ETAT-CIVIL

MARIAGES

2018 : 5

 

1 septembre

Aurore Combeau

Kevin Mouton

Verneugheol

 

18 août

Tiffany Pinot

Jean-Philippe Louis

Saint-Hilaire les Monges - Giat

 

18 août

Sylvie Torreblanca

Pascal Sokal

Voingt

 

11 août

Amandine Martin

Sébastien Maury

Sauvagnat près Herment

 

11 août

Aurélie Cheminot

Mehdi Darck

Condat en Combraille

 

11 août

Jennifer Alleyrat

Cédric Fraisse

Giat

 

 

2017 : 8

+13 %


 

NAISSANCES

2018 : 8


1 septembre

Matthéo Da Silva Almeida

Giat

 

14 août

Adrien Faucher

Davayat - Giat

 

19 juillet

Enzo Chaninas

Giat

 

12 juillet

Maélia Taguet Villebonnet

Fernoël

 

11 juillet

Léna Ledieu Nème

Herment

 

3 juillet

Léon Devedeux

Saint-Avit

 

8 juin

Clément Alleyrat

Giat

 

2017 : 11

-15 %


 DECES

2018 : 44


5 novembre

Jean-Paul Perrier

Sauvagnat près Herment

 

5 novembre

Augustine Thomas

née Bussière

Fernoël

 

2 novembre

Fernand Morel

Prondines

 

14 octobre

Roger Grange

Condat en Combraille

 

12 octobre

André Thomas

Flayat

 

8 octobre

Odette Mazal

Prondines


30 septembre

Josette Carvanier

Hement

 

21 septembre

Jean Tartière

Herment

 

17 septembre

Bernard Thomas

Giat

 

16 septembre

Raymonde Simonnet

Née Nouailles

Saint-Merd la Breuille

 

13 septembre

Françoise Gabrielle Faure

née Jalicon

Saint-Germain près Herment


10 septembre

Henri Faugeron

Verneugheol

 

1 septembre

Daniel Demarly

Herment

 

29 août

Blaise Taillandier

Giat

 

25 août

Lucienne Delaire

née Gaillot

Merlines - Chamalières - Giat

 

25 août

Roger Simonnet

Giat - Saint-Merd

 

6 août

Daniel Labiaule

Fernoël

 

5 août

Paulette Dugat

Mérinchal

 

22 juillet

Jean-Pierre Thomas

Flayat

 

22 juillet

Christian Lescuyer

Giat


9 juillet

Christiane Fraisse

née Brouillet

Marseille - Prondines

 

25 juin

Marguerite Mouton

Giat

 

14 juin

Jean Tartière

Giat

 

10 juin

Christophe Gendraud

Saint-Etienne des Champs

 

9 juin

Lucienne Moulin

née Gayton

Giat

 

9 juin

Paulette Redon

née Rauzet

Saint-Etienne des Champs

 

2017 : 51

-23 %


NOVEMBRE

SAINT-AGNANT PRES CROCQ

3 novembre / Municipalité

 

Chaque année, début novembre, le conseil municipal et le maire rassemblent les habitants pour un moment de rencontre annuelle, une sorte de cérémonie des voeux décalée en quelque sorte. Les conséquences des intempéries de la fin octobre ont été au coeur de la première partie de l'allocution du maire Jean-Paul Welzer très remonté de "l'absence des services de l'Etat et un peu du département pour faire face aux problèmes d'obstruction des routes, de coupures d'électricité et de téléphone".

 

 

L'intervention des élus, employés communaux et de quelques bonnes volontés équipées de matériels imposants et nécessaires ont permis de débloquer les voies d'accès communales mais il reste beaucoup à faire, avec des risques dangereux pour les opérateurs, aussi le maire va demander à la préfète l'intervention des militaires pour dégager les endroits les plus périlleux et éviter des accidents inutiles. Le discours plus officiel et classique a fait échos aux exigences des représentants des services de l'Etat devenus agences de sanctions plutôt que services d'accompagnement des collectivités. Le maire insiste, regrettant l'obligation d'augmenter les taxes foncières pour pallier aux baisses de dotation et aux coûts des réformes territoriales (les compétences des nouvelles communautés de communes restent à géométrie variable, et coûteuses : création d'une taxe GEMAPI et augmentation d'autres taxes) faites sans concertation et à marche forcée : " on voudrait tuer la ruralité qu'on s'y prendrait pas autrement ... on se fout de notre g...!".

 

 

Revenant aux affaires communales, Jean-Paul Welzer a accueilli Sandrine Langlois qui va prendre la fonction de secrétaire de maire, et saluer les nouveaux habitants ainsi que la création d'une nouvelle association "échos-fougère". Il a évoqué le projet de construction d'un bâtiment municipal polyvalent (pour regrouper trois sites techniques), l'achat d'une maison et l'arrêt de l'activité du bistrot pour réfléchir à l'utilisation de ces biens (professionnels et locatifs). Signalant les prochaines échéances électorales (européenes en 2019 et municipales en 2020), le maire avoue que les prochains mois seront sous tension, avec à terme l'après 2020 qui va engager le regroupement des communes, "qui devra se faire en concertation et avec cohérence si cela doit fonctionner".

 

MONTEL DE GELAT

2 novembre / Conseil municipal

 

 

Au cours du dernier conseil municipal, les principaux sujets ont porté sur les conséquences des diverses réformes ou des modifications réglementaires entraînant les décisions suivantes :

- adhésion à l'ADIT (Agence Départementale de l'Ingénierie Territoriale) qui va accompagner la commune en terme d'expertise technique notamment dans l'étude du réseau d'assainissement collectif ;

- approbation des nouveaux statuts de la communauté de communes Chavanon Combrailles et Volcans ;

- renouvellement de l'adhésion au contrat d'assurance collectif pour les risques statutaires avec le centre de gestion ;

- suite à une directive européenne, toutes les lampes à mercure du réseau d'éclairage public devront être remplacées par des lampes LED (moins consommatrices d'énergie), le devis du SIEG, qui prendra en charge environ 50% du coût, a été présenté au conseil ;

- approbation de l'allocation au taux maximum de l'indemnité annuelle au receveur municipal;

- dans le cadre de la discussion budgétaire, le conseil a débattu sur les choix prioritaires concernant les travaux pour 2019. Un plan de réfection de la voirie ainsi que des toilettes de l’école et des réparations sur le système électrique du clocher sont au programme;

- le coût de la rénovation du monument aux morts s’est élevé à 7.200 € avec une subvention de 1.600 € de l'Office National des Anciens Combattants;

- l'association des maires de l'Aude a lancé un appel au don pour aider les collectivités sinistrées, le conseil municipal a décidé d'effectuer un don de 1 € par habitant (soit environ 450 €).

- le maire et les adjoints vont financer l'achat d'un ordinateur pour l'école et la création d'un placard en mairie pour l'archivage.

-le conseil municipal rappelle qu'il a voté une augmentation du taux des taxes communales de seulement 1% pour le budget de 2018.


Toutes les infos communales sont sur le site www.monteldegelat.fr

 

Le 31 octobre, c'était soirée documentaire au café de l'espace et pendant que d'autres fêtaient Halloween, ceux qui étaient présents s'interrogeaient sur l'avenir de l'agriculture ou plutôt sur le devenir des exploitations agricoles. Il aurait été intéressant que des agriculteurs conventionnels du territoire soient dans la salle pour débattre avec les producteurs du secteur qui innovent ou qui cherchent un autre modèle plus respectueux de l'environnement et plus solidaire. Pour illustrer la soirée, la projection du film "la guerre des terres" réalisé par Anne Bruneau montrait l'exemple du Nord, où à 25 km de Lille, les agriculteurs doivent débourser au moins 20.000 € l'hectare pour acquérir des terres, le prix pouvant être multiplié par six quand les investisseurs belges s'intéressent à des propriétés. Dans ce film, il y a un couple de maraîchers qui a pu s'installer sur huit hectares, grâce à "Terres de lien" pour acheter une partie (les producteurs ont acquis deux hectares pour pouvoir construire un bâtiment) et grâce aussi à la SAFER qui les a choisi alors qu'il y avait 29 candidats à la reprise de ces terrains, des candidats à l'agrandissement, agriculteurs classiques. Le débat, en présence des maraîchers, a porté sur l'évolution agricole, la perte des terres rongées par l'urbanisation, le gigantisme des grandes exploitations qui ne peuvent être cédées à terme qu'à des investisseurs non agricoles, le productivisme proche de l'industrialisation ou bien l'exploitation familiale à taille humaine : si la situation des Hauts-de-France n'a rien à voir avec le sud de la Creuse, la réflexion et l'interrogation sont d'actualité et l'absence d'acteurs agricoles, d'exploitants familiaux nombreux sur le secteur, a donné un débat entre gens convaincus, presque sans intérêt si ce n'est la découverte d'un autre territoire. 

Foire de Giat

26 octobre

 

Départ Eliane Villatelle

26 octobre - Giat

Service facile et gratuit

Créer mon site

Statistiques

Etat Civil Pays de Giat

 MND
201781151
20166
13
66
2015111444
201410
1246
201311962

 

ANNONCES

 

SAINT-AVIT

12 novembre / Mairie

 

La mairie sera fermée pour formation le lundi 12 novembre toute la journée et le jeudi 15 novembre le matin.

 

PAYS DE GIAT

11 novembre / centenaire de l'armistice 1918

 

Les cérémonies de célébration de l'armistice 1918 se dérouleront aux monuments aux morts :

 

dimanche 18 novembre :

 

Prondines : 10 h 30

Sauvagnat près Herment : 11 h 45

 

Les cérémonies se déroulent avec dépôt de gerbes, minute de silence, énoncés des listes des combattants morts pour la France, chant de l'hymne national,  lecture du message du Président de la République, lecture du message des représentants des associations d'anciens combattants, discours des autorités.

Un verre de l'amitié est servi à l'issue des cérémonies.


A Condat et Saint-Avit, il y aura intervention de l'orchestre à l'école et de la chorale des enfants ; à Villosanges et au Montel de Gelat, les enfants des écoles énonceront la liste des morts et chanteront l'hymne national ; à Giat, une exposition en hommage aux morts de la guerre 14-18 des communes de la Celle, Fernoël, Giat et Voingt sera présentée à la salle des fêtes du 9 au 12 novembre de 14 h à 18 h ; à Herment, une exposition sur Herment au temps de la Grande guerre sera présentée à la salle des fêtes du 10 au 12 novembre de 15 h à 17 h, à Flayat, les cloches sonneront à 11 heures après l'entrée des drapeaux  dans l'église et du cortège rassemblé à la mairie auparavant, messe à 11 h 10, puis célébration de l'armistice au monument aux morts avec discours, dépôt de gerbes, appel aux morts et vin d'honneur à 12 h 40. 

 

FLAYAT

30 octobre / Commune

 

Depuis le 9 octobre, le conseil municipal a besoin d'être complété afin d'être en mesure de délibérer pour la gestion communale. A cette fin, le sous-préfet d'Aubusson a émis un arrêt de convocation des électeurs pour une élection complémentaire de sept conseillers municipaux le dimanche 2 décembre et si nécessaire pour un second tour le dimanche 9 décembre. Les déclarations de candidatures pour le premier tour seront enregistrées en sous-préfecture le lundi 12 et mardi 13 novembre, de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h. Si, au premier tour, le nombre de candidats est inférieur au nombre de postes à pourvoir, il est possible de se présenter au second tour en déposant sa candidature au même lieu et aux mêmes horaires le lundi 3 et mardi 4 décembre. Les candidats peuvent se présenter collectivement ou individuellement. 

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 


                                                                             Date d’édition : 18 mai 2018          

                                                                                                 Date de la manifestation :

A l'occasion du départ en retraite après plus de 41 années de fonction d'Eliane Villatelle, secrétaire de mairie, la mairie invite la population à participer à un moment de convivialité le vendredi 26 octobre à partir de 19 heures à la salle des fêtes.

Célébrations de l'armistice 1918

Fernoël - Flayat - Crocq 

Montel-de-Gelat - Villosanges 

Herment - Verneugheol - Tortebesse

OCTOBRE

GIAT

26 octobre / Commune

 

Le 26 octobre, il y avait réception communale à la salle des fêtes où la population, les anciens élus et employé communaux étaient invités aux côtés des élus municipaux et des employés actuels, pour saluer le départ en retraite de la secrétaire de mairie en poste depuis 1977, Eliane Villatelle. Cette réception sobre et simple reflétait bien la personnalité de la vedette de la soirée qui était honorée pour avoir assurer sa mission avec un professionnalisme remarquable, reconnu de tous, un bras droit essentiel pour les élus et une référence exemplaire dans sa mission de service public.

 

 

Félicitée par la maire, gâtée par la commune, les élus et ses collègues qui lui ont offert quelques présents, beaux et gourmands, Eliane Villatelle, dont la modestie aurait aimé plus de discrétion à son départ, a offert un beau témoignage de la mission d'une secrétaire de mairie dans une petite commune dans un discours bien tourné, pédagogue et bien senti : l'évolution du métier au travers des différentes réformes territoriales et de l'évolution technologique et technocratique était détaillé dans une liste certainement écourtée tant la variété des missions de la fonction est vaste.

 

 

Du secrétariat, de la comptabilité, du service social, de la gestion des ressources humaines, de l'accueil et du conseil auprès des citoyens sont la base, mais l'utilisation d'une vingtaine de logiciels et autant de plateformes dédiées par des administrations d'Etat aux services réduits transférés aux collectivités locales, comme la connaissance de circulaires, arrêtés et lois qui n'arrêtent pas d'être modifiés sont sources de pression et de concentration. "Il ne suffit pas d'appuyer sur un bouton pour que la travail se fasse" dira-t-elle pour rappeler une phrase déclarée par un quidam plein d'ignorance de ce beau et dur métier.

 

 

Cette soirée a permis aussi de présenter officiellement la remplaçante qui a travaillé en binôme depuis plus d'un an avec Eliane, une passation de pouvoir de manière douce et progressive, afin de passer la main à Lijljiana Giat la bien nommée : Giat doit être une des rares communes à avoir une secrétaire de mairie qui porte le même nom. 

 

GIAT

26 octobre / Foire

 

Grâce aux bonnes conditions météorologiques, la foire du 26 octobre s'est déroulée de la plus belle des manières. Malgré les vacances scolaires, cette manifestation bien placée à quelques jours de la Toussaint, n'aura pas été celle de l'affluence. Les marchands de fleurs et chrysanthèmes présents ont très bien travaillé, tout comme les commerçants en fromage et quatre saisons, grâce aux habitués.

 

 

Mais ces derniers ne sont plus aussi nombreux qu'auparavant : la démographie en est la principale cause mais les changements de modes de vie jouent un grand rôle dans cette évolution. L'attrait des grandes surfaces urbaines, et d'Internet,  pour leur offre et leur prix, entraînent des flux commerciaux en dehors du territoire, même si les commentaires entendus ici et là regrettent la fermeture successive  ou la diminution du nombre de commerçants à la foire : ce n'est pas en allant acheter ailleurs ou sur internet que ces derniers vont voir leur chiffre d'affaire augmenter. Cette tendance semble précéder une autre évolution qui pourrait être favorable au commerce de proximité : la demande en produits de circuits courts augmente mais il ne faudrait pas attendre que tout soit disparu pour participer à la vitalisation du secteur.

 

MONTEL DE GELAT

24 octobre / Patrimoine


Il y a moins d'un siècle, chaque commune de France érigeait un monument en hommage aux soldats morts pour la France dans le conflit mondial qui a duré de 1914 à 1918 et dont l'armistice fêtera son centenaire le 11 novembre prochain. La commune du Montel n'a pas dérogé à la règle, le monument aux morts dresse son cénotaphe sur la place face à l'église, surmonté d'une statue de soldat portant haut le laurier de la paix; Il va de soi qu'au fil des ans, le temps et le climat ont altéré le monument et qu'une restauration devait être entreprise pour ce moment exceptionnel du centenaire de l'armistice. Le conseil municipal a décidé cette entreprise et cet automne, les artisans ont travaillé à remettre à neuf le symbole de la patrie unie et reconnaissante , symbole aussi d'une période qui a décimé les campagnes comme le démontre la longue liste des inscrits sur ces côtés : ils sont huit de la Ribière,  six de Freteix, deux des Juillards, des Courrioux ou des Besses, un de Longueville, de Malganne, des Mouneyroux, des Boucliers, de Fournol, de la Johannade ou des Radelades, dix-huit du bourg soit quarante-cinq montellois dans la force de l'âge à avoir donné leur vie.

 

 

 

Le rappel de ce sacrifice et la mémoire de ces hommes valaient bien une restauration d'un cout de 7.200  €. Une subvention de l'office nationale des anciens combattants a été accordée pour 1.600 €. Les entreprises Bourdarot, Tixier, Souchal, et Mourier ont travaillé sur le chantier et le résultat est remarquable .La municipalité compte sur la population pour être présente en nombre le 11 novembre en fin de matinée, face à ce monument, pour rendre hommage, se souvenir des montellois morts dans le conflit, et célébrer la paix pour que jamais plus guerre. 

 

 

SAINT-AGNANT PRES CROCQ

24 octobre / Village étoilé

 

Dans le cadre de son Plan Climat Energie, le Parc naturel régional (PNR) de Millevaches en Limousin soutient et accompagne les collectivités dans leur démarche d’économie d’énergie. Tous les deux ans, le Parc relaie le concours « Villes et villages étoilés » géré par l’Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturnes (ANPCEN). Cette année ce label national variant de 1 étoile à 5 étoiles, valable 4 ans, est décerné à 11 communes du Parc naturel régional de Millevaches en Limousin. Ce label récompense ces démarches d’amélioration continue de la qualité de l’environnement nocturne tant pour les humains que pour la biodiversité en incitant aux économies d’énergie notamment. Après une première réception de distribution d'étoiles à Sornac le 12 juillet dernier par Michel Deromme, référent local de l’ANPCEN en présence de Philippe Connan, Président du Parc.

 

 

Parmi les communes de Millevaches reconnues pour leur engagement de réduction de la pollution lumineuse, les deux communes voisines de Saint-Agnant près Crocq et Saint-Georges Nigremont se démarquent avec un classement à 4 étoiles, elles ont gagné une étoile supplémentaire avec la révision quadriennale intervenue et font partie des 34 communes labellisées 4 étoiles dans cette nouvelle promotion qui en compte 374 sur le territoire national. 141 communes se situent dans un parc naturel. Le 24 octobre, Violette Janet-Wioland, chargée de mission au PNR, a remis les diplômes étoilées aux deux maires Jean-Paul Welzer et Réne Roulland. Sur le secteur, Crocq et Felletin sont aussi distingués avec une étoile et les autres communes labellisées du PNR sont Peyrelevade, Sornac, Saint-Yreix-le-Déjalat, Lacelle, La Croisille-sur-Briance,  Croze,.

 

GIAT

22 octobre / Travaux

 

Commencé il y a quelques années, l'aménagement du quartier de la rue de la Clinique - Place du Crau - Rue Lafarge est en phase de se terminer avec le chantier commencé à la mi-octobre. Cette dernière tranche fait suite aux enfouissements des réseaux secs et la reprise des réseaux d'assainissement. L'opération va permettre de rénover la chaussée, de réaliser des abords adaptés, de donne rune nouvelle image à ce quartier. L'étroitesse de la chaussée n'autorise pas des trottoirs très large, et même pas de trottoir du tout sur certaines portions, mais des caniveaux tout neufs délimiteront bien la voie routière.

 

  

 

  

 

Le coût estimatif de cette dernière partie de ce projet communal est de 240.000 € avec une participation de l'Etat, avec la dotation d'équipement des territoires ruraux de 30 %. Dans quelques jours, les riverains découvriront un paysage urbain rénové qui va améliorer leur cadre de vie.

 

CONDAT EN COMBRAILLE

21 octobre / CCAS

 

Le maire et le CCAS ont convié, récemment, les habitants de la commune, âgés de 80 et 85 ans, à fêter leurs anniversaires ensemble.

 

 

Gâteaux et champagne ont été offerts aux participants, et cet après-midi a permis aux invités de se retrouver et d'échanger, dans une ambiance conviviale riche de nombreux souvenirs.

 

SAINT-MERD LA BREUILLE

21 octobre / Collectif


En lançant l'opération "Nettoyons notre commune"  les autorités municipales de Saint-Merd et Laroche -près-Feyt ont sonné la mobilisation citoyenne. Avec l'association Saint-Merd Randonnée, le soutien de Haute-Corrèze Communauté et du Sirtom, les moyens ont été mis pour organiser la collecte des déchets sur le territoire. A l'occasion de la réunion de lancement, le maire a rappelé quelques consignes évidentes sur le ramassage, le tri et souligné que le nettoyage concernait le domaine public, même si la tolérance est accepté aux abords des forêts privées accessibles.  Il a été demandé de signaliser et localiser les endroits où se trouvaient des déchets encombrants ou importants afin de procéder à leur enlèvement avec des moyens appropriés.

 

 

 

Cette démarche a pour objectif de sensibiliser la population et les usagers du territoire à garder une nature propre en se rappelant qu'il y a un service public de collecte des déchets ménagers, et des déchetteries pour la récupération des autres résidus dont beaucoup sont recyclables. Le tri est aussi un moyen de ne pas faire augmenter les taxes ou redevances de collecte, parce qu'il permet une réduction de frais et un apport de ressources intéressants. 


 

GIAT

18 octobre / La Ramade

 

L'étang de la Ramade, propriété de la commune, est situé sur le bassin de la Dordogne, ses eaux issues du ruisseau éponyme se jettent dans le Chavanon, affluent de la rivière. Depuis de nombreuses années, l'étang fait l'objet d'études environnementales et hydrologiques pour connaître les niveaux de qualité de l'eau, la nature des sols et des effluents qui y pénètrent, la faune et la flore du site. L'étang est un sujet d'intérêt universitaire : le 17 octobre une délégation d'étudiants de l'Université d'Orléans et de son antenne de Châteauroux spécialisée dans l'environnement sont venus faire une visite de terrain pour comprendre le milieu spécifique de ce plan d'eau. De niveau bac+3, (Licence Professionnelle Métiers de la protection et de la gestion de l’environnement, parcours gestion de l’eau et développement de ses territoires) et accompagnés d'un thésard (bac+8) et de leur professeur, la vingtaine de jeunes gens ont parcourus les abords de l'étang en matinée, et ils ont ensuite continué leur travail en salle à la mairie pour mettre en forme les résultats de leurs recherches matinales.

 

 

L'ensemble de ces travaux s'ajoute aux différentes études précédentes de la Ramade, un lieu de pêche renommé qui doit aussi être réputé dans les milieux de la recherche environnementale tant il devient une référence comme milieu original où les activités humaines ont leur importance sur son écologie. Il sera intéressant de découvrir dans quelques mois les résultats des travaux de ces étudiants et la thèse qui doit en découler.

 

CROCQ

17 octobre / Intégration

 

Il y a plus de 18 mois, une famille de réfugiés syriens arrivaient à Crocq pour vivre enfin en paix après plusieurs années de guerre et de fuite de leur pays devenu invivable. Depuis, la famille s'est agrandit d'un petit Mahmoud, né sur la commune. En fin d'année dernière, Gérard Demolin, professeur bénévole au Tennis-club des Combrailles a repéré des jeunes enfants à proximité des cours, et leur a proposé de s'essayer au tennis. Ces enfants étaient ceux de cette famille et les jeunes filles ont vite apprécié ce sport. Mais les moyens des réfugiés sont très limités, alors le professeur a proposé de les aider en offrant la licence et en demandant à la Ligue de Nouvelle Aquitaine de faire un geste. Le 17 octobre, aux côtés des dirigeants du club local et de Gérard Demolin, la présidente du comité départemental, Fatiha Pailler et du technicien du pôle Limoges de la Ligue, François Carles, en présence du maire Jacques Longchambon, Wassim et ses enfants recevaient un équipement sportif : survêtement, casquette, tee-shirt et serviette composaient le cadeau individuel qui a été remis aux enfants.

 

 

Par ce geste, les personnes présentes voulaient rappeler les valeurs solidaires et humanistes du sport, l'ouverture aux autres. "Tendre la main, montrer que la diversité est un enrichissement, ne pas laisser les gens sur le côté, montrer l'exemple de l'intégration" sont des termes employés dans les discours, notamment celui très ému de Fatiha Pailler, arrivée en France à l'âge de 7 ans et qui a vécu ce parcours d'intégration, d'apprentissage de la langue, du regard malveillant des uns comme celui de l'accueil bienveillant des autres.  Le maire, fervent défenseur de l'accueil sur sa commune qui a été exemplaire sur le sujet à une autre époque, a souligné "la force de cette action qui lui fait chaud au coeur et qui rassure en ces temps de repli sur soi inquiétant". Il reste aux enfants à devenir au mieux des champions pour récompenser celles et ceux qui croient à leur avenir ici ou ailleurs.

 

GIAT

16 octobre / Anciens combattants


La célébration du centenaire de l'armistice de la guerre 14-18 doit marquer les esprits car elle scelle  l'ensemble des commémorations du centenaire du conflit qui a marqué de façon indélébile la mémoire du pays et celle des territoires avec l'érection des monuments aux morts dans chaque commune. La section intercommunale des anciens combattants ACPG-CATM s'est mobilisée pour appuyer cette cérémonie en réalisant une exposition à la mémoire des glorieux soldats des quatre communes concernées 'Giat, Fernoël, La Celle et Voingt) morts au combat ou des suites de blessures, y compris après la signature de l'armistice.

 

 

Des bénévoles de l'association et des sympathisants ont recueillis l'ensemble des fiches militaires de ces hommes qui ont donné leur vie à la patrie, ils ont cerné au plus près le périple de chacun sur les cartes des batailles, ils ont concentré des souvenirs des familles, des équipements, des lettres, des journaux, des photographies pour monter une exposition qui s'annonce exceptionelle et que les citoyens pourront découvrir le 10 et le 11 novembre à la salle des fêtes de 14 à 18 heures, avec une présentation officielle le dimanche 11 novembre après la cérémonie du souvenir au monument du bourg. Les dépôts de gerbes sur les six monuments des quatre communes s'échelonneront le samedi matin et le dimanche matin.

 

GIAT

16 octobre / Commune

 

Depuis le 15 octobre, la cour de l'ancien collège a été investi par une équipe de démolition chargée de détruire les deux bâtiments préfabriqués situées au fond de cette cour. Ce chantier est impressionnant de précaution et de technicité en raison du désamiantage du aux matériaux utilisés pour la construction. En raison du boom démographique des années 1960, il s'est avéré que les bâtiments du collège et de l'école publics n'étaient plus assez grands pour accueillir les nombreux élèves : c'était le temps glorieux du plein des effectifs qui ont fondu comme neige au soleil au XXIème siècle, causant la fermeture du collège. Face à l'afflux, des bâtiments provisoires ont été construits en urgence, comme dans beaucoup d'établissements notamment à Clermont. La ville en a cédé beaucoup par la suite à des petites communes et on en retrouve encore qui servent de salle commune comme à Voingt ou Fernoël.

 

 

Ceux du collège ont abrité pendant 25 ans quatre classe, deux pour le primaire et deux pour les 6ème du collège, puis ils ont été relégués à des salles d'activités ou d'ateliers avant d'être désaffectés et inutilisés. Avec le départ du collège, la commune a demandé au département de prendre en charge la démolition qui sera financé avec le soutien de l'Etat, la réhabilitation de l'espace risque d'être à la charge de la commune. Avec cette destruction, c'est un pan entier de la vie scolaire giatoise de beaucoup d'élèves  qui disparaît à jamais.

 

CANTON DE SAINT-OURS

15 octobre / Conseil départemental

 

La Commission Permanente du Conseil Départemental qui s’est réunie le 15 octobre 2018  a accordé les subventions suivantes sur le canton de Saint-Ours :

- Education : au titre de la Dotation Globale de Fonctionnement et de la Dotation spécifique du service restauration et hébergement des collèges publics, 52 312 € au collège Willy-Mabrut à Bourg-Lastic, 81 833 € au collège Pierre-Gironnet à Pontaumur, 96 709 € au collège Anna-Garcin-Mayade à Pontgibaud.

- Eau et assainissement : 4 080 € pour la réalisation d’une étude diagnostique du réseau d’alimentation en eau potable à Charbonnières-les-Varennes, 395 141 € pour la construction d’une nouvelle station d’épuration communale de type boues activées d’une capacité de 1 200 EH et 22 568 € pour le réseau de transfert en amont de station d’épuration et la création d’un poste de relevage à Pontaumur.

- Fonds d'intervention communal (FIC) : 369 891 € pour le Programme d’Aménagement de Bourg de Saint-Julien uy-Lavèze.

- Sport : 1 907 €, pour l’achat de poteaux avec protections, traceuse, shorts, chaussettes, ballons, et poteaux de corner, dans le cadre de l'aide à l’équipement des associations sportives  et  300 € pour les frais de déplacement, au titre de l’intervention « Puy-de-Dôme Atout Jeunes ». à "AL Cisternes Rugby » de Cisternes-la-Forêt.

- Culture : 2 000 € à  « Heure du Conte » à Pontaumur, au titre de l’organisation des saisons artistiques 2018/2019.

- Agriculture :  , dans le cadre du soutien au développement de l’agriculture biologique – aide aux investissements  : 4 113 € pour l’achat d’une herse étrille (3 dossiers  à  Charbonnières-les-Varennes, Pontaumur et Voingt) ; 1 938 € pour l’achat d’un trieur de semences, (1 dossier à  Saint-Jacques-d’Ambur).

 

VERNEUGHEOL

6 octobre / Noces d'or

 

 Simone et Louis se sont dit "oui" le 28 Septembre 1968 en la mairie et église de Briffons. De cette union, naîtront trois enfants : Olivier, Corinne et Marie-Laure.  Puis quatre petits-enfants viendront prolonger la descendance et agrandir la famille : Sébastien, Céline, Loïc et Priscillia.

 

 

50 ans plus tard, Simone et Louis ont rassemblé leur famille pour fêter leurs noces d'or ainsi que les 70 ans de Simone. Nous leur souhaitons de passer encore de belles années ensemble et prenons rendez-vous pour fêter leurs noces de diamant dans 10 ans.

 

CONDAT EN COMBRAILLE

5 octobre / Fédération de chasse

 

Les adhérents de six sociétés de chasse du secteur avaient été invités par la Fédération départementale de la Chasse à participer à une réunjon d"information et de sensibilisation aux bonnes pratiques de la sécurité le 5 octobre. Plus de 70 chasseurs étaient présents pour écouter Philippe Garlaschi, technicien cynégétique, leur expliquer les dangers du laisser-aller à la chasse. L'introduction de la conférence a fait état des 13 victimes de la saison 2017-2018 sur le territoire nationale avec le détail des circonstances des accidents mortels, puis le rappel des accidents et incidents ayant eu lieu sur le département la saison précédente.

 

 

Cet éventail non exhaustif de faits dangereux, car tous ne sont pas signalés (ce qui est obligatoire), doit éveiller les consciences pour ce qui n'arrive pas qu'aux autres. Alors, l'intervenant a rappelé l'ensemble des règles de sécurité, des responsabilités des présidents, des chefs de battue, mais aussi de chacun quand il pratique la chasse, individuellement comme collectivement. La rigueur des consignes auxquelles il est bon de ne pas déroger, le bon sens et l'intérêt de l'attention à avoir avec le maniement des armes, pendant et hors chasse. Tout un panel de gestes et de comportements à ne pas faire ont été présentés et étudiés pour faire prendre conscience qu'un loisir comme la chasse obéit à des règles strictes  et les respecter peuvent éviter de graves problèmes pour chacun, pour l'association et pour le monde de la chasse.

 

 

Les vidéos récupérées sur les réseaux sociaux et présentés à la réunion ont démontré les erreurs flagrantes des auteurs mais la plus importante est aussi de ne pas publier ces images car elles confortent les opposants à la chasse dans leur mission, et nuisent à l'image d'acteurs responsables de la nature et de l'environnement  que doivent donner les chasseurs.

 

GIAT

4 octobre / Conseil municipal

 

Le conseil municipal du 4 octobre a étudié plusieurs dossiers dont certains ont fait l'objet de délibérations et d'autres d'informations.

- Assainissement : le marché de travaux 2018 est approuvé pour les chantiers de la route d'Herment et la rue des Ecoles, attribué à la SNC Besançon Frères.             

- Plan local d'urbanisme : La désignation d’un commissaire enquêteur pour la révision du PLU va être demandée pour la période du 15 novembre au 15 décembre 2018..

- Marchés publics : depuis le 1er octobre, la dématérialisation de la passation des marchés publics est en place : tous les acheteurs doivent être équipés d’un profil d’acheteur et publier sur une plateforme numérique dédiée les documents de la consultation pour les marchés publics dont la valeur du besoin estimé est égale ou supérieur à 20. 000 E HT.

- Ateliers cuisine du Foyer rural : à partir de cette saison, ,les cours de cuisine dispensé par Jean-Michel Duville auront lieu à la cantine scolaire de l’école publique.

- CCAS : le repas des aînés (plus de 70 ans) organisé par le CCAS aura lieu le 18 novembre  à la salle des fêtes.

 

GIAT

2 octobre / CCAS

 

Sous l'égide du CCAS, un programme d'actions de prévention santé visant à montrer les effets bénéfiques d'exercices, de mouvements corporels et de techniques de relaxation sur le bien-être mental et le degré d'autonomie des personnes âgées est en place depuis la mi-septembre. Sur le thème "détente et mobilité", Isabelle Brunier, sophrologue de l'association Brain'up, , dirige des ateliers hebdomadaires auxquels participent plus de 20 femmes et un seul homme.  L'intervenante  a appris aux stagiaires les zones de massage des pieds et des mains pour  soulager les douleurs dans tout le corps,    ainsi que des exercices pour soulager les cervicales.

 

 

Chaque mardi après-midi, une séance de sophrologie de groupe, diversement appréciée en fonction de chacun, est une découverte pour beaucoup. La session de cinq ateliers se termine le 16 octobre, avec  plusieurs objectifs : savoir mieux gérer les émotions et le stress de certaines situations au quotidien ; favoriser un état de bien-être corporel ; renforcer le lien social et valoriser l'estime de soi.

 

GIAT

4 octobre / Inauguration


Sous le soleil d'octobre, près d'un an après la fin des travaux, l'entrée de bourg réaménagé route de Saint-Avit, a été inaugurée officiellement. L'absence de Jean-Yves Gouttebel, président du Conseil départemental, a été remarquée par le Maire, déçu que celui qui invite et fixe la date ne vienne pas. C'est le vice-président en charge du réseau routier départemental et de la mobilité, Olivier Chambon qui le représentait pour cette manifestation concluant définitivement l'aboutissement d'un projet initié il y a déjà quelques années qui a mis longtemps avant d'être exécuté. Avant l'intervention du Conseil départemental pour ces travaux, la commune avait procédé à la remise à niveau des réseaux humides et à l'enfouissement des réseaux secs, opération subventionnée par le département à hauteur de 42.000 €. L'aménagement de la chaussée et des abords, avec des travaux qui ont duré de mars à novembre 2017, et des contraintes de circulation importantes en raison de la situation commerciale du secteur et du nombre de véhicules passant par cet axe, sur 500 mètres a consisté à la création de parkings, d'un cheminement piétonnier, d'aménagement des espaces verts et de la reprise de la chaussée.

 

 

Le résultat, avec une entrée de bourg à l'image agréable, a été salué par les élus et les riverains, satisfaits du travail des entreprises et de l'écoute des responsables de travaux de la Division routière des Combrailles. Le coût total de l'opération s'élève à 386.000 € avec une part communale de 106.600 €.

ANNONCE

GIAT


Dans le cadre de ses activités, l'association agréée de pêche et de protection des milieux aquatiques (AAPPMA) de Giat, la Gaule giatoise, recherche un étang à louer sur le secteur. Pour se renseigner : 06.82.71.38.10.