ETAT-CIVIL

MARIAGES

 


2018 : 0

 

2017 : 8

+13 %


 

NAISSANCES

2018 : 6

 

12 juillet

Maélia Taguet Villebonnet

Fernoël

 

3 juillet

Léon Devedeux

Saint-Avit

 

8 juin

Clément Alleyrat

Giat

 

25 mai

Enzo Battut

Tortebesse

 

23 avril

Maël Lébraly

Clermont-Fd - Giat

 

25 mars

Elise Montpeyroux

Condat en Combraille

 

17 janvier

Elise Sapin

Saint-Avit

 

2017 : 11

-15 %


 DECES

2018 : 28

 

9 juillet

Christiane Fraisse

née Brouillet

Marseille - Prondines

 

25 juin

Marguerite Mouton

Giat

 

14 juin

Jean Tartière

Giat

 

10 juin

Christophe Gendraud

Saint-Etienne des Champs

 

9 juin

Lucienne Moulin

née Gayton

Giat

 

9 juin

Paulette Redon

née Rauzet

Saint-Etienne des Champs

 

26 mai

Henri Deneuville

Tortebesse

 

20 mai

Jeannine Brochard

née Colombier

Auzances - Voingt

 

20 mai

Charles Legoueix

Verneugheol

 

15 mai

Guy Ratelade

Giat

 

8 mai

André Perol

Sauvagnat près Herment

 

5 mai

Suzanne Avril

née Carrias

Giat

 

26 avril

André Chassagne

Flayat

 

22 avril

Guy Moutarde

Puy-Saint-Gulmier

 

21 avril

Marie-Josèphe Richin

née Dumas

Giat

 

20 avril

Marie Verny

née Simonet

Giat

 

16 avril

Marcel Souchal

Verneugheol

 

10 avril

Jean-Claude Constanty

Flayat

 

6 avril

Antoine Redon

Condat en Combraille

 

3 avril

Marie-Louise Aymard

née Rollin

Saint-Avit

 

1 avril

Marthe Tréfond

née Moutarde

Puy-Saint-Gulmier

 

2017 : 51

-23 %


JUILLET

VERNEUGHEOL

7 juillet / Ecole

 

Après la fête de l'école et la ronde des Combrailles qui ont rendu hommage à l'instituteur emblématique de l'école communale, une cérémonie plus officielle était organisée le 7 juillet pour saluer le départ en retraite de Jean-Paul Jarleton, avec les autorités compétentes. Ainsi, le maire Bernard Thomas a débuté la série des éloges envers celui qui s'est installé dans l'école en 1978, après une année passée à l'école de Fohat à Aydat, où il a connu son épouse. Saluant le "Maître", le maire lui a décerné la reconnaissance communale, et des communes voisines,  pour la durée du service placé sous le signe de l'apprentissage et de la réussite des écoliers. Après un petit mot de Jean-Claude Fournier, ancien conseiller général et cousin du maître, c'est l'inspecteur de l'Education Nationale qui a pris la parole en citant des extraits de rapports académiques : "il a assuré ses missions de direction et d'enseignant avec enthousiasme, compétence, exigence et efficacité, un engagement professionnel exemplaire".

 

Décoré des Palmes académiques

 

Les parlementaires présents, Cuhristine Pirès-Beaune et Jacques-Bernard Magnier, ont apporté la reconnaissance de la Nation au "hussard de la République" comme peut être qualifié Jean-Paul Jarleton, défenseur de "l'école rurale à qui on ne doit pas enlever de moyens au prétexte de renforcer ceux des écoles des quartiers difficiles. Investir dans l'école, c'est investir dans l'avenir. Jean-Paul représente l'idée consensuelle qu'est l'école de la République , un exemple dont on ne parle pas, ouverte sur le monde, créant de la vie sociale, s'intéressant aux enfants. Jean-Paul a su s'adapter aux évolutions technologiques, l'école numérique de Verneugheol a été installée bien avant certaines des villes". En conclusion, devant un parterre de ses anciens élèves, l'insitututeur a rappelé que l'inspecteur en 1978 lui avait prédit la fermeture dans les trois ans qui suivaient : 40 ans après, elle est encore ouverte, après le passage de 18 ministres et une quinzaine d'inspecteurs. Jean-Paul Jarleton s'est dit fier d'avoir créer le réseau des écoles du secteur, fermées pour la plupart depuis,  en 1979 pour la natation et la mise en place de l'orchestre à l'école qui lui tenait à coeur. "Le travail est la clé de la réussite : mission accomplie" seront les derniers mots du Maître d'école.

 

 

FLAYAT

6 juillet / Ecole

 

Marie Hélène Michon, présidente du Bassin scolaire Flayat-Saint-Merd la Breuille, Denise Védrine, vice-présidente, les élus et le personnel communal ont salué le travail effectué par la directrice d’école, Sophie Tamet, pendant les 18 années passées à l'école de Flayat. Sophie Tamet a enseigné aux classes de maternelles durant toutes ces années. Elle a été nommé directrice en 2008 pour une équipe de 3 enseignants. Aujourd’hui, deux classes accueillent les élèves de maternelles et primaires.

 

 

A la rentrée prochaine elle rejoindra  Aubusson. Sa collègue,  Céline Andrieux, enseignante des cycles 2 et 3 a obtenu sa mutation pour St- Frion. Les élus ont présenté aux deux institutrices leurs vœux de réussite à leurs nouveaux postes. Une nouvelle enseignante sera en poste à la rentrée.

 

VILLOSANGES

6 juillet / Municipalité

 

Cette fois, ça y est : les grandes vacances ont débuté pour Alain Louis, l'employé communal qui vient de commencer une carrière de retraité après 15 ans passés au service des habitants de la commune. Arrivé en 2001 avec ses 3 enfants sur proposition de Maurice Battut, conseiller général qui lui est venu en aide à un moment compliqué de sa vie, il intègre le service municipal quelques temps après. Sa compétence et son efficacité seront vite appréciées, et sous la direction de Marcel Barthonet, adjoint en charge du service technique, Alain est vite mis en confiance, confiance réciproque avec les élus, ce qui lui offre une qualité de travail remarquable pour jongler avec sa  vie de famille.

 

 

 

Les missions sont accomplies sans qu'il n'y ait rien à redire, c'est pourquoi le 6 juillet, le maire, Jean-Luc le Chapelain, au nom des élus, des mandats précédents et de l'actuel, a remercié son employé modèle en lui apportant la reconnaissance de toute la population pour les services rendus au cours d'une cérémonie simple et émouvante.

 

 

Récompensé par les conseillers qu'il a servis, Alain Louis a remercié tous ceux qui l'avaient si gentiment accueillis et qui lui ont rendu la vie plus facile. La place est laissée à Mickaël Battut qui doit prendre le relais d'une personne remarquable. 

 

CROCQ

5 juillet / Ecole

 

Avant de partir en vacances, les 72 élèves de l’école élémentaire ont pris un avant-goût en allant  découvrir le parc zoo du Reynou au Vigen en Haute Vienne . Sur 60 ha,  plus de 600 animaux de plus de  130 espèces différentes cohabitent. Les écoliers ont bénéficié d’une visite guidée.

 

 

Partagés en trois groupes les cycles  2  se sont intéressés aux régimes alimentaires des girafes lions autruches rhinocéros suricate, tandis que les cycles 3 ont parcouru la zone africaine  et ont rempli une enquête sur les animaux les moins connus des 5 continents. Cette belle journée ensoleillée s’est terminé dans la joie autour d’un goûter bien mérité.

 

CONDAT EN COMBRAILLE

5 juillet / Campagne fleurie


C'est un lieu-dit au bord de la route qui va au moulin d'Anjou de Tralaigues, Pacros se remarque désormais par une signalisation fleurie autour d'une belle pierre. Le couple qui habite la maison de ce hameau a mis en valeur son entrée, à côté du panneau réglementaire.

 

 

L'aménagement débute cette année, il y a encore à faire : le jury de Campagne fleurie l'a constaté et il a prodigué quelques conseils pour étoffer le parterre, éviter les jardinières, encadrer l'espace pour le rendre plus facile à entretenir et l'embellir durablement. Les plantes vivaces sont préconisées, celles à fleurs mellifères conseillées. Pour sa première participation au concours des villages fleuris de Haute-Combraille, Pacros a reçu des encouragements pour un travail méritant et pour le continuer.

 


 

FLAYAT

5 juillet / Ecole

 

Les élèves de CE et CM de la classe de Céline Andrieux ont obtenu leur permis sous la houlette de Jean-Philippe Hamba, gendarme à La Courtine.  Le travail en amont a débuté dans la classe multi-niveaux. Il est axé essentiellement sur les comportements à adopter lorsqu’on est piéton, les dangers et les règles de sécurité.

 

 

11 enfants ont reçu leur carte pour prouver qu’ils avaient validé leur permis piéton remis par le maire de la commune Marie-Hélène Michon.

 

SAINT-AVIT

5 juillet / Ecole maternelle

 

A la veille des vacances,  les enfants de l'école maternelle ont reçu leurs correspondants de la classe maternelle de l'école d'Herment. Au programme: les écoliers rassemblés ont soufflé les bougies de Noa et Flora dont c'était l'anniversaire, puis ils ont chanté les chanson avec Fabian Proye,  intervenant musique commun aux deux classes. Le pique-nique, pour le déjeuner, a été un moment très apprécié des enfants, trop heureux de ce repas différent des autres jours.   L'après-midi, avec la  visite du musée de la radio TSF a soulevé la curiosité pour des petits yeux de 4 ou 5 ans : pemiers téléphones, boites à musique, en état de marche ont impressionné. Les petits écoliers avaient bien déjà écouté le tourne-disque de la maîtresse cette année mais le phonographe c'est autre chose avec "sa grande fleur" pour le haut parleur.

 

 

Et la musique sur du carton égrenée par l'orgue de Barbarie, c'est quelque chose de rare. En se promenant, le groupe a regardé de loin la scierie Dubot. le chantier du bois grandiose et surprenant. La réunion des deux écoles a aussi nécessité, en premier lieu, l'apprentissage des prénoms pour mieux se connaître : des jeux tout simplement ont rapproché les enfants devenus copains au fil de la journée.

 

VERNEUGHEOL

3 juillet / Ronde des Combrailles


Il était là pour la première ronde des Combrailles institué en 1982, cette manifestation scolaire qui regroupe les élèves de CE2 et cours moyen pour deux journées d'activités autour du vélo et de la pédagogie: Jean-Paul Jarleton a vécu sa dernière ronde en tant qu'instituteur pour sa dernière semaine d'enseignant avant la retraite. C'est pourquoi cette année, la conclusion de cette ronde s'est faite à Verneugheol, plutôt qu'à Giat où est basée la concentration des petits cyclistes. Les 141 écoliers et quelques dizaines d'accompagnateurs ont pédalé deux jours le 2 et 3 juillet. Le lundi, des petits circuits étaient entrecoupés d'arrêts pour des ateliers sécurité avec le concours de la gendarmerie et des ateliers mécaniques, culturels ou pédagogiques.

 

 

Mardi, c'est un grand circuit qu'on parcouru les cyclistes, avec une pause déjeuner à l'étang de Farges et une pause découverte du trésor de Barberol à Herment. L'arrivée à Verneugheol était joyeuse, une petite série de discours des organisateurs, du conseiller  pédagogique Frédéric Leclerc qui ne sera pas là l'année prochaine, du représentant de l'USEP Laurent Cheminal, qui a précisé que la ronde était inscrite dans le cadre de l'opération nationale du "petit tour de France USEP" , de l'inspecteur de l'Education Nationale Bruno Champignol, heureux de cette arrivée, a précédé des remises de médailles à des accompagnateurs méritants et aux élèves de CM2 des écoles de Cisternes, Condat, Giat, Pontaumur, Villosanges et Verneugheol. Un trophée spécial a été remis à Jean-Paul Jarleton pour sa fidélité et sa participation très active à l'organisation chaque année de la Ronde des Combrailles, à laquelle il devrait continuer d'apporter son concours.  

 

MONTEL DE GELAT

2 juillet / Campagne fleurie

 

Il y a un an, un chantier de jeunesse internationale financé par la Communauté de communes, remettait en état le lavoir de la Ribière dégradé par le temps et l'oubli. Les élus et des bénévoles avaient ensuite aménagé l'espace autour de ce lavoir pour valoriser le site. Ainsi, cette année, il a été décidé de l'inscrire au concours des  villages fleuris organisé par Campagne fleurie, l'association de valorisation du cadre de vie en Haute-Combraille.

 

 

Son équipe, accompagnée de professionnels paysagistes, s'est rendu sur le site pour se rendre compte du travail accompli : la propreté et l'entretien du lieu ont été remarqués, il reste à améliorer l'aménagement par des plantations florales pour l'agrémenter. Les conseils ont porté sur des plantes vivaces et mellifères et chacun s'est donné rendez-vous dans un an pour une nouvelle visite.

 


 

VILLOSANGES

2 juillet / Campagne fleurie


Depuis une trentaine d'années, l'association Campagne fleurie propose un concours des villages fleuris et pour l'édition 2018, de nouveaux villages étaient inscrits sur le circuit du jury qui visite ces lieux pour prodiguer des conseils si besoin et juger du travail des villageois pour embellir un petit coin, souvent lié au patrimoine. La Suchère a été le nouveau premier village de la tournée. Il rejoint les autres hameaux de la commune : Chauvence, chez Besse, Mouleix , les Isserts et Auteroche qui avait été pionnier pour ce concours.

 

 

C'est une croix de fer forgé sur un socle de pierre, au carrefour de l'entrée du  village et de la route des Ancizes, qui a été mise en valeur avec un parterre de fleurs. Le jury a conseillé d'étoffer l'arrière de la croix avec une haie pour mieux faire ressortir le site, et il a félicité les jardiniers pour leur initiative et la qualité du travail fourni.

 


 

CROCQ

5 juillet / Ecole


Les élèves de CP, CE1 et CE2 de l’école élémentaire de Crocq ont voyagé dans le passé en découvrant le parc « Le Bournat »en Dordogne, un village entièrement reconstitué avec ses maisons en pierre de taille ou liés avec du mortier de terre argileuse. Cette sortie les a plongés  dans une belle époque où les traditions, les métiers et le savoir-faire d’antan composaient tout un art de vivre. « Le Bournat » signifie « la ruche »  en occitan, bourdonne d’activités : découverte des métiers d’autrefois, dégustations, jardins potagers, jouets anciens, animaux de la ferme et plus encore. Les élèves ont  travaillé en classe avec leurs maîtresses sur l’évolution des modes de vie et des objets du 19ème au 21ème siècle, dans le monde de leurs arrières-grands-parents.  Ils ont observés le coutelier, le sabotier, la dentelière, le teinturier, la fabrication de l’huile de noix et ils ont participé à différents ateliers.

 

 

Les plus jeunes ont fabriqué des épouvantails afin de protéger les cultures pour faire peur aux oiseaux. Un autre atelier de poterie a montré aux élèves l’importance des petits objets en céramique en milieu rural en 1900, ils  ont modelé et décoré une poterie. Les plus grands ont reçu une leçon d’écriture au porte-plume et à l'encre violette; Ils se sont exercés aux pleins et aux déliés sur un vrai cahier d’écriture et parfois le buvard était bien utile pour absorber quelques tâches d’encre . Les enfants étaient toutefois heureux de revenir en autocar confortable , cela roule plus vite qu’en carriole à chevaux !

Verneugheol 7 juillet

Départ de Jean-Paul Jarleton

 

Verneugheol 23 juin

Ronde des Combraille

Statistiques

Etat Civil Pays de Giat

 MND
201781151
20166
13
66
2015111444
201410
1246
201311962

 

ANNONCES

 

PRONDINES

17 juillet / Mairie

 

La mairie  sera fermée du mardi 17 juillet au vendredi 20 juillet inclus.

 

HERMENT

16 juillet / Mairie


En raison des congés du personnel, la mairie sera ouverte comme suit :  de 14 h 30 à 16 h 30, le mardi 17 et le mercredi 18 juillet, ouverte le vendredi 20 toute la journée et en matinée le samedi 21 juillet, fermée le lundi 16 juillet.

 

 

 

 

 








 

 


                                                                             Date d’édition : 18 mai 2018          

                                                                                                 Date de la manifestation :

JUIN

GIAT

28 juin / Collège Pierre-Louis-Trapet

 

 

Après avoir fait couler beaucoup d’encre sur la fermeture de leur établissement, il est temps d’évoquer avec enthousiasme le voyage des élèves du collège Pierre-Louis-Trapet à Giat et des latinistes du collège Marcel-Bony à Murat le Quaire. Les collégiens ont découvert les coutumes et paysages de la Provence et la Camargue  durant cinq jours.  Les auvergnats ont arpenté les gradins du théâtre antique d’Orange, les rues célèbres de Marseille pour monter à Notre-Dame de la Garde et la cathédrale de la Major, aller au vieux port ouvrant sur ses calanques aux eaux turquoises.

 

 

Au pied de l'amphithéâtre romain d'Arles,  Ilan Souchal, un petit 6ème giatois  n’a pas hésité à emprunté la guitare d’une gitane pour jouer quelques airs d’aujourd’hui avant de rejoindre la plage des Saintes-Maries de la Mer. Les petits Bougnats ont aussi participé à la fête votive de Codognan avec son abrivade et ses courses de vachettes camarguaises, escaladé les sentiers ombragés des jardins de La Fontaine menant à  la tour Magne qui domine la ville de Nîmes et la Maison Carrée. Dans les arènes,  ils ont écouté Calogero lors de son  concert nocturne dans ce célèbre lieu romain. Le dernier jour du voyage mêlait sport et culture  :l’aqueduc romain du Pont du Gard servait de décor à un sortie en kayak sur le Gardon.

 

 

Ce voyage extraordinaire a été préparé avec l'étude du «Comte de Monte Cristo», des «Lettres de mon Moulin», et d'un peu de latin. Seul un petit collège peut faire des rêve une réalité grâce à la volonté de  Sylvie Huguet professeur de Lettres et Sylvie Giraud, gestionnaire , et aux accompagnateurs, : Laurence Pomparat, chef de cuisine, Côme Simiens, professeur d’Histoire-géographie et Yoan Vergnol, assistant d’éducation ; et avec le soutien du Conseil départemental, des communes d'origine des élèves, de l’association des parents d’élèves et de partenaires privés. Un ultime merci aux cinquante et un élèves qui ont su apprécié chaque visite et actualisé le travail de toute une année scolaire.   Qui a dit que nos campagnes se mouraient d’ennui ? 

 

     

 

 

SAINT-AVIT

29 juin / Ecole


En fin d'année scolaire, l'école maternelle du RPI Condat-Saint-Avit a inauguré avec les parents d’élèves et les personnels communaux des deux communes la fresque qui décore le préau depuis plusieurs mois. Les élèves de  maternelles ont peint le mur qui s’intitule « formes et couleurs » avec le concours de l’artiste chamalièroise Valérie Brunel et les enfants de l’école  élémentaire de Condat ont réalisé un mur de mots qui illustre la devise républicaine « liberté, égalité, fraternité ».

 

 

Bien en retard après la réalisation, l'inauguration a été célébrée : officiellement,  la cour et le mur d’entrée de l’école se trouvent embellies par le travail des petites mains bien aidée par le savoir-faire expert de Valérie Brunel.

 

GIAT

29 juin / Fête de l'école

 

Chaque année, la fête de l'école publique crée la surprise avec toujours une présentation originale qui plaît au public familial venu voir leurs écoliers se mettre en scène. Partant du projet annuel basé sur les temps historiques de la préhistoire au Moyen-âge, le spectacle 2018 était inspiré de l'émission "cest pas sorcier" rebaptisé "c'est pas d'aujourd'hui" sur un concept mêlant des reportages vidéos issus du séjour en Dordogne où les enfants avaient remonté le temps et une partie théâtrale adpatée à chaque niveau : des dragons à la maternelle ; l'évocation des premiers hommes et de leur langage pour les CE-CP, avec la récitation d'une oeuvre littéraire de l'époque dadaïste; que beaucoup auront pris pour du langage inventé spontané ; le Moyen-âge et la légende du roi Arthur revisité par les CM.

 


Malgré quelques temps morts lié à la technique, le temps a passé vite et à la fin du spectacle, une irruption surprise des comédiens de l'ADATEC a rappelé la fête médiévale giatoise qui va se dérouler le 8 juillet. Après la scène, une partie conviviale gourmande a clos la soirée.

 

GIAT

27 juin / Entreprise

 

Il a été chef d'équipe aux aciéries Aubert et Duval avant de quitter l'usine pour reprendre une entreprise artisanale à Giat : Eric Bouchet relève un défi personnel pour se mettre à son compte là où il avait débuté sa vie professionnelle il y a quelques années. Après des études et un bac technique   dans les formations en électricité générale décroché dans le cadre de l'apprentissage, Eric Bouchet a travaillé dans des entreprises locales puis intégrer les aciéries pour un autre travail qu'il a exercé pendant 10 ans. En parallèle avec son désir d'entreprendre, il rencontre un salarié de l'entreprise Mazet qui lui parle de celle-ci qui cherche un repreneur : le doigt est dans l'engrenage d'une mécanique bien huilée jusqu'à la reprise. Le stage de créateurs met le candidat en relation avec un comptable, puis la recherche d'un soutien bancaire aboutit à la rencontre d'un conseiller efficace  qui soumet l'idée de participer au concours des créateurs d'entreprises de la CCI.

 

 

Le dossier est déposé, présenté à un jury de spécialistes et fin juin, Eric Bouchet a reçu le prix 2018 de la création et reprise d'entreprise, une consécration qui épouse le départ d'une nouvelle vie débutée au printemps. Le nouvel entrepreneur, séduit de l'accueil local et par la fidélité de la clientèle, apprend chaque jour à connaître la marche de l'entreprise existante, et s'adapte à son fonctionnement tout en apportant son expérience industrielle sur l'organisation du travail. Grâce à cette reprise, mais aussi à sa bonne connaissance des différents métiers de la société (électricité, plomberie, sanitaire, chauffage, antennes), Eric a pu préserver cinq emplois, prévoir des investissements pour assurer le maintien et le développement de l'activité, accompagné par les anciens patrons, avec aussi le souhait de mettre en place de l'apprentissage. Cet exemple de reprise réussie en milieu rural casse l'image de territoire dévalorisé généralement perçue alors qu'il y a beaucoup de travail et des besoins d'emplois non pourvus dans le secteur de l'artisanat.


Contact : Mazet-Solutions, 21 rue de la Clinique, 63620 Giat - 04.73.21.71.21

 

CROCQ

25 juin / Ecole

 

Le directeur académique des services de l'Education nationale (DASEN), Laurent Fichet, a passé plus trois heures à Crocq lundi en fin d'après-midi. Arrivé vers 16 h 30, il a reçu en mairie les maires ou adjonts des communes du secteur scolaire  avec lesquels il a échangé pendant plus d'une heure sur tous les sujets relatifs à l'école sur le territoire dont l'avenir de l'école de Flayat : sa vision technocratique et administrative du territoire, basée sur les chiffres et statistiques, n'a pas convaincu les élus. Concernant la suppression d'une classe à l'école élémentaire de Crocq, le DASEN est ferme dans sa décision qu'il a rappelé sans cesse aux parents d'élèves,  aux élus et aux enseignants : la fermeture est prononcée, le comptage des élèves à la rentrée pourrait le faire revenir sur sa décision et permettre la nomination d'un poste pris sur la brigade de remplacements par exemple.

 

 

Les parents d'élèves restent incrédules face à leur démonstration que les effectifs augmentent physiquement d'une dizaine d'élèves à la rentrée : ils ont les noms et les garanties. "c'est inédit, du jamais vu : le nombre d'élèves sera plus grand à la rentrée et vous fermez une classe ! Admettez l'incohérence de votre décision" demandaient en coeur un mère et une élue. Laurent Fichet revenait donc sur son argumentation infaillible de ses arbitrages nécessaires par rapport aux moyens dont il disposait et à la situation de chaque établissement.

 

 

Ce à quoi répondait certains élus : "l'affaire est politique , on diminue les moyens et en même temps on lance un plan particulier pour le département , n'y-a-t-il pas incohérence ou alors on nous amuse - comme d'habitude - et il ne se fera rien !". Après les réunions en mairie, ces discussions stériles ont repris alors que l'inspecteur d'académie visitait les écoles maternelle et élémentaire, remarquant la qualité des installations, sans pour autant entendre les réclamations des uns et des autres.

 

 

Il était pas loin de 21 heures quand il est reparti, laissant ses interlocuteurs amers et dégoûtés.

 

VERNEUGHEOL

23 juin / RPI Herment Verneugheol

 

La fête du RPI Herment-Verneugheol s'est déroulée à la salle des fêtes samedi dernier en deux parties. La seconde partie était consacrée à la kermesse où les enfants étaient occupés à des jeux installés par les parents d'élèves, un moment collectif joyeux qui rassemblait bien les deux écoles du RPI. La première partie était plus formelle et classique, mettant en scène les écoliers dans un spectacle monté par les enseignants et l'intervenant musical Fabian Proye. Des plus petits aux élèves de CE2, une suite de chants, danses et musiques a composé le début du spectacle avec son lot d'imperfections toujours appréciés du public et qui en fait son charme.

 

 

L'orchestre à l'école, dans lequel étaient engagées les cours moyens depuis deux ans, a montré la qualité des apprentissages des jeunes musiciens dans un projet porté avec ferveur par l'instituteur Jean-Paul Jarleton dont c'était la dernière fête, après 40 ans de fonctions à l'école de Verneugheol, et à quelques semaines d'une retraite enfin acquise. Pour l'occasion, ses élèves lui ont dédicacé une chanson qui témoigne de l'attachement de sa dernière classe, mais au-delà celui de tous les écoliers qui l'ont croisé dans leur parcours scolaire, à un enseignant remarquable qui laissera un grand souvenir et une empreinte indélébile dans l'histoire de la commune.

 

GIAT

22 juin / Ecole JB de la Salle

 

Vendredi 22 juin après les cours, les élèves de l'école Jean-Baptiste de la Salle attendaient impatiemment leurs parents pour leur présenter l'exposition de fin d'année qui concluait le projet pédagogique annuel sur la découverte des 4 éléments.Les familles ont  pu découvrir les différentes créations artistiques originales des deux classes : un arbre à pousser géant avec de jolies bouquets de fleurs, des peintures rupestres à base d'épices, des mosaïques de graines, des dragons colorés, des oiseaux à la manière de Braque réalisés à la peinture soufflée...

 

 

Les dernières réalisations sur le thème de l'eau inspirées de la classe découverte au bord de la Méditerranée ont particulièrement été remarquées. Réalisés avec des bouchons en plastique de différentes couleurs, les animaux marins (pieuvre, tortue, dauphin, étoile de mer, poisson) ont beaucoup plu aux visiteurs. Ces derniers ont partagé un goûter confectionné par les enfants et tous ont pris rendez-vous l'année prochaine pour un nouveau projet pédagogique et de nouvelles créations.

 

 

SAINT-ORADOUX PRES CROCQ

22 juin / Solidarité

 

Arrivée à Crocq il y a près d'un an après un périple de six ans, une famille syrienne s'intègre au sud creusois grâce à la bienveillance d'habitants de cette commune à l'histoire chargée d'accueil de personnes déplacées malgré elles depuis plusieurs décennies. Wassim et Mouna ont quatre enfants, nés en Syrie, au Liban et pour le petit dernier, Mahmoud, a vu le jour à Crocq même. Après un hiver passé au calme, la famille a pris ses marques et avec l'aide du premier magistrat, elle a pu créer un jardin à côté du moulin de chanvre au bord de la Tarde.

 

 

Grâce à cette initiative, à la force des bars, les parents ont mis en culture des graines de plants. Dans ce jardin de la vie et de l'espoir, à côté des légumes bien connus des creusois, d'autres aux saveurs orientales ont commencé de pousser malgré des conditions climatiques pas aussi optimales qu'il serait nécessaire. Mais juste le fait de jardiner, c'est pour cette famille, déjà un signe de tranquillité et de paix, une période de pause dans des temps tourmentés,  qu'ils avaient perdus depuis quelques années.

 

 

SAINT-AVIT

22 juin / CRS 1

 

Les 10 mille virages Tour Moto Auvergne. Balade moto en 3 étapes sur 1300 km est une manifestation créée en 2013 par deux motards affectés à la prestigieuse Section Motocycliste d’Escorte Présidentielle de la CRS n 1 basée à Vélizy. Le 22 juin, partis de Vélizy à destination les grands espaces préservés d’Auvergne., 133 motos et leurs équipages ont traversé la moitié du pays pour arrivés au Mont-Dore en soirée.

 

 

En fin d'après-midi, ils ont fait une halte sur la place de Saint-Avit où ils étaient attendus par Claude Bonny et sa famille qui leur ouvraient leur café mais aussi le petit musée de la TSF, véritable caverne d'Ali Baba des amateurs d'appareils de radio, mais aussi de gramophones et autres antiquités liés à la transmission des sons par les ondes. C'est ainsi que les motards de la Police nationale ont découvert des appareils de radiotransmission du siècle dernier, dont certains sont historiques puisque s'étant trouvé en service dans les conflits de la seconde guerre mondiale, côté militaires ou résistance. La visite était courte à cause de l'emploi du temps bien cadré des motocyclistes, mais nul doute que le bouche à oreilles va ramener d'autres visiteurs plus tard dans la saison.

 

 

Une famille originaire de la Vienne de passage s'est aussi arrêté ce vendredi, juste pour prendre un verre : cela a duré un peu plus longtemps car la richesse de l'exposition fascine vraiment et on se prend à rêver d'un autre temps, quand la radio commençait d'émettre....

 

CONDAT EN COMBRAILLE

21 juin / Ecole


Les écoliers, accompagnés de leurs enseignantes et leur intervenant en musique,  sont sortis de leu établissement le jour de l'été pour se produire devant le multiple rural en fin de matinée, offrant ainsi une agréable surprise aux clients et aux passants, un public certes restreint mais très heureux de cette animation soudaine et joyeuse : oui ! l'été à bien commencé à Condat grâce à l'orchestre à l'école des cours moyens et la chorale des CP/CE.

 


 

CONDAT EN COMBRAILLE

19 juin / Alternatiba

 

Le tour de France du collectif Alternatiba a fait escale en Combrailles, avec une séquence "vélorution" entre Pontaumur et le site de Puy-Maury à laquelle ont participé quelques amateurs locaux de la petite reine  : des membres du club cycliste Condat 63 se sont joints au petit groupe de participants à cette animation. En fin de circuit, la Ressourcerie des Combrailles a équipé la joyeuse bande de vélo multiplaces, des tandem à quatre sièges, qui n'ont pas manqué d'attirer l'attention.

 

 

Celle-ci mise à part, Alternatiba a d'autres intérêts à défendre : l'environnement est au coeur de son action et par-delà un nouveau modèle de société plus proche de l'humanité que des profits toujours plus conséquents à mesure que la planète se détériore. Ces réflexions, ces arguments, ces utopies même étaient débattus sous l halle de Puy-Maury où était organisée une soirée d'échanges sur le sujet tout en partageant un repas aux saveurs locales.

 

CROCQ

19 juin / Chapal

 

Lancé il y a quelques mois le Plan particulier Creuse , pour faire du département un laboratoire d’expérimentation territoriale des politiques publiques, doit bénéficier de l’attention de tous les pouvoirs publics.Philippe Ramon a été désigné sous-préfet,  directeur de projet, afin de maintenir la mobilisation de tous et coordonner l’action des différents acteurs locaux et des services ministériels.

 

 

Philippe Ramon et la sous-préfète d'Aubusson, Isabelle Arrighi, rejoints par Pierre Désarménien, président de la communauté de communes Marche Combrailles en Aquitaine, ont été reçus à l'usine Chapal le 19 juin par Arnaud Chapal, coordinateur du projet de la Cité Chapal élaboré par la société éponyme et sa "business manager"  Laurence Luçon. Cette visite protocolaire avait un double objectif : faire connaître le site d'un projet d'aménagement d'envergure à intérêt territorial placé sous les thématiques de la mode et de l'automobile avec un développement d'espace de co-working ; s'intégrer dans le développement économique du département avec des créations d'emplois directs mais aussi favoriser d'autres activités liées à ce projet dans les secteurs du tourisme et de la culture.

 

 

Les sous-préfets ont d'abord visité l'atelier de confection de la marque, intéressés par la qualité exceptionnelle des productions et du savoir-faire des personnels avant de découvrir l'atelier de restauration automobile déjà en service et qui est inclus dans le projet. La visite complète du site a été accompagné de discussions techniques et administratives : le projet privé s'inscrit dans la politique publique de  développement d'où la nécessité de partenariats avec les collectivités et l'Etat. Ce qui implique, comme le soulignait Pierre Désarménien, la mise en forme juridique des conventions à mettre en place. Plusieurs solutions techniques existent, qui doivent être étudiées entre les parties prenantes.  Ce que veulent les porteurs du projet et les pouvoirs publics, c'est ouvrir rapidement à travers ce projet de nouvelles opportunités économiques sur le territoire de Crocq.

 

 

CANTON DE SAINT-OURS

18 juin / Conseil départemental

 

La Commission Permanente du Conseil Départemental qui s’est réunie le 18 juin 2018 a accordé les subventions suivantes sur le canton de St Ours :

- Education : 1 400 € pour la réparation de la sauteuse au collège Pierre-Gironnet à Pontuamur et 3 997.89 € correspondant à la part matériel plus 5 845.62 € correspondant à la part personnel. au collège de la Salle à Giat (Dans le cadre du forfait d’externat).

- Fonds d'intervention communale : voirie : 43 929 € à Cisternes-la-Forêt et 50 482 € à Saint-Pierre le Chastel.

- Agriculture : dans le cadre de l’aide à l’installation agricole,  9 200 € à un agriculteur de Saint-Pierre-le-Chastel ; dans le cadre du soutien au développement de l’agriculture biologique, 4 464 € pour des investissements à un exploitant de  Charbonnières-les-Varennes et 5 276 € pour l’aide à la certification pour 3 dossiers à Briffons, Saint-Hilaire-les-Monges et Saint-Avit ; dans le cadre de l’aide à la modernisation des bâtiments d’élevage,   4 668 € à un  éleveur de Briffons ; dans le cadre du soutien à la réhabilitation agricole d’espaces boisés gênants et/ou friches., 13 067 € pour des travaux de dessouchage, répartis sur 3 dossiers à Condat-en-Combrailles, Combrailles et Fernoël et      960 € pour des travaux de semis à un agriculteur de Fernoël.

- Sylviculture : dans le cadre du renforcement de la mobilisation de la ressource forestière.,  600 € pour l’achat de 2 parcelles pour 1 dossier à Cisternes-la-Forêt  et  63 € pour des travaux de reboisement pour 1 dossier à Villossanges.

 

GIAT

15 juin / Ecole JB de la Salle

 

A la fête de fin d'année de l'ensemble scolaire Jean-Baptiste de la Salle, les enfants ont offert au public  un spectacle intitulé : "JB de la Salle découvre les 4 éléments" (thème du projet pédagogique annuel de l'école).  Les parents se sont régalés de leurs prestations scéniques : une adaptation de l'album "La grosse faim de P'tit Bonhomme" présenté par les élèves de CP-CE1, un medley des 4 éléments pour la classe de maternelle ("Au feu les pompiers", "Singing in the rain", "Le pouvoir des fleurs"...), une chorégraphie dynamique des enfants de CE2-CM sur le thème du feu à la Préhistoire "Daddy Croods", une déambulation poétique des collégiens (poèmes sur le thème de l'eau déclamés sous des parapluies)... Près de 200 personnes ont pu savourer le repas champêtre avec le traditionnel jambon à la broche et partager un moment en famille ou entre amis. Un nouveau projet sera proposé aux écoliers à la rentrée pour créer un autre spectacle dans un an.

 


 

VOINGT

15 juin / Maison archéologique

 

En parallèle avec la 9ème édition des Journées nationales de l'Archéologie qui se déroulaient les 16 et 17 juin, la Maison archéologique des Combrailles présentait sa nouvelle exposition temporaire consacrée aux coffres funéraires gallo-romains en Combrailles. 53 visiteurs ont ainsi pu découvrir cette nouveauté pendant le week-end, après le vernissage qui a réuni élus communautaires et locaux, personnalités liées à la maison archéologique et aux associations d'histoire et de patrimoine du secteur. A l’époque gallo-romaine, la crémation est la pratique funéraire la plus courante. Les restes du défunt sont souvent rassemblés dans une urne en céramique ou en verre. Dans quelques cas, cette urne est protégée par un coffre en pierre, composé d’une base et d’un couvercle, emboîtés au moyen d’un système de fermeture plus ou moins complexe. Près de 150 coffres funéraire en pierre ont déjà été retrouvés en Auvergne, dont près de la moitié dans la seule Combraille.. Cinq coffres de cette époque sont présentés pour la première fois , accompagnés de commentaires explicites portés sur sept panneaux conçus par Michaël Tournadre et Pierre Ganne, d'après les recherches menées par le premier depuis 2012 sur ces petits monuments funéraires. Deux coffres funéraires en granite proviennent de la nécropole du bourg routier antique de Beauclair (Giat et Voingt), prêtés par Alexandre Ribéry et Claudine Ronzel ; un coffre en granite découvert près de Chez-Gaillot (Verneugheol), donné au musée par Jean-Paul Boulay en 2014 ; un imposant coffre en grès houiller provient du Chiret (Charensat), prêté par Yannick Barsse ; quant au curieux coffre de Deyrand (Bromont-Lamothe), découvert fortuitement en 1981 par Albert Salles, le grand-père de Michaël Tournadre, il esr à l'origine des recherches de Michaël, qui l'a déposé au musée, selon la volonté de son grand-père, ainsi que l'urne en verre qu'il contenait, également exposée.

 


Au moment du vernissage, le président de la Communauté de communes Chavanon Combrailles et Volcans, Cédric Rougheol, a rappelé la volonté des élus depuis plusieurs décennies de valoriser le patrimoine archéologique et de développer l'attractivité de la maison archéologique, véritable écrin pour les objets découverts sur le territoire qui peuvent ainsi être vus par les habitants et les amateurs qui viennent de très loin parfois.

 

  

 

Exposition temporaire, à la Maison archéologique des Combrailles, à Voingt, jusqu’au 30 septembre 2018, aux heures d’ouverture et tarifs habituels du musée.

 

CROCQ

15 juin / Maire

 

Très attaché à sa vision d'un service public de proximité et prônant le maintien de la trésorerie dans sa commune, le maire Jacques Longchambon ne décolère pas après les services de l'Etat "toujours prompts à recentrer leurs services en ville  aux dépens des populations rurales". Pour marquer sa désapprobation avec la restructuration de l'administration, il a apposé un panneau sur la grille de la trésorerie qui alerte le passant : " à vous, collègues maires et citoyens de ce pays creusois, fermeture de la trésorerie publique, Crocq-Saint-Vaury-Chambon, "service d'Etat de proximité" Aménagement du territoire rural ou déménagement du territoire  : à vous de vous exprimer. Ils sont devenus fous ! ".

 

 

Pour finaliser son expression désappointée,  il a recouvert le panneau des Finances publiques d'un drap noir , digne de deuil républicain.

 

 

CROCQ

15 juin / Tourisme


Les dispositions de la réforme territoriale modifient des situations pourtant bien ancrées dans les habitudes locales comme pouvaient l'être les bureaux d'accueil des offices de tourisme qui dépendaient de structures associatives communales : c'était le cas à Crocq. Avec l'obligation d'assumer la compétence tourisme, la promotion et l'accueil touristiques sont désormais dévolues à la communauté de communes. Répondant aux besoins locaux d'assurer une permanence estivale importante, une convention a été passée entre la comcom et l'association de Sauvegarde du vieux Crocq afin que l'employée de cette dernière, Gaëlle Simonet, assure cette mission pendant les trois prochains mois.

 

 

L'association, avec son autre personnel qui assure l'accueil pour les visites des tours et de l'éco-musée, Brigitte Allochon, va ainsi répondre aux attentes des visiteurs tous les jours, soit au bureau de la place Georges-Hubert ou au bas des tours. L'information, l'accueil, la communication, le relais avec les associations sont des missions gérées par la "filiale" de l'association "Crocq Evasion Patrimoine" '(CEP), une émanation nécessaire pour faciliter la gestion de cette partie intégrée aux objectifs de Sauvegarde du Vieux Crocq. Ainsi, Gaëlle travaille toute l'année pour cela, remplacée pendant ses vacances prochaines par Morgane Babulle. CEP a le projet de rafraîchir la signalétique touristique du bourg, partagée entre patrimoine et histoire et revoir les supports de communication écrits ou numériques pour donner une image moderne de la ville et améliorer l'attractivité locale.

Contact : 05.55.66.89.71 - cep23260@laposte.net - ouvert du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h.

 

CROCQ

14 juin / Collège Geirges-Nigremont

 

Le Conseil d'Administration du collège Georges Nigremont s'est réuni en séance extraordinaire, à la demande de ses élus le 13 juin afin de se prononcer sur la situation du collège à la prochaine rentrée. Cette réunion a été organisée parce qu'aucune réponse claire relative n'a été apportée par le Conseil régional concernant les transports - l'Inspecteur d'Académie concernant les dérogations pour les élèves du Puy-de-Dôme, ou la Rectrice concernant les moyens nécessaires qui doivent alloués à l'établissement pour l'ouverture de la 2ème classe de 5ème et de la 2ème classe de 4ème.. A quelques jours de la sortie des classes, il y a maintenant urgence. Les représentants de la FSU questionneront les représentants de l'Etat et les élus lors des CTSD et CDEN du mercredi 20 juin. Les élus au Conseil d'Administration du collège Georges-Nigremont se déclarent inquiets de n'avoir pas l'assurance d'ouverture de classes en cinquième et en quatrième pour l'année 2018-2019, alors que les effectifs annoncés sont de trente-quatre au moins. Ils déplorent par ailleurs l'absence d'engagement ferme de la Région et du Rectorat d'accorder et dérogations et moyens de transport aux collégiens de Giat dont l'établissement ferme dans quelques jours et qui en feraient la demande. Le Conseil d'administration a adopté un voeu formel sur plusieurs points : six classes à la rentrée prochaine, (une en sixième, deux en cinquième, deux en quatrième, une en troisième) sans regroupements, préjudiciables à la qualité des enseignements, l'obtention, pour les collégiens de Giat qui en feraient la demande, cette année ou les années à venir, d'une dérogation pour le collège de Crocq, en particulier lorsqu'il est plus proche de leur domicile que celui du secteur, l'engagement du Conseil Régional à mettre en place les services nécessaires au transport de ces élèves, la réalisation des ajustements de rentrée avant le CA de sortie de juillet 2018, afin que les projets engagés dès le mois de mai puissent voir le jour.

Les élus insistent sur le fait que des classes trop chargées nuisent au bien-être des élèves et à la qualité de l'enseignement qui leur est dispensé. Ils rappellent la nécessité d'une équipe de professeurs à temps plein dans l'établissement, et le besoin d'un Conseiller Principal d'Education. Ilsregrettent que les familles et les élèves de Giat aient été laissés dans l'incertitude jusqu'à ce jour, au lieu d'être encouragés à rejoindre le collège de Crocq, pour éviter des kilomètres et de la fatigue, en parallèle à a revitalisation de la Creuse dont il a été question dans nombre de réunions publiques.

 

GIAT

12 juin / CLIC

 

A l'initiative du Centre local d'information et de coordination gérontologique (CLIC) de Riom-Combrailles, une sortie nature était proposée aux aînés le 12 juin dernier. Une dizaine de personnes dont trois résidentes de l'Ehpad se sont retrouvées autour de l'animatrice de cette animation, Muriel Duguet, dans les bois du côté de la Celle d'Auvergne pour un plongeon dans le monde de la forêt aux merveilles de santé insoupçonnées.

 

 

Dès l'immersion dans le bois, l'animatrice a demandé aux participants de communier avec la nature par un petit moment de concentration pour sentir les odeurs et écouter les bruits. Déjà, les bienfaits se font sentir : la relaxation naturelle est en marche. Plus loin, lors de petites pauses, Muriel fera quelques expériences olfactives, sensorielles pour sensibiliser son public aux bienfaits de la nature, simples et faciles, faits de petits riens qui apportent beaucoup au bien-être quotidien de chacun.

 


 

GIAT

11 juin / Ecole publique

 

Alors que la fête médiévale approche à grand pas, les élèves de l’école communale ont eu une leçon d’histoire en rapport avec le Moyen-âge grâce à une intervention de membres de l’Adatec qui organise cette manifestation au début juillet. Cette invitation pédagogique s’inscrit dans le projet d’école de cette année basée sur l’évolution de l’humanité depuis la préhistoire à la période moderne. Les enfants ont déjà eu un aperçu du moyen-âge dans leur voyage en Dordogne en visitant le château de Castelnau.

 

 

Lundi dernier, la vie au début de cette période historique a été évoquée avec l’histoire des constructions des mottes castrales dont la plus grande d’Auvergne est à Giat et la vie quotidienne retracée par la présentation de costumes au style de l’’époque.

 

 

Cette leçon ludique a été bien perçue des écoliers qui amèneront bien leurs parents à la fête médiévale pour leur expliquer ce qu’ils auront retenus

 

CROCQ

8 juin / Collège Georges-Nigremont

 

A quelques semaines du brevet, les troisièmes du collège Georges-Nigremont, accompagnés par Karine Bounaud (AED), Laure Lefort (AESH) et leur professeur d'histoire-géographie Régis Mignaton, se sont rendus à Oradour-sur-Glane afin d'approfondir leurs connaissances sur le nazisme et la seconde guerre mondiale.  Les 19 élèves ont travaillé sur la très intéressante et monumentale sculpture d'Apel. les Fenosa "Aux martyrs d'Oradour" dans le cadre du Parcours éducation artistique et culturelle. Ils ont visité l'exposition permanente du Centre de la Mémoire pour comprendre l'histoire à travers des documents d'archives, des photographies, des cartes et un film. Comment une unité de Waffen SS est-elle arrivée à Oradour? Qui étaient ces militaires nazis?

 

 

 

A quelles actions avaient-ils participé auparavant? Comment ont-ils assassiné 642 personnes le 10 juin 1944? Quelles furent les enquêtes, le verdict de la Justice militaire et les conséquences de l'amnistie? Comment Oradour a-t-il été reconstruit? Beaucoup de questions auxquelles les élèves ont été confrontés. L'après-midi, ils ont  arpenté les rues du village martyr en s'arrêtant longuement devant certains lieux emblématiques (le puits tragique, les écoles, la grange Laudy, l'église) et en interrogeant en particulier le dernier survivant (Robert Hébras), sur le "devenir" des ruines dans quelques années et plus largement sur le devoir de mémoire.

 

GIAT

8 juin / Alternatiba

 

Dans le cadre du tour Alternatiba, opération nationale d'un collectif citoyen qui plaide pour un changement de modèles face à l'évolution de l'humanité et de la planète, une conférence était proposée le 8 mai, animée par Bern,ard Farinelli, expert en ruralité,sur le thème des utopies locales. Programmer une conférence sur un sujet bien éloigné de la préoccupation majeure des populations à une heure peu attractive n'était-elle pas déjà une utopie en soi ? De fait, le public se comptait sur les doigts des deux mains, mais il a eu droit à une suite de présentations, d'explications et d'exemples qui allaient dans le sens de la valorisation des alternatives aux modèles socio-économiques en place depuis plusieurs décennies, c'est-à-dire la mondialisation, la globalisation et le libéralisme. Les discours actuels sur la protection de la planète se trouvent sans cesse en contradiction avec ceux du développement économique prôné, à croire que les dirigeants ne prennent pas en compte les mutations du monde qui se passent, c'est la fuite en avant dans la croyance que les technologies futures vont régler les problèmes.

 

 

Ce regard à court terme, avec une mentalité formatée dominante contraste avec les réalités pionnières qui prennent sens : l'agriculture bio, les nouveaux modèles d'économies locales qui valorisent la proximité et développent les territoires ruraux se multiplient. Le nouvel espace-temps qui impose des réactions instantanées exige de créer d'autres systèmes, d'autres modèles à inventer : l'utopie est là , dans l'action originale qui demande de la formation pour les élus comme pour les citoyens en besoin d'actions de changement, d'invention d'un autre monde à l'image des exemples qui essaiment ici et là, comme à quelques kilomètres de Giat, en Creuse où un espace de loisir et culture crée de l'économie en circuit court en pleine campagne.

 

CROCQ

6 juin / Commune

 

Grâce à la météo qui favorise la pousse, dans les joints des escaliers de granit de la mairie, la nature a repris ses droits en laissant naître des plantes qui ponctuent de vert et de rose les marches d'accès à l'étage du bâtiment communal.  Ainsi, le coeur de la ville, au-delà des démarches administratives , de ce lieu agréé pour faire réalisé passeports et cartes d'identité, envoie un message de Dame Nature pour rappeler combien elle est la plus forte et que les maux que lui infligent l'humanité sans cesse ne la feront pas faiblir.

 

 

GIAT

6 juin / Ecole JB de la Salle

 

Début juin, les élèves de l'école Jean-Baptiste de la Salle (de la maternelle au CM2) ont participé à une classe découverte du milieu marin en séjournant quatre jours à Mèze, petite station balnéaire de l'Hérault. Quatre jours à vivre sous les embruns et le soleil méditerranéens, pas tout à fait des vacances car le programme, placé sous le signe du projet pédagogique de cette année, les quatre éléments, était dirigé vers les sciences de la vie et de la terre. Pêche a l'épuisette dans l'étang de Thau (oursins, crevettes, crabes...), ateliers pédagogiques a l'aquarium "Mare nostrum" de Montpellier, découverte de la conchyliculture a bord du bateau "Bleu marin" a Bouzigues, promenade au port et jeux sur la plage ont occupé enfants et accompagnateurs sans une minute de répit.

 

 

Le soleil au rendez-vous faisait oublier les orages des Combrailles et les enfants sont rentrés  avec plein de beaux souvenirs en tête, après cette jolie façon de conclure le projet pédagogique.

 

VILLOSSANGES

5 juin / Commune

 

L'employé communal qui assure le service technique de la commune depuis plusieurs années, Alain Louis, va quitter son poste le 1er juillet pour jouir d'une retraite bien méritée. Cette fin de mission assumée avec talent et compétence nécessite le remplacement de l'agent communal. Le Conseil municipal a recruté Mickaël Battut, 32 ans, qui est en poste depuis le 1er juin.  

 

 

Pendant son premier mois dans son nouvel emploi, Mickaël va découvrir la diversité des tâches à accomplir  en travaillant en binôme avec Alain Louis qui ne manquera pas de lui prodiguer les bons conseils et surtout les petites astuces qui facilitent le travail, tout en le présentant aux citoyens qu'ils rencontreront au fil de leurs actions.

 

MONTEL DE GELAT

5 juin / RPI Montel-Villossanges


L'ensemble des élèves du RPI Montel-de-Gelat/Villosanges ont effectué il y a quelques jours  un voyage sur le thème des Sciences dans l’Aveyron. Les différents sites visités leur ont permis d'approfondir les apprentissages enseignés tout au long de l’année dans le cadre du projet d'école placé  autour des sciences.

 

 

Micropolis a dévoilé aux enfants le monde extraordinaire des insectes, tandis que le  Parc des loups du Gévaudan faisait revivre la légende locale, plus gourmand, le passage dans les caves de Roquefort ont ravi les amateurs de fromage et le Viaduc de Millau a marqué les esprits par son gigantisme merveilleux. Pour tous les élèves de la petits section  au CM2, ce voyage a été source de dépaysements et d'expériences mémorables.

 


 

GIAT

1 juin / Conseil municipal

 

A l'occasion du dernier conseil municipal, la parole a été donné en ouverture de la réunion à Fabrice Gilbert, président de Haute-Combraille Foot afin qu'il présente le fonctionnement du club territorial. e Haute Combraille Foot. Accompagné du salarié de l'association, il a expliqué le développement du club depuis sa création, amenant les effectifs actuels à 150 licenciés sur 37 communes évoluant dans 9 équipes , montrant ainsi la raison d'être de la structure.  

L'assemblée a ensuite étudié les dossiers en cours :

    - La Ramade : Une convention temporaire entre  Marc-Emmanuel Badet et la commune de Giat a été passée pour la saison estivale de même qu'une convention de même type a  été signée entre la commune de Giat et les propriétaires des deux mobil’ homes privés situés sur le site de la Ramade.

Des dossiers de demande de subventions pour la réhabilitation du snack La Ramade sont en cours de dépôt et d’études.

    - Achat et revente de terrains : Un terrain est en cours d’acquisition, près du camping municipal, par M. et Mme Vergne au prix de 5 € le m² pour la construction d’une habitation. Plusieurs ventes de terrains sont en cours dans des hameaux au prix d’1 € le m² (déclassement de domaine public et terrains sectionnaux).

- Cours de musique avec Carole Nugeyre : Les cours de musique dispensés au collège public pourront avoir lieu dans les locaux de la commune sous la mairie moyennant un loyer dès septembre.

La commune de Giat a gagné une troisième étoile au label village étoilée (protection de l’environnement nocturne). Les demandes d’utilisation du domaine public (motte castrale) par l’ADATEC dans le cadre de la fête médiévale du 7 et 8 juillet ont été accordées.

Le Conseil d'Administration du collège Georges Nigremont s'est réuni en séance extraordinaire, à la demande de ses élus le 13 juin afin de se prononcer sur la situation du collège à la prochaine rentrée. Cette réunion a été organisée parce qu'aucune réponse claire relative n'a été apportée par   le Conseil régional concernant les transports - l'Inspecteur d'Académie concernant les dérogations pour les élèves du Puy-de-Dôme, ou la Rectrice concernant les moyens nécessaires qui doivent alloués à l'établissement pour l'ouverture de la 2ème classe de 5ème et de la 2ème classe de 4ème.. A quelques jours de la sortie des classes, il y a maintenant urgence. Les représentants de la FSU questionneront les représentants de l'Etat et les élus lors des CTSD et CDEN du mercredi 20 juin. Les élus au Conseil d'Administration du collège Georges-Nigremont se déclarent inquiets de n'avoir pas l'assurance d'ouverture de classes en cinquième et en quatrième pour l'année 2018-2019, alors que les effectifs annoncés sont de trente-quatre au moins. Ils déplorent par ailleurs l'absence d'engagement ferme de la Région et du Rectorat d'accorder et dérogations et moyens de transport aux collégiens de Giat dont l'établissement ferme dans quelques jours et qui en feraient la demande. Le Conseil d'administration a adopté un voeu formel sur plusieurs points : six classes à la rentrée prochaine, (une en sixième, deux en cinquième, deux en quatrième, une en troisième) sans regroupements, préjudiciables à la qualité des enseignements, l'obtention, pour  les collégiens de Giat qui en feraient la demande, cette année ou les années à venir, d'une dérogation pour le collège de Crocq, en particulier lorsqu'il est plus proche de leur domicile que celui du secteur, l'engagement du Conseil Régional  à mettre en place les services nécessaires au transport de ces élèves, la réalisation des ajustements de rentrée avant le CA de sortie de juillet 2018, afin que les projets engagés dès le mois de mai puissent voir le jour.

Les élus insistent sur le fait que des classes trop chargées nuisent au bien-être des élèves et à la qualité de l'enseignement qui leur est dispensé. Ils rappellent la nécessité d'une équipe de professeurs à temps plein dans l'établissement,  et le besoin d'un Conseiller Principal d'Education. Ilsregrettent que les familles et les élèves de Giat aient été laissés dans l'incertitude jusqu'à ce jour, au lieu d'être encouragés à rejoindre le collège de Crocq, pour éviter des kilomètres et de la fatigue, en parallèle à a revitalisation de la Creuse dont il a été question dans nombre de réunions publiques.

Le tour de France du collectif Alternatiba a fait escale en Combrailles, avec une séquence "vélorution" entre Pontaumur et le site de Puy-Maury à laquelle ont participé quelques amateurs locaux de la petite reine  : des membres du club cycliste Condat 63 se sont joints au petit groupe de participants à cette animation. En fin de circuit, la Ressourcerie des Combrailles a équipé la joyeuse bande de vélo multiplaces, des tandem à quatre sièges, qui n'ont pas manqué d'attirer l'attention. Celle-ci mise à part, Alternatiba a d'autres intérêts à défendre : l'environnement est au coeur de son action et par-delà un nouveau modèle de société plus proche de l'humanité que des profits toujours plus conséquents à mesure que la planète se détériore. Ces réflexions, ces arguments, ces utopies même étaient débattus sous l halle de Puy-Maury où était organisée une soirée d'échanges sur le sujet tout en partageant un repas aux saveurs locales.