Facile, rapide et gratuit

Créez votre site maintenant

Je crée mon site

ETAT-CIVIL

MARIAGES

2017 : 4


22 juillet


Giat

 

6 mai

Lucille Ravel

Adrien Devedeux

Saint-Avit

 

11 avril

Renée Berger

Pierre Nogiec

Giat

 

 2016 : 6

-45 %


 

NAISSANCES

2017 : 5

 

22 juillet

Lévana Raynoird

Condat en Combraille

 

19 juin

Esael Ziegler

Giat

 

13 juin

Nathis Michon

Condat en Combraille

 

15 mai

Rose De Haro

Giat

 

2 mai

Affassouta Karamako

Giat

 

 2016 :13

-7 %

 

 DECES

2017 : 30


18 juillet

Andrée Lepeytre

Saint-Merd la Breuille

 

13 juillet

Emile Duron

Flayat

 

10 juillet

Lucette Martinez

née Ternat

Voingt - La Courtine

 

4 juillet

Olga Passelaigue

Bourg-Lastic

 

2 juillet

Colette Boueix

née Delamarre

Giat

 

21 juin

Albert Grannet

Giat

 

20 juin

Raymonde Mourton

née Gaillot

Condat en Combraille

 

19 juin

Gilles Berger

Herment

 

17 juin

René Pirard

Giat

 

11 juin

Christophe Barrier

Sauvagnat près Herment

 

7 juin

Gisèle Ledieu

née Gouyon

Condat en Combraille

 

5 juin

Jacques Fournet

Paris - Saint-Etienne des Champs

 

29 mai

Marcelle Giraud

née Chaussat

Saint-Merd la Breuille

 

21 mai

Simone Battut

née Dédenis

Flayat


20 mai

Alain Giraudon

Rougnat - Condat en Clle

 

3 mai

Jacqueline Foury

née Tournadre

Herment

 

30 avril

Albert Chevalier

Clermont-Ferrand - Herment

 

24 avril

Jacques Fargeix

Prondines

 

2016 : 66

+50 %


JUILLET

GIAT

15 juillet / Cellule de répit


La cellule itinérante de répit et de soutien aux proches aidants dans les Combrailles qui intervient à Giat régulièrement avait organisé une journée au profit des couples aidants-aidés bénéficiaires de la cellule. A cette occasion, le groupe s’est rendu à La Fermanerie (http://lafermanerie.com) à Jeandaleix sur la commune. Franck Soucasse a fait visiter ses installations liées à la fabrication du pain : trieur à grain, moulin, pétrin, four, tout y est fait de A à Z puisque le blé est aussi cultivé sur place. Le repas a été très apprécié, avec des produits locaux et très savoureux. Côté animation pratique, les participants ont confectionné leur pain, les mains dans la farine, heureux de pouvoir partager ensemble ce bon moment.

 


La cellule itinérante de répit et de soutien est un service du SMADC financé par le Conseil départemental.

Renseignements : Marie-Ange Nénot au 07.50.65.60.72 ou repit@combrailles.com.

 

GIAT

4 juillet / Ronde des Combrailles

 

Depuis 1982, la Ronde des Combrailles reste l'évènement annuel mémorable pour les écoliers de  Condat, Pontaumur, Villossanges, Verneugheol et Giat, qui participent à cette manifestation devenue une institution en fin d'année scolaire. D'autres établissements ont fait partie des participants à une autre époque, mais les règles de sécurité, de séjour, d'accompagnement ont créé beaucoup de contraintes qui ne permettent plus d'élargir la fréquentation. Pendant deux journées, pour cette 35ème année, qui fait de l'épreuve la plus ancienne labellisée USEP dans le département, près de 150 écoliers avec 42 accompagnateurs et quelques autres personnes dévouées à l'intendance et la logistique ont parcourus les chemins du territoire avec des haltes techniques, pédagogiques ou gourmandes selon le jour. La première journée est consacrée à la mise en jambes avec des parcours en étoile autour du bourg où étaient installés des ateliers éducatifs, dont celui de la  Sécurité routière. Cette édition était placée sous le thème du goût, et le deuxième jour, sur un circuit de plus de 30 km, les écoliers se sont notamment arrêtés dans une exploitation ovine où est produit du fromage de brebiis. Parmi les accompagnateurs, une bonne majorité de fidèles, parfois de la première heure, souvent ancien élève devenu parent, quelquefois enseignant retraité ayant connu toutes les versions, sans oublier l'appui technique des cyclos giatois, intervenants exemplaires et efficaces.

 

 

Pour clore la manifestation, Laurent Cheminal, président de l'USEP, et Bruno Champignol, inspecteur de l'Education Nationale, et Frédéric Gilbert, nouveau conseiller pédagogique dont c'était une première (bien aidé par Jean-Michel Darj, son prédécesseur toujours présent)  ont souligné la réussite qui dure de la Ronde des Combrailles, grâce aux bénévoles, aux municipalités, aux enseignants et à une forte volonté commune qui allie la convivialité, la bonne humeur au travail sérieux et important réalisé pour une organisation parfaite. 

 

GIAT

3o juin / Conseil municipal

 

 Le conseil municipal s'est réuni avant les vacances pour débattre des nombreux dossiers en cours.

  •   Révision des loyers communaux : en raison de la variation de l'indice de référence des loyers (+ 0,18%), les loyers des logements communaux sont réévalués au 1er juillet. 
  •   Brocante du 9 août  : pour des raisons de sécurité, les emplacements destinés à la brocante seront décalés à l'intérieur des places du marché. Les inscriptions se prendront à partir du 17 juillet en mairie.
  •   AOT (autorisation d'occupation temporaire) de La Ramade : une offre de proposition de gestion « restauration camping à La Rarnade» a été diffusée sur plusieurs supports de communication, la date limite des candidatures est fixée au 15 septembre. Plusieurs personnes très intéressées par ce projet ont déjà retiré la convention d'occupation privative du domaine public aux fins d'exploitation de camping et de l'espace restauration afin de déposer leurs propositions.
  •   AD' AP patrimonial: un planning pour les différents travaux d'accessibilité des bâtiments communaux s'échelonnera dès cette année et jusqu'en 2021.
  •   Ancienne Caserne des Sapeurs-Pompiers :  12 des 14 conseillers présents acceptent la vente du bâtiment expertisé par un agent immobilier pour une valeur de 34.000 €.
  •   Lavoir route de Saint-Avit : Les travaux de restauration de cet élément du petit patrimoine seront réalisés en septembre.
  •   Voirie route de saint-Avit : Une reprise de cheminement piétons avec sable et chaux a été  effectuée  dernièrement ⱦ pour solidifier ce passage dégradé par les-fortes pluies, le balisage au sol va suivre  rapidement. Le fleurissement et l'engazonnement sont prévus à l'automne.
  •   Temps d'activités péri- scolaires :' il n'y aura pas de changement sur le territoire de l'ancienne communauté de communes pour les T.A.P. pour l'année scolaire 2017/2018.

 

VOINGT

1 juillet / Maison archéologique des Combrailles

 

Le premier juillet 2017 est une date qui marque la Maison archéologique des Combrailles avec l'inauguration d'une exposition retraçant les 30 années du petit musée dédiée à 5.000 ans d'histoire dans les Combrailles. C'est en 1986, à l'initiative d'Alain Fraisse, maire de la commune qu'une association est née pour sauvegarder et valoriser les résultats des fouilles archéologiques entreprises sur le secteur riche de son passé préhistorique et gallo-romain.

 

 

D'illustres personnalités locales ont oeuvré à la recherche des traces du passe, à commencer par Georges Charbonneau, un passionné d'archéologie commerçant à Giat qui a passe une partie de son temps libre à fouiller : son gendre a confier ses collections à la Maison du patrimoine, premier lieu d'exposition rudimentaire installé dans l'ancienne salle d'école de la mairie à la fin des années 80. Les maires de six communes, Condat, Giat, Herment, Saint-Etienne des Champs, Verneugheol et Voingt correspondant au périmètre de l'association créée, ont su se rassembler et travailler ensemble pour faire aboutir un projet culturel, patrimonial  original et unique en milieu rural qui a donné il y  a quelques années la Maison archéologique des Combrailles, espace innovant d'exposition salué par  de hautes personnalités de l'archéologie, de l'histoire et de la culture.

 

 

Pour l'inauguration,  Cédric Rougheol, président de la communauté de communes Chavanon Combrailles et Volcans, héritier des bâtisseurs de cette Maison,  cette histoire est le symbole du rassemblement et de la convivialité autour de la richesse du patrimoine local, ce que n'a pas démenti Michèle André, sénateure qui avait soutenu l'initiative d'Alain Fraisse aidée par le CERAA (centre d'études de recherche et d'archéologie aérienne)  de Jean-Claude Claval et Daniel Chevalier. L'ancienne ministre  et conseillère générale a été partie prenante dans l'aventure exposée. Elle a souligne "cette histoire d'amour pour le territoire qui ont fait en sorte que la réussite du projet soit plus grande que celle des intervenants". Pierre Ganne, conservateur plus qu'attaché au lieu a retracé une belle aventure qui dure encore grâce aux bonnes volontés.

 

  

 


 

Canton de SAINT-OURS

3 juillet / Conseil départemental

 

La Commission Permanente du Conseil Départemental qui s’est réunie le 3 juillet 2017 a accordé les subventions suivantes sur le canton de St Ours :

  • Education : 7 384,52 € correspondant à la part « matériel » (forfait d’externat – rappel 2016) au collège de la Salle à Giat.
  • Assainissement : 15 940,92 € pour des travaux de réhabilitation des ouvrages d'assainissement non collectif (15 ouvrages) à la Communauté de communes « Chavanon Combrailles et Volcans »  .
  • Associations : 883 € à l’association « Les amis de la Chartreuse Port Sainte Marie » pour l’achat d’un équipement numérique spécifique pour les visites et activités patrimoniales ; 2 000 € à l’association « Jeunesse et Reconstruction », dans le cadre des chantiers de jeunes bénévoles programmés dans le Puy-de-Dôme en 2017, pour la restauration du lavoir de La Ribière au Montel-de-Gelat et pour le sauvetage de la promenade des murs à Herment.
  • Répartition et l’utilisation des recettes provenant du produit des amendes de police relatives à la sécurité routière : 7 500 € pour la création d’un ralentisseur au bourg « Les Girards », à Pulvérières, 5 075 € pour l’installation de 2 radars pédagogiques à Pontaumur, 7 500 € pour la sécurisation aux abords de l’école, sur la RD n°61 à la Goutelle, 2 550 € pour l’aménagement de sécurité aux abords de l’école à Pontgibaud, 3 862 € pour l’acquisition d’un radar pédagogique mobile à la Celle d'Auvergne, 7 500 € pour la sécurisation piétonne le long de la RD n°62 à Chapdes-Beaufort.
  • Fonds d'Intervention Communal (FIC) : 72 235 € à Chapdes-Beaufort et 29 619 € à Prondines pour des travaux de voirie communale, 15 797 € à Combrailles et 5 166 € à Fernoël pour la réfection des façades de la Mairie, 750 € pour l’acquisition d’un défibrillateur à Fernoël.
  • Patrimoine : 4 762 € pour la restauration et la remise en eau du bassin du jardin d’agrément du château Dauphin à Pontgibaud.
  • Agriculture : 2 133 € pour la certification d’une production en bovins lait, à un éleveur de Charbonnières les Varennes (développement de l'agriculture biologique) ; 5 150 € à un éleveur de Montfermy pour l'installation de tapis et d’une brosse auto rotative ( aide à la modernisation des bâtiments d’élevage) ; 2 205 € à un agriculteur de Combrailles pour le diagnostic énergétique et l’installation d’un éclairage led, tôle translucide et porte double vitrage (soutien à l’autonomie énergétique des exploitations agricoles) ; 283 € à un propriétaire de Condat en Combraille pour une zone à reconquérir sur la commune (soutien à la réhabilitation agricole d'espaces boisés gênants et/ou en friches).

Statistiques

Etat Civil Pays de Giat

 MND
20166
13
66
2015111444
201410
1246
201311962

JUIN

GIAT

29 juin / Collège Pierre-Louis-Trapet

 

Maintenant que le collège Pierre-Louis-Trapet a reçu le label E3D (établissement développement durable) remis par la recteure de l'Académie le 16 mai dernier, les collégiens poursuivent leur parcours citoyen dans  sa partie environnementale. Cette année, un projet a été lancé dans ce cadre-là qui a abouti en fin d'année scolaire à la création d'un labyrinthe mettant fin à l'initiation du "recycl'art" évoqué en début d'année avec Julie Lan de l'association "Semis à tout va", intervenant auprès du Valtom en complément de sa communication auprès des scolaires. Ce projet de labyrinthe, sous la direction du professeur d'arts plastiques, Michel Cinquin, n'a pas pu être complètement développé par manque de matériels récupérés malgré une sollicitation auprès des parents d'élèves restée vaine. Heureusement, grâce à l'implication des membres du Conseil de Vie scolaire, du personnel technique et avec la collaboration du Sictom Pontaumur-Pontgibaud,et l'accompagnement du groupe Eddacler (Education dév. durable de l'académie) le labyrinthe a pu être mis en place sous le préau. L'installation a permis la réflexion des élèves sur les notions d'espace, le déplacement du visiteur, le détournement d'objets de récupération, l'assemblage accompagnés de nombreuses références tant dans le domaine de l'art moderne que l'art contemporain. L'oeuvre finale et éphémère a été exposé une journée.

 

 

GIAT

30 juin / Fête de l'école publique

 

Heureusement qu'il y avait la halle de Haute-Combraille pour abriter la fête de l'école le dernier jour de juin avec une météo automnale qui contrastait avec la canicule de la semaine précédente. Ainsi, les parents d'élèves et l'équipe pédagogique avaient installer une série de stands inspirés des fêtes d'antan avec des jeux pour les enfants intemporels comme la pêche aux canards ou le casse-boîte. Un atelier maquillage permettait le grimage des enfants pour leur plus grand plaisir. Les adultes ont été plutôt séduits par le coin restauration/barbecue qui a connu un beau succès. Cette année scolaire , placée sous le signe du cirque, a été riche en manifestations dont le point d'orgue a été l'école de cirque au printemps, faisant office du spectacle annuel des écoliers, et expliquant cette fête de fin d'année plus tranquille mais bien joyeuse aussi.

 

 

GIAT

30 juin / Ecole de la Salle


Pour clôturer le projet pédagogique annuel "Voyage autour du monde", les élèves de l'école J.B. de la Salle, de la maternelle petite section à la classe de CM2 sont partis à Beauregar-Baret (Drôme)  pour un séjour à Indian's Vallée. A l'intérieur du parc, les enfants se sont mis dans la peau des indiens d'Amérique pour vivre pendant deux journées une expérience originale. Intégrés dans la tribu des Apaches, ils se sont initiés au tir à l'arc, à monter à cheval comme les indiens, à construire un tipi. Ils ont réaliser un tableau à partir de plantes, du land'art en quelque sorte.   Sous un tipi géant, ils ont dormi comme des anges et les repas ont été partagés façon western au saloon sous le regard impressionnant des trophées de bison accrochés sur les murs.  Ils ont beaucoup apprécié le spectacle "La complicité du cheval et des Indiens" et les échanges avec Clair de Lune et Mémoire qui Parle. Le séjour passait aussi par la découverte du trésor d'Indian's Vallée (artisanat indien)  : carquois, mocassins, flèches, vêtements en peaux, bijoux, instruments de musique... Malgré la température très élevée, les enfants sont revenus ravis, avec des images pleins les yeux et des souvenirs plein la tête de ce séjour dépaysant au pays des Amérindiens, loin du multimédia quotidien.

 

 

Après ce séjour, les élèves ont organisé le vendredi 30 juin une exposition de leurs travaux. Les familles étaient conviées pour admirer les productions de leurs enfants en lien avec le projet pédagogique annuel "Voyage autour du monde" : Océanie, Afrique, Amérique du Nord et Amérique du Sud étaient les 4 continents mis à l'honneur durant cette année scolaire. Ce projet a permis aux enfants de découvrir d'autres cultures et d'autres milieux de vie tout au long de l'année et ils ont pu expérimenté de nombreuses techniques artistiques. Un diaporama retraçant le séjour dans la Drôme a également été présenté.

 

  

 

Un moment de convivialité, agrémenté d'un petit goûter américain avec des donuts très agréable pour petits et grands, a clos la visite.

 

SAINT-AVIT

29 juin / Ecole

 

La fin de l'année scolaire arrive à grand pas mais en attendant la sortie, les écoliers de la maternelle du RPI Condat-Saint-Avit sont bien occupés. Dernièrement, ils sont allés rendre visite au grand-père d'une élève qui était très fière de présenter son papy, artiste  sculpteur exposant régulièrement sur le territoire et notamment au salon estival du château de la Mothe à Mérinchal, exposition réputée dans la région. Roger Ribaud est sculpteur sur bois au village de Monnet. Il a été très heureux d'accueillir les enfants pour leur faire découvrir ses nombreuses oeuvres, dont des bas-reliefs intéressants,  sur des thèmes autour de la vie à la campagne et des travaux des champs mais aussi sur l'Auvergne et son patrimoine.

 

 

Le clou de la visite : un remarquable Tintin en bois et ses compagnons de BD, une belle occasion de faire découvrir le célèbre héros aux petits enfants. Après un délicieux goûter concocté par mamie Pierrette, la technique était au programme avec la visite de l'atelier, ses machines et outils nécessaires à la sculpture. Cette sortie à deux pas de l'école montre que l'art n'est jamais loin, il suffit d'une petite fille pour faire une belle rencontre et découvrir un savoir-faire exigeant d'adresse et d'observation, qualité indispensable pour un artiste de la forme, discret et peu connu.

 

CONDAT EN COMBRAILLE

29 juin / Ecole

 

A la prochaine rentrée, les élèves de cours moyen de l'école se mettront au diapason de leurs homologues de l'école de Verneugheol avec la mise en place d'un orchestre à l'école comme cela a été fait cette année dans ce dernier établissement. Jeudi après-midi, les écoliers condatois ont rencontré les élèves musiciens de Verneugheol venus montrer le résultat de leur année d'apprentissage sous la direction de Fabian Proye,  professeur de l'école de musique de Sioulet-Chavanon bien connu des enfants puisqu'il est intervenant musical dans les deux RPI Condat-Saint-Avit et Herment-Verneugheol. Les condatois ont chanté, les verneugheolois ont joué, d'abord chacun de leur côté, puis ensemble. Les plus petits des écoliers ont assisté à la séance, ainsi que quelques parents venus découvrir ce que va donner le projet de la prochaine année scolaire. En fin de séance,  par groupe d'instruments, les musiciens et les futurs apprentis ont échangé sur le choix et la façon d'utiliser  les trombones, les tubas, les clarinettes, les cors, les flûtes traversières ou encore les trompettes.

 

 

Dans les échanges entre les enseignants acteurs du projet, l'inquiétude sur son avenir était sensible au regard de restrictions budgétaires communautaires peut-être envisagées en direction de l'école de musique qui remettrait en question sa pérennité malgré une réussite et une utilité démontrées sur le territoire. En fin de séance, à quelques jours des vacances, l'enthousiasme était général du côté des condatois qui  voient la prochaine rentrée d'un bon œil.

 

GIAT

26 juin / Collège de la Salle

 

Les élèves du collège J.B. de la Salle et leurs six professeurs avaient déserté leur établissement pendant une semaine pour un séjour en Angleterre. En car jusqu'à Caen, et en ferry pour la traversée de la Manche pour débarquer à Porsmouth, le voyage a duré près de 18 heures. A peine arrivés, ils n'ont pas quitté la mer pour autant :, les petits français sont montés sur le navire de l’Amiral Nelson où ils ont pris plaisir à imaginer la vie de l'équipage sur ce bateau historique.  La vision panoramique du bord de la Manche était au programme depuis le sommet de la Spinnaker Tower. Partis un dimanche soir, ce n'est que la mardi matin que les giatois ont découvert la capitale, Londres, avec pour débuter la visite, celle de la fameuse Tour avant une croisière sur la Tamise depuis laquelle ils ont aperçu et entendu Big Ben. A pied, ils ont arpenté le centre : Buckingham Palace, Trafalgar square, Piccadily circus, Oxford street...

 

 

 

En milieu de semaine, repos et visite du château d'Arundel et plage de Lancing où l'eau était bien fraîche.  Le Royal Pavillon de Brighton, un pique-nique sur la plage au soleil, la ville et surtout le quartier des Lanes pour un moment de shopping original. Le retour s'est fait par Douvres et Calais.  Les élèves ont été logés dans des familles d’accueil  qui préparaient les « packed lunches » pendant tout le séjour. Ils ont pu découvrir le mode de vie de leurs hôtes et les styles de maisons traditionnelles. Le but de cette sortie était de faire découvrir la Grande- Bretagne aux collégiens ainsi que d’améliorer leur niveau de langue anglaise. Le séjour a été soutenu financièrement par des dons d'entreprises, le fond remis à l'association des parents d'élèves au moment de la dissolution  du Comité de jumelage Giat-Bascurch, et la vente de chocolats et de fleurs par les collégiens.

 

PRONDINES

23 juin / SMADC

 

L'assemblée générale du Syndicat Mixte pour l’Aménagement et de Développement des Combrailles (SMADC) s'est tenue à Prondines le 23 juin dernier.

Après le discours d'accueil de Jean-Claude Fournier, maire de la commune, le président Jean Michel a pris la parole pour  rendre hommage à des personnalités du territoire disparues ces derniers mois : Jean Mazeron (ancien maire de Biollet), Jeanne-Marie Rouchon (ancienne maire de Pouzol), Jean-Louis Montel (maire honoraire de Saint-Pierre-Chastel et entrepreneur), et Jacques Fournet (délégué de Saint-Etienne des Champs, grand serviteur de l'Etat).

 

 

Le président a ensuite ouvert la séance de travail en abordant le premier point : la mise en place d'une agence départementale d'ingénierie pour l'instruction du service d'autorisation du droit des sols que les services de l'Etat ne feront plus au 1er janvier 2018 et qui concernent des communes ayant ou ayant eu un document d'urbanisme . Deux instructeurs dédiés  au secteur des Combrailles ont été recrutés par le département et seront installées dans les locaux du SMADC à Saint-Gervais : Eric Richy et Pierre Taillandier se sont présentés aux délégués présents à la réunion en expliquant leur mission. Le Président a expliqué la nécessité de l'engagement du plus grand nombre de communes  concernées dans ce projet pour une meilleure mutualisation du service et de sa charge.

 

 

Le second point de la réunion a fait état de la démarche d'adaptation des statuts du SMADC et de l'Office de Tourisme des Combrailles, et de la modification du budget de ce dernier. Les tarifs de la taxe de séjour 2018 selon les catégories proposés et revalorisés par le bureau syndical ont été approuvés. Le Président a attiré l’attention des délégués sur deux faits essentiels : il a demandé à plusieurs reprises qu’une personne soit affectée au sein de l’Office de Tourisme des Combrailles au recouvrement de la taxe de séjour, demande restée encore sans suite, et le constat que cette taxe n’était pas payée par des structures touristiques importantes notamment sur St-Eloy les Mines et Pontgibaud.

Le taux de la contribution additionnelle du Fonds A89 sera porté à 1,20 % des produits de la CET des Communauté de communes pour 2018 afin de faire face au besoin de financement des entreprises.

La demande de retrait de la commune de St-Julien-Puy-Lavèze a été validée par arrêté préfectoral. Par ailleurs, l’examen de retrait d’une commune a été reporté à la prochaine réunion du comité syndical. Se pose d’ailleurs le problème du retrait des Communautés de communes auxquelles appartiennent les communes concernées, ainsi que les conditions financières et patrimoniales de ce retrait.

Enfin, la demande de retrait de la compétence informatique (facultative) de la commune de Charbonnières-les-Varennes a été approuvée. Le rapport d'activités 2016 a été remis aux délégués communaux.

 

CONDAT EN COMBRAILLE

30 juin / La Montagne

 

Un article sur le bénévolat des élus et citoyens au service de la collectivité dans la Montagne du 30 juin :

cliquez ici

 

 

GIAT

22 juin / Départ en retraite


Si les voisins de la Maison de santé ont écouté un air d'accordéon le lendemain de la fête de la musique, cela n'avait rien à voir avec cela : le cabinet d'infirmières et la plupart des actifs de la Maison avaient laisser tomber le vêtement de travail pour celui de la fête. Le premier départ en retraite célébré en ce lieu méritait bien une réception, et pas n'importe quel départ ! celui d'Annie Lébraly, fondatrice du cabinet, infirmière depuis 1977 et exerçant à Giat depuis 1980.

 

 

Pour celle qui n'avait pas prévu ce métier, ni de vivre à Giat, mais qui aurait pu travailler à Niamey au NIger dans un autre métier de santé, la destinée s'est imposée par amour des gens et de l'homme de sa vie guère plus tard. Intégrée au personnel de la clinique des Dômes, Annie Pigeon finit par enclencher sa carrière d'infirmière, avec l'option anesthésie. En 1980,  elle fait des remplacements des soeurs infirmières de Giat. Finalement, lasse des aller-retours Clermont-Giat, elle s'installe à son compte. A l'époque, c'est une pionnière en milieu rural, l'exercice d'infirmière libérale n'est pas commun.  En parallèle, les quatre saisons de Vivaldi interprétées par l'orchestre du Limousin à l'église de Giat est la cause d'une rencontre essentielle dans la vie d'Annie : le charme de Jacques Lébraly, président du Comité des fêtes et accordéoniste à ses heures opère si bien qu'un mariage et deux enfants vont apporter un supplément de bonheur inconditionnel à la vie de la jeune infirmière. Cela compense la misère sanitaire qu'elle découvre au gré de ses visites sur le territoire et qui l'émeut profondément, changeant son regard sur les autres : elle passera le reste de sa vie professionnelle à vouloir soigner, soulager, aider les malades sans rechigner, avec humilité et passion. Toujours d'humeur égale, elle est un, exemple pour les médecins et pour les infirmières qui la rejoignent à mesure que la charge de travail augmente, que l'évolution des parcours de santé permet plus de soins à domicile.

 

 

Il est loin le début quant Annie travaillait 7 jours sur 7, sans compter son temps : un sacerdoce ! Au bout de près de quarante ans de métier, après avoir connu la solitude jusqu'à former une équipe et participer à la création du pôle santé, un outil qu'elle dit remarquable pour être entourée et rester sereine, Annie pose sa mallette et va se consacrer à sa famille dont elle  n'a pas toujours profitée et prendre le temps pour elle. La soirée de départ, riche d'amitiés et de souvenirs, valait bien un air d'accordéon qui disait aussi la joie de Jacques d'avoir enfin son épouse rien que pour lui.


 

GIAT

22 juin / Collège Pierre-Louis-Trapet

 

Dans le cadre du parcours citoyen, la journée mondiale des réfugiés le 20 juillet a été l'occasion d'une action au collège Pierre-Louis-Trapet qui compte quatre réfugiés hébergés au CADA (centre d'accueil des demandeurs d'asile) de la commune. Les élèves de 5ème et 4ème ont assisté à une projection d'un film documentaire réalisé par Séverine Vanel "le choix des autres" (1) qui retrace la vie d'une famille syrienne dans un camp de réfugiés en Jordanie. Le film montre la dure réalité de la vie quotidienne pendant plusieurs années dans un camp où la famille a été placée, où elle ne décide pas de sa vie, soumise aux règles établies par le Haut commissariat aux réfugiés de l'ONU. La réalisatrice, présente au collège, a expliqué aux élève, ce manque de liberté individuelle et collective, les contraintes d'absence de choix, être dans l'attente continue, la perte de la fierté de soi, en trois mots "non choix de vie" qui conditionne la survie . Les collégiens ont pu donner leurs impressions et débattre du sujet avec la réalisatrice qui est restée dans l'établissement pour animer l'après-midi une autre intervention dans la cadre du parcours d'avenir devant l'ensemble des élèves et parler des métiers de l'audio-visuel.

 

 

En fin de matinée, dans la première partie, les représentantes de Forum-réfugiés, association qui gère le CADA, ont évoqué la démarche de demande d'asile en France en rappelant les obligations et les droits des demandeurs dont seulement 38 % obtiennent la statut de réfugié. Elles ont aussi mis en évidence d'autres statistiques de 2016 : près de 54.000 personnes accueillies en France sur l'année alors que chaque jour, dans le monde il y a plus de 33.000 personnes qui quittent leur pays pour des raisons liées à leur sécurité personnelle. La Turquie, proche des zones de conflits du Proche-Orient, héberge sur son territoire plus de 2 millions de personnes...

 

  

 


 

 

(1) une page facebook est dédiée à ce film : hostages to misfortune

 

VERNEUGHEOL

18 juin / Ecole

 

Les 23 élèves de Jean-Paul Jarleton ont terminé le printemps au bord de l'Atlantique avec une classe de mer à l'île d'Oléron. Après quelques heures de car, les enfants et leurs accompagnateurs (l'instituteur et trois parents) ont franchi le pont qui relie l'île au continent et découvrir leur nouvel univers pour une semaine. A peine installé, un tour sur la plage pour se dégourdir les jambes et la première visite a déjà lieu : le port de la Cotinière. Au fil des jours, le phare de Chassiron, le tour de Fort-Boyard en bateau sans escale ni épreuve, un passage sur le continent à  l'aquarium de la Rochelle et à la corderie royale de Rochefort et la montée sur l'Hermione...La nature n'a pas été oubliée, une journée a été consacrée au milieu marin avec visite de la cité de l'huître et pêche à pied commentée par un spécialiste. Des temps de classe pour travailler sur les sujets locaux et des pauses ludiques ou musicales ont rappelé aux écoliers que ce n'était pas encore les vacances, mais ils ont bien aimé cette classe inhabituelle.

 


 

SAINT-AVIT

17 juin / Fête du RPI

 

La fête de l'école organisée dans le cadre du RPI Condat-Saint-Avit s'est déroulée dans une ambiance estivale le 17 juin. Après-midi, l'ensemble des écoliers était rassemblé pour présenter un spectacle riche d'émotions, sensible et poétique, musical et théâtral : les enseignantes, aidées des personnels communaux et de bénévoles, avec la participation de l'intervenant musical Fabian Proye et son ensemble, ont produit une nouvelle version inédite du Petit Prince de Saint-Exupéry. Il faut saluer le travail de tous pour monter un décor fidèle au roman comme les costumes des jeunes  comédiens plutôt à l'aise sur la scène. La chorale d'écoliers qui ponctuait les scènes ajoutait un supplément d'âme au spectacle qui a été une réussite complète saluée par de chaleureux applaudissements en phase avec la température intérieure de la salle des fêtes. L'entracte a autorisé un bain de fraîcheur relative en extérieur et une fois le rideau baissé, les jeux de la kermesse installée par les parents d'élèves ont libéré les énergies des enfants jusqu'au repas collectif qui clôturait cette belle journée.

 


 

GIAT

16 juin / Ensemble scolaire de la Salle

 

L'école et le collège Jean-Baptiste de la Salle étaient réunis pour la fête de fin d'année de l'ensemble scolaire sous la halle le 16 juin. Les équipes pédagogiques, les personnels, les parents d'élèves et d'autres bénévoles avaient organisé la soirée de manière à satisfaire le plus grand nombre, un pari réussi. La première partie était consacré au spectacle des écoliers qui ont mis en scène le projet pédagogique de cette année scolaire : le voyage autour du monde. L'évocation des pays étudiés a fiat l'objet de nombreuses saynètes, chansons et chorégraphies devant un public acquis d'avance où se lisait la fierté des parents. Après un diaporama retraçant la visite de Londres par les collégiens effectuée  précédemment, ces derniers ont aussi fait le spectacle avec des scènes bien travaillées tant au niveau du jeu que des costumes ou du décor. Quelques chants, un peu de flûte et de danse, et la place était laissée à la partie conviviale à table pour déguster les jambons à la broche des maîtres-queues Christophe et Damien, un moment gourmand très apprécié.

 


 

GIAT

15 juin / Collège Pierre-Louis-Trapet

 

Pendant une semaine de cette fin de trimestre, les élèves du collège Pierre-Louis-Trapet ont passé une semaine dans le Lot, au  cœur du Grand Site National des Gorges du Tarn. Logés au sein d’un centre sportif à deux pas de Saint-Enimie, les élèves se sont adonnés aux joies des activités physiques de pleine nature. Outre la randonnée pédestre très arrosée par les averses du jour, la descente du Tarn en canoë-kayak a été un point fort du séjour. Les enfants ont aussi goûté au tir à l’arc, à la carabine laser, et ont testé le VTT trial. Avec beaucoup de courage, Ils ont réalisé une via ferrata (qui allie la marche et l'escalade) impressionnante, au cœur de falaises vertigineuses, avec une descente en tyrolienne  de deux cents  mètres sur un vide de quatre-vingts  mètres. Les élèves ont dignement représenté leur établissement, en faisant preuve d’un comportement exemplaire, tant sur les activités physiques que dans la vie quotidienne, souligné par le directeur du centre qui a félicité des accompagnateurs, Marilyne Legoueix (AED), Stéphanie Micot (enseignante mathématiques)  et Benoit Bory (enseignant EPS) comblés.

 

 

Ce séjour a été soutenu par le Conseil Départemental du Puy-De-Dôme (dotation locale décentralisée de 400 €, de la commune de Voingt (100 €), de l'Amicale laïque des parents d’élèves (1.000 €) et du foyer socio-éducatif du collège (721 €).

 

HERMENT

10 juin / Fête de l'école

 

La musique était au centre de la fête des écoles du RPI Herment-Verneugheol samedi dernier. Le spectacle de fin d'année des élèves de la maternelle et du primaire permettait un rassemblement des familles pour plus d'une heure de représentation variée, avec des scènes adaptées à chaque niveau de classe. Les intermèdes apportaient un peu d'humour dans la présentation, de la légèreté qui va si bien aux enfants.

 

 

Après des chansons et quelques percussions agréables, la conclusion du spectacle montrait l'intérêt des plus grands pour la musique. Cette année scolaire était pour eux celle de la mise en place d'un orchestre à l'école en partenariat avec l'école de musique Sioulet-Chavanon et le soutien de la communauté de communes. Les écoliers, dont la majorité n'avait pas touché d'instrument de musique à la rentrée, ont donné un concert pour cette fête sous la direction de Fabian Proye, leur professeur intervenant pour ce projet. Le résultat, en quelques mois, est remarquable : la cohésion de l'ensemble se ressent dans le jeu musical collectif, sans fausse note et les chaleureux applaudissements soulignaient bien la réussite du projet cher à Jean-Paul Jarleton, l'instituteur verneugheolois. Après la scène, les enfants ont pu se défouler dans une kermesse mise en place par les parents d'élèves.

 


 

GIAT

1 juin / Conseil municipal

 

Le dernier conseil municipal a étudié les dossier suivants :

 

  • AOT La Ramade : afin de faire de La Ramade un site pour la famille et les loisirs il est décidé de proposer une AOT (autorisation d'occupation temporaire) de 6 ans dont 20 mois sans possibilité de dénoncer la convention à partir du 1er mai 2018 pour un loyer mensuel fixe de 300 € révisable ajouté d'une part variable égale à 2% du chiffre d'affaires de l'année N-1 payable annuellement. Approbation par 10 voix pour et 3 abstentions. Une offre va être publiée prochainement sur divers supports de communication.

 

  • Zone artisanale : approbation du devis SIEG pour alimentation électrique BT en souterrain pour desservir les 2 derniers lots Garraud et Labas, la charge pour la commune sera de 1.235 €. Les réseaux secs seront posés en même temps.

 

  • Assainissement  : terrain Rue des Ecoles : Approbation de la convention d'étude SAFEGE d'un montant de 3.590 € TTC ; terrain Route d'Herment : l'étude réalisée par SAFEGE va être reprise par Jérémy Louis, technicien voies et réseaux à la Communauté de communes,  pour utiliser le passage de réseau existant dans. la propriété Cros puis la consultation des entreprises sera lancée.

 

  • Subventions aux associations :  la commission animation propose d'attribuer une subvention de fonctionnement de 150 € à toutes associations dont le siège est à Giat, d'autres subventions complémentaires sont accordées : 150 € à Harmonie et Couleurs en qualité de nouvelle association, 600 € au Club de l'Amitié pour l'entretien du chalet, 1.000 € à l'EHPAD, 3.000 € au Comité des fêtes pour la partie animation ;  300 € à Haute-Combraille Foot 300€, 150 € à Campagne Fleurie, 100 € à Pays'sage , 50 € à la Prévention Routière, 50 € à l'association locale des donneurs de sang bénévoles, 100 € au Comité d'organisation du concours agricole de Condat 100 € pour des actions sur le territoire . Une participation sera attribuée aux écoles primaires pour l'activité piscine sur les mêmes bases que l'an dernier. Adopté par 12 voix et 1 abstention.

 

VOINGT

2 juin / Civam

 

Organisée par les CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) Auvergne et Limousin, et l'ADAPA (Association pour le Développement d'une Agriculture Plus Autonome) une journée d'échanges autour de l’optimisation de l’utilisation des zones humides s'est déroulée le 2 juin dernier sur le terrain. Cette journée était découpée en deux parties avec la participation de techniciens rivières communautaires (Combrailles et Haute-Corrèze), le responsable ASTER (Assistance et Suivi Technique à l'Entretien des Rivières) du Conseil départemental de la Creuse et les intervenants des CIVAM dont la coordinatrice et animatrice Corinne Mellet.  La première partie, sur l'exploitation de François Dumas à Voingt, portait sur les bonnes pratiques de gestion des zones humides.

 

 

 

La dizaine d'agriculteurs présents a pu constater le résultat exceptionnel de la remise en état d'une zone humide en deux années seulement et comprendre l'intérêt du pâturage tournant pour un meilleur rendement de la production d'herbe tout en protégeant les sols, notamment ceux de ces zones. En seconde partie, après le déjeuner pris en commun à Verneugheol, le groupe a passé la frontière pour se rendre sur la ferme Jarasse à Feyt pour découvrir différents types d'abreuvements des animaux, abreuvoirs par captage de source ou système gravitationnel pour alimenter une série de points d'eau. Les échanges entre éleveurs et techniciens ont été d'une très grande richesse, les expériences dévoilées ont été sources de questionnements intéressants.

 

   

 

D'autres actions des CIVAM à destination des professionnels agricoles sont prévues à l'automne. Contact : CIVAM Auvergne, 04.73.61.94.04 - http://civamauvergne.e-monsite.com/

 

SAINT-ETIENNE DES CHAMPS / HAUTE-COMBRAILLE

5 juin / Municipalité

 

L'annonce du décès de Jacques Fournet signe la fin d'un combat contre la maladie qui a eu raison de l'ancien président de la Communauté de communes de Haute-Combraille. Jacques Fournet avait des racines sur ce territoire, à Condat, mais c'est  Laveix, à Saint-Etienne des Champs, qu'il avait choisi pour avoir un pied-à-terre localement. Né à Chamalières, il fait de brillantes études qui l'amène dès le début de sa carrière professionnelle à avoir des responsabilités en étant directeur d'un Etablissement public de développement en région parisienne. Haut fonctionnaire, il intègre le ministère de l'Intérieur  pour devenir plus tard Préfet de la Nièvre. A Nevers, il fait connaissance de François Mitterrand, député-maire de Château-Chinon qui deviendra Président de la République en 1981. Ce dernier le nomme directeur des Renseignements Généraux  puis il sera à la tête de la Direction Générale de la Sécurité Extérieure (DGSE) où son passage sera remarqué par la mise en place du service de l'intelligence économique. De retour dans la préfectorale, il est préfet de région en Champagne-Ardenne pour organiser la visite de Jean-Paul II à Reims. A cette occasion, il invite le curé de Giat Joseph Dailloux à participer à cet évènement , le prêtre est l'invité de la République ! Après une carrière dans la haute fonction publique, Jacques Fournet passe au privé, dans l'industrie pharmaceutique d'abord avant de devenir directeur des laboratoires THEA : il participera activement à faire de cette entreprise spécialisée dans les produits ophtalmologiques le numéro 2 mondial dans son secteur. Parallèlement, il commence une carrière politique, bien qu'ayant fréquenté assidûment les milieux en étant au parti socialiste, à un niveau où on ne l'attendait pas : il est élu conseiller municipal de Saint-Etienne des Champs, et comme délégué communautaire, il prend la tête de la Communauté de communes de Haute-Combraille à la suite de Maurice Battut. Pendant son mandat,  partagé entre sa vie professionnelle  et sa fonction d'administrateur de l'Université Blaise-Pascal, il marque son empreinte sur le territoire avec un programme d'aménagement exceptionnel dont le plus remarquable reste le pôle santé de Haute-Combraille. Son expérience des affaires publiques liée à un esprit supérieur teinté d'un humour caustique sans méchanceté ont permis au territoire de se doter de structures indispensables au maintien des services à la population, un atout majeur qui valorise le secteur pour apporter un supplément nécessaire au développement.

 

 

En 2014, déjà affaibli par la maladie, il reste au Conseil municipal de Saint-Etienne, simple élu, toujours modeste sur sa personne et curieux de son environnement. Depuis la région parisienne où il était soigné, il n'a jamais cessé d'être en contact avec la Haute-Combraille qui perd aujourd'hui un de ses meilleurs gestionnaires, qui lui aura apporté beaucoup en peu de temps. Les stéphanois perdent aussi un conseiller important, quelques semaines seulement  après le changement de maire pour raison de santé. Une triste période pour Saint-Etienne des Champs et pour le territoire.

Fête de l'école publique Giat

 

Ronde des Combrailles

Cliquez sur l'image pour voir en grand