ETAT-CIVIL

MARIAGES

 

2019 : 3

 

10 août

Laura Blauwart

Mathieu Boissier

Charbonnières les Varennes - Giat

 

3 août

Nathalie Patard

Marc Giraudon

Giat

 

2018 : 5

 

NAISSANCES

2019 : 10

 

3 décembre

Angèle Fraisse

Giat

 

10 octobre

Nolan Michon

Giat - Fernoël

 

12 septembre

Naomi Renic Babut

Giat

 

9 août

Léo Ratelade

Giat

 

1 août

Sandro Queyrut

Giat

 

24 juillet

Tylio Louis

Saint-Hilaire les Monges - Giat

 

2018 : 9

-18 %

 

DECES

 

2020 : 01

 

3 janvier

Michel Pichot

Condat en Combraille

 

2019 : 49

- 2%

 

20 décembre

Jean-Pierre Dumas

Romagnat - Voingt

 

19 décembre

Pierrette Mazet

Riom - Condat en Combraille

 

17 décembre

Pierre Michon

Verneugheol

 

15 décembre

Georgette Cardinaux

née Passealgue

Saint-Avit

 

15 décembre

Josette Passelaigue

Clermont - Condat en Combraille

 

14 décembre

Jean Bournier

Montlkuçon - Saint-Avit

 

30 novembre

Jeanine Matas

Prondines

 

23 novembre

Marinette Alleyrat

Giat

 

20 novembre

André Boyer

Voingt

 

20 novembre

Marie-Louise Madeleine Ratelade

née Mazet

Giat

 

13 novembre

Raymonde Dumas

née Villatelle

Condat-en-Combraille

 

13 novembre

André Dalloubeix

Argenteuil - Fernoël

 

11 novembre

Mauirce Thomazon

Saint-Merd la Breuille

 

25 octobre

Albert Mège

Tortebesse

 

23 octobre

Patrice Anjubault

Condat - Pontaumur

 

21 octobre

Marie Reuge

Née Legoueix

Saint-Merd la Breuille

 

16 octobre

Marie-Louis Delaval

née Combas

Giat

 

15 octobre

Pierre Alleyrat

Giat

 

12 octobre

Michel "caco" Peyraud

Basville

 

11 octobre

Andrée Gendraud

née Giraudon

Saint-Etienne des Champs

 

11 octobre

Max Cousteix

Giat

 

4 octobre

Rémi Geneste

Condat en Combraille

 

29 septembre

Lina Desseauve

née Paulet

La Celle d'Auvergne

 

28 septembre

Guy Mallet

Giat

 

25 septembre

Marthe Maillot

Clermont-Fd - Giat

 

24 septembre

Abel André Tixier

Cournon - Verneugheol

 

18 septembre

Louisette Faugeron

née Bourrand

Verneugheol

 

17 septembre

Lucien Duron

Romagnat - Flayat

 

8 septembre

Adrienne Bardolle

née Villatel

Crocq - Fernoël

 

19 août

Jeannine Mourton

née Vadrot

Condat en Combraille

 

6 août

Edmond Paris

La Celle d'Auvergne

 

4 aoüt

Jean-Paul Astre

Verneugheol

 

 

 

 

 

 

 

JANVIER

VERNEUGHEOL

11 janvier / Municipalité

 

La cérémonie des voeux du maire s'annonçait comme étant la dernière de Bernard Thomas mais il semblerait que le maire de la commune pourrait être encore présent dans un an selon le résultat des élections municipales auxquelles il doit être candidat parce que le poste n'intéresse pas beaucoup de suppléants et qu'il est très attaché à cette fonction tout comme à sa commune. Ceci n'a pas été dit à la cérémonie mais dans les conversations qui ont suivi.

 

  

 

Pour sa traditionnelle allocution, Bernard Thomas est resté dans les limites imposées par les règles électorales qui demandent de ne pas évoquer les projets, donc il a rappelé le bilan de l'action de la municipalité en 2019, marquée par le changement du personnel technique et l'accueil de Pascal Barrier qui a eu à gérer les soucis du réseau d'eau potable entre fuites et sécheresse. Le maire s'est réjoui de la rénovation de l'ancien presbytère dont le nouveau locataire est arrivé ce week-end. Côté Etat civil, les chiffres sont moins joyeux, sans aucune naissance et 14 inhumations mais il y a une vingtaine d'arrivées dans la commune dont une bonne partie de nouveaux propriétaires d'habitations qui permettent de garder un niveau de population stable.

 

 

Après avoir donné la parole et aux associations, au président de la communauté de communes (qui lance un appel à recrutement pour les aides à domicile) et à la conseillère départementale (rappelant le rôle du département au niveau local), le maire a invité les participants à partager un moment d'échanges et de convivialité.

 

FLAYAT

12 janvier / Municipales

 

Paroles d'électeurs à Flayat (Creuse) : « La culture est comme un service public » : un article dans la Montagne

 

 

 

 

PAYS DE GIAT

8 janvier / Territoire

 

Le replay du journal de France3 Auvergne du 8 janvier avec un reportage sur la labelisation des maisons de service au public France Services du territoire (images à Pontgibaud) et un reportage sur la café communal de Villosanges.

Cliquez ici

et selectionnez la diffusion du 08/01/2020

 

 

GIAT

8 janvier / Economie

 

Ce début d'année met en lumière l'atelier de découpe de viande géré par la famille Dumas avec une visite de l'établissement* de la représentante du conseil régional, Marie-Thérèse Sikora, venue voir comment avait été dépensé la subvention allouée par la Région Auvergne Rhône-Alpes dans le cadre d'un projet d'amélioration des conditions de travail des personnels. L'historique des établissements par son fondateur Michel Dumas a introduit la discussion : de simple agriculteur à ses débuts, et avec son épouse Christiane, l'entrepreneur  a développé sa filière porcine de la production, puis la commercialisation de porcs vivants, suivie du passage à la filière viande par la vente de gros et demi-gros. Dans les années 1990, avec la communauté de communes de Haute-Combraille, l'atelier de découpe voit le jour dans le but d'offrir un débouché à l'abattoir en difficulté. En 2008, celui-ci ferme définitivement mais l'atelier résiste et se développe en devenant propriété de la SarL "viandes des Combrailles", filiale des établissements Dumas. Aujourd'hui dirigée par le fils Cyril, l'atelier est un élément essentiel pour la vente et la transformation de viande de porcs abattus à Ussel et produit en intégration sur le territoire. Plus de 1.000 tonnes de viande ont transité par l'atelier en 2019.

 

 

Cyril Dumas a expliqué les investissements engagés. 151.500 € dépensés en équipements pour soulager la pénibilité des employés, réduire les ports et la manutention de charges lourdes, mécaniser des gestes répétitifs pour éviter des soucis ergonomiques et articulaires tout en augmentant la productivité. Cet investissement a bénéficié de 60.000 € environ d'aide : plus de 22.000 € de la région et près de 38.000 € de l'Europe. L'entreprise Dumas fait travailler une quinzaine de personnes sur le site (découpe, transformation et commercialisation), en perspective de création d'un nouvel emploi. Elle intègre 14 élevages répartis sur le pays des Combrailles. Elle fournit les cantines d'une douzaine de lycées puydomois et de nombreux collèges dans le cadre d'Agrilocal qui met en relation producteurs et établissements en filière courte.

*Etaient présents : David Perez (CCI Riom), Cédric Rougheol (Communauté de communes), Didier Sénégas-Rouvière (maire de Giat), Christian Peironny ( Chambre d'agriculture)

 

 

GIAT

7 janvier / Economie

 

Une page se tourne, un chapitre se clos dans l'histoire de l'entreprise Tinet, créée en 1933 par Alphonse Tinet, artisan couvreur-zingueur. Son fils Raymond ajoutera la plomberie et le chauffage vers les années 1970 et depuis les années 90, le petit-fils du fondateur gère l'entreprise en restant au fait de l'évolution des techniques, des règles environnementales, des nouvelles technologies.

Epaulé par son épouse Bernadette, et entouré d'une dizaine de salariés, Jérôme  pensait depuis déjà quelques années à l'avenir de la société, quand arriverait l'heure de la retraite. Le destin s'est mêlé de cette histoire et des raisons personnelles ont avancé le moment de la transmission qui ne sera pas filiale cette fois-ci.

Depuis 13 ans, Elisabeth Bourrand occupe un poste administratif au niveau de la gestion, comptabilité et accueil dans les locaux de la société. Fille d'artisan maçon, elle a grandi dans un univers comparable et elle se verrait bien entreprendre aussi. Cyril Saint-Marcaux travaillait chez un grossiste de matériels et équipements pour les entreprises du bâtiment avant d'intégrer l'équipe giatoise de plomberie-chauffage-sanitaire il y a un an comme conducteur de travaux. Avec cette embauche, Jérôme avait l'idée de former un successeur qui formerait un binôme complémentaire et efficace avec Elisabeth. à la tête de l'entreprise.

 

 

Les évènements de l'année 2018 ont avancé le besoin de transmettre, mais tout le monde était prêt et depuis le 1er janvier, c'est officiel. Gardant le personnel, avec une embauche supplémentaire et les anciens gérants devenant salariés, les nouveaux patrons se disent fiers de reprendre l'affaire en confiance mutuelle, voulant la faire perdurer et la développer sur le service aux clients fidèles et remerciés (entretien et dépannage des appareils toujours plus technologiques et connectés, aide et accompagnement au montage de dossiers) dans un rayon d'une heure autour de Giat. La métier évolue vers les modes d'énergies renouvelables, la climatisation, ce qui demande une formation permanente, des employés compétents, la mise en place d'un système d'astreinte en dehors des jours ouvrés pour des interventions rapides. C'est pourquoi dans la nouvelle identité le mot Evolution a toute sa place. S'il y a eu des fermetures de commerces ces derniers mois, il y a aussi de bonnes nouvelles et des transmissions réussies dans le tissu économique local comme le montre cette belle histoire.

 

SAS Tinet Evolution, 15 grand'rue, 63620 Giat - 04.73.21.72.48 - contact@tinet-63.fr.

 

 

CONDAT EN COMBRAILLE

5 janvier / Municipalité

 

La traditionnelle cérémonie des voeux du maire a rassemblé beaucoup de citoyens de la commune le 5 janvier. Cette année, en raison des élections municipales à venir, il n'y a pas eu de diaporama  détaillant en image les projets en cours ou à venir. C'est dont à un simple discours du maire qu'a eu droit le public. Alain Romaneix a d'abord signifié à l'assistance le départ d'Elise Laroche du personnel communal. Celle-ci s'est mise en disponibilité pour d'autres occupations. Elle avait été embauchée il y a quelques années pour s'occuper du guichet de l'agence postale, l'activité de cette dernière étant en déclin, son poste ne sera pas remplacé, la secrétaire de mairie assumera cette tâche.

 

         

     

 

Dans le bilan des actions municipales, le maire a indiqué le montant de l'investissement 2019, 180.000 €, pour des travaux de voirie et d'aménagement du parking de la mairie, de rénovation de toiture du chevet de l'église. Avec les subventions, le reste à charge pour la commune n'a pas nécessité de réaliser des emprunts. Le maire a insisté sur les journées citoyennes qui occupent deux ou rois fois l'an les élus, le personnel technique et des bénévoles à oeuvrer en commun pour des petits travaux comme la mise en place des espaces verts vers la mairie par exemple. Ces journées sont une source d'économie non négligeable, signe d'une bonne entente et d'une bonne gestion qui passe inaperçus dans les comptes et qui sont bien réelles.

 

 

L'aménagement foncier est arrivé au terme d'une étape importante : le projet parcellaire n'a soulevé qu'une quinzaine d'observations. Le bornage et les travaux connexes se feront à la suite de la validation finale. En fin de discours, le maire a remercier les personnes impliquées dans la vie communale tant sociale qu'associative, tant municipale que citoyenne. Une brève parenthèse sur les élections a été faite pour annoncer qu'il y a avait sept conseillers sur onze candidats partant pour se présenter dont le maire mais pas pour une occupation de la fonction sur la durée du mandat.

 

VILLOSSANGES

5 janvier / Municipalité

 

Le maire Jean-luc le Chapelain et le conseil municipal ont accueilli une partie de la population le 5 janvier pour la cérémonie des voeux. Pour ce rendez-vous traditionnel, le disocurs a été plus court que d'habitude en raison des règles électorales liées aux prochaines élections municipales auxquelles tous les conseillers sortants seront candidats : il y aura seulement  une personne nouvelle sur la liste pour remplacer la conseillère manquante décédée et dont la présence reste en mémoire.

 

 

Dans son allocution, le maire a salué les nouveaux habitants, dont la petite Louise, née en fin d'année, ce qui en fait la plus jeune villossangeoise. Remerciant les bénévoles impliqués dans la vie associative qui anime la commune, les membres du conseil et du CCAS, le personnel communal, le maire a souligné le travail remarquable de son équipe pour assurer une gestion rigoureuse des moyens mis en oeuvre pour l'investissement des chantiers communaux qui demande beaucoup d'énergie et de compétence dans la recherche des aides et subventions. Pour conclure son propos, le maire a récompensé de la médaille de la commune Jeanine Rique pour le service rendu pendant de nombreuses années pour s’être occupée de l’ouverture et la fermeture de l’église.

 

 

 

 

 

Statistiques

Etat Civil Pays de Giat

  M N D
2019 3 10 49
2018 5 9 50
2017 8 11 51
2016 6 13 66
2015 11 14 44
2014 10
12 46
2013 11 9 62

 

ANNONCES

 

 

HAUTE COMBRAILLE

31 janvier / Donneurs de sang

 

L'assemblée générale de l'association des donneurs de sang bénévoles de Haute Combraille se tiendra en mairie de Condat le vendredi 31 janvier à 20 heures.

 

FERNOEL

16 janvier / recensement

 

En 2020, tous les habitants de la commune seront recensés, entre le 16 janvier et le 15 février par l'employé communal Gilles Boissier. Ce dernier .donnera directement aux habitants ou déposera la notice nécessaire pour être recensé sur le site internet www.le-recensement-et-moi.fr. Cette notice permet de répondre en ligne au recensement . Pour les foyers ne souhaitant pas répondre par Internet,  un questionnaire sur papier est  à remplir et à donner à l'agent recenseur lors de sa visite. Il est demandé de réserver le meilleur accueil à l'agent.

 

PRONDINES

10 janvier / Eau potable

 

Le conseil municipal a fixé les tarifs de l'eau (facturation 2020) pour les usagers du service public du réseau communal d'eau potable : abonnement annuel compteur : 45 €, consommation : de 0 à 150 m3, 0,65 € le m3 et à partir de 151 m3, 0.40 € le m3. Il est à noter que la taxe pollution collectée au profit de l'agence de l'eau s'ajoutera à ces tarifs. 

 

HERMENT

16 janvier / Mairie

 

La mairie et l’agence postale seront fermées jeudi 16 janvier après-midi pour cause de formation.La mairie et l’agence postale seront fermées jeudi 16 janvier après-midi pour cause de formation.

 

GIAT

20 décembre / Géographie

 

Une mise à jour de la cartographie des cours d'eau par la Direction départementale des territoires sera effective le 15 janvier prochain. Le projet peut être visualisé sur le site https://carto.datara.gouv.fr/1/ddt63_ce2020.map. Les remarques et interrogations avant la mise à jour peuvent être déposées en mairie avant le 9 janvier afin de les communiquer à l'administration. Pour plus de renseignements, contacter l'animateur territorial Pascal Lagoutte : pascal.lagoutte@puy-de-dome.gouv.fr / 04.73.86.36.21 .

 

GIAT

28 octobre / Enquête logement

 

Le ministère de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales réalise  au quatrième trimestre 2019 et pendant l'année 2020 une enquête sur le logement en France métropolitaine. L'enquête a pour objectif d'avoir une photographie complète précise du parc de logements et de ses conditions d'occupation : indicateur sur la qualité de l'habitat ; part des dépenses de logement dans le budget des ménages, etc... Dans la commune, quelques logements seront sollicités. Un enquêteur de la société IPSOS chargé' d'interroger les ménages occupant ces logements  prendra contact avec certains d'entre vous. Il sera muni d'une carte officielle  l'accréditant.

Pour toute information complémentaire : www.enquete-logement2020.fr - 0800.970.674 et en mairie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                            Date d’édition : 18 mai 2018          

                                                                                                 Date de la manifestation :

A l'occasion du départ en retraite après plus de 41 années de fonction d'Eliane Villatelle, secrétaire de mairie, la mairie invite la population à participer à un moment de convivialité le vendredi 26 octobre à partir de 19 heures à la salle des fêtes.

Le Conseil départemental informe les usagers de la route départementale 204 (Herment- Crocq)  que des travaux de renouvellement de chaussée vont être réalisés sur celle-ci (PR31+867 à 32+683) et au carrefour avec la RD 13 (La Celle-Flayat) dit  carrefour Tartière, en traverse de Giat.

Ces travaux seront réalisés sous route barrée, du mercredi 22 au jeudi 23 mai. Des déviations seront mises en place par les services du Conseil départemental, à l’attention des automobilistes et poids lourds. Le stationnement sera interdit de chaque côté de la RD204 dans l'emprise du chantier.

Les usagers sont invités à adapter leur itinéraire durant cette période et à respecter la signalisation mise en place. Cette opération, entièrement financée par le Conseil départemental, représente un coût de 44.000 €. La maîtrise d’œuvre est effectuée par la Division Routière Départementale Combrailles - Renseignements au : 04.73.79.79.69. Automobilistes, pour votre sécurité et celle des travailleurs du chantier, soyez particulièrement attentifs à la signalisation mise en place !

Il a été constaté des dégâts causés par des chiens en divagation , aussi le maire rappelle aux propriétaires  qu’il est interdit de laisser divaguer leurs animaux (article L211-19-1  du code rural) : les contrevenants sont passibles d'une ’amende (jusqu'à 150 €). Tout chien errant sera récupéré et amené à la fourrière. Les frais seront à la charge du propriétaire.

Un arrêté municipal réglementant la circulation depuis le 30 septembre interdit la circulation de tous les véhicules sur la voie passant devant l'église, c'est-à-dire la voie communale n°6 partant du bâtiment anciennement Salon de Coiffure à l’embranchement de la voirie communale n°7 afin de faciliter l’accès des véhicules des entreprises pour les travaux de l’Eglise jusqu’à la fin de ceux-ci.

La mairie et l'agence postale seront fermées mardi 22 et mercredi 23 octobre l'après-midi, vendredi 25 et samedi 26  octobre toute la journée.

 

Voeux du maire

Vendredi 17 janvier à 19 heures

Giat

 

Samedi 18 janvier à 11 heures

Prondines

 

Samedi 18 janvier à 18 heures

Crocq

 

Dimanche 19 janvier à 11 heures

Herment

DECEMBRE

VILLOSSANGES

28 décembre / Municipalité

 

Entre Noël et le jour de l'an, le week-end n'a pas celui de la trêve festive pour les élus et des habitants de Villossanges. Samedi , en fin de journée, l'église était pleine pour assister à la messe célébrée par l'archevêque de Clermont François Kalist. Cette cérémonie religieuse, dédiée aux conscrits, était organisée pour l'inauguration de la restauration de l'intérieur de l'édifice gérée par la municipalité. Dans son homélie, Mgr Kalist a évoqué la Sainte famille fêtée en fin d'année pour rappeler aux paroissiens présents que l'église était une maison de famille, celle des chrétiens et que c'était plus qu'une bâtisse patrimoniale, plus que le symbole du village : "il faut faire vivre l'église par la présence et l'organisation d'évènements".

 

 

A la sortie de l'église, les conscrits proposaient des brioches comme c'est la tradition  mais bénies par l'évêque  cette année. Après la messe, c'est à la salle des fêtes que le maire Jean-Luc le Chapelain a poursuivi de manière plus républicaine cette inauguration. Dans son discours, il a souligné la volonté de son équipe municipale de sauvegarder le patrimoine : "c'est faire honneur aux anciens qui l'ont bâti, entretenu, préservé depuis des siècles". Il a remercié les entreprises pour l'excellent travail réalisé, les bénévoles qui ont participé à la préparation du chantier, à la réinstallation du mobilier en l'ayant nettoyé à fond, au restaurateur des statuts de Sainte Anne et Saint Pardoux, saints patrons de la commune, et enfin aux collectivités qui ont participé au financement. La région a versé 27 901 €, le département 25 380 €, il reste à la charge de la commune 24 580 €, TVA déduite. Marie-Thèrèse Sikora, conseillère régionale, avec sa verve habituelle a indiqué que "la région apprécie le patrimoine des communes" et que dans le monde rural, "il faut se serrer les coudes pour le conserver".

 

 

Le président du département Jean-Yves Gouttebel a rappelé "le soutien pour la sauvegarde; la rénovation, la valorisation du patrimoine : les subventions des territoires, ce sont la co-construction de projets", souhaitant au final une année 2020 de fraternité. Un moment de convivialité a clos la manifestation.

 

VILLOSSANGES

28 décembre / Etudiante

 

Nadège Saintandré est une jeune fille de 23 ans qui a appris à lire et écrire à l'école communale. Quelques années plus tard, après un Bac L, elle intègre la faculté de droit où elle va préparer une double licence de droit et de russe.  Le droit n'est pas son fort, trop de textes à ingérer. Le russe est nettement plus intéressant, une langue qui ne lui est pas complètement inconnue : sa mère est d'origine ukrainienne, elle est venue de Kiev en 1995. Elle a bien pensé un moment prendre l'option chinois, mais elle est restée fidèle à ses origines. Dans son cheminement étudiant, elle apprécie les sciences politiques qui deviennent sa matière principale à la faculté de Lyon 2.

 

 

Aussi, naturellement, elle choisit de participer à un programme d'échanges entre la faculté et l'Université d'Etat de Moscou. Depuis septembre, elle étudie les sciences politiques dans la capitale russe aux côtés d'une dizaine d'autres jeunes français, de quelques suisses, italiens et allemands. "La vie étudiante à la russe est différente, même si la vie est assez "occidentalisée" là-bas ; la bureaucratie est autrement plus compliquée qu'en France ou en Europe : être dans l'espace Shengen est plus facile" déclare Nadège qui a été surprise d'entendre en cours que "Macron est populiste". Une vision du président français déconcertante pour la petite auvergnate. Cette parenthèse étrangère dans son cursus sera un atout pour la suite : Nadège souhaite devenir journaliste, correspondante de presse à l'étranger est son rêve. Elle veut faire un master de journalisme dans sa faculté, mais elle doit auparavant trouver un stage dans un organe de presse et pourquoi pas à la Montagne.

 

GIAT

24 décembre / Commerce

 

L'association des commerçants et artisans qui vient de renaître montre sa volonté de dynamiser l'attraction du bourg et ses premières actions pour les fêtes de fin d'année ont été remarquées. Tout d'abord, la décoration des vitrines des commerces fermés et des rues en plus des illuminations communales ont créé un effet joyeux et coloré qui a agréablement surpris les passants réguliers comme occasionnels. "Cette année, on écoute plus souvent que c'est bien décoré par rapport aux années précédentes et à d'autres bourgs" disent les responsables. En parallèle à cette amélioration visuelle, un petit quizz était proposé, il obligé de suivre un circuit des vitrines pour découvrir les réponses. De plus, des dessins d'enfants agrémentaient la chose.

 

 

Le marché du 22 décembre était l'apothéose : à côté des producteurs habituels, de l'expositon de peintres et d'art créatif, les commerçant avaient invité un père Noël gouailleur assisté de deux lutins charmants pour animer la halle. Les auteurs des dessins avaient la chance de recevoir des cadeaux de ce père Noël touchant pendant que les parents et les visiteurs pouvaient déguster vin chaud, jus de pomme à la canelle ou autre café et jus de fruits offerts par l'association.

 

 

Aussi, n'était-il pas étonnant de voir une belle affluence au marché , ce qui pourtant surprenait avec plaisir les habitués qui ne voient pas toujours autant de monde à ce marché les autres dimanches. Comme quoi, une animation n'est pas une mauvaise idée.

 

GIAT-FLAYAT

23 décembre / Inondation

 

Si à la fin de l'été, le niveau d'eau de l'étang de la Ramade n'avait jamais été aussi bas, les pluies automnales et particulièrement celles des jours précédents ont permis de faire le plein et même le trop plein. Depuis ce week-end, le plan d'eau a débordé au niveau de la route dépatementale qui relie Flayat à Giat, vers la Combe verte.

 

 

L'inondation complète de la chaussée sur plusieurs dizaines de mètres a obligé les services des routes départementales de fermer la route jusqu'à la décrue qui devrait intervenir assez rapidement au regard des informations météo. S'il n'est pas rare du débordement de l'étang à cet endroit, la fermeture de la route demeure exceptionnelle.  

 


Les trop-pleins de l'étang dégorgent à plein tuyau

 

SAINT-AVIT

21 décembre / Sainte Barbe

 

Après le dépôt de gerbes en mémoire des pompiers disparus en intervention, les sapeurs-pompiers du centre de première intervention Condat-Saint-Avit ont regagné la caserne pour la cérémonie de sainte Barbe en présence des autorités municipales des deux communes, du président communautaire et de la conseillère départementale. Le chef de centre, l'adjudant Vincent Mourton a débuté son allocution par une pensée ému pour Rémi Geneste et Babette Chalamet, deux personnes importantes dans le coeur des pompiers condatois. Dressant le bilan de l'année, le chef s'est désolé d'une baisse d'effectif de 3 personnels alors que le nombre d'intervention a augmenté avec 75 sorties dont 62 secours à la personne. Le CPI a participé à quatre départs complétés avec d'autres centres. La nouvelle organisation départementale sera le travail de 2020, un projet sensé pérenniser la proximité grâce notamment à l'engagement des employeurs qui signent des conventions pour détacher des salariés en cas d'intervention.

 

 

Le capitaine Jean-Philippe Alvès, représentant le groupement, a signalé l'exemplarité des élus locaux qui par leur volonté ont rendu possible le regroupement de chacun de leurs CPI depuis deux ans : une démarche qui est en phase avec la restructuration proche. Cette dernière va découper le département en 9 compagnies territoriales et entraîner de nouvelles façons de fonctionner, ce qui va demander des adaptations. Le capitaine a souligné l'importance capitale des CPI dans ce nouveau schéma, étant souvent les premiers intervenants sur les sinistres. Au nom des maires du secteur couvert par le CPI, Alain Romaneix a indiqué que l'union des moyens était un supplément essentiel du maintien d'un service performant exigé des populations. Audrey Manuby a souhaité la poursuite de ce service, félicité les entreprises engagées et salué le soutien des familles des volontaires, indispensable et fort. 

 

 

MONTEL DE GELAT

20 décembre / Ecole

 

Afin de sensibiliser les élèves au tri des emballages métalliques recyclables (acier et aluminium), les élèves de l''école montelloise du RPI Montel-Villossanges ont participé au concours « Mets tes met’aux tri » organisé par le SICTOM de Pontaumur-Pontgibaud.

 


Les deux classes ont gagné le concours en réussissant à collecter la plus importante quantité d’emballages en une semaine : plus de 60 kg. Avant les vacances, une remise officielle des prix a eu lieu durant laquelle les élèves ont reçu le diplôme de l’école éco-citoyenne ainsi que de nombreux cadeaux. Un goûter est venu clôturer ce moment.

 

GIAT

20 décembre / Ecole Simone-Veil

 

Le spectacle de Noël de l'école Simone-Veil présenté le soir du dernier jour d'école avant les vacances a été un moment plaisant pour le public nombreux venu voir les écoliers sur la scène. De la maternelle au CM2, les enfants ont dansé en dix plateaux revisitant les danses du monde.

 

 

 

De la salsa brésilienne au french cancan, de la danse des petits esquimaux aux valses viennoises, ou bien encore du tango au "tchin-thcin" chinois, la chorégraphie était au point, impressionnante et émotive, sensuelle et dynamique. Après cette superbe prestation, la distribution des cadeaux par le père Noël a détendu sérieusement les enfants qu'il était difficile de tenir pendant que les adultes finissaient la soirée autour d'un apéritif dînatoire préparé par les parents d'élèves.

 

FLAYAT

20 décembre / Ecole et RAM

 

Avant les vacances de Noël, autour des parents, grands-parents, la Maison d’Assistantes Maternelles et les élus du Bassin scolaire St-Merd et Flayat, les enfants et écoliers se sont retrouvés pour une après-midi récréative  au programme varié. Tout d’abord, « Le bonhomme tartine »  a captivé l’attention du public. Le spectacle présenté par David Linkowski, conteur et boulangera mis l'eau à la bouche pour anticiper le goûter offert à tous. Soudain, la cloche sonnait : le Père Noë était à la porte .

 

 

Il tirait son chariot à roulettes contenant de belles surprises pour choyer tous les enfants et aussi le professeur M. Siméon. Ce dernier  a ensuite lancé le tirage de la tombola de Noël au profit de la coopérative scolaire de l’école. Marie-Hélène Michon, présidente du Syndicat l'a remercié  professeur pour l’organisation de cette belle manifestation et a annoncé le maintien de l’école pour la rentrée 2020 au vu de la consolidation des effectifs et de conclure que "les conditions d’enseignement resteront très favorables l’année prochaine".

 

CROCQ

20 décembre / Ecole maternelle

 

La grosse trentaine d'élèves de l'école maternelle s'est retrouvée le 20 décembre sur la scène de la salle des fêtes, face à un nombreux public de parents et grands parents, pour présenter un petit spectacle en présence du maire de la commune et du père Noël à nouveau de passage dans la ville après le marché de Noël fin novembre.

 

 

Des comptines, des chansonnettes, et un peu de chorégraphie  plutôt contemporaine apprise avec leurs enseignants  composaient le programme. Une fois celui-ci terminait, il était bien temps de recevoir les cadeaux distribués par le père Noël et de partir en vacances.

 

SAINT-AVIT / CONDAT EN COMBRAILLE

19 décembre / RPI

 

Le 19 décembre, les écoliers du RPI Condat-Saint-Avit étaient rassemblées à la salle des fêtes saintavitoise pour le repas de Noël concocté ensemble par les cantinières des deux cantines. Dans l'après-midi, un petit spectacle riche en chansons a mis les enfants sur la scène face au public composé de parents et grands-parents et du père Noël.

 

  

 

 

 

 

 

Ce dernier est arrivé bien chargé avec une petite carriole qui transportait des équipements pour les écoles : des jeux de motricité pour la maternelle, et de quoi commencer à mettre en place un poulailler pédagogique pour les classes élémentaires. Les écoliers se sont contentés d'un paquet de friandises parce que le père Noël, privilégiant des cadeaux utiles pour tous, ne pouvait pas partir sans que chacun ait sa gourmandise.

 

 

HERMENT

18 décembre / Ouverture

 

Attendue depuis plusieurs mois, l'ouverture de la station de carburants est enfin arrivée. Le 18 décembre, les prix s'affichaient sur le panneau en bordure de la route de Bourg-Lastic à la sortie du bourg, l'accès aux pompes était libéré. Avec l'aboutissement de ce projet public-privé, c'est un service de proximité important et essentiel qui est mis en place : sans cela, le carburant se trouve à Giat, Bourg-Lastic ou Pontaumur pour les stations les plus proches. Cette installation comble un vide au coeur de ce triangle central du territoire. Sans plomb 95, gasoil et Adblue sont disponibles en service 24/24 automatique, un poste de lavage est aussi installé sur le site.

 

 

Cette création a été possible grâce à la volonté d'Hervé Poumerol, gérant d'Herment Motoculture, et de la municipalité qui voulaient tous répondre à la forte demande locale en matière de distribution de carburant. Ainsi, la commune a achet le terrain et réalisé l'infrastructure nécessaire pour un coût de 121.380 €, aidée par l'Etat pour 30.850 € et la communauté de communes Chavanon Combrailles et Volcans pour 30.000 €. L'investissement sera amorti par les loyers du prestataire. Le professionnel a investi 156.000 € dans l'installation des cuves, des pompes et l'environnement technique de la station ; il a reçu 40.000 € de subventions via le fonds A89 géré par le SMADC et les fonds Leader de l'Europe. Les tarifs proposés sont équivalents à ceux du territoire.

 

HERMENT

14 décembre / Sainte Barbe


Le 14 décembre sera une date remarquée dans la vie des sapeurs-pompiers du centre de secours car la sainte Barbe 2019 a été riche en émotions. Après le dépôt de gerbes, la cérémonie a débuté avec le discours du capitaine Thierry Berger, chef du centre, qui a insisté sur le souci de pérennisation des effectifs dans cette période de difficulté de recrutement, même si deux jeunes femmes ont rejoint le corps cette année. Les pompiers ont besoin d'un soutien et d'une reconnaissance indéfectibles pour assumer leur engagement : c'est "la solidarité contre l'individualisme", avec une motivation entamée par "des lourdeurs administratives et institutionnelles qui sont des freins au recrutement". Ajoutant que les interventions ont augmenté de 20 % en un an, pour une majorité de secours à la personne, le capitaine a dévié son allocution sur un hommage appuyé à son frère, le lieutenant Christian Berger, qui met un  terme à sa carrière après 40 ans de service.

 

 

Très ému, il a rappelé le parcours de son grand frère qui lui a permis d'embrasser aussi une carrière dans le centre de secours il y a trente ans jusqu'à en devenir le responsable. Ce chemin parcouru l' a été à côté du Lieutenant Marc Amadon qui fête aussi quatre décennies d'engagement volontaire, des implications fortes dans la vie locale auxquels ont participé les épouses et les enfants. Le commandant de groupement, le commandant Pascal Thomas a remarqué cette page qui se tourne à Herment, avec des hommes qui se sont formés en continu pour atteindre des niveaux d'exigence exemplaire, leurs grades sont importants dans la structuration du corps et pour l'organisation de la mission de secours. une phrase en guise de signe d'amitié à l'ensemble des chefs de centre présents, ajoutant que tout le monde peut donner un peu de son temps à la collectivité. Le maire Boris Souchal a souligné la bonhommie de Christian Berger en traçant un portrait plein d'humour des trois parcours qui font honneur aux pompiers d'avant et de maintenant, laissant des traces à suivre dans le centre pour encourager l'engagement des nouvelles recrues. Confiance et gratitude pour leur bénévolat exemplaire seront les deux mots de conclusion de ce discours. La conseillère départementale Audrey Manuby a ajouté les familles à la reconnaissance répétée de cette journée placée sous le signe des secours dans le monde rural où la solidarité est aussi de la fraternité entre les chefs de centre locaux et leurs équipes. 

 

La mise à l'honneur de Christian Berger et de son frère Thierry Berger à l'occasion de la sainte Barbe met l'accent sur l'engagement de toute une famille bien implantée à Herment. Si le nom de Berger est assez répandu dans la commune, une bonne partie appartient à la même famille dont sept de ses membres ont revêtu l'uniforme de pompier. Christian  a reçu la médaille grand Or pour 40 ans de services, et promu capitaine avant de prendre sa retraite de volontaire dans quelques jours. Suivant son exemple, Thierry a déjà 30 ans de carrière qui l'ont amené à devenir le chef du centre de secours avec le grade de capitaine depuis l'an dernier. Les enfants des deux frères suivent la trace de leurs père : Damien, fils de Christian et Geneviève, Sébastien, Pascaline et Xavier, enfants de Thierry et Isabelle, elle-même infirmière pompier volontaire à Herment  passent beaucoup de temps à la caserne.

 

 

 

Sept membres d'une même famille sur les vingt sapeurs du centre, et même avec le départ de Christian, cela fait quasiment un tiers de l'effectif. il y a bien un autre Berger, mais d'une autre famille. Il faut donc bien retenir les prénoms pour l'appel. Une famille aussi engagée, présente aussi dans les associations communales, montre un esprit de cohésion et d'attachement à son pays qui devient rare dans une époque d'individualités fortes : un exemple.

 

TRALAIGUES / MONTEL DE GELAT

14 décembre / Sainte Barbe


Les pompiers du centre de première intervention du Montel-de-Gelat ont fêté sainte Barbe en se transportant à Tralaigues, autre commune de leur secteur d'intervention avec Charensat. Le chef de centre l''ajdudant Pierre Mousselon n'avait pas placé son discours sous le signe de la décontraction : il a abordé les soucis de recrutement et d'avenir des petits centres de proximité, derniers points de service public de secours implantés sur le territoire, en tirant une nouvelle fois "le signal d'alarme pour avertir tout le monde sur nos difficultés à recruter de nouveaux personnels, mais malheureusement rien n’évolue". Avec 13 personnes dans l'effectif, sans départ cette année, mais des limites d'âge qui arrivent rapidement, il devient urgent de trouver de nouvelles recrues. Communication, conventions avec les employeurs, aides pour les étudiants et les jeunes parents sont mis en place pour faciliter l'incorporation.

 

 

 

" Donner un peu de son temps et de son énergie pour cette noble cause" est une phrase forte du discours qui servira au Commandant Pascal Thomas, chef du groupement pour souligner l'engagement collectif nécessaire aux services de secours. Le maire Gilles Besançon a rappelé que l'Etat offrait des droits aux citoyens mais il y a aussi des devoirs en réponse : "autrefois, un jeune homme donnait plusieurs mois de son temps à la nation avec le service militaire, aujourd'hui, donner quelques jours n'est pas déraisonnable". Il a salué les chefs de corps en soutenant leur solitude devant les difficultés de leur tâche et de leurs missions. Le président communautaire Cédric Rougheol a insisté sur l'engagement des élus aux côtés des pompiers pour garder leur présence sur le territoire. Des diplômes ont été remis à trois sapeurs et le sapeur Nicolas Roubinet, les caporaux-chefs Jérémy Beraud et Hugo Drouillard,  la sergente Céline Bourdarot, ont reçu la Médaille d’honneur échelon bronze pour 10 ans d’ancienneté.

 

 

VILLOSSANGES

8 décembre / CCAS

 

Chaque année, le Centre communal d'action social organise le repas de fin d'années pour les personnes âgées de plus de 70 ans. Le 11 décembre, la salle des fêtes accueillait plus de 70 aînés, les membres du CCAS et exceptionnellement les élus municipaux qui n'en font pas partie parce que c'était la dernière action du genre de ce mandat.

 

 

Le président Jean-Luc Le Chapelain a souligné devant un large auditoire, l'assemblée est nombreuse dans cette classe d'âge qui reflète le baby-boom des années d'après-guerre, l'action du CCAS assurée par son équipe très efficace et impliquée, action au service aussi de tous les citoyens en difficulté temporaire. Les personnes présentes ont eu droit à un petit cadeau souvenir tandis que celles qui n'avaient pu venir pour raisons de santé malheureusement ou  autres recevront un petit colis distribué le samedi suivant le repas.

 

CROCQ

7 décembre / Sainte Barbe


La fête de sainte Barbe au centre de secours n'a pas été habituelle cette année dans son organisation parce que les pompiers ont eu l'honneur de recevoir la dernière visite officielle du directeur départemental en partance pour une nouvelle affectation dans les Ardennes. Celui-ci étant passé par Boussac pour une autre cérémonie, il n'est arrivé qu'après 20 heures, un décalage avec l'horaire prévu qui a modifié le protocole. En attendant cette autorité, le chef de centre Jean-Luc Pierron a procédé aux remises de diplômes, remarquant avec ironie au passage l'évolution du système qui demande d'être formé pour mettre de l'eau sur le feu pour l'éteindre, et soulignant ainsi la bonne implication des personnels du centre de secours. Deux caporaux-chefs ont reçu la médaille d'honneur, échelon bronze, pour 10 années de service : Gérald Levert et Angélique Charbonnier, cette dernière a été aussi promu sergente.

 

  

 

Trois autres sous-officiers ont été promus sergents-chefs dont Romulad Célerier qui a reçu la médaille du mérite de l'Union départementale des sapeurs-pompiers. La cérémonie a été le moment de rendre hommage aux soldats du feu décédés en opération mais aussi à Patrick Rougier, chef du centre de la Courtine disparu brutalement l'été dernier, avec qui les officiers de Crocq avaient de forts liens d'amitié. Le lieutenant Christophe Bellot, président de l'union département, et pompier de Crocq, a fait état dans son discours est revenu sur le rôle des secours auxquels participent activement les pompiers, "dernier rempart public de la sécurité sur le territoire", demandant de bouger les lignes pour mettre en place un système de secours aux personnes efficient en lien avec les services de santé et le SAMU.Ila aussi évoqué l'inquiétude face aux agressions, invectives injustes et incivilités auxquelles doivent faire face les pompiers et demandé aux personnels de la vigilance sur le sujet.

 

 

Enfin, les bonnes relations avec le SDIS et entre les centres ont permis l'organisation réussié des premières assises nationales santé-secours et territoires dont une seconde édition est programmée dans l'Est de la France.

 

Le directeur du service départemental de secours et d'incendie (SDIS), le colonel Frédéric Delcroix, est venu à Crocq pour son dernier discours officiel dans ses fonctions creusoises. Un long discours écouté attentivement par les pompiers et les personnes présentes ; le colonel a développé plusieurs axes sur la mission qu'il est en train de clore à la tête du SDIS. Les responsabilités des chefs de centre de secours  demandent de une forte disponibilité, des moyens humains et matériels ,pour avoir la réactivité nécessaire en réponses aux évènements, les formations suivies, les astreintes, les interventions demandent de prendre du temps sur la vie professionnelle, privée, les congés des volontaires, les conventions avec les employeurs permettent un meilleur engagement sur les territoires, la mobilisation de tous les personnels : le premier axe était développé sur la transmission entre l'institution et les hommes.

 

 

Ensuite, le colonel a remarqué que les pompiers faisaient souvent des missions pour palier à la carence des ambulances privées impliquant que la relation avec le SAMU devait être forte et cohérente. Il  a indiqué avoir eu trop de candidats pour former les colonnes de soutien aux feux de forêts demandées dans d'autres régions, signe de l'engagement local à vivre des expériences formatrices. L'engagement des anciens pompiers dans les opérations simples auprès des personnes âgées tombées à domicile est une innovation qui soulage les actifs. Le développement du volontariat est un sujet constant : 89 nouvelles recrues pour 60 départs marquent un travail efficace à tous les niveaux. La rénovation de la caserne va débuter prochainement grâce à des décisions convergentes avec les élus pour améliorer les équipements sur le département tant sur les matériels que les bâtiments, des efforts conséquents et responsables. Ce à quoi René Roulland, vice-président de la communauté de communes, a répondu avec optimisme en constatant l'arrivée de jeunes et d'un futur médecin intéressé par le secours public. Le maire Jacques Longchambon a clos cette longue soirée en revenant sur des sujets d'orientation budgétaires départementaux, voulant dire que les 86.000 € dépensés pour un aménagement routier inutile au carrefour d'Urbe  aurait pu être mis sur le centre de secours. Après les paroles, le directeur a reçu en souvenir des bonnes relations entre le centre de Crocq les armoiries communales qu'il affichera dans son bureau ardennais.

 

VERNEUGHEOL

7 décembre / Commune

 

Avec la période des fêtes de fin d'années, l'accent est mis sur la solidarité et pendant le week-end du Téléthon, le CCAS prenait soin des personnes âgées de la commune comme il le fait chaque année en leur accordant une attention particulière qui montre l'attachement des élus à cette partie de la population. Après 70 ans, les aînés sont invités à participer au repas communal et une majorité d'entre eux a répondu à l'invitation pour se présenter au restaurant de la commune le 7 décembre dernier om ils ont été accueilli par les nouveaux gérants qui avait produit un excellent menu.

 

 

Pour celles et ceux qui n'avaient pu venir, un petit colis de Noël sera distribué prochainement. Ce rendez-vous était aussi le dernier pour Bernard Thomas en tant que maire puisqu'il ne se représente pas aux élections municipales et bientôt, il pourra être présent comme invité, sur que cette tradition sera maintenue. 

 

SAUVAGNAT PRES HERMENT / CCCCV

6 décembre / RAM

 

C'est à la salle des fêtes de Sauvagnat que le relais d'assistantes maternelles (RAM) de Chavanon Combrailles et Volcans a organisé son rendez-vous de Noël bien en avance sur le calendrier . Pour la quarantaines de jeunes enfants accompagnés de leur assistante maternelle ou parents, cela n'avait pas bien d'importance. Ce qui comptait, c'était le spectacle orchestré par Christine Righi , membre de la compagnie" Léz'arts vivants". A travers chants, comptines et petites histoires, les spectateurs ont été entraînés dans la magie de Noël…Petits flocons, poulette et pouce étaient les vedettes de contes poétiques qui ont séduits les chérubins les plus attentifs, d'autres ayant plus envie de bouger dans cette cour de récréation temporaire où ils se sentaient à l'aise et bien réveillés.

 

 

L'arrivée du père Noël, la hotte chargée de douceurs chocolatées a été une surprise appréciée, surtout au moment de la distribution. Le RAM "Amstram'ram" œuvre sur l’ensemble du territoire communautaire en proposant chaque mois des ateliers d’éveil à destination des enfants accompagnés de leur assistantes maternelles ou de leurs parents sur 9 communes(Bromont-Lamothe, Chapdes-Beaufort, Giat, Herment, Messeix, Montel-de-Gelat, Pontaumur et Pontgibaud) où de nombreuses activités et ateliers créatifs sont proposés. Renseignements auprès de Carole Brechard Verdier, 04.73.88.75.58. Planning des ateliers disponible sur www.ccvcommunaute.fr/services/ram/

 

GIAT

3 décembre / Conseil municipal


L'avant dernier conseil municipal de l'année s'est tenu au début du mois pour aborder les dossiers en cours et aussi se pencher sur les projets.

Urbanisme : une modification simplifiée du plan local d'urbanisme (PLU) entraîne un transfert de zones "jardins" vers la zone des terrains urbanisables est approuvée ; une étude pour un dossier de modification soumis à enquête publique pour la mise en conformité de certains points de ce PLU avec la loi Montagne est décidée.

Biens sectionnaux : en vue de la cession de parcelles sectionnales à Laudeux et aux Molles, les électeurs de ces villages seront convoqués pour  référendum donnant leur avis le samedi 18 janvier de 9 h à 11 h.

Voirie : dans le cadre du Fonds d'intervention communal (FIC) qui accorde des subventions départementales , le conseil projette des travaux de voirie sur les routes de Feydet à la limite communale en direction de Coussat, la route de Veaumas côté Giat, la route de Granousse depuis la sortie du bourg jusqu'à l'étable Reliaud, ainsi que d'autres parties complémentaires sur les rues du bourg.

Population féline : en réponse à de nombreuses demandes,  une campagne de stérilisation des chats avec l'association protectrice des animaux aura lieu du 1er février au 30 avril.

Informations : la cérémonie des voeux du maire est programmée le vendredi 17 janvier à 19 heures ; la cotisation communale auprès du SICTOM va être réduite ; dans le cadre du plan de déneigement, il est stipulé que les agents interviendront sur les voies communales dans la limite de possibilité de passage des engins, c'est-à-dire sur des voies où les branches des haies ont été taillées par les riverains pour ne pas s'affaisser sous le poids de la neige , ce qui pourrait causer des dégâts aux engins ; le projet de numérisation des maisons dans les villages se concrétise avec le passage des élus ces jours-ci pour l'attribution des numéros.

 

CANTON DE SAINT-OURS

3 décembre / Conseil départemental

 

La Commission Permanente du Conseil Départemental qui s’est réunie le 2 et le 3 décembre 2019 a accordé les subventions suivantes sur le canton de Saint-Ours.

Fonds d'Intervention Communal (FIC) : 12 796 € à Cisternes-la-Forêt, 13 191 € à la Celle d'Auvergne, 21 167 € à Condat-en-Combraille, 18 094 € à Landogne, 11 286 € à Lastic, 3 630 € à Pontgibaud, 36 939 € à Prondines, 17 518 € à Sauvagnat-près-Herment, 13 016 € à Saint-Germain près Herment, 15 484 € à Tortebesse pour des travaux de voirie communale ; 3 163 € à la Goutelle pour la rénovation des bâtiments communaux,

Eau et assainissement : dans le cadre des travaux et études d’alimentation en eau potable et d’assainissement, 152 245 € pour la construction d’un réservoir de tête à Charbonnières-les-Varennes et 200 000 € au Syndicat du Sioulet pour des travaux de renouvellement des réseau AEP dans les communes de Pontaumur, Saint-Pierre-le-Chastel et Saint-Jacques-d’Ambur.

Bâtiments : 348 689 € à Messeix pour la réhabilitation des bâtiments de l’ancien collège (14 logements dont 13 destinés à des personnes âgées -T2 et T3- et un destiné à une famille -T4-), dans le cadre des opérations innovantes à destination des personnes âgées (fonds OSIRIS).

Education : Dans le cadre du forfait d’externat, 3 476 € correspondant à la part matériel et 5 016 € correspondant à la part personnel au collège Jean-Baptiste de la Salle à Giat.

Agriculture : dans le cadre de l’aide à la modernisation des bâtiments d’élevage, 1 919 € pour la construction de 2 poulaillers mobiles et l’aménagement d’un parcours pour une production en volailles de chair (bio), à un agriculteur de Charbonnières les Varennes ; dans le cadre du soutien au développement de l’agriculture biologique, 1 440 € pour l’aide à la certification d’une production en bovin viande-ovin, à un éleveur de Briffons ; 4 470 € pour l’achat d’un nettoyeur haute pression et d’un broyeur à un agriculteur de Charbonnières les Varennes, 1 200 € pour l’achat d’une herse étrille, à un agriculteur de Briffons et 1 761 € pour l’achat d’un pendillard, à un exploitant de Verneugheol ; au titre de la création/extension d’ateliers individuels , 9 908 € pour la construction d’un atelier de transformation, à un exploitant de Bourg-Lastic ; 2 000 € pour une installation agricole en production de plants forestiers avec vente directe, au titre de l’installation agricole à un producteur de Saint-Hilaire-les-Monges ; 7 776 € au titre du soutien à l’implantation de cultures fourragères dérobées (4 dossiers à Condat-en-Combraille, Puy-Saint-Gulmier, Landogne, Saint-Jacques d’Ambur).

Forêts : 2 312,50 € pour la création de 5 950 ml de pistes forestières à Cisternes-la-Forêt, dans le cadre du renforcement de la mobilisation de la ressource forestière.

Sports : 500 € à « AL Cisternes Rugby» de Cisternes la Forêt, pour les frais de déplacements, au titre de l’intervention « Puy-de-Dôme Atout Jeunes.

 

 

GIAT

1 décembre / UCAG

 

Quelques jours après la réunion fondatrice de la nouvelle union des commerçants et artisans, l'association montre un dynamisme remarquable. Les idées proposées pour améliorer la perception du bourg pour les fêtes de fin d'année ont été concrétisées le 1er décembre avec une journée collective de travail pour créer et installer des décorations dans les rues. Sous la halle, c'était une véritable ruche dans laquelle les bricoleurs professionnels étaient attachés à fabriquer des sapins de bois ou d'autres supports pendant que des petites mains s'occupaient à réaliser des objets décoratifs colorés et brillants.

 

 

Une autre équipe était affairée à l'extérieur pour poser et installer les productions du jour. Ainsi depuis le début du mois, aux côtés des illuminations de la commune et des décorations de vitrines propres à chaque commerçant, les rues se sont embellies un peu plus pour offrir aux passants un paysage de circonstances agréable à regarder et qui donne une image de mouvement et de vie dans le bourg.

 

 

Les écoliers ont été invités à faire des dessins : ils seront récompensés le dimanche 22 décembre au marché de producteurs avec plus d'animations et de productions que d'habitude, un rendez-vous qu'il ne faudra pas manquer.

La Commission Permanente du Conseil Départemental qui s’est réunie le 2  et le 3 décembre 2019  a accordé les subventions suivantes sur le canton de Saint-Ours.

Fonds d'Intervention Communal (FIC) :  12 796 € à Cisternes-la-Forêt, 13 191 € à la Celle d'Auvergne, 21 167 € à Condat-en-Combraille, 18 094 € à Landogne, 11 286 €  à Lastic, 3 630 € à Pontgibaud, 36 939 €  à Prondines, 17 518  € à Sauvagnat-près-Herment, 13 016 € à Saint-Germain près Herment, 15 484 € à Tortebesse pour des travaux de voirie communale ; 3 163 € à la Goutelle pour la rénovation des bâtiments communaux,

Eau et assainissement : dans le cadre des travaux et études d’alimentation en eau potable et d’assainissement, 152 245 € pour la construction d’un réservoir de tête à Charbonnières-les-Varennes et 200 000 € au Syndicat du Sioulet pour des travaux de renouvellement des réseau AEP dans les communes de Pontaumur, Saint-Pierre-le-Chastel et Saint-Jacques-d’Ambur.

Bâtiments : 348 689 € à Messeix pour la réhabilitation des bâtiments de l’ancien collège (14 logements dont 13 destinés à des personnes âgées -T2 et T3- et un destiné à une famille -T4-), dans le cadre des opérations innovantes à destination des personnes âgées (fonds OSIRIS).

Education : Dans le cadre du forfait d’externat, 3 476 € correspondant à la part matériel  et 5 016 € correspondant à la part personnel au collège Jean-Baptiste de la Salle à Giat.

Agriculture : dans le cadre de l’aide à la modernisation des bâtiments d’élevage, 1 919  € pour la construction de 2 poulaillers mobiles et l’aménagement d’un parcours pour une production en volailles de chair (bio), à un agriculteur de Charbonnières les Varennes ; dans le cadre du soutien au développement de l’agriculture biologique, 1 440  € pour l’aide à la certification d’une production en bovin viande-ovin, à un éleveur de Briffons ; 4 470 € pour l’achat d’un nettoyeur haute pression et d’un broyeur à un agriculteur de  Charbonnières les Varennes, 1 200 € pour l’achat d’une herse étrille, à un agriculteur de Briffons et 1 761 € pour l’achat d’un pendillard, à un exploitant de Verneugheol ; au titre de la  création/extension d’ateliers individuels ,  9 908  € pour la construction d’un atelier de transformation, à un exploitant de Bourg-Lastic ; 2 000 € pour une installation agricole en production de plants forestiers avec vente directe, au titre de l’installation agricole à un producteur de Saint-Hilaire-les-Monges ; 7 776 € au titre du soutien à l’implantation de cultures fourragères dérobées (4 dossiers à  Condat-en-Combraille, Puy-Saint-Gulmier, Landogne, Saint-Jacques d’Ambur).

Forêts : 2 312,50 € pour la création de 5 950 ml de pistes forestières à Cisternes-la-Forêt, dans le cadre du renforcement de la mobilisation de la ressource forestière.

Sports : 500 € à « AL Cisternes Rugby» de Cisternes la Forêt, pour les frais de déplacements, au titre de l’intervention « Puy-de-Dôme Atout Jeunes. 

Service simple et gratuit

Créer un site Internet gratuit