ANNONCES

SAINT-AVIT

Le secrétariat de mairie sera fermé les après-midi du 22 juillet au 7 août. L’agence postale sera fermée le samedi 30 juillet.

 

FERNOEL

Le prochain conseil municipal aura lieu à la mairie, le vendredi 22 juillet, à 20h30. A l'ordre du jour : modification de la délibération du 20 décembre 2001 (temps de travail - passage au 35 heures) ; adhésion à l’assistance retraite du centre de gestion ; choix du bureau d’étude pour le diagnostic du réseau d’alimentation d’eau potable ; plan de gestion de la sécurité sanitaire des eaux ; proposition d’achat du terrain du pylône pour la téléphonie mobile ; publicité des actes à compter du 1er juillet ; SYDEM (ex SICTOM) : information sur la tarification incitative.

 

SAINT-AVIT

En raison de travaux de réparation définitive sur le réseau d'éclairage public au Guet, une coupure de courant est programmée entre le mercredi 27 juillet  à 13 h et le jeudi 28 juillet  à 16 h 30 d'une durée approximative de 3 heures. Le rétablissement du service se fera sans préavis. 

SAINT-AGNANT PRES CROCQ

Depuis le lundi 4 juillet, les horaires d'ouverture à la disposition du public du secrétariat de mairie sont modifiés : désormais le secrétariat sera ouvert le lundi matin de 9 h à 12 h; le mercredi matin de 9h à 12h et l'après midi de 14h à 17h et le vendredi matin de 9h à 12h et l'après midi de 14h à 17h.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ETAT-CIVIL

MARIAGES

 

2022 : 10

 

1 octobre

Audrey Manuby

Boris Souchal

Savennes - Herment

 

3 septembre

Cécile Martin

Baptiste Denèfle

Herment

 

3 septembre

Valérie Trépied

Jean-Pierre Plane

Giat

 

27 août

Caroline Gabayet

Julien Bourgeois

Saint-Avit

 

20 août

Céline Legay

Laurent Michon

Fernoël

 

30 juillet

Emilie Bernard

Franck Guérin

Prondines

 

30 juillet

Amandine Gaudet

Sébastien Nème

Giat - Tralaigues

 

23 juillet

Emilie Raffault

Mathieu Geneste

Aurières - Saint-Avit

 

16 juillet

Angèle Mathely

Mickaël Legot

Giat

 

16 juillet

Océane Mirabel

Bastien Bony

Giat

 

25 juin

Morgane Pin

Mickaël Boyer

Giat

 

18 juin

Isabelle Monestier

Christophe Louis

Herment

 

2021 : 5

 

11 septembre

Franck Deginensi

Isabelle Laplace

Giat

 

NAISSANCES

 

2022 : 9

 

5 novembre

Sophie Dubot Klein

Condat en Combraille

 

2 novembre

Miliann Giraudon

Condat  en Combraille

 

21 septembre

Rose Perol

Sauvagnat près Herment

 

18 septembre

Lily Roulet

Giat

 

28 juillet

Charline Montpeyroux

Condat en Combraille

 

29 juin

Tiago Taguet Villebonnet

Fernoël

 

19 juin

Floris Hélvin-Gharbi

Giat

 

20 avril

N. H.

Giat

 

2 avril

Louna Ternat Perrin

Auzances - Saint-Avit

 

10 janvier

Gabin Faure

Verneugheol

 

DECES

 

2022 : 53

 

27 novembre

Gaël Galhié

Montel-de-Gelat

 

27 novembre

Raymond Tinet

Chamalières - Giat

 

27 novembre

Pierre Fournet

Giat

 

27 novembre

Jean Saint-Roch

Giat

 

26 novembre

Marie-Louise Morel

Sauvagnat près Herment

 

26 novembre

Liliane Gaulon

Fernoël

 

18 novembre

Ginette Poumerol

née Johannel

Villossanges

 

17 novembre

Marie Gaumet

née Bournicon

Condat en Combraille

 

17 novembre

Noël Mouly

Prondines

 

15 novembre

Constance Schrijvers

née Bakx

Condat en Combraille

 

15 novembre

Françoise Martin

née Pissard

Giat

 

6 novembre

René Simonnet

Giat

 

1 novembre

Paulette Thomas

née Dufrançais

Verneugheol

 

17 octobre

Nicole Huot

née Faure

Flayat

 

17 octobre

Elise Souchal

Puy-Saint-Gulmier

 

15 octobre

Jean-Baptiste Fargeix

Herment

 

14 octobre

Berthe Giat

née Mayade

Saint-Avit

 

14 octobre

Christiane Leymarie

Clermont-Ferrand - Saint-Avit

 

10 octobre

Christian Léonard

Villossanges

 

10 octobre

Paulette Rozet

Chamalières - Condat en Combraille

 

9 octobre

Chrisitine Brunet

Saint-Agnant près Crocq

 

7 octobre

Adrienne Tixier

née Bourduge

Saint-Etienne des Champs

 

6 octobre

Lucette Giry

née Boyer

Saint-Merd la Breuille

 

6 octobre

Marie Gerbe

née Vergne

Saint-Avit

 

30 septembre

René Dumas

Saint-Avit

 

29 septembre

Bernard Roussange

Fernoël

 

28 septembre

Adrien Soulier

Saint-Etienne des Champs

 

26 septembre

Alain Désémard

Herment

 

19 septembre

Marie-Louise Souchal

Puy-Saint-Gulmier

 

18 septembre

Maurice Terrade

Mérinchal

 

15 septembre

Jean-Louis Demailly

Riom - Giat

 

13 septembre

Renée Villebonnet

née Fournet

Basville

 

10 septembre

Max Aubert

Basville

 

7 septembre

André Lagorsse

Mérinchal

 

31 août

Rémi Tixier

Saint-Agnant près Crocq

 

30 août

Léone Schmalfüss

née Trapon

Giat

 

20 août

Albert Vigneresse

Giat

 

19 août

Jeannine Lebouchard

née Janicaud

Saint-Oradoux près Crocq

 

17 août

Simone Eyrolles

née Vazeille

Cébazat - Prondines

 

15 août

Simone Flagel

née Jalicon

Prondines

 

12 août

Charlotte Goubely

née Danthon

Crocq

 

11 août

Monique Chichéry

née Brunet

Giat - Mérinchal

 

10 août

Alain Chaumeix

Mérinchal

 

6 août

Stève Charbonnier

Flayat

 

5 août

Thérèse "Nini" Sudre

Condat en Combraille

 

3 août

Berthe Chermain

"soeur Marie-Solange"

Giat

 

31 juillet

François Olkowski

Crocq

 

31 juillet

Christian Schmalfüss

Giat

 

30 juillet

Gaston Lamirand

Condat en Combraille

 

26 juillet

Joseph Dailloux

Giat

 

25 juillet

Jean-Claude Laporte

Mérinchal

 

24 juillet

Gisèle Tixier

née Guinot

Saint-Agnant près Crocq

 

19 juillet

Claude Laporte

née Lagondeix

Saint-Oradoux près-Crocq

 

16 juillet

Séraphin Martins-Alves

Saint-Agnant près Crocq

 

15 juillet

Alphonse Schrijvers

Condat en Combraille

 

11 juillet

Pierre Mabrut

La Mazière aux Bonshommes

 

11 juillet

Jean-Paul Lamadon

Puy-Saint-Gulmier

 

8 juillet

Alain Boueix

Saint-Merd la Breuille

 

6 juillet

Alexandrine Montet

née Gourgeonnet

Giat

 

28 juin

Marie-Louis Allochon

née Lecour

Basville

 

27 juin

René Souchal

Sauvagnat près Herment

 

21 juin

Jeanine Mandon

née Peyronnet

Giat

 

20 juin

Fernande Ménage

née Taillandier

Fernoël

 

19 juin

Jeannine Bocquet-Hubert

née Hubert

Herment

 

13 juin

Denise Lauradoux

née

Saint-Merd la Breuille

 

5 juin

Huguette Loubaud

née Bittard

Crocq

 

2 juin

Stéphane Delaval

Sauvagnat près Herment

 

2 juin

Georges "Sylvain" Dutreuil

Condat en Combraille

 

1 juin

Jean-Claude Nègre

Clermont-Fd - Condat en Combraille

 

29 mai

Guy Pougheon

Puy-Saint-Gulmier

 

27 mai

Monique Faure

Orcet - Giat

 

25 mai

Jean-Paul Giraudon

Saint-Germain près Herment

 

15 mai

Bernard Loubaud

Giat

 

13 mai

Simone Véchard

née Mathivet

Montel de Gelat

 

9 mai

Gérard Faure

Flayat

 

26 avril

Jacques Kermen

Paris - Saint-Avit

 

26 avril

Paul "Rozo" Chaffraix

Villossanges

 

25 avril

Jean-Louis Roussel

Villossanges

 

19 avril

Simone Michon

née Laporte

Herment

 

15 avril

André Poupy

Saint-Agnant près Crocq

 

15 avril

Françoise Gouttefangeas

née Berger

Flayat

 

14 avrill

Alberte Gouyon

Flayat

 

8 avril

Joseph Bouchon

Flayat

 

8 avril

Marcel Labaye

 La Celle d'Auvergne

 

7 avril

Rolande Chaleix

née Duteyrat

Crocq

 

5 avril

Josette Braux

Giat

 

4 avril

Mary Martin

née Rapy

Felletin - Giat

 

30 mars

Jacques Boueix

Saint-Merd la Breuille

 

21 mars

Robert Danthon

La Mazière aux Bonshommes

 

20 mars

Clément Lonchambon

Giat

 

18 mars

Claude Sertillange

Basville

 

16 mars

Marguerite Courtadon

née Bacconnet

Condat en Combraille

 

7 mars

Marie Romaneix

née Jay

Condat en Combraille

 

3 mars

Hélène Lonchambon

née Tinet

Giat

 

4 février

Huguette Constanty

née Simonet

Flayat

 

1 février

Pierre Amadon

Saint-Etienne des Champs

 

27 janvier

Bernadette Bolle

La Celle d'Auvergne

 

27 janvier

René Fournier

Crocq

 

27 janvier

Jeannine Lesigne

née Busson

Mérinchal

 

25 janvier

Alain Bacconnet

Villossanges

 

17 janvier

Hélène Gannet

Gelles - Verneugheol

 

17 janvier

Fabrice Guinot

Crocq

 

14 janvier

Roger Raynoird

Condat en Combraille

 

12 janvier

Paul Michoux

Chamalières - Verneugheol

 

11 janvier

Jean-Claude Souchal

Giat

 

6 janvier

Serge Fafournoux

Giat

 

2021 : 59

 

29 décembre

Arcadie Sala

Condat en Combraille

 

29 décembre

Jean Bréchard

Giat

 

28 décembre

Gilles Moutarde

Saint-Etienne des Champs

 

27 décembre

Anne-Marie Girodon

née Bousset

Prondines

 

26 décembre

Suzanne Scheiner

née Martin

Giat

 

26 décembre

Eric Junck

Durtol - Fernoël

 

22 décembre

Marie-Thérèse Raymonde Giraudon

Loubeyrat - Saint-Germain p/Herment

 

14 décembre

Marthe Poujat

née Cohadon

Tortebesse

 

13 décembre

Gaston Gatier

Clermont-Fd - Condat en Clle

 

12 décembre

Yvette Bolle

née Augheard

Condat en Combraille

 

1 décembre

Denise Villatel

née Fouilhoux

Fernoël

 

30 novembre

Michel Desseauve

Mérinchal - La Mazière aux B.

NOVEMBRE

PRONDINES

13 novembre / Municipalité

 

Il y a eu du mouvement dans le bourg entre le 11 et le 14 novembre, avec trois journées bien chargées pour les élus. Tout d'abord, la commémoration de l'hommage aux soldats morts pour la France et aux victimes de tous les conflits s'est déroulée le vendredi en début de matinée, en présence du président de la section UNC-Soldats de France de l'ancien canton d'Herment Jean-Marie Dumas. Le lendemain, la municipalité accueillait 68 habitants de la commune ayant dépassé l'âge de 62 ans pour leur offrir le traditionnel repas de fin d'année, animé par un artiste local Mathieu Gourdy.

 

 

Tous les anciens n'étaient pas présents pour diverses raisons, dont le grand âge qui réduit la mobilité. Quelques jours plus tard, l'annonce de la disparition de Noël Mouly de Perol  ravivera des souvenirs de banquets où il participait activement à l'animation en jouant de l'accordéon.

 

 

Le  dimanche a été occupé à remettre de l'ordre dans la salle des fêtes parce que lundi après-midi, le lieu a servi à la présentation des orientations de la politique départementale, une des 14 rencontres des services et de l'exécutif du Département organisées cet automne avec les représentants des communes des territoires, et ici, ceux de Chavanon Combrailles et Volcans

 

 

GIAT

9 novembre / Conseil municipal

 

Plusieurs sujets ont été abordés au dernier conseil municipal et ont fait l'objet de délibérations. 
- Foncier. La réalisation de ventes de biens de section à Veaumas et Foliat a nécessité un vote pour connaître l'avis des ayant-droits : les suffrages exprimés ont été favorables à l'unanimité pour la vente des parcelles sur la section de Veaumas à trois acheteurs, et sur la section de Foliat à un acquéreur. Par 9 voix pour, 1 contre et 4 abstentions, le conseil décide la vente de la parcelle où est installé le pylône de téléphonie Free. La vente d'une partie de la parcelle AH 184, bornée et numérotée AH 191, sise sur le terrain derrière l'ancien camping, est acceptée au profit de Nicolas Demeneix et Séverine Besse
- Finances. Les orientations budgétaires pour 2023 sont à l'étude. Concernant la création d’une plateforme multisports, l’actualisation des prix en fonction des multiples hausses, et des imprévus découverts lors du commencement des travaux, un dépassement du montant affecté à ce projet est inéluctable. L’étude sur les travaux pour le projet de création d’un centre d’accueil d’autistes adultes fait ressortir un grand nombre d’imprévus : amiante, plafond coupe-feu à mettre en place, … et à moyen terme, les chaudières de l'ensemble du bâtiment abritant aussi l'école et la micro-crèche seraient à remplacer. Des priorités d'investissement sont à définir. Plusieurs régies sont en place,  le conseil a adopté  le regroupement de celles-ci en une régie unique.
- Désignation.  Sandra Barrier et Patricia Barthomeuf ont été désignées « Élues Rurales Relais de l’Égalité ».
- CCAS. Le repas des habitants de plus de 70 ans aura lieu le 8 janvier 2023, pour ceux ne participant pas, un colis sera distribué le 17 décembre.

 

CONDAT EN COMBRAILLE

8 novembre / Agriculture

 

La Chambre d'agriculture organise ce mois-ci des portes ouvertes dans des bâtiments d'élevage de l'ouest du département. L'intérêt est de faire découvrir aux professionnels des structures récentes fonctionnelles et parfois innovantes, en détaillant les méthodes et techniques  de conception, de construction, d'entretien et l'étude de l''investissement.  Une visite était organisée à la Gourange où se situe la stabulation du GAEC des Gringos, composé de Serge Séverin et Sébastien Nème, éleveurs de bovins allaitants avec 130 vaches charolaises pour de la production de broutards. Des éleveurs avec des projets et des élèves de la Maison familiale rurale de Gelles, étaient présents pour voir ce bâtiment lumineux, bien ventilé de 1 200 m² construit en 2019 dans le prolongement d'une autre stabulation plus ancienne.

 

 

Les techniciens de la Chambre d'agriculture, épaulés par un collègue corrézien, ont animé la visite. L'originalité qui a soulevé l'intérêt des visiteurs est le système de litière utilisé. Les éleveurs disposent une couche de 10 à 12 cm de plaquettes de bois issus de l'entretien des haies de l'exploitation après le curage de la stabulation, et ajoutent ensuite régulièrement de la paille et un produit asséchant. Cette méthode permet l'économie de paille à hauteur de 87 tonnes pour 150 jours d'hivernage, soit une valeur de 5.600 €.

 

 

Dans les débats, la complémentarité des investissements avec  la pose de panneaux photovoltaïques, qui n'est pas le cas ici, a bien occupé la conversation. Cela peut être très intéressant selon la grandeur et la distance au poste de transformation car l'énergie produite a tendance à devenir rentable au regard de l'évolution des prix d'achats en hausse actuellement.

 

GIAT

6 novembre / Commune

 

Il ya quelques années, la commune a installé un columbarium et un jardin du souvenir au cimetière.  Depuis, l'ensemble des cases a été utilisée, il n'en reste qu'une disponible. Aussi, pour faire face aux futures demandes et celles en cours, le conseil municipal a décidé l'agrandissement du columbarium. A ce jour, il reste onze cases à la disposition des familles qui souhaiteraient en réserver une.

 

 

La demande d'achat de concession, comme des cases, est à faire auprès du secrétariat de mairie où le personnel donnera les informations nécessaires.  L'investissement de cette aménagement s'élève à 6.536 €.

 

FERNOEL

5 novembre / Municipalité

 

Au début de l'été, au lever du jour, le tilleul magistral qui faisait face à l'église s'est affalé brutalement, offrant aux riverains le triste spectacle de la chute d'un roi plus que centenaire qui avait vu défiler tant de paroissiens et de fernoëlois, qui avait mis à l'abri et à l'ombre tant de gens qui ne rentraient pas à l'église pendant les cérémonies, qui veillait sur les attroupements aux sorties des messes. Depuis plus de quatre mois, la croix de mission était orpheline de cet arbre majestueux, mais les hommes peuvent être sensibles au vide créé : le conseil municipal prenait la chose au sérieux et il a décidé de replanter un autre tilleul. L'opération a eu lieu le 5 novembre après-midi et le maire Pascal Gaulon, toujours attaché à intégrer la jeunesse dans la vie communale, a délégué cette plantation aux enfants de la commune.

 

 

Armé de pioches et de pelles, de seaux et d'arrosoirs, conseillés par les adultes, ils ont mis en terre les racines d'un jeune arbrisseau. Heureux de cette action, les enfants se sont investis avec fougue et fierté dans ce geste de développement durable, conscients de la fragilité de la nature qui les entoure. Pour prolonger ce temps de transmission, les enfants ont été invités à un moment de réconfort pour s'intéresser au passé des anciens de  la commune. 


Dans la salle du conseil, le doyen du bourg, Maurice Combas, a répondu aux questions des enfants sur la vie d'antan. Maurice est né en 1930, et du haut des ses 92 ans, il a vu l'évolution de sa commune qu'il n'a jamais quittée. Les enfants, et même quelques adultes qui ne sont pas nés ici, ont été surpris d'apprendre qu'il y avait un boucher à Fernoël, de savoir que l'eau n'est arrivé au robinet que dans les années 1975-80, et donc qu'il fallait aller chercher l'eau au puits.

 

 

C'était intéressant de savoir qu'au moment de la création du camping, les douches servaient aussi à la population qui n'avait pas de salle de bains. Et ce n'est pas si vieux que ça. La conversation aurait pu durer longtemps, on n'a pas évoqué les veillées, mais Maurice a rappelé l'organisation de l'école avec deux classes, en ce même lieu que la mairie, où les élèves venaient à pied, en sabots, amenant leur gamelle pour le repas du midi quand ils habitaient loin.

 

   

 

Il n'y avait pas école les jours de foire à Giat par exemple, mais ce jour de congé état rattrapé le jeudi, jour de repos hebdomadaire. Il y a tant à apprendre du passé pour comprendre le présent. De nouvelles actions et des rencontres seront organisées prochainement, les jeunes fernoëlois semblent apprécier l'intérêt que la municipalité leur porte, et la population est admirative de leur engagement comme la remise en état du petit patrimoine. 

 

CHAVANON COMBRAILLES ET VOLCANS

7 novembre / Mobilité

 

La communauté de communes Chavanon Combrailles et Volcans va mettre  en place dans les prochaines semaines un réseau solidaire "Tous mobiles" en lien avec la plateforme Mobilité 63, le financement de la délégation interministérielle  à la prévention et à la lutte contre la pauvreté  des enfants et des jeunes et le soutien du département, de la région, l'agence nationale de la cohésion des territoires... . Cette initiative a pour objectif de proposer un service de mobilité solidaire favorisant l'insertion professionnelle et sociale des personnes en situation de précarité, pour permettre à tous les habitants de se déplacer mais aussi d'accompagner le changement de comportement vers des modèles de . déplacement plus inclusifs et durables. Le but est de mettre en relation des personnes empêchées de se déplacer avec des personnes bénévoles pouvant répondre à la demande des habitants  en perte d’autonomie (incapacité physique permanente ou ponctuelle (accident, santé), pas de permis de conduire, véhicule non fonctionnel ...) pour des trajets au départ du territoire communautaire et d'une distance de 70 km aller maximum.  Le service sera garanti pour des rendez-vous liés à la santé, d'insertion socio-professionnelle (Pôle Emploi, Mission Local, AS, intérim...), administratifs (dossier CAF, CPAM...), se rendre sur un lieu de stage, de formation... : s'il n'y a pas de bénévole disponible, il sera fait appel à un professionnel du transport de personnes. Le service ne sera pas garanti dans les autres cas, il dépendra de la disponibilité de conducteurs bénévoles. Selon la situation de précarité justifiée, des personnes éligibles à ce service bénéficieront de cinq trajets par an après adhésion, au-delà, une participation aux frais sera calculée. Pour les bénéficiaires, le premier trajet sera gratuit.  Les conducteurs bénévoles, qui peuvent être indemnisés selon  les cas, doivent être préalablement inscrits sur le réseau solidaires et  seront contactés par le service selon les demandes en cours. Pour toute information complémentaire, appeler le 06.15.43.79.78, envoyer un mail à reseausolidaire@pfm63.fr, consulter le site www.pfm63.fr, écrire à la Plateforme Mobilité du Puy-de-Dôme 4 rue André Moinier - 63000 Clermont-Ferrand. Des documents et des renseignements sont disponibles dans les espaces France Services du territoire (Bourg-Lastic, Giat, Herment, Pontaumur et Pontgibaud) et auprès des secrétariats de mairie.  Ce service ne pourra fonctionner que si des bénévoles se manifestent en nombre suffisant. 

 

VILLOSSANGES

4 novembre / Bénévolat

 

Depuis dix ans, Haute-Combraille Foot rayonne sur le territoire grâce à son école de foot qui réunit les enfants désireux de maîtriser le ballon rond. La municipalité est aux côtés du club depuis son origine et elle met à disposition ses installations sportives pour organiser des rencontres des équipes jeunes notamment. Des bénévoles du club , et aussi de celui de l'AS Charensat-Montel-Villossanges qui utilise aussi le stade et les vestiaires, ont participé à une journée citoyenne il y a quelques jours pour s'adonner à des travaux d'entretien du stade Léonard. Un toilettage nécessaire afin de mieux programmer des matchs et des rencontres des équipes jeunes.

 

 

Ainsi, les balustrades ont été repeintes, des grillages posés sur un côté. des buts ont été installés et les filets repris avec les crochets neufs,  les locaux ont été nettoyés et rangés, ce qui a libéré de la place pour stocker du matériel d'entraînement. Comme il se doit, la journée s'est achevée par un casse-croûte convivial, récompense des efforts fournis pour l'intérêt de la collectivité.

 

GIAT

2 novembre / Sydem

 

Les élus du Sydem Dômes et Combrailles (ex SICTOM Pontaumur-Pontgibaud) ont décidé de mettre en œuvre un politique de réduction et de valorisation des déchets au travers de différentes actions dont l'objectif est la maîtrise des coûts pour les usagers. L'organisation du tri sélectif a été repensée pour être optimisée sur l'ensemble du territoire, le développement du traitement des déchets organiques est en pleine évolution. Ce dernier passe par le déploiement de composteurs chez les particuliers ou dans les quartiers et immeubles pour un service collectif. Des distributions gratuites de composteurs sont proposées dans les communes. Le 2 novembre, une douzaine de personnes étaient présentes sous la halle pour recevoir leur matériel après avoir pris rendez-vous auprès des services du Sydem.

 

 

Car la donation du composteur est assortie d'un temps de formation pour une bonne utilisation. L'animatrice du syndicat a commencé l'animation par des rappels sur le tri pour aller vers le détail de ce qui pouvait être composté : des déchets alimentaires et végétaux selon leurs caractéristiques pour être bien mélangés afin que les micro-organismes (bactéries, champignons, vers, insectes) transforment cette matière en humus qui servira d'engrais pour le jardin notamment. Une fois la théorie délivrée, le montage des composteurs a été un exercice pratique signant le début d'une pratique vertueuse à mettre en place chez soi.   

Statistiques

Etat Civil Pays de Giat

  M N D
2021
5
10
59
2020 5 14
56
2019 3 10 49
2018 5 9 50
2017 8 11 51
2016 6 13 66
2015 11 14 44
2014 10
12 46
2013 11 9 62

ANNONCES

HERMENT

La population du secteur d'intervention du centre de secours est invitée à assister à la cérémonie de Sainte Barbe le samedi 3 décembre : messe à la collégiale à 17 h, prise d'armes et dépôt de gerbe à 18 heures suivis de la remise de diplômes et décorations, des discours des autorités et du vin d'honneur. 

 

FLAYAT

Le travail de recherche-action mené par trois réseaux associatifs - Relier (réseau d'expérimentation et de liaison des espaces ruraux) , les Crefad (Centre de Recherche, d’Étude, de Formation à l’Animation et au Développement) et le PMU (Paris des Mutations Urbaines) depuis 2017, a produit deux Rencontres des tiers-lieux à but non lucratif : Lodève en 2018 et Chirols en 2021, ainsi que l’édition d’un recueil : « Tiers-lieux à but non lucratif »*. Cette démarche collective tente d’impulser des mises en contact et des échanges avec celles et ceux qui s’impliquent dans des démarches similaires aux nôtres, jalonnées de questionnements communs, qui donnent concrètement lieu à l’accompagnement de nouveaux projets, de l’essaimage, ainsi qu’une confrontation avec d’autres pratiques. En attendant les prochaines rencontres nationales en juillet 2023, le réseau Relier anime des ateliers sur la thématique des tiers-lieux comme celui qui est organisé au Café de l'espace à Flayat le jeudi 1er décembre de 10 h à19 h. La journée se déroule autour d'ateliers que les initiateurs souhaitent  co-construire avec les collectifs et lieux du territoire.Il leur  semble plus pertinent de partir de l’existant et du vécu des participants, pour accueillir les échos (résonances/« raisonances ») provoqués chez les porteuses, porteurs de projets locaux. 
Au programme…
- 10h : Accueil et présentations
- 11h : Plénière (pour partager nos réflexions et nos chantiers)
- 12h30 : Déjeuner (pour continuer à faire connaissance)
- 14h : Ateliers en groupes (pour approfondir nos avancées et nos difficultés)
- 16h : Restitution et clôture (pour imaginer des suites)
- 16h30 : Visite du lieu qui nous accueille
- 17h 30: Echanges libres autour d’un goûter (pour celles•eux qui peuvent rester)
Ouvert à tous les acteurs des tiers-lieux, aux porteurs de projets de création de tiers-lieux. Contact : Hubert Julien: 07.70.97.30.50 – hjulien@reseau-relier.org

 

 

MONTEL DE GELAT

Le Sydem Dômes et Combrailles organise une distribution de composteurs  accompagnée d'une formation à son usage le mercredi  30 novembre à 17 heures. Pour bénéficier de ce matériel et de cette formation, gratuitement, il faut réserver au 04.73.73.16.83 ou sur le site du syndicat : sydem-domescombrailles.fr. 

 

FERNOEL

La population est invitée au baptême de la rue Daniel-Labiaule à Villevassoux le samedi 26 novembre à 14 h 30. Un vin d'honneur sera servi ensuite à la mairie. 

 

SAINT-AGNANT PRES CROCQ

Le secrétariat de mairie sera fermé le lundi 28 novembre en raison de formation du personnel.

 

HERMENT

Dans le cadre des informations sur l'amélioration de l'habitat, le Mobili'dôme, démonstrateur itinérant d'économies d’énergies sera stationné sur le parking de la salle des fêtes du lundi 21 au vendredi 25 novembre. Ouvert à tous, le 𝗠𝗼𝗯𝗶𝗹𝗶'đť——đť—ĽĚ‚đť—şđť—˛ est un service itinérant avec des techniciens pour  renseigner et accompagner les porteurs de projets de travaux d'amélioration de l'habitat, isolation et économies d'énergie, adaptation et maintien à domicile : ils apportent des réponses aux questions et donnent des pistes vers les dispositifs de financement disponibles. A l'intérieur du véhicule, le public découvrira  l'espace accueil/salon, cuisine, salle d'eau, l'espace domotique et la matériau-thèque du 𝗠𝗼𝗯𝗶𝗹𝗶'đť——đť—ĽĚ‚đť—şđť—˛ et bénéficiera de conseils. Plusieurs animations seront prévues le jeudi 25 novembre à l'occasion de la journée de lutte contre la précarité énergétique.

 

Cérémonies du 11 novembre

Information agricole

OCTOBRE

GIAT

28 octobre / Escrime

 

Pierre Kissel est un giatois de cœur et d'adoption puisqu'il est devenu un habitant de la commune il y a une dizaine d'années : venant de la région parisienne en vacances avec sa famille dans un gîte à Villevergne, il a trouvé sur cette terre de Combraille une qualité de vie et un ressourcement nécessaire à son équilibre.  A l'époque, ses affaires dans le secteur de la santé lui prenaient beaucoup de temps et d'énergie. Désormais, retiré des affaires, il consacre plus de son temps libre à ses nombreuses passions car l'homme est plutôt éclectique dans ses occupations. Parmi celles-ci, côté sport, l'escrime qu'il a découvert enfant quand la maison de ses parents était à proximité d'une salle  où se pratiquait ce sport.

 

Pierre Kissel, la main sur le coeur, pendant la Marseillaise

 

Depuis, il n'a cessé de jouer de l'épée, et régulièrement, il partiocipe à des compétitions avec des résultats intéressants. C'est ainsi qu' il é été sélectionné pour faire partie de l'équipe de France de fleuret  et qu'à la fin du mois d'octobre, il participait au championnat du monde vétérans avec l'équipe de France à Zadar en Croatie. Le giatois et ses coéquipiers ont décroché le titre mondial au fleuret en battant la Hongrie en finale, après s’être débarrassés du Canada, du Japon, de l’Australie et de l’Angleterre. Toutes disciplines confondues, la compétition réunissait  800 escrimeurs  en fleuret, épée et sabre . Les français ont du être plus combattifs qu'à l'ordinaire, privés d'une partie de leurs équipements bloqués à l'aéroport. Les sportifs se sont adaptés avec du matériel de remplacement sans pour autant être déstabiliser. Pierre Kissel n'hésite pas à dire que la Combraille est une terre idéale pour garder la condition physique ; " l'air qu'on respire ici est bon pour l'oxygénation, et en s'entraînant en faisant du vélo, le relief améliore bien le cardio". 

 

GIAT

27 octobre / Agriculture

 

C'est une belle histoire qui a commencé à Toulouse, la ville de naissance de Coralie Cordelier il y a guère plus de trente ans. Cette jeune mère de famille devenue giatoise aux alentours de 2018 a passé la première partie de sa vie en Aveyron, dans la région de Laguiole où ses parents sont installés.  Quand fut venu le temps de l'orientation professionnelle, Coralie se dirige vers la formation de maréchal-ferrant : au lycée, elle rencontre Antoine Herbemont qui suit les traces de son père Joël, un homme qui ferrait les chevaux dans le Sud de la France avant de venir se mettre au calme de la Combraille et s'installer maréchal-ferrant à Laudeux, un hameau à la lisière de la Creuse, vers Basville,  en bord de la commune de Giat. L'histoire d'amour des deux jeunes apprentis se prolonge du côté de Nîmes mais la vie cévenole ne correspond pas à leur envie. Des visites à Joël et des passages à Laudeux convainquent les tourtereaux à rejoindre l'Auvergne.

 

 

De plus, Joël prend la retraite et Antoine le flambeau de l'entreprise paternelle, en plus de la maison que ce premier avait achetée pour se poser à Giat. Le couple a déjà une petite fille, et au départ, Coralie travaille dans une supérette locale, ce qui lui permet de s'intégrer pleinement, de faire des connaissances. Mais ce métier n'est pas sa vocation : "je voulais faire un truc original, dit-elle, c'était l'élevage de chèvre ou d'escargots". Au regard de la propriété, la seconde option s'est avérée plus évidente, mais a demandé une remise en question plus profonde, l'élevage des gastéropodes ne s'improvise pas comme ça. De formations en informations,  Coralie monte son projet, le même temps que sa grossesse : en avril 2022, elle devient productrice d'escargots et maman une seconde fois le 20 avril. Deux parties sont réalisées :  deux premiers parcs d'élevage pour accueillir 60 000 petits escargots qu'elle achète à un naisseur ; un laboratoire est aménagé dans la grange de la propriété pour finaliser le produit au bout de six mois (pré-cuisinés ou transformés prêts à consommer), un équipement aux normes sanitaires et fonctionnel.

 

 

La nouvelle hélicicultrice bénéficie des aides à l'installation (DJA, subventions européennes et régionales, aides de la communauté de communes) après un parcours de formation et administratif complexe de plus d'un an et demi. Coralie a commencé de vendre sa production à la foire de Giat le 26 octobre : un succès, le stock prévu de 50 douzaines est parti rapidement. Elle sera présente aussi, selon la production, sur les marchés de Riom, Volvic, Saint-Sauves et les marchés de Noël dont celui de Crocq à la fin du mois. Les produits sont aussi vendu au magasin de la Jonquille à Laqueuille.  Coralie précise : "il faut savoir que l'élevage, c'est 50 % de pertes sur la quantité de départ, les prédateurs, la grêle du 4 juin et la canicule ont été dommageable, sur la grosseur aussi ; l'augmentation des matières premières pour la nourriture, et aussi pour la cuisine (prix du gaz et du beurre) impactent la rentabilité de l'entreprise." La ferme se complète avec six génisses Aubrac en vue de production de viande en circuit court à terme. 
              
Contact : Coralie Cordelier, Laudeux, 63620 Giat - 06.19.73.68.02

 

GIAT

26 octobre / Foire

 

Douceur printanière, couleurs d'automne et vacances scolaires ont formé une triangulation efficace pour faire de la foire du 26 octobre un succès. Ce jour-là, l'affluence était remarquable dans le bourg où les places regorgeaient de monde, les parkings de voitures, et les emplacements du marché de commerçants confiants.

 

 

Notamment les vendeurs de fleurs venus à quelques jours de la Toussaint proposer leurs chrysanthèmes, bruyères et autres plantes de circonstances, naturelles ou artificielles : la place offrait un espace coloré du plus bel effet et les clients se pressaient toute la matinée pour acheter.  Ailleurs, les producteurs et vendeurs de fromages connaissaient l'affluence des grandes foires avec des queues  d'amateurs des produits d'Auvergne bien plus longues que la plupart des autres foires. Et comme il faisait bon, les badauds prenaient bien le temps de parler. Entre connaissances et familles, les conversations allaient bon train. La prochaine foire, le 15 novembre, pourrait aussi connaître une belle fréquentation si la météo reste clémente : ce sera la grande foire d'automne, riche de son salon du matériel agricole, rendez-vous prisé des professionnels avec la foire du 15 avril. 

 

FLAYAT

22 octobre / Municipalité

 

Le maire l'aura lui-même reconnu : "nous n'avons peut-être pas été assez judicieux dans le choix de la date pour cette réception".  Le premier jour des vacances de Toussaint, Patrick Mounaud et le conseil municipal avaient invité les nouveaux habitants  pour une cérémonie d'accueil, à laquelle ont été aussi conviées les familles d'autres communes dont les enfants sont scolarisés à l'école. Aussi, une partie d'entre elles n'étaient pas disponibles parce qu'elles profitaient des vacances pour emmener les enfants chez des grands-parents ailleurs.

 

 

Pour ceux qui étaient présents, cette réception était une manière de faire connaissance avec les élus, et d'être informés de la vie associative locale grâce aux représentants des structures locales qui animent la commune : clubs de foot et de tir à l'arc, club des Genêts d'or, Café de l'Espace et Pays'age... 15 nouveaux foyers  se sont nouvellement ouverts  en résidence principale soit une trentaine d'habitants en deux ans. Du bien pour l'école dont les effectifs ont doublé, et pour la maison d'assistantes maternelles (MAM) qui sont des atouts majeurs dans l'attractivité du territoire pour les jeunes familles de la commune et d'à côté.

 

   

 

   

 

Les maires de Saint-Merd la Breuille, Saint-Oradoux de Chirouze et Fernoël étaient associés à cet accueil parce que des enfants de leurs communes fréquentent l'école et la MAM. Un couple d'Ile de France à Lépinas, un autre à Diozidoux, des hollandais à Bassau, des retraités venus de Giat, un maçon origianire du Sud à Saint-Oradoux et d'autres forment cette nouvelle population qui aime la vie conviviale, sympathique, en pleine nature, loin  de l'agitation urbaine et des complications sociales de certains territoires, appréciant l'isolement comme un bonus sanitaire, qui demande une certaine organisation de vie : " on est tellement bien que les inconvénients sont facilement supportables". Chaque famille a reçu un petit présent avant de partager un moment de convivialité pour faire plus ample connaissance.

 

CROCQ

21 octobre / Ecole

 

Dans le cadre d'un projet de découverte de la capitale proposé aux écoliers, un séjour à Paris est à l'étude pour le mois de juin prochain. Comme souvent, l'organisation d'une telle sortie à l'envergure exceptionnelle pour un petit établissement dépend de son financement. Les fonds publics n'étant pas extensibles, il est nécessaire de trouver des compléments pour boucler le budget et offrir aux enfants un voyage idéal. Dans les discussions avec les écoliers sur le sujet, la proposition d'organiser une marché d'automne avant les vacances de Toussaint a été retenue.

 

   

 

Les parents d'élèves ont été sollicités en offrant des productions de leurs potagers, les écoliers ont passé leur temps libre des derniers jours à récolter les fruits de saison, pommes, châtaignes et noix. Ils se sont aussi mis aux fourneaux pour faire des soupes.

 

   

 

Vendredi dernier, après l'école, le marché était ouvert sous la surveillance des institutrices : les écoliers ont joué pour de vrai aux marchands des quatre saisons, pesant, calculant, emballant et encaissant les ventes. Au final, un succès qui a agréablement surpris les organisateurs et qui a été apprécié des visiteurs. L'initiative a créé un rendez-vous convivial mettant en perspective les actions de l'école dont le projet parisien. Avec l'idée que ça pourrait se refaire d'autres fois, tout le monde y trouve son compte.  

 

LA CELLE D'AUVERGNE

21 octobre / Commune

 

A quelques jours de la Toussaint, les cimetières, et plus particulièrement les tombes, sont l'objet de l'attention des familles qui font le nettoyage d'automne de la dernière demeure de leurs ascendants. Il en résulte des déchets de deux ordres : les plantes naturelles et les objets funéraires qu'il faut jeter. Grâce au Sydem (syndicat intercommunal de traitement des déchets ménagers), le cimetière a été équipé de manière à faire le tri : un composteur a été installé pour la récupération des déchets verts, un container est destiné aux autres déchets.

 

 

Les usagers sont dont invités à respecter les consignes affichées afin de participer à l'optimisation du traitement des déchets, leur recyclage éventuel pour être revalorisés, une façon de réduire les coûts et limiter les hausses de tarifs du service d'enlèvement des ordures ménagères.

 

 

SAINT-GERMAIN PRES HERMENT

20 octobre / Crise de l'énergie (suite)

 

Après une première réunion avec les élus locaux, à l'initiative de la députée Christine Pirès-Beaune, à Tortebesse le 8 octobre, une suite a été donnée à la mairie de Saint-Germain sur la problématique du chauffage aux granulés de bois en présence de Guillaume Poizat, PDG d'EO2, dont le site de production est sur la commune. Ce dernier était accompagné de Nicolas Travers du service expéditions. Une dizaine de communes étaient représentées à ce rendez-vous. La députée a rappelé l'interpellation des maires par des concitoyens inquiets de l'approvisionnement de granulés et de leur coût.

 

 

Guillaume Poizat a détaillé longuement  le sujet lié à la filière bois au niveau national. "Après une longue période de stabilité, deux hivers doux ont entraîné une augmentation des stocks importants qui ne faisaient donc pas évolué le prix de vente. " Mais au printemps,  la tension sur les marchés a progressé en même temps que celles sur l'énergie : la panique qui a suivi a montré des consommateurs se ruer chez les distributeurs. Au final, les  stocks ont fondu. En parallèle, les scieurs ont vu leur production baissée, influant sur celle des connexes qui servent à la production des granulés. D'où une augmentation des prix de la matière première qui représente 60 % du prix du granulé. D'autre part, la consommation progresse, le nombre d'installation de chaudières à granulés est exponentiel : " en 2008, la production de granulée était excédentaire à 20.000 tonnes, en 2021, elle est déficitaire à 2,5 millions de tonnes !".  

 

 

Au début de l'été, avec des stocks insuffisants, EO2 a décidé d'interrompre les livraisons afin de garder sa capacité de vente pour ses clients cet automne, le temps de produire pour être à niveau de satisfaction. Ainsi, depuis le début du mois, les ventes reprennent progressivement un mode normal, Guillaume Poizat assurant qu'aucun client n'aurait de problème cet hiver. Il ajoute  "si l'hiver est très doux, nous aurons du surstockage au printemps, ce qui ne sera pas l'idéal pour l'entreprise".  L'enjeu est 'éviter les ruptures et répondre aux situations d'urgence, car si l'hiver est rude,  une autre pénurie pourrait voir le jour. En conclusion, une approche a été dessinée pour gérer les aspects ultra-prioritaires de l'approvisionnement au niveau du territoire en s'appuyant sur les élus de proximité en relation avec le service d'expéditions de l'usine.

 

MONTEL DE GELAT

18 octobre / Conseil municipal

 

En l'absence du maire, Claude Bourduge pour raison de  santé,   la 1ère adjointe, Pascale Revardeau a présidé la séance du dernier conseil municipal qui a débuté en souhaitant un prompt rétablissement au maire. Différents points ont été abordés : 

- Eau et assainissement : le rapport sur la qualité de l'eau du SIAEP (Syndicat Intercommunal d'Alimentation en Eau Potable) du Sioulet présenté par Pierre Mousselon est approuvé. 

- Désignation :  de Pierre Mousselon comme correspondant incendie et secours auprès du SDIS.

- Personnel : après 13 années de service, l'agent technique Vincent Saintigny a quitté, son emploi à la commune pour monter son entreprise.

- Énergie : Les amplitudes d'éclairage public sur la commune sont modifiées jusqu'à nouvel ordre. L'éclairage public sera éteint de 22 h à 6 h tous les jours et de 23 h à 6 h les mois de juin, juillet et août, cette mesure est permanente. Dans un premier temps, le bourg et une partie des villages de Fréteix et des Bourrands seront concernés.

- Bâtiments communaux : l'ancienne poste est mise en vente. Les travaux du logement rue du Presbytère avancent bien. Il est prévu d'isoler le grenier du bâtiment 15 et 17 place de l'église, des devis vont être demandés. Des travaux sont également prévus dans l'appartement au-dessus du local des vétérinaires.

- Sécurité : le défibrillateur semi-automatique installé place de l'église, sur le pignon du local des vétérinaires en face des grandes portes de l'église, est opérationnel. 

- Distinction : la remise de la médaille d'honneur régionale, départementale et communale, Echelon Or à Mme Nicole Desmoulin aura lieu le dimanche 20 novembre à 10 h 30 à la salle des fêtes. 

 

PAYS DE GIAT

16 octobre / Mutuelle Michon

 

La Mutuelle Michon est une caisse de secours mutuel contre l'incendie, la tempête et la mortalité du bétail fondée au début du siècle dernier, regroupant des adhérents du secteur de Giat. Cette association est ce qu'on appelle une tontine, une association qui a pour principe la solidarité entre ses adhérents, gérée par des bénévoles :  les sinistres sont couverts par le partage des coûts au prorata des biens de chaque adhérent, avec des frais de gestion à minima. Au fil des décennies, l'évolution des mentalités et de la démographie rurale a fait perdre des adhérents et nombre de tontines a baissé le rideau, certaines fusionnant, d'autres disparaissant, laissant le champ libre aux compagnies privées. La Mutuelle Michon a résisté et reste une des rares encore présente dans la région, grâce aux  fusions avec des associations des secteurs d'Eygurande, d'Herment, Bourg-Lastic, Rochefort, Saint-Merd, Miremont, Condat...Elle compte 874 adhérents, en augmentation avec l'arrivée de nouveaux membres issus de la mutuelle de Magnat, dissoute le 4 juin dernier.

 

 

L'assemblée générale a regroupé une centaine de membres à Laroche-près-Feyt le 16 octobre dernier : l'occasion de faire le point en mode normal après deux ans de crise sanitaire. La présidente Marie-Hélène Michon et le bureau ont présenté les bilans, faisant apparaître le solde des règlements des sinistres de l'orage du 11 août 2020 et le début de ceux concernant la grêle du 4 juin dernier dont les devis de travaux relatifs aux 32 dossiers à traiter s'élèvent à plus de 500.000 € auxquels s'ajoutent 161.000 € de désamiantage (la caisse ne prend en charge que 30 % de cette dépense). C'est pourquoi un appel à cotisations a été fait récemment de l'ordre de 3 °/°° du capital assuré, ce chiffre augmente régulièrement en même temps que les catastrophes météorologiques. Au final, la mutuelle assure 874 adhérents pour un capital de 149 millions d'euros, et 84 adhérents pour la partie bétail représentant 4855 UGB (unité gros bovins). 36 propriétaires issus de la mutuelle de Magnat apportent 9 millions de capital à assurer.

 

Une partie du conseil d'administration, représentatif des territoires couverts par la mutuelle Michon (Prondines, Condat, Sauvagnat, Verneugheol, Feyt, Miremont, Giat, Flayat...)

 

 

Au bureau, le départ de Muriel Allochon est compensé par l'arrivée de Roger Gratadoux comme secrétaire adjoint. Les administrateurs vont poursuivre la mise à jour des fichiers des impayés et l'épurement de la liste des adhérents (radiations cause décès notamment sans succession).

 

GIAT

13 octobre / Bus PMI

 

Pour que tous les Puydômois puissent bénéficier des services de la protection maternelle et infantile (PMI), quel que soit le lieu où ils habitent, y compris dans les zones les plus rurales, Un Bus Santé sillonne l’ensemble du département. Il y a quelques jours, il stationnait sur la place du Champ de foire, devant la mairie. L'intérêt de cette action de proximité améliore l'accès aux soins dans les zones où les consultations de gynécologie et de pédiatrie sont difficiles.. Sur rendez-vous, des professionnels de santé évaluent le bon développement de l'enfant (prise de poids, courbe de croissance, alimentation, hygiène, sommeil, etc.), proposent les vaccinations infantiles selon les recommandations en vigueur et accompagnent la relation parent-enfant. Ces consultations sont entièrement gratuites.

 

 

Médecins, sages-femmes, infirmiers, puéricultrices, psychologues et éducateurs de jeunes enfants accueillent enfants, parents et futurs parents pour des entretiens prénataux précoces et post-nataux ; consultations gynécologiques ou de suivi de grossesse ; consultations de pédiatrie pour les enfants (de la naissance à 6 ans) ; vaccinations infantiles ; actions de soutien à la parentalité (permanences de puéricultrices, halte-jeux, actions culturelles…). Le dispositif soulève un certain intérêt auprès des populations concernées et le bus santé vient régulièrement sur les territoires, une prochaine halte est prévue début décembre, mais le véhicule va dans d'autres communes (Bourg-Lastic ou Pontaumur par exemple) à d'autres dates. Consultations sur rendez-vous auprès des agents de la Maison des Solidarités de Pontaumur :  04.73.77.35.87 ou à la PMI 63 04.73.42.49.79 ou 04.73.42.20.55, pmi63@puy-de-dome.fr.

 

PRONDINES

12 octobre / Communauté de communes

 

Prondines était la capitale de la vie associative communautaire le 12 octobre dernier. La communauté de communes Chavanon Combrailles et Volcans avait invité les responsables des 400 associations du territoire à participer à une rencontre pour faire le point sur ce pendant majeur de la vie sur le terrain culturel, social et sportif local. Plus de 90 représentants pour un peu moins d'associations ont répondu à cette invitation, signe de l'intérêt que portent les dirigeants à la collectivité, partenaire incontournable de l'organisation de manifestations et d'animations. Le vice-président en charge des associations, Frédéric Saby, s'est déclaré heureux de voir autant de monde pour autant d'associations venues de l'ensemble du territoire : " le bénévolat n'est pas mort, il est la vie des territoires, de nos campagnes, nous sommes rassurés, et la communauté de communes veut faire des choses avec et pour vous".  Cette réunion avit l'objectif de faire connaissance, de se reconnaître entre les différentes associations, d'affirmer une appartenance à un territoire, de faire le point sur les ressources , de voir le niveau actuel de la présence associative après la crise sanitaire.

 

   

 

Autour de tables où se sont mêler les participants, les discussions, les débats sur les attentes, le fonctionnement, l'organisation ont permis de mieux appréhender des problèmes, d'apprendre, de trouver des débuts de solutions sur des problèmes communs. L'intervention d'Eva Glaziou, directrice  de l'office de tourisme des Combrailles, a apporté du grain à moudre dans la communication : l'agenda des manifestations, qui s décline sur différents supports, est un outil intéressant pour annoncer les animations sur et au-delà du pays des Combrailles. C'est bien utilisé, utile et gratuit. Un long débat a porté sur la location des matériels mis à disposition par la collectivité, dont les tentes de réception et les podiums. Laurence Belloeuf, responsable du service, a expliqué les contraintes saisonnières estivales qui donnent du souci à des organisateurs différents aux besoins identiques aux mêmes dates, évoquant des investissements importants.

 

   

 

Les associations peuvent compter aussi sur Elodie Courteix pour les accompagner dans leurs démarches et sur Benoît Chaboud-Mollard, technicien au CREFAD  (Centre de Recherche, d’Étude, de Formation à l’Animation et au Développement) de Clermont-Ferrand pour des informations, des formations sur le FDVA (Fonds pour le développement de la vie associative) qui peut apporter des financements pour le fonctionnement, des projets ou des formations, sur des mises à plat de l'organisation de l'association, des formations sur les responsabilités, la comptabilité, le cadre juridique associatif (loi 1901), fournir de la documentation. Les participants ont apprécié ce rassemblement qui a connu un réel succès, et qui en appelle d'autres.

 

CROCQ

10 octobre / Classes vertes

 

L'accueil de classes vertes sur le site de Crocq dépendant des Oeuvres universitaires du Loiret est une tradition depuis 1954. A chaque passage d'écoliers de toute la France, les séjours proposés par les animateurs de l'association sont orientés vers des activités nature et découverte adaptées au niveau des classes présentes. Cette semaine, des petits parisiens du 15ème arrondissement, en cours élémentaire,  avaient quitté la capitale pour une immersion rurale et creusoise de plusieurs jours : une aventure exotique qui doit être source d'intérêt de sciences naturelles, de culture, d'histoire.

 

 

Un concentré de pédagogie en toute matière réalisé sur le terrain. Dans la thématique du séjour, la tapisserie, le travail du textile à partir des fibres animales comme la laine, ou végétales comme le chanvre. En visitant le moulin de chanvre au bord de la Tarde en banlieue de Crocq, guidés par le maître des lieux Jacques Longchambon, les enfants et les enseignants ont eu droit à une présentation réelle de la transformation d'une plante en tissu, depuis la récolte, aux opérations très techniques d'extraction des fibres, jusqu’au tissage sur un métier à tisser hors d'âge toujours fonctionnel. Une sortie parmi d'autres pour enrichir un séjour qui n'a rien de vacances.

 

MONTEL DE GELAT

9 octobre / Etang Neuf

 

L'annonce de la fin des travaux d'aménagement d'un circuit de randonnée autour du plan d'eau réalisé à l'initiative du SIVU de l'Etang  Neuf, partagé entre le Montel de Gelat et Dontreix, a soulevé un réel engouement auprès des amateurs de sorties nature du territoire. Dimanche dernier, avec l'appui d'une météo clémente, il y avait foule sur le site, et rarement on a vu le parking autant garni de véhicules. L'objet du désir était une nouvelle passerelle qui permet enfin de faire le tour complet de l'étang au plus près des rives. Une construction d'une première passerelle lors d'une première tranche du projet avait montré la volonté des gestionnaires d'intégrer avec succès les réalisations dans l'environnement et le paysage.

 

  

 

Avec le second passage, deux à trois fois plus long, et de qualité égale, un nouvel horizon se présente aux randonneurs. En venant du parking, un surplomb dévoile cette passerelle posée sur l'eau : une première image qui impressionne. Marcher sur le plancher de bois, s'appuyer sur les rambardes et c'est le début d'une balade dans la balade, pour observer la nature, l'étang. Plus loin, un ponton d'observation ajoute un moment de pause qui ravit les photographes, avec vue panoramique et regard sur l'ensemble de la passerelle : c'est tout simplement beau.

 

   

 

Dimanche, les promeneurs écoutaient la chute des glands dans l'eau et sur les planches, les enfants aimaient ramasser les fruits du chêne, les sourires s'affichaient. Le bonheur, loin des tensions du monde. Le circuit de 3,5 km a fait l'unanimité, tous reviendront et avec les couleurs d'automne, un air d'été indien au Canada semble souffler en Combraille. Le président du SIVU Pierre Mousselon précise " le projet a coûté 97 964 € HT, financé avec le soutien de la région Nouvelle Aquitaine et des fonds européens Leader à hauteur de 80 % ; la construction remarquable de la passerelle a été réalisé par STE, une entreprise de Cournon d'Auvergne". Il reste à prévoir une guinguette et le paradis sera à l'étang Neuf. 

 

FERNOEL

8 octobre / Commune

 

Temps gris et frais pour la saint Pardoux 2022 mais cela n'a pas  empêché de servir l'apéritif municipal devant l'église à l'issue de la messe dédiée au saint patron de la commune. Le nouveau curé de la paroisse Saint-Benoît sur Sioulet-Volcans, Jean-Luc Varnas, a célébré l'office.

 

 

La réception laïque sui suivait lui a permis de faire connaissance avec les paroissiens locaux et découvrir la commune la plus à l'ouest de son périmètre d'action. Avec la fraîcheur du jour,  les citoyens se sont moins attardés à la pause communale traditionnelle, certains estimant qu'il ne faisait pas si froid compte tenu de la nécessité de s'adapter aux mesures de sobriété souhaitées. Ce clin d'oeil à l'actualité montrait la bonne humeur qui régnait pour ce rendez-vous attendu et apprécié des fernoelois.

 

TORTEBESSE

8 octobre / Municipalité

 

Remise à cause de la crise sanitaire, une sympathique réception communale a enfin pu se dérouler : la remise de médailles d'honneur régionale, départementale et communale à trois citoyens engagés avait été prévu en 2020 mais il a fallu attendre cet automne pour l'organiser dans de bonnes conditions. Yannick Bony, élue maire en 2020 et conseillère régionale en 2021, a présidé la cérémonie qui mettait à l'honneur son prédécesseur et deux anciens collègues du conseil municipal ayant servi les intérêts de la commune pendant plusieurs décennies. La maire a déclaré en préambule "les citoyens devraient être conseiller municipal un mandat dans leur vie, ils comprendraient l'investissement toujours collectif qui est nécessaire, des décisions prises dans l'intérêt général dans un cadre spécifique de l'administration d'une collectivité". Elle ajoute " je ne pourrais pas exercer mes fonctions sans l'équipe municipale et un travail commun indispensable". Ensuite, Noël Dubrays qui a beaucoup œuvré au cadre de vie communal, au fleurissement, à l'entretien de l'église pendant les mandats exercés avec Daniel Arnaud, a reçu la médaille des mains de Sébastien Dubourg, conseiller régional et maire du Mont-Dore.

 

 

Celle donnée par la vice-présidente du Conseil départemental, et maire de Savennes,  Audrey Manuby était d'or pour René Poujat, presque membre permanent de l'assemblée communale où il  a siégé 40 ans, dont une grande partie comme adjoint à Daniel Arnaud.

 

 

Ce dernier a baigné très tôt dans les affaires de la mairie, avec son père qui a aussi été longtemps maire, lui conférant une expérience qui l'amènera à la tête de la commune pendant plusieurs mandats. Avec la médaille d'honneur remise par la député Christine Pirès-Beaune, Daniel Arnaud a aussi reçu son diplôme de maire honoraire.

 

 

Les épouses des trois récipiendaires, qui ont participé indirectement à la vie municipale, ont été récompensées d'un bouquet de fleurs, un cadeau offert par la municipalité accompagnait les médailles. 

 

 

TORTEBESSE

8 octobre / Crise de l'énergie

 

A l'inauguration de la mairie de Saint-Avit le 1er octobre, la député Christine Pirès-Beaune a été interpellé par plusieurs maires du territoire sur la pénurie de granulés de bois dont certains de leurs concitoyens ont du mal à se fournir auprès de distributeurs non livrés alors que l'usine EO2 à côté d'Herment produit à fond. Des rumeurs de stocks cachés qui alimentent celles de spéculation courent dans la campagne. Aussi, à l'initiative de la parlementaire, une réunion s'est tenue à Tortebesse une semaine après, histoire de prendre le pouls sur le terrain avant d'attaquer l'examen de la loi de finances ce lundi et poser la question au gouvernement sur le contrôle des prix ou envisager une commission d'enquête pour connaître les tenants et aboutissants de la situation qui a fait passer la tonne de granulé de 340 € en mars à près de 700 € actuellement. La député évoque aussi l'extension du bouclier énergétique à toutes les formes de chauffage quelle que soit la source d'énergie, le prix du bois ayant subi une inflation notable aussi. Une douzaine de communes étaient représentées autour de la table, chaque élu exposant les ressentis, les témoignages reçues dans les mairies.

 

 

Le maire de Saint-Germain près Herment, Nicolas Donnat, qui a l'usine EO2 sur sa commune, a apporté des réponses recueillies auprès de Guillaume Poizat, directeur du site : "les augmentations de la matière première (X 2,7), des palettes et du plastique d'emballage (X 3), l'énergie (X 1,4), du transport (100 €/palette) sont répercutées sur le prix de vente". De plus, le stock stratégique de l'usine, 30.000 tonnes à l'automne, n'a pu être constitué cette année, où on est tombé à 6.000 tonnes : des ventes exceptionnelles dès le début de la guerre en Ukraine, une période habituellement calme, ont épuisé la production. La député prend note mais le doublement du prix ne se retrouve pas dans ces calculs. Les élus parlent des personnes vulnérables qui n'ont plus les moyens de se chauffer, notamment des personnes âgées seules pour qui les enfants avaient investi dans des poêles à granulé, plus facile d'utilisation, de sérénité et de sécurité et qui sont sans combustible à l'entrée de l'hiver.

 

 

Nicolas Donnat précise qu'EO2 a recommencé à vendre des palettes aux particuliers à l'usine depuis quelques jours, limitée à une par ménage. Forte de ces informations, Christine Pirès-Beaune, a déclaré préparé son argumentaire pour la session à l'Assemblée Nationale, et projeté une prochaine réunion avec les élus à Saint-Germain près Herment. Les élus demandent aux personnes en difficulté d'approvisionnement de combustibles (granulés, bois, fuel) de le faire savoir dans leurs mairies afin de prendre en compte leurs problèmes et trouver des solutions.

 

GIAT

4 octobre / Conseil municipal

 

Plusieurs dossiers étaient à l'ordre du jour du dernier conseil municipal. 
- Développement : dans le cadre de l'opération "petites villes de demain" initiée par l'Etat, à laquelle la candidature de la commune a été retenue, le cabinet Réalités & Descoeurs pour l’étude de définition de la stratégie de reconquête du centre-bourg a été retenu. 
- Biens sectionaux : pour la vente d'une parcelle à Foliat, le conseil fixe le prix de vente à 0,40 € le m² et choisit Me Bagilet-Latapie à Crocq comme notaire. Afin de permettre les futures ventes de trois parcelles sectionales à Vaumas, et de celle de Foliat, les électeurs des sections seront invités à se prononcer sur leur validation par un référendum dont le scrutin se déroulera le dimanche 23 octobre de 9 h à 12 h. 
- Voirie : les travaux prévus en 2022 se dérouleront dès la semaine 41, leur coût hors taxe s'élève à 128.000 €. 
- Eau et assainissement : le rapport "Prix-qualité-service" du syndicat intercommunal est approuvé par 12 voix et deux abstentions. Noël Michon est désigné délégué communal en remplacement de Bastien Bony.
- Économie : pour répondre au développement du télétravail, une salle du bâtiment de la mairie sera mise à disposition aux demandeurs, pour un loyer de 50 €/mois. Afin de réaliser des économies de dépense d’énergie, la plage horaire de coupure de l' éclairage public passera de 22h - 7h (contre 23 h- 6h) à compter du 30 octobre. 
- Informations : « Les petites maisons », structure de logements pour des personnes âgées autonomes (personnel d’accompagnement non médicalisé), souhaite s’implanter sur la commune de Giat. Un devis va être demandé pour des plantations d'arbres dans certaines zones du bourg. Pour une coopération plus complète entre les casernes de pompiers Herment/Giat, un travail de concertation est en cours dans la cadre du SDACR (Le schéma départemental d'analyse et de couverture du risque) en cours d'élaboration.  Isabelle Quentin souhaite louer un local afin d’ouvrir un magasin de vente de vêtements de seconde main.

 

HAUTE COMBRAILLE

3 octobre / Sécurité routière et protection animale

 

Depuis plusieurs mois, et même un peu plus, des expérimentations ont été menées dans certaines régions dans le cadre de projets d'amélioration de la protection du gibier et des automobilistes sur des portions de route où le risque de collisions nocturnes entre animaux et véhicules est important. La fédération de chasse du Puy-de-Dôme a suivi de près les études qui ont suivi et leurs conclusions démontrent une réelle efficacité du dispositif : moins d'accidents constatés, c'est aussi moins d'animaux tués et moins de dégâts sur les automobiles.

 

 

Plusieurs axes à grande circulation ont déjà été aménagés dans le département.  Le but est de créer une barrière lumineuse en installant des piquets surmontés de réflecteurs, espacés de 20 mètres le long de la route. En déviant la lumière des phares des véhicules, une barrière éblouissante comprise entre 80 cm et 1 m du sol apparaît, surprenant les animaux et les dissuadant de traverser la route. Autre avantage : le dispositif renforce la vigilance des conducteurs en présence des réflecteurs. Le 3 octobre, un chantier de mise en place de ces piquets a eu lieu le long de la RD 941, de Saint-Avit à Pontaumur. Sous la direction de Gilles Guilhot, technicien de la  fédération, du responsable de secteur et administrateur Bernard Souchal, des chasseurs bénévoles des sociétés concernées ont planté les piquets. Un véhicule et un agent de la direction routière départementale assurait la sécurité de l'opération. Une deuxième tranche suivra la route de Pontaumur à la Goutelle.

 

SAINT-AVIT

1 octobre / Municipalité

 

Le premier jour d'octobre a été la date choisie pour l'inauguration de la nouvelle mairie intégrant l'agence postale, aménagée dans un ancien bâtiment commercial communal en 2019-2020.

 

 

 

Les travaux avaient été décidé sous l'ancien conseil municipal pour répondre d'abord aux nécessités réglementaires en matière d'accessibilité puisque les locaux de l'ancienne mairie ne le permettaient plus, tout comme le bureau de l'agence postale situé dans l'ancienne poste, en bordure de la route à grande circulation. Avec l'épicerie vide, le transfert était évident : de plain-pied, et sur un seul niveau avec une surface suffisante, le coût d'aménagement s'en trouvait nettement réduit par rapport à des projets éventuels de construction. Le maire Nicolas Montpeyroux rappelait l'historique du chantier qui a abouti à un espace fonctionnel et mutualisé pour un meilleur service à la population. Il ajoutait les investissements communautaires pour la création de l'épicerie, du salon de coiffure et d'un appartement en bord de place pour faire remarquer le changement de physionomie du centre du bourg, à l'image améliorée avec des services de proximité bien utilisés.

 

   

 

   

 

La conseillère régionale Yannick Bony, saluant l'implication de sa prédécesseur Marie-Thérèse Sikora dans le dossier, soulignait le soutien indéfectible de la région aux communes. De son côté, la député Christine Pirès-Beaune, appuyait sur les normes énergétiques appliquées au bâtiment, "judicieux et prévoyant au regard de la situation actuelle". En conclusion, armé de ses fiches, le sous-préfet Olivier Maurel, apportait le soutien de l'Etat auprès des élus locaux et des communes dans leurs projets et leurs réflexions. 
Pour mémoire, le projet a bénéficié de 76 % d'aides financières de l'Etat (DETR), de la région et du département, laissant autour de 70.000 € de charges à la commune.  

 

Communes concernées par l'obligation d'équipements hivernaux sur les véhicules (Ouest Puy-de-Dôme)

Service gratuit et accessible Ă  tous

Créer un site Internet