouvoir reprendre sereinement, et notamment les jeudis prondinois, un moment de rencontres hebdomadaire entre les adhérents qui le souhaitent. Les séances se dérouleront chaque jeudi jusqu'au 19 mai inclus autour de jeux de cartes, jeux de société, travaux manuels et créatifs, discussions agrémentées d'un petit goûter. Les enfants seront bien accueillis au moment des vacances scolaires en tissant un lien inter générationnel positif. Des manifestations sont programmées : vide-grenier le 8  mai et concours de belote le 11 décembre, thé dansant le 3 juillet et loto le 2 octobre, voyages en juin et septembre, repas annuel en novembre et une journée thématique autour de Noël.

 

MONTEL DE GELAT

22 mars / CLIC

 

Dans les actions  délocalisées du CLIC Combrailles-Limagne,  mises en place avec le soutien de la conférence des financeurs, plusieurs animations ont rassemblé des dizaines de personnes sur l'arrondissement. Parmi ces manifestations, des ateliers créatifs comme la fabrication de bougies ou l'initiation à l'émaillage. Cette dernière se réalise en deux étapes qui ont été suivies par huit personnes au mois de mars sur l'atelier montellois animé par Frédérique Lotz, artisan d'art à Volvic. C'est donc logiquement sur de la lave que l'émaillage était proposé. L'objectif est la création d'un motif sur un carreau de lave : les stagiaires ont la liberté de création mais la subtilité de l'émaillage  réside dans le changement des couleurs à la cuisson : le bleu ressort en rose par exemple. Une fois dessiné le motif, la dépose de l'émail est une opération délicate : goutte  à goutte avec un pinceau, l'œuvre prend forme.  Une fois sec, c'est le temps de passer au four.

 

 

Pour des raisons évidentes techniques, cette opération se déroule dans l'atelier de l'artisan et les participantes ont du patienter deux semaines avant de découvrir leur création finale. Et elles n'ont pas été déçues : le résultat était conforme, voir supérieur aux attentes. C'est donc avec une certaine fierté du travail accompli que la séance s'est close, chacune repartant avec un souvenir durable dans le temps, décoratif et utilitaire à l'occasion. Malheureusement, en raison de la réduction des budgets, les activités manuelles proposées par le CLIC ne seront pas reconduites dans un temps proche, au grand regret des participants qui ont aimé ces ateliers créatifs de proximité, riches d'enseignements et de convivialité, de rencontres. 

 

VERNEUGHEOL

19 mars / Club des Vergnes

 

Comme dans la plupart des associations, le retour à la vie active n'est pas évident après deux ans de purgatoire sanitaire. Cela s'est constatée à l'assemblée générale du club des Vergnes réunie le 19 mars : une trentaine d'adhérents étaient présents, un effectif moindre par rapport à la dernière assemblée de janvier 2020. La conjoncture explique encore une certaine appréhension à reprendre une vie normale, mais tout ne va pas mal : trois nouvelles adhésions sont enregistrées.

 

 

Le président André Détiange, aidé de la secrétaire adjointe Françoise Basset et du trésorier Gérard Demarquet a présenté le maigre bilan de ces deux années contraintes. Deux repas, un après-midi crêpes animé par Icoranda ont constitué les activités financées par les réserves, les cotisations et la subvention communale (250 €). Côté statutaire, tant au conseil d'administration qu'au bureau, il n'y a aucun changement de titulaires. En espérant la suppression totale des contraintes sanitaires, le programme 2022 va commencer par un repas le 2 avril et un thé dansant le 1er mai. Une sortie dans le Cantal, à Anterrieux (musée de la Résistance, vie d'autrefois...) le 8 juin (inscriptions ouvertes à tous auprès des responsables du club).

 

CROCQ

19 mars / Association Saint Eloi

 

L'association culturelle Saint Eloi participe à l'organisation des Ostentions dont la prochaine édition est prévue en 2023. Les Ostensions consistent en  cérémonies et processions organisées tous les sept ans en vue de l’exposition et de la vénération de reliques de saints catholiques conservées dans des églises du Limousin dont celle de Crocq depuis 2009. Cependant, l'association ne reste pas les bras croisés pendant la période entre deux Ostentions, elle participe à la vie culturelle et à l'animation communale pour consolider  un budget conséquent nécessaire tous les sept ans. Le 19 mars, l'assemblée générale a permis de faire le point après deux années maigres en raison de la crise sanitaire : pas de manifestations en 2020 et deux animations en fin d'année 2021 seulement.

 

 

Marie-Paule Moros et Jean-Baptiste Monbureau, co-présidents ont dressé un bilan moral très succinct par le fait : la boutique éphémère ouverte pendant la période de l'Avent est une belle initiative qui sera reconduite, elle génère une bonne affluence et elle est appréciée des visiteurs. Le concert de Noël a connu un relatif succès, les intempéries du week-end ayant freiné la fréquentation.  Au final, les comptes délivrés par Delphine Gambard en l'absence de la trésorière Isabelle Bousquet montrent une trésorerie saine dont les produits proviennent des cotisations et des recettes des manifestations. Cette année, l'association dont la composition du bureau reste inchangée va commencer à préparer l'organisation des Ostentions 2023, tout en programmant un concert de printemps avec la Chorale de Prondines, une soirée théâtrale avec les Compagnons de la Rozeille en octobre en plus des ventes en boutique éphémères et des produits dérivés. La communication va être aussi mise en avant pour améliorer les actions de l'association.

 

SAUVAGNAT PRES HERMENT

15 mars / Amstra'ram

 

A l'initiative du relais petite enfance de la Communauté de communes et ses trois animatrices de secteur, les plus jeunes enfants du territoire accompagnés des assistantes maternelles, parents ou grands-parents étaient invités à s'émerveiller avec la fée Malou pour un spectacle mettant en scène un petit pingouin. Sur fond de décor évoquant les glaces polaires, l'artiste a fait vivre l'histoire d'un petit pingouin sorti de l'œuf pour affronter les rigueurs de son environnement, ses difficultés de pêche concurrencée par un esquimau à l'air bien innocent, pour finir en une belle rencontre avec une pingouine et commencer une autre histoire avec un œuf central.

 

 

 

Adapté au jeune public, l'histoire et les marionnettes prennent corps grâce au talent de la fée Malou, et les petits enfants, comme les grands qui ont gardé leur âme de bébé, ont pris du plaisir et de l'attention à suivre ces poupées animales   pour les inviter dans leur imaginaire qui leur aura procuré un supplément de plaisir pendant le sommeil en peuplant les rêves. 

 

 

GIAT

14 mars / Campagne fleurie

 

A l'initiative de l'association Campagne Fleurie, une animation sur le thème de la taille des arbres fruitiers a rassemblé une quinzaine de personnes désireuses de s'initier à cet art plus complexe qu'il n'y paraît.  Autour d'un amateur spécialisé, membre des "croqueurs de pommes du Limousin", et en présence d'un homologue de la Combraille, les participants sont allés de découverte en découverte, remettant en cause quelques certitudes affirmées. En première partie, le professeur du jour a donné une conférence sur la taille des fruitiers en expliquant les raisons de tailler, les variations des méthodes selon les arbres, tout en rappelant les bases de l'agronomie, c'est-à-dire l'adaptation des plantations aux lieux, aux sols et aux climats pour optimiser les productions. Une fois la théorie enseignée,  le groupe est allé sur le terrain, dans le verger de l'animateur sur la commune de Flayat.

 

 

Dès l'arrivée dans le village, les poiriers en palissade majestueux le long de murs de granges ont démontré qu'on avait à faire avec un amateur de haut niveau professionnel. Plus loin, dans le verger proprement dit, riche de plus de cent arbres, pommiers en vedette, mais aussi avec des pêchers, des cerisiers, des pruniers, la leçon est devenue magistrale. Pas facile de tout retenir entre la taille en gobelet, les branches droites à éliminer, comparer les bourgeons floraux des autres, réduire ce qu'il faut pour optimiser la production, faire rentrer le soleil dans l'arbre, choisir la bonne saison pour couper, améliorer la protection contre les parasites et nourrir l'arbre de manière naturelle...

 

 

Tant de savoirs à assimiler que seule l'expérience d'une retraite active et une passion assumée permet de mettre en forme :  n'est pas bon tailleur qui veut.  Chacun a apprécié cet après-midi remarquable et instructive qu'il a été décidé de refaire d'autres sessions, sur le greffage par exemple. Cette animation relançait avec brio les activités de l'association à l'arrêt depuis deux ans, et avec ce succès, la motivation est revenue, notamment avec la participation de jeunes personnes qui rassurent un peu pour trouver de nouveaux adhérents.

 

GIAT

11 mars / Adatec

 

L'assemblée générale de l'ADATEC, association culturelle organisatrice de la fête médiévale, s'est tenue le 11 mars dernier et c'était l'occasion aux membres de se revoir depuis la dernière animation, le loto du 21 novembre. Le président, Pierre Faucher a d'abord eu une pensée pour la famille giatoise d'origine adhérente qui vit une épreuve difficile avec la guerre dans leur pays d'origine.  Le rapport d'activités a été succinct, puisque rien n'a pu se faire en 2020, et peu en 2021 : un spectacle solidaire pour Romane, jeune femme handicapée à la Ramade, et le loto. Grâce au subventions maintenus de la commune et du département, les comptes restent équilibrés et sains pour aborder cette année de fête.

 

 

La 12ème fête médiévale va enfin pouvoir se faire après avoir été reportée en 2020 et 2021, elle aura lieu les 23 et 24 juillet, dates notamment imposées par les disponibilités des troupes retenues depuis deux ans (groupe musical, spectacle équestre, déambulations, jeux géants, campement médiéval). Déjà, les bénévoles sont entrés en phase active : le nettoyage du site a commencé, avec la participation des employés communaux. Les ateliers techniques des décors et des costumes vont être relancés.  Dans un premier temps, l'association poursuit son action culturelle locale et propose une soirée théâtrale le 9 avril en invitant les "z'allumés de Champeix" pour interpréter une pièce burlesque. 

 

TORTEBESSE

15 mars / Comité des fêtes

 

Des représentants du comité des fêtes  sont à la rencontre des bénévoles de l’association Acte Auvergne le 11 mars dernier  dans le hall de l’hôpital d’Estaing à Clermont-Ferrand. Cette rencontre officialisait la remise d'un chèque de l'association pour soutenir les actions d'Acte Auvergne. Cette dernière, créée il y a 37 ans vise à améliorer les conditions d’hospitalisation et de vie des enfants atteints de cancer ou de leucémie, soignés au CHU d’Estaing. Les projets aidés portents sur l’amélioration des conditions de visite de leurs familles, l'achat de matériels pédagogiques, l'acquisition d'équipements médicaux pour une utilisation plus adaptée au sommeil ou à la mobilité des enfants.

 

 

Faire participer les enfants à des ateliers créatifs ou culinaires, leur donner des petits cadeaux pour les aider à supporter leur séjour, leur isolement, parfois long et en chambre stérile, leur offrir des spectacles adaptés avec l’intervention de clowns, magiciens, musiciens ... Ce sont 2.000 € qui ont été remis par un quatuor d'anciens membres du Comité des fêtes dans un geste solidaire qui peut être compléter par des dons particuliers. Plus d'informations sur https://www.acte-auvergne.fr

 

 

SAINT-GERMAIN PRES HERMENT

12 mars / Etang de Farges

 

L'ouverture de la pêche à l'étang de Farges était un rituel attendu de nombreux amateurs venus de la région clermontoise comme du territoire, mais avec la crise sanitaire et les restrictions de mouvements au moments des deux dernières années, il y a eu une cassure qui se ressent encore cette année. Samedi, la météo n'a pas non plus aidé à faire venir la foule : la fraîcheur humide du matin avait plus un goût d'hiver qu'une saveur printanière. Une quarantaine de pêcheurs se sont retrouvés le long des berges de l'étang où le poisson n'était pas plus motivé que ça à vouloir quitté les eaux profondes.

 

 

Quelques belles prises mais pas en nombre ont néanmoins satisfait les mordus de la ligne. En faisant le tour, la rencontre avec un couple luxembourgeois interpellait. Sandra et Jérôme ne pêchaient pas samedi matin, ils faisaient le tour du site dont ils sont tombés amoureux l'année dernière.

 

 

Depuis, ils louent régulièrement un des chalets de la commune installés sur le site pour venir faire le plein de campagne locale et pratiquer la pêche, un loisir qu'ils partagent. Si Sandra a  des attaches à Verneugheol, ce qui lui a permis de découvrir la région, c'est au Mali qu'elle a connu Jérôme avant d'aller vivre avec lui dans le grand duché. Et ils ont passé par la Normandie pour venir à Farges, la région d'origine du garde pêche  : le monde est bien petit des fois. A midi, chez Alice et Jean-Pierre, c'était plus calme qu'autrefois pour le verre de l'amitié offert par la commune à la Maison du pêcheur, mais il y a eu quelques ventes de cartes de pêche et quelques repas servis, même si la plus grande tablée était réservée à des visiteurs de la foire de Giat. La saison débute calmement, mais Farges garde son attrait : la pêche est ouverte jusqu'en décembre

 

PRONDINES

12 mars / Jardiniers des Pays d'Auvergne

 

Invitée de l'antenne locale des Jardiniers des Pays d'Auvergne, Marion Erikson a animée une conférence le 12 mars dernier pour parler du très vaste sujet de la permaculture. "La culture du jardin n est pas forcément faite sur butte comme cela est trop souvent pensé : c'est un retour à  l échelle humaine et du bon sens en prenant soins de la terre, des hommes et en tenant compte des valeurs énergétiques utilisées. Un système autonome qui permet aux animaux, insectes, êtres humains, plantes et micro-organismes de vivre en harmonie dans un environnement sain et autosuffisant sur un territoire".

 

 

Les participants ont découverts, ou se sont rappelés les bonnes pratiques du jardinier comme l'utilisation des déchets verts, source énergétique qui apporte la matière organique nécessaire au bon développement des plantes cultivées ou la production de ses propres semences.  Le lieu du jardin doit être pensé dans son ensemble afin de créer des interactions bénéfiques entre ses éléments,  comme un poulailler, un potager, un verger et tant d'autres. Cette réunion a entrainé des réflexions entre des participants curieux et intéressés, qui regarderont peut-être leur jardin différemment, à un moment où l'alimentation saine et de proximité est un engagement qui prend de plus en plus de place dans la vie quotidienne.

 

SAINT-AGNANT PRES CROCQ

11 mars / Comité des fêtes

 

L'assemblée générale du Comité des fêtes était un moment attendu des membres de l'association qui n'ont pas eu beaucoup l'occasion de se voir ses deux dernières années. Les présidents Clément Chaussat et Sébastien Bourgninaud ont dressé un bilan moral et financier positif pour 2021 : les excédents seront investis dans l'acquisition d'équipements et de matériels. L’intégralité du bureau a représenté sa candidature pour une nouvelle année et a été réélue sans opposition. Danièle Klein et Irène Alves restent adjointes des présidents, Faty Bourgninaud garde les cordons de la bourse, et Virginie Fouquet continue le secrétariat. 

 


Malgré les incertitudes de l'époque, l’équipe ne demeure pas moins motivée à organiser deux manifestations en 2022 : le repas du 30 juillet (toujours pas de sardinade tant que les contraintes ne sont pas levées définitivement) et la fête au village le 3 septembre qui reste un succès populaire local pas démenti depuis plusieurs années. 

 

GIAT

10 mars - Bibliothèque

 

Le 10 mars, le Centre National du Livre a invité les français à pratiquer un quart d'heure de lecture à 10 heures  : la France lit doit sensibiliser les citoyens à l'importance de la lecture en manifestant leur attachement au livre. Cette opération a été bien suivie dans les établissements scolaires et elle était relayée sur le territoire par le réseau de lecture de la Communauté de communes Chavanon Combrailles et Volcans au travers des bibliothèques communales participantes. Une dizaine des  bénévoles giatois qui assurent les permanences d'accueil des lecteurs se sont retrouvés ce jour-là et à l'heure dite pour échanger sur leurs lectures, ils auraient bien aimé recevoir d'autres lecteurs mais visiblement c'est compliqué d'attirer le public aux animations proposées.

 

 

Peut-être la timidité, la modestie des amoureux des livres les empêchent de se montrer. Alors, entre bénévoles, le débat s'est vite transformé en conversation de salon où chacun s'est exprimé sur ses lectures récentes, absolument variées puisque ça allait du classique Zola au moderne Bussi, en passant par des auteurs de terroir, de romans policiers ou fantastiques. Cela a été un moment très agréable pour les participants qui se sont déclarés prêts à recommencer, les avis des uns et des autres pouvant donner des envies de lecture auxquelles ils n'auraient pas souscrit sans ces échanges. Ils espèrent élargir ce club littéraire impromptu et virtuel à d'autres personnes qui fréquentent ou pas la bibliothèque.

 

GIAT

8 mars / Solidarité

 

Lancée au lendemain de l'invasion russe en Ukraine, la campagne locale de collecte de médicaments à destination des hôpitaux et des services médicaux de ce pays a été bien suivie. Des habitants de la commune et des environs sont venus spontanément en mairie apporter les remèdes, pansements, compresses et autres choses nécessaire, notamment des serviettes périodiques pour les femmes .

 

 

Si bien que la salle du conseil s'est vite transformée en officine de pharmacie, obligeant les réunions prévues à se délocaliser dans une autre salle. Le tri par catégories, le contrôle des dates de péremption et le conditionnement ont été réalisés par des bénévoles, des  élus et personnels de santé afin d'expédier  à la mi-mars la collecte sur Clermont-Ferrand et un centre de regroupement  qui centralise les dons pour remplir les camions de livraison à destination de la frontière ukrainienne.  

 

PRONDINES

8 mars / Club des Trois clochers

 

Depuis la crise sanitaire, les réunions et rassemblements se  sont faits rares au club des Trois clochers et l'assemblée générale convoquée le 8 mars avait un air de retrouvailles pour la quarantaine de membres venus participer. "Que ça fait du bien" a déclaré Nicole Jallut en débutant son discours après l'installation des adhérents, le paiement des cotisations, et un petit café pour ouvrir la discussion. Le discours aura été court : les manifestations ayant été annulées depuis deux ans, le bilan moral a été vite fait. La conclusion a été plus remarquée :" je ne peux pas continuer d'assurer la présidence et il va falloir qu'une personne se dévoue pour prendre la suite rapidement" a indiqué la présidente avant de passer la parole à la trésorière.

 

 

Cette dernière a aussi été brève, peu de dépenses si ce n'est le repas du 28 novembre et les colis offerts à ceux qui n'ont pu y assister, et surtout une augmentation phénoménale des frais bancaires qui poussent à devoir changer d'établissement. Sans manifestation, il n'y a pas eu de subvention communale. Pour célébrer le retour à la vie associative normale, un petit goûter permettait de renouer les contacts et dans les conversations, la recherche de candidats à la présidentielle du club a pris un peu de place, et le bureau devra trancher rapidement pour remettre en marche active l'association et sa cinquantaine d'adhérents dont quatre nouveaux.

 

CROCQ

5 mars - Espace culturel

 

"Aux tours des cultures" : le slogan de l'espace culturel pour la promotion de l'art et de la culture donne le sens aux activités souhaitées par les membres de cette jeune association et ceux-ci  ne manquent pas d'idées pour ajouter plus d'actions dans la commune et toucher le plus de monde. Le président fondateur Jacques Longchambon a présidé l'assemblée générale le 5 mars à laquelle quatre membres ont pris part. Fidèle à son engagement social et humanitaire, le président a d'abord eu une pensée pour la paix attaquée en ce moment. Fidèle à son attachement à la commune, il a rappelé que cette association était composée d'adhérents liés à Crocq par leurs racines, leur histoire personnelle, natifs d'ici, partis loin pour revenir de temps en temps ou définitivement à la retraite, souvent âgés, disponibles ponctuellement mais pas assez présents pour faire partie des actifs permanents du groupe.

 

 

Il a pu compter sur quelques personnes pour l'aider au niveau de la trésorerie, du secrétariat. Grâce à son engouement, sa verve, son éternel optimisme, il a convaincu de nouveaux habitants bien impliqués dans le monde culturel à apporter leur compétence, leur talent aux actions de l'espace culturel. Promouvoir la culture et le patrimoine n'est  pas facile en temps normal, et très compliqué en temps de crise : les rares animations ont eu des succès relatifs l'été dernier. L'association dispose de moyens  grâce à ses généreux donateurs et adhérents, et parfois à leurs soutiens techniques. Aussi le débat s'est ouvert sur quoi faire dans les prochains mois, et où ? Les relations des uns et des autres permettent de projeter des concerts de bon niveau, l'intérêt pour les jardins, la nature et les paysages  pourrait se décliner en action artistique autour de la peinture, la poésie, la musique, la littérature, le théâtre en salle ou en promenades enchantées. Les idées ne manquent donc pas, leur concrétisation est une autre affaire, leur publicité devra être efficace pour trouver le bon et grand public.

 

CONDAT EN COMBRAILLE

6 mars - Club saint Martin

 

C'est avec une déclaration d'espérance qu'Annie Cléret a ouvert l'assemblée générale du club Saint Martin qu'elle préside depuis 13 ans : "après deux années contrariées, j'espère que nous en débutons une pendant laquelle nous pourrons faire tout ce qui est prévu, malgré les fortes inquiétudes que nous avons par rapport à la guerre en Ukraine". Devant les adhérents nombreux, Josette Trapon a dressé le bilan financier des deux dernières années, aux dépenses réduites par manque de sorties, d'animations et de voyages. Côté recettes, les communes de Condat, Saint-Etienne des Champs, Saint-Avit et Voingt ont versé 1.300 € de subventions chaque année, le conseil départemental a apporté 200 € en 2021. Après trois manifestations organisées au début 2020, les rassemblements ont été limités aux buffets de la mi-juillet, des barbecues d'août, en plein air pour réduire les risques sanitaires,  la choucroute d'octobre dernier était un avant-goût du retour à la vie normale.

 

 

La présidente a listé le programme 2022 qui reprend les traditionnelles actions du temps passé. Deux voyages sont prévus : un déjeuner-croisière sur le lac de Grangent dans les gorges de la Loire  le 25 juin, et une semaine en Alsace du 5 au 10 septembre . Gardant en mémoire les disparus et ceux qui ne peuvent plus venir, Annie Cléret a annoncé l'arrivée de 14 nouveaux adhérents, signe de la bonne santé de l'association. Ces derniers et les autres auront l'obligation de désigner un successeur à la présidente le 26 novembre prochain, qui mettra fin à son mandat après une implication remarquable et sans compter, entourée d'équipes dynamiques et efficaces. Prochains rendez-vous : le repas officiel le 26 mars, les pieds de cochons le 9 avril à  Saint-Avit, et un thé dansant le 8 mai.

 

CONDAT EN COMBRAILLE

28 février / CLIC

 

Dans le cadre de ses animations délocalisées, le CLIC Combrailles-Riom-Limagne proposait un atelier de création de bougies à la mairie. Autour de la table, suivant les conseils de Murielle Delhoofs, artisan d'art à Manzat, huit femmes se sont activées pendant près de deux heures à confectionner des bougies à base de cire de soja et parfumées selon les goûts au miel, à la mangue ou à la vanille. Cette récréation à l'heure habituelle des fourneaux était appréciée autant pour son côté créatif que pour sa partie conviviale, un moment de partage et de réunion qui fait du bien après deux années de rareté.

 

 

L'animatrice était au Montel-de-Gelat l'après-midi et poursuit son périple en Combraille jusqu'à la fin de l'hiver ici et là, au gré de l'organisation des ateliers dans les communes grâce au financement de la conférence des financeurs et du soutien des municipalités.

 

GIAT

26 février / Club de l'Amitié

 

En ouverture de l'assemblée générale du Club de l'Amitié, sa présidente Jeannine Ferreyrolles a déclaré "espérer une année tranquille, garder en mémoire ceux qui  ne sont plus là, se dépêcher de passer du bon temps ensemble qui est la raison d'être de l'association et de ses adhérents".  Rappelant les soucis et complications dus à la pandémie depuis deux ans, et les difficultés à se remettre en route parce que l'insouciance des temps passés a disparu, elle a commencé la réunion par l'élection au conseil d'administration du tiers renouvelable dont seulement deux membres ont décidé de se retirer : Catherine Leloup cède sa place à Eliane Boulay et René Mouton à Patrice Mousset. La secrétaire Martine Cros a dressé le bilan moral de deux années, avec peu de manifestations : un loto et trois voyages.

 

 

Les activités hebdomadaires ont été touchées pendant les confinements mais restent bien suivies, tant aux jeux de cartes, scrabble, et randonnées "contemplatives" pour dire que les participants marchent à leur rythme. Annie Richin a présenté le bilan financier équilibré grâce à la centaine d'adhésions, aux subventions et bons résultats du loto.

 

 

Les dépenses liées au chalet, dont l'entretien était à la charge du club, vont disparaître à la suite de son transfert dans le patrimoine communal, en même temps que le terrain sur lequel il a été installé. Le club continuera d'investir sur l'aménagement mais les autres charges deviennent communales. En 2022, a eu lieu une sortie repas-spectacle à Royat, un loto est prévu le 20 mars, un repas le 3 avril et entre les deux dates, une visite à Moulins. Le grand voyage a pour destination le Puy du Fou début juillet. Enfin, faute de n'avoir pu célébrer les 40 ans du club en 2021, le gâteau d'anniversaire sera partagé au repas de printemps.

 

PRONDINES

19 février / Couture

 

Passionnée de couture et initiée dès l'enfance à cet art manuel par ses deux grand-mères, Muriel Bréchard aime partager sa dextérité ouvragière avec son entourage depuis longtemps. Installée définitivement à Perol depuis quelques mois, aiguillée par quelques amies prondinoises et la famille, elle s'est mise à disposition de ceux et celles qui sont intéressés par la couture. De fil en aiguille, l'idée de créer un atelier d'initiation a fait son chemin et le 19 février, une première séance de découverte s'est déroulée à la salle des associations de la commune. Bien qu'ayant annoncé qu'il fallait s'inscrire pour participer, Muriel a vu débarqué plus de personnes que prévues et il a fallu gérer l'affluence de cet "atelier flash".  Les raisons de participer des stagiaires sont variées: certaines ont une machine qui dort dans un placard, celle d'une mère, une grand-mère ... et cherche à l'utiliser mais ne savent pas comment s'y prendre, elles ont besoin d'apprendre tout en se faisant plaisir avec des choses faites par elle-même , d'autres se débrouillent sans avoir de techniques et cherchent à s'améliorer.... Le confinement de 2020 a modifié beaucoup de choses et  entre quatre murs, il faut bien se trouver des occupations.

 

 

Créer, réaliser de ses propres mains, retrouver les gestes de ses mères et grands-mères qui faisaient durer les habits plutôt que les jeter au premier accroc, qui donner vie à des bouts de tissus ne serait-ce que pour habiller des poupées,  sont autant de nostalgié d'une autre époque et de bon sens économique. L'envie est une chose, le faire une autre car il faut bien apprendre. Partager ses appréhensions, ses astuces, ses réalisations  peut être aidé par les réseaux sociaux, les "tutos d'Internet", mais rien ne vaut un cours en direct et en présenciel. Le premier atelier a été un succès, la demande est là, d'autres séances vont être proposées :  uniquement sur inscription parce que le professeur doit préparer des kits  en fonction de la thématique du cours, et les places sont limitées, le nombre de machines aussi.  Après la panière à lingettes, toutes assorties, qui était au menu de la première leçon, d'autres techniques seront montrées pour une autre création à la prochaine séance,  probablement le 19 mars. Il est prévu de faire une réunion mensuelle : un rendez-vous qui sera certainement suivi assidûment par les nouvelles couturières du territoire, c'est tendance, c'est durable, et toutes les générations s'y intéressent.  Contact : 06.31.08.66.46.

 

GIAT

21 février / Comité des fêtes

 

Au regard de l'allègement des mesures sanitaires et la prévision d'un retour à des conditions normales pour faire la fête, le comité des fêtes se projette à la fin des vacances d'été pour organiser la saint Barthélemy 2022 sur un mode retour ambiance libération.  Le coeur de la fête patronale reste le corso fleuri : l'association a des chars qui demandent un lieu de stockage fermé et peu humide. Elle recherche dans la commune des propriétaires qui pourraient lui mettre à disposition, gracieusement, une partie de grange, un hangar  pour répondre à ce besoin. De plus, pour être raccord avec cette libération, les responsables lancent un appel aux habitants pour réaliser des chars locaux : des voisins de quartier, de villages, des  groupes d'amis, les associations, des familles, sont invités à participer activement à la fête et lui redonner tout son sens du rassemblement communal, intergénérationnel, convivial. Il est temps de revenir aux fondamentaux, s'amuser et travailler ensemble. Une raison de se réunir  autour d'un projet qui donne du sens et de l'optimisme à la vie giatoise. Une réunion aura bientôt lieu et tous sont invités à réfléchir pour être prêts à présenter les projets à ce moment-là.

 

VILLOSSANGES

20 février / Comité de jumelage

 

Après deux années perturbées et le report de la plupart des  manifestations prévues, une partie des adhérents du comité de jumelage Villossanges-Pressel se sont retrouvés pour une réunion valant assemblée générale. Le lien entre les membres n'était pas rompu : l'organisation d'une soirée choucroute à l'automne a permis de garder la cohésion du groupe et malgré des contraintes lourdes et stressantes pour les bénévoles , le succès de la soirée a été remarquable. Le président Laurent Battut a expliqué sa volonté de réunir les adhérents parce qu'enfin l'association peut mettre en place le séjour à Pressel, prévu initialement en 2020. Il aura lieu du 16 au 23 avril prochain, dates choisis pour permettre une meilleure participation des jeunes qui seront en vacances scolaires. Un choix dicté par le besoin d'intégrer, de transmettre les valeurs du jumelage, partage et échanges entre les peuples, paix et liberté.

 

   

 

Les dirigeants ont travaillé sur le voyage, en car avec coupure à Mulhouse pour une nuit. Le choix de cette ville permet de substantielles économies par rapport à Strasbourg où l'étape se faisait auparavant. Le produit de la choucroute,  annoncé par le trésorier Michel Mourton, va permettre de réduire le coût du séjour pour les participants : le budget total s'élève à plus de 12.000 euros.  En fin de réunion, une première liste d'engagements monte que plus d'une quarantaine de personnes seront du voyage pour retrouver leurs amis allemands qui les attendent avec une certaine impatience. Les modalités finales du séjour seront transmises aux intéressés rapidement.

 

FLAYAT

12 février / Café de l'Espace

 

Dans la salle des fêtes, l'équipe du Café de l'espace a créé une ambiance bistrot avec un aménagement original, coloré et sympathique, pour la tenue de son assemblée générale. Autant dire que la solennité de l'évènement est passé en mode détente, bien que la rigueur et le sérieux ont prévalu dans la réunion. Pour sa dernière assemblée en tant qu'administrateur, Raphaël Vernat, ancien salarié de la maison, a ouvert la réunion à laquelle ont participé 25 personnes dont deux conseillers régionaux en visioconférence, très attachés à l'association dans leur implication passée, présente et à venir.

 

 

Dans l'époque de crise actuelle, grâce aux bénévoles et aux salariés, aux adhérents et sympathisants, au public fidèle, le bilan est positif. En 2021, après un début d'année très calme, la vie a repris son cours et les concerts (en extérieur), ateliers, animations se sont organisés au fil du temps avec un certain succès. L'accueil du relais poste, de l'espace informatique est resté à son bon niveau de service de proximité, utile à la population. Enfin, la gestion du gîte d'étape de" la Belle étoile de Flayat" confié par la municipalité ajoute de la confiance et des responsabilités à l'équipe." Qui le mérite, au regard des services rendus à la population, à la notoriété du territoire " dit le maire Patrick Mounaud. Le travail en réseaux, notamment dans la mise en place de la scène de musiques actuelles  et contemporaines (SMAC) départementale qui sera opérationnelle bientôt, apporte des moyens de développement importants qui n'existeraient pas sans ces implications.

 

 

Le bilan financier le démontre : la trésorerie est saine, les besoins sont couverts, les projets sont possibles. En 2022, dans le cadre du réseau TELA (tiers-lieux), un diagnostic de territoire va être diligenté et un jardin pédagogique créé, dans le sens d'un projet lié à l'alimentation. Les conseillers régionaux ont conclus. Philippe Lafrique s'est dit "fier du travail collectif de l'association qui continuera d'avoir le soutien de la Région dans les financements des projets qu'il faut pérenniser". Marie-Hélène Michon a souligné "un outil indispensable au territoire, à l'action culturelle, sociale et économique qui mérite reconnaissance."

 

FERNOEL

8 février / CLIC

 

Grâce à la conférence des financeurs, le CLIC Combrailles-Riom-Limagne dispose de moyens pour mettre en place des actions et des animations sur l'ensemble du territoire. Des séances de relaxations, de gymnastique adaptée, des ateliers mémoire, et d'autres pour stimuler l'esprit créatif des personnes de plus de 60 ans, sont proposés ici et là, avec le soutien des communes et en partenariat parfois des associations locales. Récemment, une session s'est déroulée à la salle des associations fernoëloises : la fabrication de bougies. Animé par Murielle Delhoofs, artisan d'art productrice des Bougies de Léontine à Manzat, l'atelier éphémère a réuni une dizaine de dames de la commune et de Giat pendant deux heures. Comme pour une soirée fondue, des petits brûleurs occupaient la table  pour faire chauffer la cire de soja, à laquelle les stagiaires étaient invitées à ajouter du parfum tout en veillant à ce que la température soit optimale, car trop chaud pourrait détruire les qualités olfactives.

 

Vanille et coco ont été préférés au miel notamment, pas assez exotique peut-être pour faire voyager l'esprit quand la bougie brûle. Une fois la mèche bien centrée dans le moule et la cire chaude et coulante déversée, il suffit d'attendre que celle-ci se fige pour utiliser la bougie. Mais ce sera à la maison en d'autres temps. Un petit café pour conclure la séance, et c'est un moment de convivialité qui se clos, avec un goût de bonheur partagé qui manque un peu dans cette époque compliquée. Le CLIC organise d'autres sessions sur le territoire, et d'autres thèmes comme le savon ou la lave émaillée.

 

PAYS DE GIAT

5 février / Icoranda

 

L'association Icoranda est en deuil : Roger Louradour du village de La Bourgeade, sur la commune d’Eygurande (19) vient de rejoindre le paradis à l'âge de 97 ans. Musicien amateur, toute sa vie a été rythmée par la musique. Jeune, il faisait danser les gens de sa génération dans les petits bals de la contrée en Corrèze, Creuse et Puy de Dôme, tout le secteur et même un peu plus où rayonne Icoranda. A vélo, accordéon sur le dos, de jour comme de nuit, il parcourait la campagne au gré des sollicitations. Plus tard il s’adonne à la pratique du saxo avec talent et accompagne l’orchestre de son complice de toujours Dédé Trémouille. Toute la jeunesse du pays appréciait ces moments et les attendait avec impatience.

 

 

La musique a toujours été pour lui une « accoutumance ». Même pendant sa vie professionnelle qui pourtant était loin du monde musical, il a su faire profiter de son talent pour animer des ateliers thérapeutiques. Le milieu du folklore, toujours en quête de musiciens, l’invite à le rejoindre pour jouer de la cabrette et lui en fournit une. En quelques semaines, Roger dompte cet instrument très capricieux et devient cabretaire de la Bourrée des Agriers puis plus tard celui de la troupe Icoranda. Roger était un fin connaisseur et un amoureux de toutes les musiques. Après de nombreuses années de participation à l’orchestre de la troupe Icoranda, il en était devenu un membre d’honneur. La musique est en deuil et c’est sur une ultime fausse note que Roger nous quitte.

 

HERMENT

30 janvier / US Herment-PSG

 

Après la longue trêve qui suivait la première partie du championnat, les footballeurs de l’US Herment-Puy-Saint-Gulmier ont rechaussé les crampons pour fouler leur terrain hermentois en recevant leurs homologues d'Olby, qui jouent en réserve.En prélude de la rencontre, une minute de silence était respectée en mémoire d'Arcadie Sala, disparu en fin d'année. Cette figure du football local, qui comptait plus de soixante licences à son actif, avait terminé sa carrière de joueur dans le club en 2014, tout en étant dirigeant depuis 2013 pour suivre l'équipe féminine dans laquelle évoluait sa petite-fille. Régulièrement embauché comme arbitre de touche, et parfois de centre, pour les matchs des garçons, Arcadie a vécu sa passion pour le ballon rond jusqu'au bout. Fils d'émigré espagnol dans les années 1930, il est arrivé en Auvergne adolescent pour commencer à jouer au football dans le secteur de Pontgibaud, avant de faire le tour de l'ensemble des clubs du territoire, selon les envies et les niveaux.

 

 

Pour son jubilé, cinquante ans de licences, il avait été invité d'honneur de Télé-Foot sur TF1 avec un déplacement à Saint-Etienne pour assister à un match de première division en classe VIP. La présence d'un ballon déclenchait toujours une envie de frapper dedans, et aux bords du terrain, il n'hésitait pas à jouer avec les enfants pendant que d'autres préféraient la buvette. Très connu du monde du football local sur plusieurs générations, apprécié pour sa compagnie, ses anecdotes nombreuses de sa carrière sportive, son ouverture d'esprit, son ombre n'a pas  fini de flotter sur les terrains des Combrailles. Le "pépé" aurait été heureux de la victoire de son ultime club qui a battu Olby 3-0, buts marqués par Fabien Alleyrat, Yoan Souchal et Fabien Collange. Une victoire frappée d'émotion et de nostalgie.

 

TRALAIGUES

31 janvier / Campagne fleurie

 

Deux années vierges ont passées depuis la dernière assemblée générale normale de l'association Campagne fleurie. C'est ce qui a été constaté à la réunion du 7 février dernier pendant laquelle la plupart des délégués des 17 communes concernées par l'action de l'association ont déclaré leur bonne volonté de poursuivre celle-ci malgré les difficultés de l'époque. Monique Pény et Marie Girondon, co-présidentes, et les membres du bureau ne sont pas restés les bras croisés pendant cette trêve imposée par la pandémie : ils ont préparé la reprise qu'ils espèrent aussi bonne que celle de l'économie. Le bilan moral de l'année 2021 a été vite fait, puisqu'il n'y a rien eu, les  rares projets d'animation s'étant cassés les dents sur les contraintes sanitaires. De fait, grâce aux subventions de 15 communes, de la Communauté de communes et du département, les recettes ont été supérieures aux dépenses qui restent limitées à celle du fonctionnement. Mais rien n'est perdu puisque ça repart. Au cœur des actions liées à l'amélioration du cadre de vie sur le territoire,  les concours des villages, bâtiments publics et des maisons devraient reprendre cette année avec les passages des jurys au début juillet.

 

 

Un appel est lancé pour accueillir des professionnels et amateurs éclairés dans les groupes de visite, leurs conseils sont appréciés des participants et au-delà de créer des liens, c'est un moyen de découverte du territoire original et convivial : les personnes intéressées peuvent contacter l'association. Tout comme celles qui veulent concourir : il faut prendre contact avec les délégués de leur commune. Là aussi, l'association a besoin de recruter car il y a des secteurs en besoin. De plus, le renouvellement est nécessaire, il faut que les jeunes générations s'investissent pour la pérennisation de la vie associative en général et de Campagne fleurie en particulier. L'association va aussi proposer des animations : la taille des fruitiers le 14 mars à Giat, avec un Croqueur de pommes, un troc'plantes le 15 mai à Tralaigues, un voyage en juin, le repas des fleurs à l'automne à Villossanges, et probablement l'initiation aux décors de Noël en décembre. Tout cela reste soumis aux évolutions des règles sanitaires. 
Les inscriptions aux concours,
(cliquer pour télécharger le bulletin d'inscription) qui valent adhésions,  sont prises jusqu'au 31 mai auprès des délégués ou directement à l'association, comme les candidatures de membres des jurys (contact : 06.87.49.98.71 ou 06.72.42.86.35).

 

FLAYAT

29 janvier / Pays'sage

 

La 22ème édition des Bistrots d'hiver s'est ouverte samedi dernier au café de l'Espace, siège de l'association Pays'sage qui initie ce festival culturel et territorial depuis plus de deux décennies. Comme il se doit, avant de passer à la partie festive, le co-président Jean-François Pressicaud s'est fendu d'un discours inaugural rappelant succinctement l'histoire des Bistrots depuis leur création, une innovation servant le développement et l'animation de tout une région dans une période moins agitée que celle de l'été.

 

 

C'est-à-dire une action pour et par les gens d'ici, s'appuyant sur des restaurateurs pour qui cela donne une belle vitrine et renforce leur notoriété. Un des points forts des Bistrots, c'est la fidélité des participants : un grand nombre de spectateurs est accroc au festival, ne laissant pas un dimanche d'hiver pour une autre occupation.

 

 

Pour l'ouverture, une soixantaine de personnes étaient présentes, sans le débat, ni le repas des programmes dominicaux, mais avec deux concerts. David Lafore, qui jouait aussi au Bistrot à Felletin le lendemain, a mis l'ambiance joyeuse dans le café dans un style déjanté et musical, sensible et farfelu au son de la guitare et de sa voix.

 

 

Les paroles avaient un sens et des sens virevoltants qu'a aimé le public. Ensuite, le dictateur du Valdikistan, a semé son impertinence à la limite du politiquement correct, parce qu'il faut dire bien les choses, et les chanter encore mieux, au son de l'accordéon de Gilles Puyfages, comme un air populaire qui allait bien avec le décor et l'ambiance de ce samedi soir.   

 

FLAYAT

26 janvier / Café de l'Espace

 

Au café de l'Espace, une nouvelle venue a pris ses marques au début de l'année : Lisa Jacob remplace Sarah Sergent, partie vers d'autres aventures professionnelles après neuf mois passés en Creuse. Changement d'accent donc, puisque Lisa vient du midi toulousain, à l'opposé du Pas-de-Calais de Sarah. Venant de Muret, originaire de Montesquieu-Volvestre au sud de Toulouse, Lisa est diplômée en communication (DUT) et en relations publiques évènementiel (Licence). Mais c'est dans le milieu de la restauration qu'elle a le plus œuvré ces dernières années qu'elle a passé à l'étranger : deux années en Angleterre, une année en Australie et 18 mois en Nouvelle-Zélande. Avant de rentrer en France en juin dernier, elle a un peu bourlingué en Asie du Sud-Est (Indonésie, Thaïlande, Vietnam...). Elle  a passé l'été en Corse pendant la saison touristique avant de chercher un emploi correspondant à sa formation.

 

 

Trois entretiens différents lui ont permis de choisir son destin : celui de la Creuse a été concluant et Lisa est arrivé à Flayat pour compléter l'équipe d'animation et de gestion du café de l'Espace, une institution socio-culturelle locale qui participe au développement du territoire. Aux côtés de Pauline Michon, animatrice de l'espace de vie sociale, et d'Aloïs Pascaud, technicien en audiovisuel, Lisa sera la coordinatrice chargée de la programmation artistique, des musiques actuelles notamment. Elle devrait bientôt emménager dans la commune, et rejointe par son ami : de nouveaux habitants en perspective à Flayat.

 

FLAYAT

26 janvier / Café de l'Espace

 

Dans le cadre de ses missions culturelles, le café de l'Espace organise régulièrement des ateliers de découverte et de formation animés par les personnes de l'association ou en collaboration avec des partenaires extérieurs. Pour cet hiver, en plus des ateliers informatique et du club photo qui se déroulent les samedis une à deux fois par mois à destination d'un public plutôt adulte, des ateliers feutre sont proposés. Pour les enfants, il y en aura un le mercredi 9 mars après celui qui a rassemblé des jeunes habitués de  ces séances originales le 26 janvier.

 

 

Comme un club des cinq, les enfants découvrent des horizons insoupçonnés qui mériteraient d'être mieux fréquentés, loin des écrans. Organisé avec Felletin-Patrimoine-Environnement, l'atelier du jour était consacré à la réalisation d'une œuvre en feutre. Ce textile dérivée de la laine, doux et absorbant, permet de jouer sur les formes et d'être utilisé dans bien des domaines, du tissu à l'isolation, dans un cadre écologique et durable correspondant aux tendances actuelles. A partir de laine cardée et teinte, les enfants ont suivi les directives de l'animatrice felletinoise pour former un carré bien plat, qu'ils ont ensuite imbibé d'eau savonneuse avant de tasser, de presser pour évacuer l'eau. Ajoutant d'autres morceaux de laine pour former des motifs, ils ont recommencer l'opération. La technique est physique pour les bras car il faut bien presser, en mode rouleau à pâtisserie. Au final, les enfants sont repartis avec un nouveau doudou, fabriqué de leurs mains : un bout de tissu chaud et doux, une première œuvre artisanale. Les adultes pourront essayer le samedi 12 février après-midi, d'autres  enfants le mercredi 9 mars. Réservations au 05.55.67.51.38, participation 5 €

 

GIAT

25 janvier / Littérature

 

On ose imaginer combien de livres aurait pu écrire Birdy Li si elle avait vécu le confinement comme étudiante. Parce que la jeune Mathilde, de son vrai prénom,  a eu la plume prolifique pendant ses années universitaires, avant la crise. Dans sa petite chambre d'étudiant, pour évacuer le stress des études, tuer le temps parfois ennuyeux coincé entre quatre murs, s'occuper l'esprit pour s'évader, fuir les angoisses, les insomnies d'une raison peut-être tourmentée, la jeune giatoise aux ascendants flayatois, a couché sur le papier les délires d'une imagination quasiment sans limites. Ses rêves inspirés des histoires racontées par sa grand-mère, et de celles qui gravitaient autour, déchaînaient des actions surréalistes que seul le cerveau peut créer et qu'elle transposait dans un monde imaginaire. La chaîne des volcans s'affiche dans le panorama clermontois et les lumières de feu du soleil couchant illuminent des histoires étranges, mystérieuses, des mondes fantastiques, ésotériques contrastées par le noir de la pierre de Volvic des vielles bâtisses clermontoises. Au final, une saga magique dont les trois premiers volumes auront été ses premières créations littéraires apparus sur Wattpad, un réseau social lié à l'écriture et au livre.  

 

 

Sans parler de succès, l'intérêt des lecteurs est sensible. De là, Mathilde change de registre et écrit d'autres histoires : "Ascendants" suivis de " Descendants" où elle raconte des tranches de vie d'une jeunesse troublée, puis "Semblable' en deux tomes pour une histoire de passions amoureuses. Sortis en librairie, ces livres donnent de l'aura à Birdy Li qui participe à des premiers salons littéraires. Alors que paraît le dernier des cinq tomes de  "Sortiarius", l'œuvre originelle est au catalogue des éditions de l'Opportun, publiée par "Nisha et Caetera", comme l'aboutissement d'une aventure scripturale qui a duré un septennat.  L'autrice apprécie le graphisme des couvertures de ses livres,  qui les font remarquer, qui attire l'attention d'éventuels lecteurs comme elle l'a constatée au festival du livre de la Rochelle : pendant les trois jours de la manifestation,  elle ne  s'est pas ennuyée, occupée à répondre aux questions des visiteurs. Fidèle à cette Combraille qui l'a vu naître, à cette Creuse d'où elle puise ses racines, ces terres de légendes et de mystères  où elle ramasse ses histoires fantastiques et la poésie qui y est attachée, Mathilde ne s'imagine pas vivre ailleurs, pour écrire encore et encore.   
Sortiarius, une saga où Solea, jeune auvergnate, évolue au fil de ses découvertes paranormales, de ses pouvoirs, entre sorcières et loups-garous, cherchant sa propre identité, sa vraie personnalité bien éloignée de ce qu'elle croyait être. Cinq tomes d'environ 400 pages chacun, 16,90 € le livre.

 

HERMENT

16 janvier / AAPPMA

 

L'organisation de l'assemblée générale de l'AAPPMA d'Herment (association agréée de pêche et de protection des milieux aquatiques) a été compliquée cette saison, entre la crise sanitaire et la météo hivernale de la fin d'automne, mais elle a enfin pu avoir lieu après un report faute de présence d'adhérents. Le président Denis Bachelier et la trésorière Christelle Manry ont dressé les bilans de l'année écoulée, en demi-teinte pour une saison soumise aux caprices de la covid. Le bilan financier est à l'équilibre et la vente des cartes reste constante, signe de l'attachement des pêcheurs locaux à leur société. Peu de manifestations, et une seule remarquable s'est déroulée sur le plan d'eau voisin de la Ramade : un weekend découverte carnassiers et feeder en partenariat avec les gestionnaires de Lacustra les 6 et 7 novembre animé par Jean-Jacques Chaumet, un pêcheur expert de réputation internationale.

 

 

Pour cette année, plusieurs projets de nettoyage des cours d'eau ont été évoqués notamment sur le Sioulet, le Sioulot, ainsi qu'une pêche électrique. Des animations et des sorties sont aussi à l'étude et plus particulièrement une journée d'initiation à la pêche destinée aux enfants, mais aussi des initiations pour les membres sur diverses techniques et types de pêche (truite, carpe, carnassier etc...). Le guide de pêche pour l'année en cours au niveau de l'atelier pêche nature (APN) Sioulet-Chavanon, Pierre Papelard, poursuit son travail de transmission auprès des jeunes, qui n'étaient que quatre cette dernière saison. Cette belle initiative destinée à la transmission des types et techniques de pêche ainsi que la découverte des milieux aux jeunes pêcheurs est très importante et mérite d'être partagée : à voir sur facebook, page pechearverne. Année d'élection fédérale, les adhérents présents ont procédé au renouvellement du bureau qui change peu : président :  Denis Bachelier, vice-présidents : Michel Brigand et Jérôme Souchal, trésorière : Christelle Manry, secrétaire : Jean-Philippe Duquesne. Les  commissaires aux comptes seront Laurent Jarleton et Philippe Mazal.

    Plus d'informations et annonces sur la page facebook aappmaherment ou sur le site 
aappmaherment.wixsite.com.

 

FLAYAT

15 janvier / Comité des fêtes

 

L'année 2021 n'aura pas été celle du rassemblement espéré par les responsables du comité des fêtes. C'est ce qui ressort de l'assemblée générale réunie le 15 janvier dernier où seulement une dizaine de personnes a répondu à l'invitation. Le contexte de crise est un important paramètre de cette désaffection passagère, auquel on peut ajouter le manque de manifestations organisées l'année dernière. Le président Loïc Chambragne l'a fait remarqué dans son allocution, regrettant la faiblesse des effectifs pour la mise en place des deux seules animations de 2021, les autres prévues ayant dû être annulées en raison des contraintes sanitaires. Le Comité a été présent à la journée annuelle d'entraînement de motards du club des I-Rondelles organisée à Flayat : les bénévoles assuraient l'intendance alimentaire qui a laissé un petit bénéfice. La grosse soirée s'est déroulée à la fin novembre avec une truffade, limitée à 100 convives. Largement suffisant pour respecter les règles sanitaires et le service puisqu'il manquait beaucoup de travailleurs avant, pendant et après la manifestation. "Du coup" comme le dit le trésorier Maxime Roulet, le résultat financier est bon mais il serait bien de retrouver plus de membres présents derrière les fourneaux.

 

 

Le maire Patrick Mounaud a félicité les gardiens de l'association pour leur engagement, leur dévouement, et leur remarquable respect des règles  qui souligne un grand sens des responsabilités. En raison de la complication du moment, le renouvellement du bureau a été vite scellé : Thierry Fauriaux a pris la place de Julien Constanty, seul membre à vouloir quitter son poste de vice-président. Loïc Chambragne espère voir les troupes se regonfler bientôt, afin de pouvoir transmettre à d'autres la charge du comité des fêtes, et les accompagner dans la transition nécessaire pour faire perdurer l'esprit de convivialité, de groupe, d'animation de la commune. Pour 2022, faute de pouvoir faire une fois de plus le concours de belote en janvier, il reste programmé la fête des voisins en mai, la fête en juillet, la collaboration avec les motards en fin d'été et un repas en novembre. Les manifestations se feront en concertation et en partenariat si besoin avec le café de l'Espace et la municipalité. En conclusion, le maire a demandé aux participants de réfléchir à d'éventuelles animations autour de l'espace de bivouac et de la restauration du four à pain au niveau de la Cure, projets communaux en cours d'élaboration, afin de donner une vie active à ce lieu.

 

FLAYAT

5 janvier / Pays sage

 

Si les 20 premières éditions des Bistrots d'hiver initiées et organisées par l'association Pays'Sage se sont déroulées sans anicroches tout en développant l'animation culturelle sur un grand territoire dépassant même un peu les frontières départementales mais ancré en milieu rural, les 21 et 22èmes ont été impactées par la crise sanitaire.   En 2020, la saison s'est close le 8 mars alors qu'il restait 3 journées.  En 2021, très ennuyés par l’impossibilité d’organiser les Bistrots aux dates habituelles, c'est avec une formule originale  les “Drôles de Bistrots”  que la saison a été décalée à la fin du printemps, du 23 mai au 27 juin, tout en extérieur. Seuls 3 dimanches ont pu se dérouler normalement à Flayat, Reterre et Jarnages, les autres ont été victimes de la météo ou d’indisponibilités diverses. Et nous voilà en 2022 avec son corollaire de complications qui viennent d'arriver. Les animatrices et responsables de Pays'sage ont travaillé dur pour mettre en place un programme attractif en espérant qu'il puisse être réaliser entièrement en retrouvant un public assoiffé de culture, de rencontres et d'émotions artistiques. Nullement démotivés, voire même revigorés par les tempêtes virales des deux précédentes saisons, les organisateurs sont prêts à mettre le feu au pays dès le 29 janvier, une date plus tardive qu'à l'habitude dictée par la situation qui devrait commencer à s'améliorer alors. Démarrage de la saison traditionnelle, au Café de l’Espace à Flayat le samedi 29 janvier, le festival se déroulera ensuite chaque dimanche jusqu’au 20 mars dans 8 autres auberges. Parmi celles-ci, deux accueillent un Bistrot pour la première fois : Saint-Sulpice les Champs le 6 mars, et Saint-Georges-Nigremont le 20 mars, commune qui reçoit régulièrement les "Chemins de rencontre". Deux auberges où les bistrots ont leurs habitudes sont sur la liste : l’Auberge Felletinoise le 30 janvier et Chez Nanou à Millevaches le 13 mars, seul Bistrot en Corrèze. Les autres lieux de réception ne sont pas inconnus : la Bonne Auberge à Nouzerines, le 6  février, l’Alzire à Jarnages le 13 février, au Bistrot d’Autrefois à Chambon-sur-Voueize le 20 février, et le Central à Boussac le 27 février. L'animation se déroule en trois parties : à 11 h 30, apéro-tchatche, pour échanger et débattre librement ; à 12 h 30, repas  au gré des envies des restaurateurs pour découvrir produits locaux et savoir-faire ; à 15 h, spectacle (chanson française, théâtre, countryfolk, chant polyphonique… Pays’Sage développe une programmation pluridisciplinaire pour le festival). 
Tarifs : repas  de 23 à 25 €, spectacle 10 €, 5 € pour les adhérents. Renseignements et programme détaillé sur pays-sage.net, contact : Mail : contact@pays-sage.net - Téléphone : 05.55.67.88.58. Réservations obligatoires, respect des consignes sanitaires en vigueur

 

CINEMA à GIAT

jeudi 26 mai

20 h 30

Foire à Giat

Mercredi 25 mai

Comité des fêtes

Crocq - 23 avril

 

Brocante vide-greniers

Giat - 1 mai

Journée des étoiles

7 mai - Flayat

 

Randonnée des 1000 pattes

23 avril - Herment

Service gratuit facile et accessible Ă  tous

Créer mon site web