Facile, rapide et gratuit

Créez votre site maintenant

Je crée mon site

ETAT-CIVIL

MARIAGES

2017 :3

 

6 mai

Lucille Ravel

Adrien Devedeux

Saint-Avit

 

11 avril

Renée Berger

Pierre Nogiec

Giat

 

 2016 : 6

-45 %


 

NAISSANCES

2017 : 2

 

15 mai

Rose De Haro

Giat

 

2 mai

Affassouta Karamako

Giat

 

 2016 :13

-7 %

 

 DECES

2017 : 22

 

21 mai

Simone Battut

née Dédenis

Flayat


20 mai

Alain Giraudon

Rougnat - Condat en Clle

 

3 mai

Jacqueline Foury

née Tournadre

Herment

 

30 avril

Albert Chevalier

Clermont-Ferrand - Herment

 

24 avril

Jacques Fargeix

Prondines

 

21 avril

Marie Ussel

née Labonne

Saint-Germain près Herment

 

2 avril

Colette Martin

née Leclerc

Saint-Avit

 

29 mars

Andrée Faure

née Beauvis

Flayat

 

27 mars

Léon Faure

Prondines

 

2016 : 66

+50 %


ELECTIONS PRESIDENTIELLES

2ème tour

 

 

Résultat global du Pays de Giat :  (voir détail  image ci-contre)

 

 

1er tour

 

A voir sur Internet, une vidéo de la Montagne au sujet du vote Macron à Voingt:

 

http://www.lamontagne.fr/

 

Résultat global du Pays de Giat :  (voir détail  images ci-contre)

 

 

Taux de participation : 41 % à 12 h à Herment

                                 57 % à 14 h 30 à Giat

 

Résultats des élections

en gros plan

MAI

GIAT

29 mai / Travaux

 

L'aménagement de l'entrée de bourg route de Saint-Avit est en phase d'achèvement. La réfection de la chaussée et la finition des abords de la voirie sont programmées dans les prochains jours. Le chantier en cours impose des restrictions de circulation depuis le carrefour du Moulin (intersections des routes de Saint-Avit et La Celle) jusqu'au carrefour Tartière (intersections dans le bourg de la grand'rue et de la route de Saint-Avit).  Aussi, du 29 mai au 3 juin, l'accès de cette partie de la voirie sera limité pour les véhicules, et notamment totalement interdit  aux poids lourds y compris pour les livraisons non urgentes. Les véhicules légers pourront accéder aux commerces riverains dans la limite des contraintes du chantier : attente, alternat, difficultés de circulation. Pour les automobilistes et les poids-lourds en déplacement sur cette route, une déviation sera en place en amont de la traverse de bourg ( en provenance ou en direction de Saint-Avit-Condat et La Celle-Létrade-Mérinchal).


CANTON DE SAINT-OURS

15 mai / Conseil départemental

 

La Commission Permanente du Conseil Départemental du 15 mai a accordé les subventions suivantes sur le canton de Saint-Ours :

  • Associations : 2.000 € à l’AS « St Ours les Roches Foot » de Saint-Ours-les-Roches, pour l’achat de tenues et de buts amovibles et rabattables dans le cadre de l'aide à l'équipement.
  • Voirie : Prise en considération l’aménagement de la RD 941 pour un coût global des acquisitions foncières à 580 € à la Goutelle ; 7.500 € pour la sécurisation piétonne le long de la RD 19 A ( répartition et l'utilisation des recettes provenant du produit des amendes de police).
  • Fonds d'intervention communale (FIC) : voirie communale : 71.780 € à Verneugheol, 27.788 € à Voingt, 29.054 € à Miremont, 30.463 € à Saint-Hilaire les Monges, 57.468 € à Bourg-Lastic, 44.768 € à Giat ; bâtiments communaux : 6.546 € pour des travaux de chauffage à l’école à Villossanges.
  • Assainissement : 44.317 € pour la création du réseau de collecte des eaux usées pour le village de Roure (2ème tranche), à Saint-Pierre le Chastel, 116.758 € au SIAEP Clidane-Chavanon pour le renforcement du réseau d'eau potable rue du Docteur-Mabru et rues avoisinantes à Bourg-Lastic, et 13.792 € à la Communauté de communes Chavanon Combrailles et Volcans pour des travaux de réhabilitation des ouvrages d'assainissement non collectif (12 ouvrages), dans le cadre des travaux et études d'alimentation en eau potable et d'assainissement.
  • Agriculture : 4.248 € pour l’aide à la certification de production de bovins viande et lait, dans le cadre de l'aide au développement de l'agriculture biologique. (2 dossiers à Sauvagnat et Montel de Gelat) ; 420 € pour des travaux de dessouchage, dans le cadre du soutien à la réhabilitation agricole d’espaces boisés gênants et/ou friches (1 dossier à Giat).
  • Sylviculture : 274 € pour des travaux de reboisement, dans le cadre de la mobilisation de la ressource forestière. (1 dossier à Cisternes la Forêt).

 

 

GIAT / Pays des Combrailles

13 mai / Avenir santé Combrailles


A l'initiative du SMADC et d'Avenir Santé Combrailles, une soirée originale de théâtre-débat était organisée samedi soir à la salle des fêtes. 140 spectateurs étaient présents pour voir la représentation de la compagnie "Entrées de jeu" intitulée "le stress est dans le pré".

 

 

Une pièce de 12 saynètes thématiques sur les causes du mal-être chez les agriculteurs dont la dépression et ses causes extrêmes parfois sont souvent remarqués dans le monde rural. Les comédiens ont touché le public qui s'est bien approprié la suite de la soirée : un premier débat a montré un certain réalisme des situations évoquées sur la scène. De là, l'animateur a proposé aux principaux intervenants de venir jouer leur impression avec les comédiens : Michel, Clémentine, Michèle, Adrien , Marie et Roland  sont ainsi devenus comédiens de leurs ressentis pour faire passer un message au public.

 

  

 

  

 

Message traduit par un autre débat pour trouver des solutions aux problèmes de la vie quotidienne des agriculteurs en souffrance. Retrouver la fierté d'un métier, s'affirmer en tant que tel, s'ouvrir, communiquer sont des bases qui ressortaient de cette conversation intéressante et à bâtons rompus, les spectateurs étaient touchés par le sujet. Les relations aux autres, notamment à la technocratie aveugle, à la bureaucratie rampante, à la culpabilisation environnementale, le repli sur soir et la grande solitude, l'enfermement social ont été au coeur de la soirée. Mettre le doigt sur les problèmes est déjà une avancée, soutenir, accompagner (comme le fait Solidarité Paysan) changer les idées et les regards, se valoriser sont des premiers pas pour refaire surface. L'idée de cette soirée était d'en prendre conscience et de la faire partager à ceux qui n'étaient peut-être pas là, mais aussi de faire connaître les problèmes à ceux qui vivent au contact des agriculteurs sans se douter. La soirée a été un succès et les discussions autour du verre de l'amitié ont prolongé longuement les débats.

 



 

SAINT-ETIENNE DES CHAMPS

16 mai / Conseil Municipal


Le 21 avril, le maire de Saint-Etienne des Champs présentait sa démission de son poste pour raison de santé, tout en restant conseiller municipal. Le 16 mai, le conseil municipal a procédé à l'élection de son successeur : Antonia Mickaëla Andanson a été élue maire.

 


 

Les adjoints sont dans l'ordre Didier Boucher, Bernadette Busson et Germain Faure.

 

SAINT-AVIT

12 mai / SIAEP du Sioulet

 

Accueillie par Pascal Dubot, 1er adjoint, l'assemblée générale du Syndicat intercommunal d'alimentation en eau potable (SIAEP) du Sioulet s'est réunie vendredi à Saint-Avit. Cette réunion était importante car elle devait décider de l'orientation du mode de gestion du réseau pour les prochaines années. En première partie, Alim Dimi Moreira (Cabinet d’Etude ADM Conseil) a présenté aux délégués syndicaux des communes les possibilités du mode de gestion auxquels  peut prétendre la structure : régie ou concession avec des variantes . Si la régie présente l'avantage de maîtriser entièrement la gestion, elle demande la mise en place d'une ingénierie  de haut niveau.

 

 

Après le détail de l'audit sur la gestion actuelle en affermage du réseau qui montre une efficacité relative, le président Charles Carrias a proposé de reconduire la délégation du service pour les cinq prochaines années sous forme d'une concession de services à partir du 1er janvier 2018. Le président a insisté sur sa volonté de mieux encadrer la convention afin de rééquilibrer les parts syndicales et délégataires dans le tarif, d'améliorer l'efficacité du service et du rendement, de maîtriser les comptes. Après l'accord de l'assemblée approuvant le choix de la concession, un appel d'offres va être lancé et une commission syndicale d'ouverture des plis a été élue à ce sujet selon les dispositions légales. Le délégataire actuel (SAUR) , par l'intermédiaire de ses techniciens, a présenté son rapport annuel de service : qualité de l'eau, rendement, contrôle des ouvrages, travaux du réseau ont été détaillés. Les autres points abordés concernaient le choix des entreprises pour le programme de travaux 2017 d'un montant de près de 634.000 €  dont la grande partie est la poursuite du renouvellement du réseau (5 420 m) dont une grande partie sur Condat-en-Combraille, ainsi que le raccordement du village de Parsanges (La Celle d’Auvergne). Prochainement aura lieu la réception des travaux de rénovation du château d'eau de Giat sur lequel sera posé un panneau d'identification relatif aux ouvrages techniques du syndicat qui en seront tous pourvus à terme.

 


 

GIAT

12 mai / Drapeau français

 

Début mai, le commandant Dominique Fervel, officier de réserve, représentant l'association des anciens militaires retraités (AMRC 63) était en mission dans les collèges giatois pour mettre en valeur l'histoire du drapeau national et ce qu'il symbolise. La conférence qu'il a présentée dans chaque établissement a débuté par la projection d'une vidéo rendant compte de l'arrivée d'un cortège funèbre aux Invalides : sur le pont Alexandre III, une haie d'honneur et de drapeaux laissaient passer le corps du soldat tué en mission au Mali pour que la République lui rende les honneurs et salue la mémoire d'un soldat mort pour elle. Cette introduction montrait le  symbole du drapeau pour honorer et rassembler autour des valeurs nationales comme le drapeau jaune et bleu symbolise l'ASM. Dominique Fervel  a ensuite retracé l'histoire du drapeau tricolore, aux  couleurs de la ville de Paris et de la royauté, adopté après la révolution de 1789. Depuis la bannière royale du XIIème siècle jusqu'au drapeau bleu blanc rouge, les souverains et les armées ont indiqué leur appartenance par ce bout de tissu  qui représente tant.

 

 

Le drapeau sur le champ de bataille est le bien le plus précieux que l'ennemi ne doit pas prendre : des illustrations sur le courage jusqu'à donner sa vie à le garder montraient aux adolescents l'importance du symbole. Après un aperçu sur les décorations qui honorent des faits de courage et de service en temps de guerre souvent, et après avoir appris que le 92ème régiment d'infanterie basé à Clermont était d'origine irlandaise, les collégiens ont découvert le rôle du porte-drapeau. Les anciens combattants sont de moins en moins nombreux et les porte-drapeaux des associations présents aux commémorations sont difficiles à recruter : Dominique Fervel a proposé de former de jeunes porte-drapeaux car il y a des règles pour porter le drapeau. Sept élèves ont émis le souhait de participer à cette formation et de participer ensuite aux cérémonies d'hommage aux morts pour la France qui leur  permettent de vivre dans un pays libre et en paix.

 


 

GIAT

5 mai / CLIC

 

Le CLIC (centre local d'information et de coordination) de Riom-Limagne-Combrailles  est une structure d'aide à l'amélioration de la qualité de la vie des personnes de plus de 60 ans. En plus de ses missions de base d'information, de conseil et d'orientation pour aider à la gestion du vieillissement des personnes, le CLIC propose des ateliers thématiques sur le territoire pour apporter des conseils pour la santé, l'alimentation, l'accès aux nouvelles technologies par exemple. Ce printemps, un atelier cuisine s'est déroulé sur trois séances hebdomadaires à la cuisine de la salle des fêtes. Huit personnes dont six giatoises ont participé à ce stage animé par Emilie Brouzes, diététicienne intervenant pour le  CLIC. Elaboré des plats selon des recettes amenées par l'animatrice était le coeur de chaque session : gâteau roulé, kafetas de lentilles, saucisses de pois chiches, quiche printanière et tourte forestière étaient au programme des cours de cuisine. L'objectif de ces moments d'échanges "sympa et sans chômage" selon les termes d'une participante pour illustrer l'implication conviviale et active du groupe était de prendre conscience des apports nutritionnels, des qualités alimentaires des composants dans les recettes afin d'équilibrer les repas.  Le CLIC organise aussi des ateliers informatique et des ateliers d'équilibre dont une série devrait être programmé incessamment  sur la commune, la première réunion de prise de contact n'ayant pu avoir lieu cette semaine.

 


Cérémonies du 8 mai

Statistiques

Etat Civil Pays de Giat

 MND
20166
13
66
2015111444
201410
1246
201311962

AVRIL

GIAT

29 avril /la Ressourcerie des Combrailles

 

Derrière l'enseigne de "la Remise" se cache une structure de récupération, de valorisation, de revente d'objets devenus inutiles aux ménages qui trouvent ici une autre option que jeter ou détruire des choses qui peuvent avoir une seconde vie. L'activité de la "ressourcerie des Combrailles" qui est l'identité de l'association gestionnaire de cette entreprise d'un nouveau type , est inscrite dans le schéma de gestion des déchets du territoire. C'est un acteur local qui, au quotidien, donne la priorité à la Réduction, la Réutilisation et au Réemploi puis au Recyclage des déchets (les 4 "R") en sensibilisant son public à l’acquisition de comportements respectueux de l'environnement. La ressourcerie met en œuvre des modes de collecte des déchets qui préservent leur état en vue de les valoriser prioritairement par réutilisation/réemploi puis recyclage. Issue de l'économie solidaire, et actrice du développement local, elle tisse de nombreux partenariats, crée des emplois durables (actuellement 8 personnes travaillent dans l'association dont plusieurs en CDI) , privilégie le service à la population et est attentive à la qualification et à l'épanouissement de ses salariés. Installée à Saint-Maurice de Pionsat, la Remise s'est délocalisée pendant quatre jours sous la halle de Haute-Combraille à Giat. Sous forme de magasin éphémère, les visiteurs, notamment pendant la foire du 29 avril, ont découvert le bric-à-brac exposé et souvent ils sont repartis après un achat, démontrant l'utilité de la méthode. Ils ont pu aussi voir les employés s'affairer à redonner vie à des objets collectés sur le secteur pendant les quatre jours de présence. L'animation prévue à la déchèterie le 26 avril a été perturbée par les averses de neige et n'a pas donné le résultat escompté faute de public.

 


Renseignements : 04.73.52.03.53 / 07.83.52.29.35 - ressourcerie.des.combrailles@gmail.com - et sur facebook.

 

GIAT

14 avril / Conseil municipal

 

Le printemps est synonyme de comptes et budgets dans les collectivités, les deux dernières réunions du conseil municipal ont été principalement consacrées aux finances.

  •  Vote des comptes administratifs à l'unanimité : pour l'assainissement, les résultats définitifs s'établissent à 270.089 € en dépenses et 276.572 € en recettes, soit un excédent de clôture de 6.483 € : pour le budget principal, il ressort 1.653.157 € de dépenses et 1.866.721 € de recettes soit un excédent définitif de 213.564 €.
  •  Vote des taux d'imposition des taxes directes locales : le conseil délibère avec 11 voix pour, 2 contre et 1 abstention pour l'augmentation des taux de 1 %, soit des taux de 11,14 % pour la taxe d'habitation, 19,10 % pour le foncier bâti et 60,63 % pour le foncier non bâti. Cette augmentation entraîne une hausse des rentrées fiscales estimées de 3.375 €.
  •  Vote des budgets : le budget de l'assainissement a été voté à l'unanimité moins une abstention comme suit : 89.957 € en exploitation et 263.259 € en investissement (extension du réseau route d'Herment, route de Saint-Avit et rue des écoles ; achat d'une pompe…). Le budget principal a été adopté à l'unanimité : 1.095.142 € en fonctionnement et 1.152.709 € en investissement. Les principaux programmes concernent notamment les bâtiments communaux (travaux d'accessibilité à l'école et à la poste, réfection de la toiture de la poste, façade extérieure partielle de la maison Serre-Bony pour environ 173.000 €) , la voirie (Puy-de-Loule, Chevaline, Laudeux, Feydet, Chez-Ardot, Chergaudet, Les Molles, Les Huillards, rue des Voyageurs pour un montant total de 265.725 € dont 209.000 dans le cadre du Fonds d'intervention communal du Conseil départemental qui donne droit à subvention), le matériel (acquisition d'un tracteur-tondeuse professionnel, équipement informatique…).
  • Zones humides : le conseil approuve (10 voix pour et 4 abstentions) l'atlas communal des zones humides, sur les versants de la Sioule et du Chavanon après diverses modifications.
  • Personnel : le tableau des emplois est modifié à compter du 1er septembre avec le poste d'attaché ramené à 60 % du temps complet.
  • Ecole privée : la participation aux frais de fonctionnement de l'école privée d'un montant de 9.005 €  est approuvée selon les mêmes modalités que les années précédentes, les communes de la Celle et Fernoël rembourseront la part liée à la scolarisation des enfants de leur commune dans les écoles de Giat.  Foncier : la commune met à la vente à la découpe des terrains constructibles rue des écoles au prix de 5 €/m².
  • La Ramade : suite à la réflexion sur la valorisation du pôle restauration/camping, en complément de l'activité pêche qui fait la réputation de l'étang de la Ramade bien au-delà des frontières, et dans le cadre du contrat Ambition de la région Auvergne-Rhône-Alpes, la communauté de communes Chavanon Combrailles et Volcans va présenter au conseil régional le dossier de la commune pour subvention pour un projet d'aménagement sur le site : création d'une piscine naturelle, restructuration des bâtiments en hébergement innovant, installation d'un parcours aventure accro-branche.  

 

GIAT

15 avril / Foire


Plusieurs milliers de personnes et une très grosse centaine d'exposants  sont venus à la foire du 15 avril, causant une affluence exceptionnelle dans le bourg comme cela se voit deux à trois fois par an. La réorganisation des espaces, en recentrant les commerçants sur la place des Anciens-Combattants et le champ de foire, libérant les rues adjacentes pour plus de sécurité, a donné un paysage commercial nouveau et intéressant, faisant râler les habitués qui ne retrouvaient pas leur place de  stationnement qu'ils occupaient depuis si longtemps.

 

  

 

Apparemment, cela n'a pas plus troublé que ça, chacun a pu s'affairer à trouver ce qu'il était venu chercher, les agriculteurs préférant la zone d'exposition du machinisme agricole très riche de tracteurs et autres engins professionnels, les ménagères faisant le plein de victuailles, les jardiniers de plants, les touristes de produits locaux dont le fromage était en vedette grâce aux nombreux producteurs et vendeurs présents.

 

   

 

   

 

Foire à Giat, fête au village : c'était un peu cela samedi matin malgré la fraîcheur qui a peut-être empêché les visiteurs de rester plus longtemps, mais les candidats aux futures élections ou leurs représentants ont bien arpenté ce centre commercial en plein air toute la matinée à promouvoir leurs idées.

 

L'amicale laïque des parents d'élèves avait installé une bourse aux livres sous la halle le jour de la foire avec le soutien des enseignantes de l'école publique. Au fil de la matinée, un flot continu de visiteurs ont parcouru le stand à la recherche de la bonne affaire et beaucoup sont repartis les sacs pleins tant le choix et le prix étaient attractifs. Le bénéfice de cette vente va servir à financer les activités autour de l'école, comme cela a été le cas pour le cirque à l'école en début de mois et qui  a connu un vif succès.

 

  

 

HERMENT

13 avril / Ecole

 

Juste avant de prendre du repos avec les vacances de printemps, les élèves de maternelles ont recu pendant une journée ceux de l'école de Saint-Avit avec qui ils correspondent depuis le début de l'année scolaire. Les échanges à distance ne valent pas ceux en direct et sans difficulté, tous les enfants se sont bien entendus pour participer aux activités prévues et organisées par les enseignantes, avec le soutien des ATSEM et de parents, voire de grands-parents, d'élèves pour encadrer et surveiller ce petit monde. Jeux de sociétés à l'intérieur, jeux dans la cour, quelques moments ludiques et sportifs dans la salle de motricité, un peu de musique avec l'intervenant local Fabian Proye, un pique-nique commun ont fait passer très vite cette journée de partage immortalisée par une fresque de petites mains. Ces échanges entre écoles sont aussi importants pour les personnels qui trouvent ainsi un temps de travail commun pour mieux se connaître et débattre sur des sujets professionnels in situ.

 

  

 

 

   

 

GIAT

13 avril / Collège Pierre-Louis-Trapet

 

Les derniers jours d'école avant les vacances de printemps n'ont pas été des plus calmes au collège Pierre-Louis-Trapet. Toit d'abord, il y a eu l'accueil des familles et des futurs élèves actuellement en CM2 à Giat ou Verneugheol qui devraient intégrer la 6ème en septembre prochain. Guidés par des collégiens diserts, les parents et les enfants ont (re)découvert l'établissement. La principale a présenté l'organisation de la 6èmen une classe dans la continuité du cycle 3 pour consolider les apprentissages précédents. Elle a rappelé l'accompagnement personnalisé en place au collège, la réforme des collèges qui renforce l'autonomie des élèves, acteurs de leur formation autour des quatre parcours éducatifs illustrés par un diaporama explicatif des actions pédagogiques et des sorties effectuées cette année, avec un débat final sur le côté administratif et sur la gestion du collège. Ensuite, la dernière semaine était sous le signe de l'espagnol, deuxième langue vivante enseignée par Erhy Mercado. Un repas hispanique à la mode du chef Laurence et une sortie au festival du film hispanique de Clermont et la vision d'un long métrage cubain en version originale étaient les points d'orgue de cette action, Profitant de leur sortie, les élèves ont assisté à une conférence dansée sur le thème du hip-hop, une ouverture à une culture plus urbaine.

 

   

 

CANTON DE SAINT-OURS

11 avril / Conseil départemental

 

La Commission Permanente du Conseil Départemental qui s’est réunie le 10 avril 2017  a accordé les subventions suivantes sur le canton de Saint-Ours. 

Education : paiement anticipé de la participation départementale de la tarification solidaire au titre du 1er trimestre 2017/2018 : 1.515 € au collège Willy-Mabrut  à Bourg-Lastic, 2.958 € au collège Anna Garcin-Mayade  à Pontgibaud et 2.474 € au collège Pierre-Gironnet  à Pontaumur ; 2ème versement pour l’année 2016/2017 du forfait d’externat :  3.920 € correspondant à la part matériel et 5.733 € correspondant à la part personnel. au collège J.B. de La Salle  à Giat.

 Fonds d'intervention communal (FIC) : 71.351 € pour la rénovation et l'extension de la salle du stade de rugby à Pulvérières ; 108.000 € pour la réhabilitation et l'extension de la salle polyvalente et   59.701 € pour projet exceptionnel à Charbonnières les Varennes ; 7.500 € pour la création de places de stationnement et d’une aire de services pour camping-cars à Chapdes-Beaufort.

Eau et assainissement : dans le cadre des travaux et études d'alimentation en eau potable et d'assainissement, 10.740 € pour des travaux de mise en conformité des captages des Granges, de Pierre Blanche et du Montely à Verneugheol , et 200.000 € pour l'extension, le renouvellement et le renforcement des réseaux d'alimentation en eau potable dans diverses communes, au SIAEP du Sioulet.

Culture : 6.000 € à l’association « Bach en Combrailles » de Pontaumur, pour l’organisation du Festival « Bach en Combrailles », du 7 au 12 août 2017, dans les églises des Combrailles, au titre des aides aux projets culturels ; 153 € à « Les Amis de la Chartreuse Port-Ste-Marie » de Chapdes-Beaufort pour l’achat d’un vidéo projecteur portable,  dans le cadre de l’aide à l’équipement des associations culturelles ;      au titre du fonctionnement , 27.750 € à l’école de musique « Pontgibaud Sioule et Volcans » de Pontgibaud,  et  20 625 € à l’école de musique et de danse « Sioulet Chavanon » de Bourg-Lastic, dans le cadre du schéma départemental de l'enseignement de la musique dans le Puy-de-Dôme.

 Sport : 655 € à l’association « La Boule Pontaumuroise » de Pontaumur, pour l’achat de vestes, au titre de l’aide à l’équipement des associations sportives.

Histoire et patrimoine : 1.000 €  à l’association « les Cadets de la Résistance Mémoire et Vigilance », porteuse du projet, pour la construction d’un nouveau bâtiment sur le site de Lespinasse, situé à Pulvérières.

 Agriculture : 1.352 € pour l’aide à la certification d’une production en bovins lait, dans le cadre de l'aide au développement de l'agriculture biologique. (1 dossier à Montfermy) ; 1.602 € pour l'aménagement de logettes et d'abreuvoirs chauffants. (1 dossier à Montfermy);            1.280 € pour l'achat d'un cutter à bras (production de veaux et porcs bio), dans le cadre du soutien à la modernisation et à la création d'ateliers de transformation et/ou commercialisation à la ferme. (1 dossier à  Condat-en-Combraille ; 776 € pour la plantation de 212 mètres de haies, dans le cadre du soutien à la valorisation du bocage (1 dossier à Condat-en-Combraille).

Sylviculture : 3.645 € pour des travaux de dessouchage, dans le cadre du soutien à la réhabilitation agricole d'espaces boisés gênants et/ou de friches. (2 dossiers à Pulvérières et Saint-Julien Puy-Lavèze ) ; 816 € dans le cadre du renforcement de la mobilisation de la ressource forestière. (2 dossiers à Herment et Saint-Avit) .     

 

CONDAT EN COMBRAILLE

11 avril / Elva Novia

 

Pour répondre aux besoins d'amélioration des revenus d'un élevage bovin, l'amélioration génétique est un paramètre à prendre en compte tant dans les élevages spécialisés selon les races que dans certaines productions spécifiques. C'est le cas par exemple de celle des veaux de boucherie sur la ferme de Guillaume Legoy qui est dans la filière bio et écoule sa viande au travers des circuits courts comme la vente directe. Son élevage a été choisi pour être le siège d'une journée d'information sur l'insémination artificielle orientée sur le croisement viande sur laitières, c'est-à-dire inséminer les vaches laitières (montbéliardes, holstein)  avec des semences de taureaux de race à viande (limousin, charolais). Gilles Mervant, directeur technique et Gilles Mally, manger commercial d'Elva Novia, groupe coopératif d'insémination artificielle, ont présenté à la douzaine d'éleveurs présents les intérêts de la méthode  au travers d'études sur les potentiels de performances  dans différents élevages montrant un gain économique conséquent. La suite de la conférence a été technique et parlait de génotypage et de sexage pour permettre des naissances selon le sexe souhaité. Cette technique, plus chère, entre aussi dans l'amélioration du rendement et du gain pour l'éleveur. Trois critères entrent dans la réflexion de l'éleveur pour s'orienter vers ces méthodes : la facilité du vélage, la production de veaux de boucherie, la production de jeunes bovins. En fin de partie, Lucie Roux, responsable qualité à Sicarev, a évoqué le marche des croisés dans la filière des veaux de boucherie bio.

 


 

PAYS DE GIAT

9 avril / Ligue contre le cancer

 

L'antenne locale de la Ligue contre le cancer s'est associée à l'opération nationale "des tulipes contre le cancer" pour la première fois en Haute Combraille. Trois points de vente des fleurs solidaires étaient installés en Haute-Combraille : samedi au supermarché de Pontaumur, dimanche au marché de producteurs de Giat et au bar communal à Villossanges. Les bénévoles ont manqué de fournitures pour satisfaire la demande, des bouquets ont été livrés après commande dans la semaine alors que les producteurs étaient eux-aussi dévalisés et en rupture de stock. Sur le territoire, c'est un franc succès : 2.300 tulipes ont générés 1.625 € de dons pour la lutte contre le cancer. L'antenne locale donne maintenant rendez-vous au début septembre pour la journée de lutte qui se déroulera sur le secteur Combrailles-Saint-Hilaire-Puy-Saint-Gulmier.

 


 

 

VERNEUGHEOL

15 avril / Insolite


Un vautour s'est posé dans le bourg :

 

 

Article sur le site de la Montagne

 

VOINGT / VILLOSSANGES

7 avril / Maison archéologique des Combrailles

 

Les temps d'activités périscolaires des écoles du territoire sont pris en charge par la Communauté de communes et gérés par le centre de loisirs intercommunal. Ce dernier varie l'emploi du temps des écoliers participants entre culture, sport et découvertes grâce à ses animateurs et aux intervenants. Cette ouverture sur le monde extérieur à l'école permet à la Maison archéologique des Combrailles de trouver un rôle au sein des TAP et d'amener les enfants du secteur à voyager dans le passé avec  le guide du petit musée de Voingt, chargé du patrimoine à la Communauté de Communes Chavanon Sioulet et Combrailles. L'ouverture pour la saison de la Maison archéologique le 1er avril se concrétise ainsi par la visite des écoliers dans le cadre des TAP : le RPI Montel-Villossanges a été un des premiers groupes de cette année à pénétrer le  lieu et découvrir les résultats de fouilles archéologiques en Haute-Combraille. Les poignards de pierre vieux de 5.000 ans, les poteries de l'époque gallo-romaine, les chapiteaux sculptés du Moyen-âge ont fait remonter le temps à des enfants intéressés et ayant parfois de justes notions de l'Antiquité ou au contraire des idées farfelues. En ressortant du musée, ils en savent un peu plus et le cours d'histoire concret qu'ils viennent de vivre peut être source d'intérêt pour le passé local qu'ils partageront peut-être avec leur famille.

 


 

CONDAT EN COMBRAILLE

6 avril / Point-lecture - Ecole


Dans le cadre de l'exposition du réseau de lecture de la communauté de « Des abeilles dans la bibliothèque », qui s'est tenu ces deux dernières semaines au point-lecture de la mairie, les écoliers ont participé à une animation consacré à ces hyménoptères encadrés par Noël Mallet, président du Conservatoire de l'Abeille Noire des Combrailles (CANEC) et apiculteur, et Patrick Coux, retraité du monde de l'édition. Alors que le premier présentait de façon interactive et ludique la vie d'une ruche à des élèves très intéressés, le second partageait sa passion du livre avec des ouvrages sur le thème de l'abeille et du miel. La construction d'une ruche, et se mettre dans la peau, ou plutôt l'habit, de l'apiculteur a été un moment apprécié des jeunes enfants, mais pas autant que la conclusion savoureuse et gourmande de la session avec une dégustation de différents miels provenant de différentes régions du monde : les miels ont des goûts variés selon leur provenance et le milieu floral dans lequel vivent les insectes.

 

 

 

GIAT

11 avril / Ecole de la Salle

 

Dans la poursuite du projet pédagogique de l'école Jean-Baptiste de la Salle, la troisième période du tout du monde virtuel engagé par les élèves depuis la rentrée était consacrée à l'Afrique. Les plus petits, maternelles au CE1, se sont intéressés au Kenya et les CE2 et cours moyen à l'Afrique du Sud. Les grands espaces et la savane étaient à l'honneur pour des travaux d'art plastique comme la confection de cases, de boubous, la fabrication de djembés, la réalisation d'une frise représentant cette savane riche de ses animaux. La semaine avant les vacances de printemps, deux interventions étaient au programme. La première, le 10 avril, les écoliers ont eu droit au témoignage d'une personne ayant vécu au Burkina Faso : ils ont découvert des objets typiques et s'intéresser à ce pays. Ils ont cuisiné des ghribas (biscuits marocains) et préparé un chant africain de bienvenue pour agrémenter la séance.

 

 

Le lendemain, après avoir déguster un repas au goût de l'Afrique (salade marocaine, mafé de poulet, flan au cacao zoulou) au son de musiques de ce continent, les élèves ont assisté à un spectacle "Mon n'Diaye contes d'Afrique" de la compagnie les Obstinés. Entre deux proverbes comme "se gratter les fesses en courant" ou "caca tombé ne peut pas remonter" qui ont bien fait sourire le public, la conteuse a égrené des histoires de toujours, à la morale certaine et à l'imaginaire coloré.

 



GIAT

7 avril / Ecole publique

 

Pour une semaine, l'école a été plus qu'appréciée des enfants qui ont déserté leurs classes pour faire cours sous le chapiteau d'un cirque. Pendant quatre jours, et après avoir choisi un numéro de cirque selon leur âge, ils l'ont appris  pour aboutir vendredi à une représentation publique.  Exceptionnel, merveilleux, distrayant, le public n'avait pas assez de mots pour qualifier le spectacle auquel il a assisté. Des exercices d'équilibre jusqu'au trapèze, sans oublier le domptage de petits fauves bien mignons et les clowns, et quelques autres prestations qui ont impliqué l'ensemble de l'école, élèves et personnels, tous ont eu leur moment de gloire au coeur du cirque. Pendant près de deux heures, sans aucun répit, les spectateurs dont les écoliers du réseau et des résidents de l'Ehpad, se sont amusés, ont ri, se sont exclamés, ont pris un réel plaisir d'être là, retrouvant une âme d'enfant, oubliant les soucis du quotidien.

 

 

Vraiment, la famille de "Vis ton cirque" dirigée par Graziella Delporte et Dominique Alciati, descendants de saltimbanques depuis plus de sept générations, a offert aux enfants une semaine inoubliable qui sera déclinée en classe autour de la littérature, des arts plastiques, et en éducation civique et morale. Une belle expérience soutenue par la commune, l'association des parents d'élèves, des commerçants, la sénateure Michèle André et l'Office central de la coopération à l'école.


GIAT

5 avril / Ehpad

 

La ‘’Validation ®’’ est une méthode de communication spécialisée pour accompagner les personnes âgées désorientées développée à partir de 1963 par Naomi Feil, professeure dans le département des sciences sociales de l’Université Case Western Reserve. La psychologue et Docteur en sciences sociales de l'université de Colombia (USA)  accompagnée de sa fille Vicki de Klerk-Rubin, Maître certifié en ‘’Validation’’ et Directrice Européenne de l’institut américain de Formation à la ‘’Validation®’’ a donné récemment une conférence sur cette méthode à Dijon. Six  membres du personnel de l’Ehpad y ont assisté.  Tout le personnel de l'établissement  a été sensibilisé à cette méthode par le soin relationnel, et l’établissement compte déjà deux praticiennes en ‘’Validation’’, chargées de mettre en application cette méthode auprès des résidents et de leurs familles. Avec cette façon de procéder, iIl ne s’agit pas tant d’analyser les faits du passé que de construire une relation de confiance. Il s’agit, en améliorant la communication, de maintenir des liens authentiques avec la personne âgée et de contribuer ainsi  à restaurer le sentiment de sa valeur personnelle, à réduire son anxiété et à améliorer son bien-être subjectif. Cette confiance développera un sentiment de sécurité La  conférence a été riche autant émotionnellement qu’instructive, et la rencontre avec ces deux femmes reste exceptionnelle pour les personnels de la maison de retraite.

 

 

MONTEL DE GELAT / Territoire

1 avril / SICTOM

 

Accueillie par Nicole Desmoulin, l'assemblée générale du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud était réunie au Montel-de-Gelat le 31 mars pour voter le budget 2017. Le président Laurent Battut a ouvert la séance avec un rappel des modifications intervenues avec la loi NOTRe sur les compétences communales transférées aux communautés de communes en matière de traitement des déchets. Il a déclaré que "sa réélection à l'unanimité, tant au VALTOM qu'au SICTOM, était une satisfaction personnelle et collégiale pour ses équipes qu'il dirige, une reconnaissance d'un travail réalisé au-delà des convictions politiques qui n'entrent pas en compte dans la gestion de ces structures." Côté VALTOM, il précise le projet de schéma départemental d'organisation des déchèteries en vue de rationaliser leur fonctionnement , de leur mise en conformité dans le cadre d'ne coordination inter syndicale. En présence de la responsable des Finances Publiques, Geneviève Boino, les comptes administratifs 2016 ont été approuvés, comme le budget prévisionnel ( 3.558.000 € en fonctionnement et 986.635 € en investissement).

 

 

Pour l'avenir proche, il faut signer des conventions de services avec les communautés de communes pour assurer la mission et la facturation. Un nouveau plan de prévention doit être mis en place, le précédent ayant dépassé l'objectif fixé de  réduction des ordures ménagères (10 % au lieu de 7 %). Une phase transitoire est assurée avant le lancement du nouveau plan qui permettra un subventionnement de l'ADEME conditionné aux résultats. Le site de Milliazet à Miremont est désormais fermé, entraînant de fait une baisse des coûts liés à son fonctionnement. Néanmoins, la maîtrise de la gestion assumée par le président ne permet pas la baisse de la redevance, mais permet de faire face aux incertitudes de l'évolution de la fiscalité imposée par l'Etat et au coût de transfert des encombrants et des gravats sur de nouveaux sites de traitement. Une convention va d’ailleurs être signée avec le syndicat voisin pour le transport des gravats et encombrants de la déchèterie de Giat vers les centre de Saint-Sauves en même temps que ceux de la déchèterie de Saint-Germain (mutualisation et réduction des frais). De plus, une communication se fera autour d'affichage, dépliants et animations diverses pour sensibiliser les habitants et les collectivités au tri, à la lutte contre le gaspillage alimentaire, au réemploi, à l'éducation.

 

 

GIAT

6 avril / Elections


Les collégiens giatois s'expriment dans la Montagne dans une rubrique

"la présidentielle vue d'ici".

 

 

 

Une photo à la une départementale et deux pages entières rien que pour eux !

 

GIAT

5 avril / Mutuelle Michon

 

Créée à la fin du XIXème siècle, la Mutuelle Michon est une caisse de secours mutuel contre l'incendie et la tempête, autrement dit une "tontine" dans laquelle les adhérents sont solidaires pour rembourser les coûts des sinistres qui peuvent leur arriver. Au fil du temps, face à l'érosion des adhésions liée à la baisse démographique et au vieillissement des populations, et pour continuer à faire face à leurs obligations, plusieurs mutuelles locales ont fusionné et le territoire s'est agrandi d'Eygurande à Rochefort-Montagne, de Condat à Herment. Aujourd'hui, la Mutuelle Michon est forte de 794 adhérents représentant un capital à garantie de plus de 100 millions d'euros. Le 2 avril, la présidente élue en 2016, Marie-Hélène Michon, a dirigée sa première assemblée générale au cours de laquelle ont été approuvés les différents rapports moraux et financiers.

 

(photo d'archives)

 

Ceux-ci laissent apparaître des remboursement de sinistres dus aux orages  de grêle sur les toitures sur les secteurs de Saint-Avit et Condat pour plus de 45.000 € réglés à ce jour. Il faut ajouter des sinistres incendies pour un montant de plus de 23.000 €. La présidente a signalé la démission de Jean-Baptiste Jallat, administrateur depuis 1972 (mutuelle Amadon du Puy-Saint-Gulmier dont il a été président). Le secrétaire Michel Dufrançais a souligné la "facilité de travailler avec Jean-Baptiste, un homme disponible" qui a répondu "avoir trouvé dans sa mission une richesse d'activités, qui lui a apporté beaucoup de satisfactions". La présidente lance un appel à candidature pour le remplacement de cet administrateur, pour avoir un relais indispensable sur le secteur du Puy-Saint-Gulmier. Les débats ont porté sur la non garantie des toitures avec panneaux photovoltaïques que la Mutuelle ne prend pas en charge et qu'il convient de signaler ces installations tout en cherchant une garantie ailleurs ; il est précisé que la garantie contre les sinistres est limitée à une année après le décès de l'assuré et donc que les héritiers doivent être conscients de prolonger l'assurance ou de s'assurer ailleurs ; enfin, il est indiqué que l'assurance  ne prend pas en charge le désamiantage des bâtiments et toitures en cas de sinistre.